search
S'inscrire

Articles

Carnet d'auteur - Paneveggio : les concepts
Carnet d'auteur - Paneveggio : les concepts
ocelau, le 17/02/2024
Dans quelques jours s’ouvrent les portes du salon du jeu de Cannes 2024, ce sera l’occasion de la première présentation publique de mon tout premier jeu : Paneveggio. J’ai toujours adoré lire l’histoi...
La semaine du Pouic #5
La semaine du Pouic #5
znokiss, le 19/02/2024
Salut la compagnie ! Et c’est reparti pour notre rendez-vous hebdomadaire pour faire le tour de ce qui se passe dans les contrées du forum et ailleurs sur le net durant la semaine. :newspaper: L’act...
La semaine du Pouic #4
La semaine du Pouic #4
MasterMindM, le 12/02/2024
Salut à tous TricTraciennes et TricTraciens ! Cette semaine étant une fois de plus l’occasion de faire briller notre nouvelle coutume de rendez-vous régulier, je vous retrouve avec plaisir pour mettr...
La semaine du Pouic #3
La semaine du Pouic #3
Sysyphus, le 05/02/2024
Salut à tous TricTraciennes et TricTraciens ! Je reviens cette semaine pour faire un tour d’horizon des échanges sur Tric Trac. Pour rappel, un membre de Cyrano, l’équipe éditoriale, viendra régulièr...

Sur le forum

Les phrases étranges qu'on dit en jouant (sorties de leur contexte)
YoshiRyu: Moi j’ai celle là pour ce jeu: Le problème avec le caca, c’est que ça fini toujours par te retomber dessus! “Et Lili part pour la ferme du bonheur. Qui veut un steak de Rhinoceros?”

kardwill

21/02/2024

PEL 2024 - Annulé ! :(
Ça dépend d’où on part, moi j’y vais à pieds

Rodenbach

19/02/2024

À la recherche de l’OLNI
Ah bon ? J’adore monter un équipage à deux. Un contrebandier et un fidèle équipier qui ressemble à une boule de poil, je m’y suis cru plusieurs fois dans Space Alert. Question de goût, probablement. Intéressant que tu poses ce bémol, quoi qu’il en soit. Je reconnais qu’à plus de 2, les parties sont épiques et incroyablement tendues.

Laidzep

24/02/2024

MOKOLE la grille de mots codés quotidienne
Si tu mets en bleu sur le clavier ceux qui sont en bleu sur l’écran c’est bien aussi…

jmguiche

25/02/2024

Carnet d'auteurs : Maps of Misterra, ne croyez que ce que vous cartographiez
J’espère que ce jeu aura beaucoup de succès. La présentation du processus de création me donne très envie d’y jouer en tout cas.

