IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?
Lia Sabine

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

IKE NO KOÏ

Si prisée dans le monde entier, 

Avec ses belles couleurs variées, 

Mélange de grâce et de beauté, 

La carpe Koï j’ai désigné. 

Si le plus grand des collectionneurs vous devenez, 

Peut-être qu’Amour et Virilité vous obtiendrez, 

Avec IKE NO KOÏ

Amusez-vous en toute sérénité 

Et gagnez ce sentiment de fierté.

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

 La carpe Koï est donc la star de IKE NO KOÏ, le nouveau jeu de Jérémie Caplanne, illustré par Ann&Seb, édité par Multivers,  à partir de 8 ans, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 20mn.

Pour « la petite histoire », la carpe est originaire de Chine, puis arrive au Japon, en Corée et au Vietnam. Ce poisson d’eau douce, dont les croisements de carpes communes sélectionnées ont permis d’obtenir des couleurs variées,  est devenu un ornement très prisé des bassins. Certaines variétés atteignent des sommes colossales.

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

 

Aujourd’hui, je vais donc vous parler du jeu IKE NO KOÏ   et , tradition oblige ;description du jeu sera suivie du traditionnel tête-à-tête avec l’auteur du jeu.

BUT DU JEU : Obtenir la plus belle collection de carpes Koï en remportant le plus de points de victoire.

LE DEDANS DE LA BOÎTE :

 

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

 

 

78 cartes « étang » dont :

- 65 cartes « Koï » numérotées de 2 à 11. (2 de valeur 2, 3 de valeur 3…et 11 de valeur 11).

 

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

 

- 13 cartes « jardin » : (5 bambous, 3 fleurs de lotus, 2 ponts et 3 lanternes) :

Tric Trac

 

Ces cartes ont des capacités spéciales :

Le bambou : fait office de joker, se pose devant une zone de notre ponton et compte pour une carpe Koï supplémentaire.

La fleur de lotus permet après l’avoir défaussée de consulter secrètement les 2 premières cartes de la pioche et les reposer dans l’ordre choisi. Si cette carte n’est pas utilisée, elle donne un point en fin de partie.

Le pont : est une protection contre les échanges.. Il  permet, après l’avoir défaussée de poser , un ponton entre 2 zones adjacentes (en vertical ou en horizontal)

- 14 cartes « défi » : Ces cartes permettent de gagner des lotus supplémentaires en fin de partie et servent aussi bien pour le défi commun que pour les défis perso.( Icône en bas à gauche = défi individuel ,icône en bas à droite =  défi commun).

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

5 pontons :

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

10 jetons « lotus d’honneur » :

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

3 pièces de bois (2 ponts et 1 lanterne) :

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Et…1 règle du jeu.

 

COMMENT JOUE-T-ON ?

Les cartes « étang » et les cartes « Défi » sont séparées en 2 piles distinctes. Une carte « défi » est posée, face visible, au centre de la table : c’est un défi commun à tous les joueurs. Chaque joueur reçoit un ponton et une carte défi (qu’il regarde secrètement et repose face cachée : Défi propre à chaque joueur. 3 cartes « étang » sont posées près du plateau avec la lanterne dessus et forment le « bassin ». Les autres cartes « étang » forment une pioche, face cachée, à côté du plateau. L’espace situé à droite de la pioche est la « rivière ». Les 2 ponts et les lotus d’honneur sont posés près des joueurs.

Déroulement du jeu :

Vous jouez l’un après l’autre dans le sens des aiguilles d’une montre (Comment ? Votre montre n’a pas d’aiguille ? Elle a un affichage à cristaux liquides….C’est ballot !).

À votre tour de jeu, vous piochez des cartes « étang » une par une (2 minimum et 4 maximum) et les placez dans la rivière. Vous vous arrêtez quand vous voulez. Si vous stoppez avant 2 cartes identiques, vous remportez les cartes et les placez autour de votre ponto, en face de la valeur indiquée. Si une carte piochée est identique à une autre carte piochée, votre tour est terminé et c’est le moment du Partage : c’est-à-dire que le joueur à votre gauche prend la carte de son choix et l’ajoute à son ponton, puis le joueur suivant et ainsi de suite jusqu’à ce que la rivière soit vide. Votre tour s’arrête.

Attention : Si les 2 premières cartes piochées sont identiques, vous pouvez poser ces cartes autour de votre ponton. Votre tour s’arrête.

Attention :  Si vous révélez 4 cartes différentes, vous pouvez échanger avec un autre joueur une carte « Koï » du ponton d’un adversaire avec 2 cartes « Koï » de votre propre ponton. (Pas d’échange carte « jardin »). Votre tour s’arrête.

FIN DE LA PARTIE :

Le jeu s’arrête quand il n’y a plus de carte ni dans l’étang, ni dans la rivière. Le jouer qui révèle la dernière carte « étang » termine son tour en prenant toutes les cartes de la rivière si elles sont différentes sinon : Partage.

Les points :

Chaque « lotus d’honneur » est attribué au joueur qui possède le plus de cartes Koï de la variété considérée. Le joueur qui possède le plus de cartes de la même variété gagne les points de victoire des lotus correspondants.  Il les additionne aux cartes « Fleur », aux « lotus d’honneur », aux lotus gagnés par le défi commun et/ou le défi individuel.

