Monsieur Guillaume

Aldan Chronicles : mets ta paire et causons !

Aldan Chronicles : mets ta paire et causons !

Un nain qui bougonne, c’est un pléonasme ! Mais un Grumpfy Dwarf's, c’est une maison d’édition. Leur premier jeu, Totem, ici dans la TTTV était d'un proche de Grognon qui annonce maintenant son deuxième jeu. Logique implacable et respectée ! Pourtant ce dernier se place en premier dans la deuxième gamme souhaitée chez ce petit éditeur, celle des jeux plus « velus » comme nous avons l’habitude de dire. N’y voyez là aucune ségrégation à base de pilosité spécifique mais plutôt une indication sur une certaine complexité du jeu. De plus, si ce premier jeu, signé de Pierre Fricaux, proche donc du nain, ce deuxième est d'un nouvel auteur, qui après tant de festivals avec son futur éditeur a fini par se rapprocher... mais ceci ne nous regarde pas !*

Bienvenue donc dans le premier chapitre des Chroniques d’Aldan :

Default

 

L’histoire du Futur ou le futur de l’Histoire

Amateur de science-fiction, c’est par le « fluff », le « background »… l’univers, en un mot, que nous décollerons pour ce petit voyage. D’une part parce qu’il est toujours préférable de savoir où l’on met les pieds, d’autre part parce que, pour son auteur, Serge Macasdar, il ne saurait en être autrement. Cet univers, riche et en constant développement se verra, et se voit déjà, décliner dans plusieurs jeux. Seeders - Episode 1 : Exodus est chronologiquement le deuxième. Le premier était Meta-Père.

Aucun jeu de mot ne saurait être tolérer

Sergueï, Père-Baron des Méta-Technos

Default

Avec Sergueï, on rigole pas tous les jours !

 

Méta-Père, donc, était un gros 3X (eXploration, eXploitation, eXpansion… et l’eXtermination n’était vraiment pas loin) où, pour rejoindre le très envié groupe qui donne son titre au jeu, nous étions en compétition sur une planète à envahir à la tête d’une race qui devait évoluer génétiquement pour l’emporter sur les autres concurrents. Remarqué entre autre lors du Festival de Parthenay, entre les mains de différents éditeurs, c’est finalement par Aldan Chronicles que l’histoire commencera.

Default

Un logisticien, util' por lo justicier

 

Vous voici donc dans la peau d’un Semeur, race extraterrestre qui, lors de ses pérégrinations inter-galactiques, colonise de nouvelles planètes pour en faire de vrais havres, des Edens de vie, spécialistes qu’ils sont des manipulations génétiques. Malgré tout, la corruption n’épargne pas les aliens (y’a pas d’raison, non plus !) et l’Obscura Mutatio est là pour le prouver : leur création, les Xénarques, dans la plus grande haine des Semeurs et de leur gouvernement central, tentent maintenant d’asservir et détruire ceux qui ont tenté de les annihiler.

Default

et un contrebandier, c'est pour contre...

 

Moi, yé préfère Aldante !

Dans Exodus, le premier chapitre de cette saga, vous jouerez donc le rôle d’un officier en charge de la construction d’une arche géante pour évacuer la population avant d’être envahi par les Xénarques. Cette arche que vous construirez se matérialisera au moyen des cartes représentants les différents modules et autres équipages de votre vaisseau-monde. Vous n’êtes pas sans vous douter qu’il y aura besoin de ressources pour construire tout ça. Si je vous dis que chaque carte a son petit pouvoir, vous sentez aussi que ça va "comboter".

Mais pour récupérer ces cartes, il va falloir les négocier dans les chambres de négociations de l’Aile des Murmures… et ça, tadamm, c’est le travail des négociateurs. Ces derniers sont au départ novices, mais très vite certains pourraient devenir très habiles. Leur compétence et leur positionnement sur l’Aile des Murmures détermineront les cartes qui deviendront vôtres. Vous défausserez certaines de ces cartes pour récupérez des ressources afin d’en payer d’autres, à la manière d’un San Juan et il est également possible d’aller fermer les modules adverses ou éliminer les équipages adverses, empêchant ainsi une combo de tueur.

Au bout de 4 tours, l’Arche la plus prestigieuse l’emporte.

DefaultDefault

Dans l'agence de sécurité... ...on se sent drôlement en sécurité !

Tout ceci est dans les tuyaux, avec les derniers développements finaux et nous avons la chance de pouvoir vous dévoiler ici le travail d’illustration réalisé par Gaël Lannurien. Ces chroniques et la présence d’autres jeux dans cet univers laissent à penser que Grumpfy Dwarf's et Serge ne s’arrêteront pas là. En tout cas, ce mélange de placement, majorité et combinaison n’est pas sans titiller la curiosité du joueur et, la sortie, prévue pour le festival d’Essen, paraît bien loin. Vivement la prochaine TTTV pour y jouer !

DefaultDefault

Default


Aldan Chronicles : Exodus
Un jeu deSerge Macasdar
Illustré parGaël Lannurien
Publié parGrumpy Dwarf's
2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Langue de la règle: Française
Durée:60 minutes
Prix: Non renseigné


P.S : Nous déclinons toutes responsabilités sur le non-sens en première lecture de cette introduction née d'un cerveau xénomorphe !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (2)

Default
elric38
elric38

J'ai testé le proto à Cannes, à 3 joueurs avec l'auteur, et de l'avis général on a adoré ce mélange de placement, majorité et deckbuilder.

D'ailleurs, je pense qu'il devrait y avoir de bonnes combos à faire avec les familles et donc avoir une trame toujours renouvelée.

D'abord séduit par les illustrations de Gaêl Lannurien sur le stand Grumpy Dwarf's, on a vite été conquis par les explications et conseils avisés de Serge Macasdar. Bref, il est attendu avec impatience par ici!

C'est quand Essen?

Jamouck
Jamouck

J'ai eu l'occasion de l'essayer à Issy les Moulineaux et je dois avouer que j'ai trouvé ce jeu un peu longuet. Les phases de son jeu sont lourdes et pleine de conséquences, le risque d'analysis paralysis guette donc. Cependant ce jeu recèle de vraies trouvailles, le pouvoir de négociation notamment. Après l'artiste de Ginkgopolis est idoine pour ce jeu, très beau rendu.