kenjin

23/02/2024

[CVC!#05] - Ca Vaut le Coup ! - Paper Tales - La partie utopique (épisode 1)
Ca Vaut le Coup ! La partie utopique (épisode 1) Bienvenue dans ce cinquième épisode de Ca Vaut le Coup ! , la série hebdomadaire (en théorie ) qui vise à présenter des aspects tactiques et/ou stratégiques précis sur des jeux spécifiques. L’article de cette semaine se concentrera sur le jeu Paper Tales , et sera un peu particulier, car il présentera une stratégie viande + maître alchimique + relique + minerai dans le cadre de ce que j’appelle une partie utopique . Introduction Concept de la partie utopique Une partie utopique, comme son nom le laisse suggérer, est une partie qui se déroule dans un monde parfait pour le joueur. C’est à dire que ce dernier dispose d’un contrôle total sur tous les éléments aléatoires du jeu, notamment dans le cadre de Paper Tales , du hasard de la pioche et du draft. En résumé, le joueur peut choisir librement au début de chaque tour ue sélection de 5 cartes parmi la pioche, qui fait office de main constituée normalement à l’issue de la phase de draft. Evidemment, cette façon de procéder permet d’augmenter significativement l’efficacité de certains combos, et débouchera donc sur des scores théoriques bien plus élevés que ceux raisonnablement atteignables en pratique en partie classique. Cependant, cet exercice, bien que très académique, est à mon sens un moyen intéressant de pousser les combo du jeu Paper Tales dans leurs retranchements. Règlement Voici le contexte des règles appliquées pour cette partie utopique : Mise en place : jeu de base uniquement (unités et bâtiments) Partie utopique : pioche libre Guerre : la gestion de la résolution des guerres se déroule selon le tableau des guerres présenté ci dessous Règle additionnelle : l’unité Changeforme est interdite Les règles classique du jeu Paper Tales non concernées par ces adaptations restent évidemment valables. Gestion des guerres : afin de simuler le comportement des Monarques voisins, le calcul des points de guerres est réalisé selon le tableau ci dessous : Déroulement de la partie Vue Globale Les grandes lignes de la stratégie mise en place dans cette partie utopique seront les suivantes : tour 1 : mise en place d’un moteur viande + construction du bâtiment Taverne tour 2 : recrutement de la relique de la sagesse et maître alchimiste pour maximiser les marqueurs vieillesse de la relique + construction du bâtiment Ville , efficace avec le maître alchimiste tour 3 : recrutement du léviathan et du mystique pour faire survivre le maître alchimiste + construction du bâtiment Mine tour 4 : recrutement de l’aventurière pour générer un maximum de minerais à l’aide du maître alchimiste et de la stratège pour gagner les deux guerres finales + construction du bâtiment Temple Les prochains paragraphes décriront en détail les quatre tours de jeu, avec à chaque fois : Une photo à l’issue de la phase de Déploiement (phase 2) Une photo à l’issue de la phase de Vieillissement (phase 6) Tour 1 Les unités recrutées au tour 1 sont : ligne avant : l’homme arbre et le cerbère ligne arrière : l’enfant des forêt et le cuisinier pour un coût total de 2 pièces : IMG_2802 4032×3024 3.32 MB Notre royaume à une force de 6, ce qui permet un gain des deux guerres du tour 1 pour un total de 6 points de légende. La présence du cuisinier permet de porter le revenu de ce tour à 4 pièces, et l’homme arbre et l’enfant des forêts produisent assez de ressources pour construire une Taverne au niveau 2 directement. A là fin de ce premier tour, la situation est donc la suivante, avec 6 points de légende et 5 pièces restante : IMG_2821 3024×4032 3.5 MB Tour 2 Les unités recrutées au tour 2 sont : ligne avant : le maître alchimiste, le bûcheron, et un deuxième enfant des forêts ligne arrière : l’enfant des forêt* et la relique de la sagesse pour un coût total de 5 pièces : IMG_2806 4032×3024 2.95 MB Le pouvoir du maître alchimiste et nos deux viandes permettent de mettre directement 2 marqueurs âge sur la relique. Notre royaume a cette fois ci un faible force de 4 et ne remporte donc aucune guerre ce tour ci, et se contentera des 2 points de légende rapportés par la taverne. Par contre, en plus des 2 revenus de base, 3 pièces supplémentaires via le maître alchimiste et 2 via la *Taverne" viennent constituer une rentrée d’argent totale de 7 pièces, dont 2 sont immédiatement dépensées en coût de terrain pour construire le bâtiment Ville , lui aussi directement au niveau 2. A la fin de ce deuxième tour, la situation est donc la suivante, avec 8 points de légende et 5 pièces restantes : IMG_2811 3024×4032 3.67 MB Tour 3 Les unités recrutées au tour 3 sont : ligne avant : Le mystique, le léviathan et l’enfant des forêts* ligne arrière : le maître alchimiste* et la relique de la sagesse* pour un coût total de 3 pièces : IMG_2813 4032×3024 3.02 MB La présence de deux viandes dans le royaume redonne la possibilité à notre maître alchimiste de charger à nouveau la relique en marqueur âge supplémentaires, et de bonifier la force de notre léviathan qui portera notre armée à une force totale de 10. Cette valeur militaire est suffisante pour prodiguer le gain d’une guerre sur le tour 3, qui rapportera même 4 points grâce au troisième pouvoir du maître alchimiste et du minerai de la Ville . La Taverne rapporte de son côté de nouveau 2 points supplémentaires. Le maître alchimiste et la Taverne rapportent chacun deux pièces, ce qui fait donc un revenu total de 6 pièces, soit 8 pièces au total, dont 4 serviront à construire une Mine au niveau 2. Le mystique servira bien sûr à sauver notre maître alchimiste, clé de voûte de notre dernier tour (et finalement de l’ensemble de cette partie ). A là fin de ce troisième tour, la situation est donc la suivante, avec 14 points de légende et 4 pièces restante : IMG_2815 3024×4032 3.42 MB Tour 4 Les unités recrutées au tour 4 sont : ligne avant : le maître alchimiste*, le léviathan* et