Le joueur qui a le plus de lotus remporte la partie.

 

IKE NO KOÏ entre dans la catégorie des jeux « famille ». Il est à l’image que nous aimons du Japon traditionnel : zen fluide, plaisant. Dans un décor apaisant , (rappelant les jardins japonais qui font la renommée de ce pays) au bord de la rivière, vous déambulerez, entourés de lotus, bambous, pontons et lanternes.

Laissez-vous transporter au pays du soleil levant.

Si vous voulez rester dans cette ambiance zen, voici quelques jeux à découvrir :
Catégorie "famille"

Hanabi

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Kodama

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Lotus

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Miyabi 

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Maïko

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Niwaï

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Ohanami

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Pandaï

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Seikatsu

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Sumo Slam! (Plus pour le fun que pour le zen)

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Takenoko

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Totem zen

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?Yozu

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Fiche du jeu IKE NO KOI

Auteur : Jérémie Caplanne

Développeur : Didier Jacobée

Illustrateur : Ann&Seb

Direction artistique et design graphique : Benjamin Trelhou

Editeur : Multivers

Distributeur : Ludistri

Nombre de joueurs : 2 à 5

A partir de : 8 ans.

Durée d’une partie : 20mn

Date de sortie : 23.02.21

Prix public conseillé :20€    

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Et maintenant faisons connaissance avec Jérémie Caplanne, l'auteur de IKE NO KOÏ

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

Jérémie a   44 ans, vit  à Vendôme (41), papa de 2 enfants de 16 ans et 11 ans.

Il a été professeur d’EPS (Education physique et sportive) et éducateur sportif pendant 10 ans.

Depuis 2014, il travaille à plein temps dans une média-ludothèque, établissement hybride, où il développe l’accès aux jeux de société dans les collections des 4 médiathèques de son agglomération.

Pendant son temps libre, il crée des jeux, passion qui l’a depuis tout petit, mais a réellement commencé en 2005 quand ... Il entre dans une boutique de jeux à Tours, en ressort avec le jeu « Les colons de Catane » 2 joueurs et redécouvre le jeu de société. Il adore aussi les jeux vidéo.

Il a déjà 8 jeux édités , dont certains en duo avec d’autres auteurs.

1-      2011 "OK Corral" avec Pascal Jumel chez Ilopeli.

2-      2012 "Tweegles" avec Pascal Jumel chez Cocktail Games.

3-      2013 "Babayaga" dans la gamme Contes&Jeux de Purple Brain.

4-      2015 "Les taxis de la marne" chez Cocktail Games.

5-      2016 "Karibou Camp" avec Lionel Borg chez Gigamic.

6-      2019 "Mistigriff" chez Djeco.

7-      2020 "Mon royaume pour un conte" avec Lionel Borg chez Sweet Games).

8-      2021 "IkeNoKoï" chez Multivers.

Et maintenant la parole à Jérémie Caplanne, L’auteur du jeu IKE NO KOÏ :

Jérémie, parle-nous de ta rencontre avec Didier Jacobée :

C’est en 2016 pour le jeu « Mon royaume pour un conte ».. qui s’appelait au départ « Acrobéééh ! » : Il fallait construire des pyramides de moutons à la « Wallace et Gromit » en draftant un paquet de 55 cartes.

Lors du festival « Finistère de jeu », en 2018, à Fouesnant, je lui ai présenté IKE NO KOÏ qui portait déjà ce nom grâce à Masumi Sato.  Didier a de suite aimé la simplicité de la mécanique de jeu et IKE NO KOÏ a été signé en janvier 2020.

Jérémie, quels sont tes projets ?

J’ai une dizaine de projets de jeu en cours mais aucun encore signé chez un éditeur.

Es-tu joueur ?

Depuis toujours que ce soit vidéo ou sport. Et curieux.

 Si oui, quels sont tes 3 jeux préférés ?

"Dice Town" , "Parks "et "Cyrano". 

Ta femme est-elle joueuse ?

Oh oui, Lucie est joueuse et redoutable 😊.

Nous jouons à « La marche du crabe » ; nous venons tout juste de réussir les 11 scénari, en une vingtaine de parties. C’est une belle réussite de Julien Prothière.

 Nous jouons aussi à « Pandemic Legacy Saison 0 ». Nous en sommes au mois de février, c’est terriblement difficile.

Et « Parks », qui est vraiment un très beau jeu, très plaisant à pratiquer, fluide et enthousiasmant.

Tes enfants sont-ils joueurs ?

Oui ma fille aime beaucoup « Dixit »,  « Taco Chat Bouc Cheese Pizza » et mon fils adore « Heroquest », « King of Tokyo » et « Star Realm » …

À quoi jouez-vous en ce moment ?

 Quand ils ne sont pas sur les jeux vidéo,

"Fairy Tales" de Sathosi Nakamura, "Treasure Hunter" de Richard Gardfield, "Clank" de Paul Dennen.

Jérémie, l’interview touche à sa fin, un petit mot à l’attention des lecteurs ?

Ce sera un Haïku :

"Le silence des carpes

Se faufilant dans l’onde

Arc-en-ciel en bulles. »

Merci Jérémie et longue vie à IKE NO KOÏ.

IKE NO KOÏ : Qui aura la plus belle collection de carpes koï?

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default