l’aventurière ligne arrière : la stratège et la relique de la sagesse* pour un coût total de 3 pièces : IMG_2816 4032×3024 3.32 MB Le léviathan ayant un marqueur âge, il ne peut plus combattre mais produit deux viandes, ce qui, cumulé à la ville, permet au maître alchimiste de poser 3 marqueurs âge, qui iront cette fois ci sur l’aventurière fraîchement débarquée dans notre armée. Notre force de frappe est assurée par la stratège, qui tape avec une valeur de 13 à elle seule grâce aux nombreux marqueurs de notre royaume. Le petit complément de notre ligne avant (1 pour le maître alchimiste et 2 pour l’aventurière) nous amène à une force globale de 16, suffisante pour gagner deux guerres. La présence de 5 minerais dans notre royaume (1 de la ville, 1 de la mine, 3 de l’aventurière), en association avec le maître alchimiste (encore lui ! la clé de voûte je vous avais dit ) à pour conséquence que ces deux guerres ne rapporteront finalement pas 6 mais plutôt 16 points au total (1 point de bonus par minerai et par bataille victorieuse) ! A ces points viennent s’ajouter les 3 points de la Taverne et surtout les 10 points de la Mine , ce qui permet donc un gain de 29 points de légende sur cette phase de guerre du tour 4 ! Les revenus sont toujours conséquents à 6 pièces (2 de base, 3 de Taverne , 1 de maître alchimique), et sont directement réinvestis dans le coût du terrain pour construire le Temple . A là fin de ce quatrième et dernier tour, la situation est donc la suivante, avec 43 points de légende et 1 pièce restante : IMG_2818 3024×4032 3.57 MB Fin de partie La fin de partie nous rapporte quelques points de légende supplémentaires : 12 points pour nos 4 bâtiments de niveau 2 14 points pour notre relique de la sagesse qui dispose de 7 marqueurs âge au total Ces 26 points supplémentaires amènent donc le total de notre royaume à 69 points de légende à l’issue de cette partie utopique : IMG_2820 4032×3024 2.16 MB Remarque : les plus attentifs d’entre vous auront pu remarquer quelques erreurs sur certaines photos, notamment au niveau de la gestion des pièces ou des points de légende. Sachez que la rédaction tenait à s’excuser pour le manque de professionnalisme de ses journalistes ! Bilan de cette partie Une stratégie principalement portée sur les différents effets du maître alchimiste : en combinaison avec une stratégie viande pour blinder la relique de marqueurs âge en combinaison avec l’aventurière et une carte puissante (ici la stratège) pour maximiser les points de guerre en fin de partie Le démarrage sur une stratégie viande bien construite permet généralement une aisance financière (avec la taverne et le cuisinier, qui sont deux très bonnes sources de revenus du jeu de base, souvent tendu sur les pièces). Un démarrage sur une stratégie viande s’oriente ensuite souvent sur la guerre en exploitant la force des manticores ou du léviathan, mais l’idée était ici de présenter un combo un peu différent des standards (et une relique jouée sans aucune maîtresse du temps ). Bien sûr, dans ce contexte de partie utopique , avec ce set de règle, je ne garantis absolument pas qu’il ne soit pas possible de faire de meilleurs scores. Mais 69 points me semblent personnellement déjà une très belle réussite. Maintenant, si certains veulent faire parler leur créativité, et optimiser la stratégie proposée, ou carrément en proposer de nouvelles, le royaume est à vous ! Remarque : l’utilisation du Changeforme aurait a priori permis d’augmenter encore un peu ce score de 69 points de légende, par exemple pour amener l’aventurière au tour 4 avec un marqueur âge de plus (équivalent à 1 minerai de plus, soit 1 point par guerre gagné, et 2 points pour la Mine ) Conclusion Cette partie utopique a donc usé et abusé du maître alchimiste, en profitant au maximum de l’ensemble de ses trois effets, chose normalement très compliquée en partie normale car dépendant de trois ressources différentes. Cependant, il est tout a fait possible de mettre en place des combos de ce type en partie réelle, même si forcément moins poussés et optimisés. En effet, un gros démarrage viande est loin d’être irréalisable, et les revenus générés ensuite peuvent permettre de payer les 4 pièces pour poser maître alchimique et relique. J’ai personnellement réalisé un de mes plus gros scores sur une partie de Paper Tales avec le jeu de base uniquement sur une stratégie de type viande puis maître alchimiste + relique + stratège (avec évidemment un peu moins de réussite que la partie utopique décrite dans cette article, car avec uniquement une ville de niveau 1 et sans une armée de minerai au tour 4, mais en ayant joué une manticore pour être plus compétitif sur la guerre en milieu de jeu). Le maître alchimiste est une carte versatile, extrêmement forte dans un contexte maximisé, mais déjà utile même si seulement partiellement exploitée, notamment en présence de la Ville . Le genre de carte qu’il peut être utile de conserver en renfort à l’issue d’une phase de déploiement lorsqu’on sait qu’on aura les moyens financiers de la jouer, en misant sur un combo opportuniste ensuite. Ca vaut le coup d’essayer ! Mais si vous prévoyez de vous balader dans le désert plutôt que d’arpenter des contrées enchantées de contes de fée, vous pouvez retrouver l’article de la semaine dernière qui était consacré à Assyria : [CVC!#04] - Ca Vaut le Coup ! - Assyria (2j) - Intriguer à Assur : subtilités sur le dernier règne De la stratégie et des variantes... Ca Vaut le Coup ! Intriguer à Assur - quelques subtilités en fin de troisième règne [image] Bienvenue dans ce quatrième épisode de Ca Vaut le Coup ! , la série hebdomadaire (en théorie ) qui vise à présenter des aspects tactiques et/ou stratégiques précis sur des jeux spécifiques. Cette semaine, nous parlerons de Assyria, et nous nous intéresserons à la gestion de l’influence sur la fin du troisième règne, dans le cadre de la configuration 2 joueurs. Remarque : certains aspects abor…

MasterMindM

23/02/2024

[ULULE EN COURS] Legendary kingdoms FR - Livre 2 - La tour et la couronne
Et bien je vous remercie car lorsque j’ai créé ce nouveau fil, j’ai effectivement « trouvé » l’ancien en tapant dans la barre de recherche mais lorsque je tentais d’y accéder j’avais systématiquement une page d’erreur. Merci donc de l’avoir fait remonter

EpicOuRien

23/02/2024

[Forgeflame] Rififi dans les mines par Lord Raccoon Games
Lord Raccoon Games qui nous avait partagé sur ce forum son excellent “Last Bottle of Rum” il y a quelques temps nous emmene dans les mines cette fois ci avec Forgeflame ! toujours avec cette touche esthetique magnifique. c’est un KS financé qui prendra fin le 14 mars. je tire ces infos du bar d’en face qui est au taquet (et je les comprends) ! Ce sera en Français ! ne vous meprenez pas avec les images en anglais 680×2067 438 KB vous allez creusez, ramasser des gemmes, combattre et constituer votre deck tout au long du jeu particularité : les figurines sont conçues pour porter les dites gemmes ! 680×1159 228 KB le lien KS : https://www.kickstarter.com/projects/qvernet/forgeflame

Tomfuel

23/02/2024

[naval] Marine à voile XVIIIème
Sails of Glory dont les règles du jeu sont traduites en français sur BGG et surtout avec de magnifiques navires montés en jeu de bonne reproduction et tous différents…Je suis hors sujet ?? pic1883519 900×507 43 KB

Immyr

23/02/2024

Les avis

boîte du jeu : undefinedMagistral
Gros fan de La Boca et l'utilisant régulièrement pour des ateliers pour enfants, j'ai fini par l'oublier sur mon palier -quelqu'un a sans doute cru qu'il s'agissait d'un don, j'éspère qu'il l'a apprécié, d'autant que Marrakech était avec. C'est un jeu semi-coopératif (on fait des alliances temporaires entre les 6 joueurs maximum) dans lequel deux joueurs doivent construire un bâtiment, chacun voyant uniquement le modèle de sa face du bâtiment. Entre tous les jeux de communication type Dixit, Code Names etc..., celui-ci est très original puisque complètement abstrait et uniquement basé sur l'agencement spatial, donc beaucoup plus proche de la pure logique des jeux à l'allemande que des jeux bavard habituels (rappelons que le couple de créateurs est à l'origine de nombreux excellents jeux comme Descendance). Constatant que La Boca flirte allègrement avec les 30 euros d’occasion, je me suis résolu à serrer les dents, me boucher le nez et acquérir sa réédition moche avec dessins mignons photoshopés... et grand bien m'en a pris! Malgré mes à-priori contre ce type de réédition (voir par exemple l'atroce remise à jour de Manhattan) je dois reconnaître que cette version super meeple est en tous points supérieure à son aîné! Plus compacte, sans chronomètre qui ne marche pas bien (débrouillez-vous pour le temps!) mais avec des pièce de bois encore plus belles, des jetons d'attribution du coéquipier plus jolis que ces étranges billets grisâtres, des scores beaucoup plus faciles à lire, et il semble aussi des plans des maisons repensés -je peux me tromper mais dorénavant ce n'est peut-être plus la présence d'une pièce rouge qui conditionne le niveau de difficulté? Il est aussi très bon marché, souvent à peine au dessus de 20 euros neuf. La Boca était un chef-d'oeuvre pas totalement bien réalisé, et ici avec Recto-Verso on frôle le sans-faute, alors pourquoi râler à cause de dessins moches qui semblent issus d'un commité de designers fatigués dans leur bureau du 16ème étage, d'une esthétique "sympa-sse-partout" sensée attirer les familles et si typique de l'industrie contemporaine des jeux de société? De toute façon La Boca n'était pas vraiment beau non plus. Vraiment, plus j'y pense plus je crois Recto-Verso mériterait un immense succès car il a forcément sa place dans votre ludothèque, quelle que soit votre orientation ludique!

grotesk

21/12/2023

10
boîte du jeu : undefinedA peine un jeu...
Je ne comprends pas les avis parfois dytirambique sur ce jeu de pur hasard. Si encore on avait chacun nos vies il y aurait peut etre un debut de quelque chose. Mais la je ne vois ni le fun ni la frustration a essayer de poser des cartes dans un ordre croissant et de probablement se tromper. A essayer avant d acheter car ca peut etre le genre de jeu qui fini tres vite au placard. D ailleurs il y a fini tres vite en attendant d etre revendu....

tt-ca864db16d15594...

21/12/2023

1
boîte du jeu : undefinedProbablement l'un des jeux de 2018
Si certains goguenardent sur l'aspect visuel du jeu et de ses lapins accompagnés de Shuriken, j'ai la conviction intime que c'était le meilleur choix pour un tel jeu. The mind ne joue pas sur la réflexion mais sur la sensation à l'autre, sans comprendre tous les tenants et aboutissements lorsque l'on joue une carte, l'aspect va dans ce sens, une étrangeté visuelle et incompris apportant un réel mysticisme au jeu. Wolfgang Warsch nous plonge dans un univers lychéen, suréealiste, une sorte de trou noir où pour sortir il faudra trouver la bonne combinaison de cartes permettant d'accéder à une autre forme d'existence. Les lumières blanches du jeu me donnent également cette sensation de mort et de ma réincarnation en un être fantasmagorique : Le lapin ninja ! La règle du jeu commence d'ailleurs par cette phrase incroyable : « Nous ne faisons plus qu'un ! » Sommes-nous des êtres bloqués au purgatoire tel les héros Lost et tentant vainement d'échapper à leur forme d'existence ? Ne faudrait-il pas non voir The Mind comme un jeu mais plutôt comme une renaissance de notre moi intérieur en adéquation avec 1, 2 ou 3 autres êtres humains avec qui l'on partage cette expérience surréaliste ? J'ai la forte sensation d'avoir affaire ici à une vraie œuvre d'art, incompréhensible et mystique comme la fin de 2001 l'odyssée de l'espace. Certains avec Kubrick n'ont pas voulu accepter ou comprendre qu'il ne fallait justement rien tenter de comprendre et voudront chercher voire même trouver la solution au jeu! Certains oseront, c'est déjà fait, de critiquer. Critiquer sans voir, en regardant ailleurs... "Assez du buzz!" Disent-ils ​Mais quel buzz? Je leur réponds. ​Avez-vous un buzz quand Picasso ou Basquiat terminaient leur dernière pièce? Avez-vous un buzz quand Bowie ou les Beatles composaient? Le chef d'oeuvre n'a pas besoin du Buzz messieurs. Il existe, point.

tt-15797ff70714958...

21/12/2023

10
boîte du jeu : undefinedN.P.L.E (Near Perfection Ludic Experience)
Quand on vous explique "the mind" vous restez dubitatif..."ah ouais, on va poser des cartes sans se parler en tentant de les mettre dans l'ordre croissant...?" Et puis vous y jouez et automatiquement après la première partie vous devenez accro. Assuré. J'ai vu ce jeu agir sur pas mal de monde et des gens différents qui plus est dans leur gout ludique. Du gros joueur au pas joueur du tout...tous conquis immédiatement par ce jeu. The mind est addictif au possible. Les parties durent cinq minutes et vu qu'il y a un challenge à battre on a une seule envie, s'améliorer. Ce jeu est un coopératif mais notre adversaire c'est nous-même, notre précipitation, notre manque d'écoute, notre mauvaise perception des choses...tout cela nous fera perdre. Il faudra apprendre à se connecter les uns aux autres, à sentir les choses. Un peu comme au poker en fait où les joueurs aguerris peuvent deviner la carte exacte de leur adversaire rien qu'en observant leur comportement. Et ça marche ! On s'améliore à "The Mind", on progresse, on réussit des poses de cartes qui provoquent l'exultation du groupe. Un jeu incroyable qui pourrait bien plaire à tout le monde pour peu qu'on lui laisse sa chance. Une expérience ludique extraordinaire et rare. Mais qu'attendez-vous pour courir l'acheter ????

ToMAHaWK

21/12/2023

10
boîte du jeu : undefinedEt la traversé commence
Mignon et original mais loin d'être fou.Le jeu se base sur le principe du memory et brode une histoire et un petit gameplay autour ce qui est plutôt sympaCependant les parties ne sont pas toutes équilibrées, la chance joue un rôle prépondérant et certain pouvoirs sont très puissant.Il n'a pas non plus une rejouabilité énorme, même si les lieux changent de place la stratégie n'évolue guère.Un jeu à sortir entre deux gros pour faire une pause ou avec des enfantsMais très bonne affaire pour le prix auquel on peut le trouver a Essen.

charlo

21/12/2023

6
boîte du jeu : undefinedEl Grande porte bien haut les valeurs du jeu de société
El Grande est réédité, et c'est un grand moment du monde ludique malgré un relatif silence. El Grande c'est un jeu à base de conquête de territoire, de diplomatie et de gentilles fourberies. Spiel Des Jahres 1996 (excusez du peu), il s'appuie sur les grandes lignes éditoriales du jeu allemand de l'époque: règles simples et interaction optimisée. Son point fort est de créer un grand moment d'échanges, comme a pu le faire les Colons de Catane un an avant. Il ne faut pas oublier ce lien avec les Colons. C'est important de le préciser car il faut aussi contextualiser le moment de la sortie du jeu (1996). L'intense interaction des Colons de Catane a très probablement contribué au renouveau du jeu de société. Ce jeu a fortement secoué toute l'industrie et El Grande sort dans cette vague là, dans cette philosophie là, avec une ambition de faire passer un moment de propos intenses à table. Et c'est tout ce qui nous a amené avec mes copains au début des années 2000 à nous plonger dans les jeux de société. Mais pourtant, alors que de nombreux jeux sortent, très bons pour certains, moins bons pour d'autres, El Grande, sort tout de même dans une relative indifférence. Mais pour moi, c'est la plus grande news de l'année ludique, de loin, de mille fois loin. Et je ne suis pas d'accord avec cette indifférence. Je suis convaincu que ce jeu mérite le détour, et ce propos est un plaidoyer à l'attention des gens qui ne connaissent pas ce jeu et qui le voient dans les boutiques sans s'y intéresser. Aussi aux chroniqueurs qui n'en parlent à mon sens que trop peu. Alors lisez bien le texte ci dessous chers lecteurs, je vais décrire pourquoi vous devez y jouer, et oui, c'est un parti pris, sans nuance. Il est sortable ! L'un des grands reproches que l'on peut faire aux jeux de société de stratégies demeure liée à la règle et à leur profondeur. Ce qui limite parfois le recours à ceux ci. El Grande fracasse cela avec une règle limpide simple à l'image de nombreux jeux actuels proposés aux néophytes. Vous pourrez le sortir sans peur que vos amis s'échappent, vous pourrez le sortir sans avoir à perdre 20 minutes d'explication. C'est du jeu quasi immédiat (quoique 10 minutes soient quand même nécessaires à allouer pour expliquer les règles) Il propose un vrai challenge stratégique et tactique et de manière simple! Les colons de Catane ont démocratisé le jeu de contrôle de territoire (avec les colonies posées sur des régions). Ils ont amené des publics qui s'en sentaient loin. El Grande fait d'une certaine manière la même chose mais dans une dynamique d'affrontement plus présent. Et alors que les blocages existent à Catane, El Grande fonde son approche sur l'intimidation, le bluff et la compétition. C'est une vraie expérience tactique, à compter, à anticiper, à convaincre... il apporte ainsi un vrai challenge psychologique. Et oui, il faut 2 bonnes heures au minimum. Il faut vouloir rester assis sur le même jeu pendant 2 bonnes heures... ce qui est nécessaire pour avoir le temps vivre certaines montagnes russes émotionnelles, avec son lots de chocs et de remontées fulgurantes. Ce que peut difficilement apporter des jeux du même calibre et du même style mais plus courts. Quand j'ai joué la première fois à Catane je me suis dit: "ah je suis enfin un joueur de jeu de société de stratégie". En jouant à El Grande je me suis dit je suis enfin un joueur de jeux de conquête. Qui n'a pas vu avec peur des tables de jeux de Warhammer ou meme de Risk en se disant... mon dieu j'arriverais jamais à jouer à ca. Et bien El Grande vous offre ce type d'expérience. Facilement! C'est un jeu qui va vous faire rire! oui... c'est un jeu d'ambiance? non... c'est un jeu de stratégie avec une grosse ambiance! S'il n y avait qu'une chose à retenir d'El Grande c'est son apport au terme "société" dans "jeu de société". Je rappelle notre ami Mr Phal (s'il le permet) qui ne cessait de se référer à l'aspect social du jeu de société. On y joue pour avoir une expérience sociale riche. Ou l'on va énormément échanger, tout en cogitant. Et peu de jeux arrivent à créer une telle ambiance autour d'un propos aussi sérieux. Vraiment! El Grande vous fera rire, et comme avec mes copains, on se taquine beaucoup, nous, il nous fait mourir de rire... alors que l'on joue à conquérir des territoires... comment est ce possible? Effectivement, il y a des gens très sérieux dans la pratique qui "ne rigolent pas" quand ils jouent. Cela dépendra des personnes autour de la table, mais si vous avez des gens enjoués, drôles, vous allez passer un moment sympa au delà de la partie et des moments de reflexion qui eux aussi demeurent importants. El Grande porte bien haut les valeurs du jeu de société Alors quand un jeu de cette envergure sort, il convient qu'il soit vu, compris, essayé, testé (désolé pour la forme directive, mais c'est une prise de position assumée). Parce que j'aime voir le jeu de société s'exprimer ainsi : dans un challenge tactique, stratégique tout autant que social. Et quoi de mieux qu'El Grande pour faire la synthèse de ces 3 points. Oui, je peux dire, qu'il porte "grandement" les valeurs de la pratique du jeu de société. C'est peut être le plus grand des jeux présents actuellement sur les étals, oui, vraiment!

TTWD

21/12/2023

10
boîte du jeu : undefinedDes parties zen
Tranquillité est un jeu de cartes familial coopératif à la communication limitée. Des règles simples où à votre tour de jeu une seule action à réaliser parmi deux, mais tout cela sans pouvoir parler durant la partie. Les parties sont rapides et on en relance une rapidement soit parce que l'on a perdu et qu'on ne veut pas finir sur une défaite, soit pour la corser :D. Comme on l'expliquait plus haut, le jeu arrive avec 3 mini-extensions et quelques variantes. Celles-ci vont vous permettent de varier vos parties et de les corser si vous gagnez trop facilement avec la règle classique. Côté matériel, les cartes du jeu sont au même format et en carton assez épais pour ne pas s'abîmer. Le travail d'illustrations est sublime et nous transporte de paysage en paysage tout au long de notre voyage. On peut vous dire que l'on enchaîne les parties depuis quelque temps et chaque partie apporte un vrai plaisir ludique ! Notre review complète sur notre blog ludique :

desjeuxetdesbières

21/12/2023

8
boîte du jeu : undefinedUn Wonderfull stand alone pour deux
Testé en deux parties au Brussel Games Festival.Ce nouveau 7 Wonders ne se pratique que à deux joueurs.Certains pourraient trouver cela embêtant, mais pas moi! Ce côté tournoi m'a totalement séduit dès la première partie Ce nouveau 7 wonders est juste parfait et a vraiment été optimisé pour deux joueurs. La tension monte progressivement au cours de la partie, ici on regarde constamment ce que l'autre fait car on peut (bien plus que dans 7 wonders) lui mettre des battons dans les roues (de son développement). Le côté aléatoire de la disposition des cartes au milieu des deux joueurs et des 8 merveilles de départs permet un renouvellement à chaque partie.Pour ceux qui connaissent 7 Wonders, vous ne serez pas perdu mais il s'agira de revoir vos stratégies et de vous adapter à un nouveau système de jeu (qui est à ma connaissance assez innovant).J'ai totalement accroché à ce 7 Wonders Duel, j'en redemande et j'attends sa sortie avec impatience.

zorla

21/12/2023

10
boîte du jeu : undefinedUn Euro 3X aux choix multipliés par 3!
Vin d'jeu: Après quelques parties de Voidfall sur la version retail du jeu, je peux conclure que Voidfall est une bombe intergalactique 😊 Outre un léger manque de certains éléments dans certains cas (dans une partie, on est tombé en rupture de guilde, ce qui peut être vraiment embêtant) ainsi qu’une iconographie hyper abondante qui fait qu’on s’y perd un peu durant nos premières parties, son plus grand défaut est sa complexité (qui est aussi une qualité 😉). Mais cette complexité engendre une très longue mise en place (entre 1 heure et 1 heure et quart), une très longue explication des règles (entre 1 heure et une heure et demi) et de très longues parties entre 3 et 6 heures de jeu en fonction des joueurs et du scénario joué. Tout ça fait qu’il est difficile de sortir la boite et que donc, on n’y jouera pas aussi souvent qu’on le voudrait. Car oui, autrement, Voidfall croule sous les qualités : La rejouabilité est ENOOOOORME Voidfall propose plus de 52 mises en place différentes en fonction du type de partie (solo, coop ou compétitif) et chaque mise en place peut être rejouée à l’infini puisque les événements diffèrent et que vous pouvez choisir une faction différente et chaque faction a 2 mise-en-place de départ différentes !!! Sans compter l’interaction et les actions des joueurs qui peuvent changer la physionomie des parties. Le système de choix d’action est juste fantastique Chaque joueuse a son propre paquet de cartes action. Tout le monde dispose du même mais certaines factions peuvent avoir une ou deux cartes différentes. Chaque carte action propose 2 actions. A chaque tour, on joue une carte action et on doit choisir 2 des 3 actions à exécuter. Il faudra donc renoncer à une action ce qui rendra les choix difficiles surtout que chaque action est quasi unique ou ne se retrouve que sur 2 cartes actions différentes. Tout ça va amener des choix difficiles et intéressants. Les cartes programmes vont orienter votre stratégie Vous aurez 3 façons de marquer des points. A chaque manche, on dévoilera une carte événement qui permettra de gagner des points si on satisfait à sa condition. De plus, conquérir de nouveaux territoires va vous rapporter pas mal de points également. Enfin, vos cartes programme vont compléter ce trio gagnant. Si vous arrivez à optimiser ces 3 sources de points de victoire, vous êtes bien partis 😊 Vous commencez la partie avec une carte programme qui indiquera 2 ou 3 façons différentes de gagner des PVs. En cours de partie, vous aurez l’occasion de choisir et d’acquérir jusque 3 autres cartes programme, chacune vous apportant des PVs supplémentaires selon 2 conditions. Et vous gagnerez ces points en fin de chacune des 3 manches. Vous allez donc vous construire, progressivement, votre propre machine à points, et donc, votre propre stratégie qui devra s’équilibrer avec les événements et la physionomie de la partie. Fabuleux ! Les technologies vont vous permettre de vous construire une machine à capacités permanentes propres En fonction du nombre de joueurs environ 12 technologies différentes seront disponibles à chaque partie et vous ne pourrez en acquérir que maximum 6. Chaque technologie vous apporte des capacités propres permanentes et peut être améliorée en une version plus puissante. Chaque joueur va donc se construire des capacités asymétriques qui, selon leurs choix, pourront soutenir leur stratégie. J’adore 😊 La quasi absence de hasard dans un jeu 3X thématique est unique Voidfall est clairement un eurogame où la bonne gestion est essentielle. A l’exception des événements et des cartes programme dévoilées progressivement en cours de partie, le jeu ne contient aucun hasard. Et ce faible hasard ne gêne absolument pas et ne va jamais avantager une joueuse plutôt qu’une autre. Tout est anticipable dans Voidfall même les combats. Avant d’attaquer, on sait exactement qui va l’emporter et quelles seront les pertes de chaque combattante. Pourtant, le jeu ne tombe pas dans l’abstrait et son thème reste fort et bien présent. Voidfall est un 3X (il manque le X d’eXplorer puisque tout est visible dès le début de la partie, pour le reste, il propose bien d’eXploiter des ressources, d’eXterminer ses adversaires et de s’étendre -eXpand-), un 3X épique à la Twilight Imperium sans le hasard lié. Et ça c’est vraiment unique et ça procure des sensations ludiques uniques et savoureuses pour tout amateur d’eurogame comme nous. Tout ça fait que Voidfall est un énorme coup de cœur pour nous, une perle ludique d’un nouveau genre dont on rêvait et assez révolutionnaire qui devrait être apprécié par ton amateur d’eurogame et de 3X qui n’est pas effrayé par sa durée. Tous les avis sur

SwatSh

21/12/2023

10