Docteur Mops

Virgin Queen : les guerres de religions et le card-driven

Virgin Queen : les guerres de religions et le card-driven

Voici un jeu qui se propose d'aller faire un grand tour dans l'histoire, plus précisément entre 1559 et 1598.

Une période extrêmement troublée qui verra pas moins de huit guerres successives de religion !!! Huit guerres où s'imbriquent les ambitions politiques, religieuses, philosophiques où la moindre défaillance dans l'autorité du pouvoir donne lieu à des batailles, des complots, des alliances en vue d'un seul objectif : le pouvoir encore et toujours.

Un monde en rapide évolution mais qui donne également lieu à des démonstrations de pures barbaries confraternelles qui conduiront à la quasi mort de l'humanisme. Montaigne s'enferme dans sa tour et Ronsard écrit :

"Ce monstre arme le fils contre son propre père,
160 Et le frère (ô malheur) arme contre son frère,
La sœur contre la sœur, et les cousins germains
Au sang de leurs cousins veulent tremper leurs mains.
L’oncle fuit son neveu, le serviteur son maître,
La femme ne veut pas son mari reconnaître.
165 Les enfants sans raison disputent de la foi,
Et tout à l’abandon va sans ordre et sans loi."

Mais point besoin de connaitre l'histoire sur le bout des doigts ou encore la philosophie ou la littérature pour apprécier (bien que cela ajoute au plaisir) un jeu comme "Virgin Queen".

Default


Par contre, il vous faudra un peu d'implication personnelle car ce jeu s'adresse à des joueurs expérimentés de par sa difficulté, la longueur des partie et sa quarantaine de pages de règles en anglais. Sur ce dernier point notre plaisir s'allège immédiatement grâce à une traduction officielle qui nous est offerte par le talent de Didier Duchon qui hante ces lieux régulièrement.

"Virgin Queen" c'est la suite de "Here I Stand" du même auteur : Ed Beach. Cela ne veut pas dire que vous devrez d'abord jouer au premier mais que ce nouveau jeu reprend les mêmes principes mécaniques mais la période historique suivante.

Default


Nous parlons ici de card-driven.
Card-driven ? Genre ou mécanisme de base ? Je ne rentrerais pas dans les détails car le débat reste ouvert sur la stricte acceptation de ce terme. Sachez qu'il s'agit en gros de jeux souvent historiques utilisant des cartes qui ont parfois plusieurs usages possibles.

L'ancêtre de tous les card-driven est "We the people" paru chez Avalon Hill en 1994. Le jeu propose une révolution en bousculant les règles habituelles des wargames en proposant un usage nouveau de cartes.

Default


L'intérêt est que chaque joueur peut posséder son propre paquet personnalisé reflétant ses qualités et ses défauts. Les cartes présentent également cet avantage d'avoir le point de règle précis sous les yeux au moment où on l'utilise et une gestion des événements plus ou moins aléatoire suivant que vous les classiez ou les mélangiez.

N'oublions pas qu'à cette époque jeux de plateau et wargames sont deux mondes proches mais bien distincts. Le jeu de plateau étant souvent moins tenu à simuler une réalité fait déjà usage de cartes événements. De fait dans un jeu hybride comme "Res Publica Romana" qui emprunte un thème historique au wargame, on trouve des cartes représentant différents événements historiques qui seront semi-mélangés afin de proposer une chronologie uchronique. Ce qui s'est déroulé en réalité se déroulera mais pas forcément dans le même ordre.

Default


Ce qui est amusant c'est que ce mécanisme n'est pas au service des joueurs mais au contraire va leur servir d'adversité et même leur faire perdre le jeu s'ils ne coopèrent pas.

Le grand intérêt du card-driven en plus d'être aisément manipulable est que l'auteur du jeu peut personnaliser tous les événements et leur donner une traduction directe sous forme de bonus ou malus.

Si la pioche est commune, les cartes ont généralement plusieurs usages : un principal destiné à un camp du jeu et un secondaire si quelqu'un d'autre le pioche. Priver un joueur d'un événement historique permet donc de réécrire l'histoire pour faire de chaque partie une nouvelle uchronie historique. Bref, une machine à faire du neuf renouvelable avec du vieux.

Et indéniablement Ed Beach s'empare de ce mécanisme (ou plutôt ces mécanismes) pour le mettre au service d'un jeu mêlant aspects religieux, militaires et politiques. De quoi combler l'appétit des plus exigeants. Alors quand "Virgin Queen" est annoncé comme une version encore améliorée de "Here I Stand", le joueur averti tend l'oreille et il a raison.

Default


Si votre exigence ludique ne vous porte pas trop aux parties qui prennent la nuit ou plus, vous pourrez toujours découvrir le card-driven dans des jeux plus légers comme "1960", "1812" ou "Mémoire 44" même si ce dernier serait hors-sujet selon les plus puristes du terme.
Si vous êtes du genre grande saga historique vous emmenant au bout de la nuit... Alors là vous êtes cuit !

Un sujet sur les card-driven dans le forum
Un sujet sur "Virgin Queen" dans le forum
La page du jeu chez l'éditeur (english)
La fiche du jeu sur Tric Trac
Téléchargez les règles françaises en cliquant ici

"Virgin Queen"
Un jeu de Ed Beach
Illustré par Rodger B. MacGowan & Mark Mahaffey
Publié chez GMT Games
Pour 2 à 6 joueurs à partir de 14 ans
Public expérimenté
Durée estimée de partie : entre 6 et 12 heures
Disponible depuis quelques temps dans les magasins pratiquant l'import aux alentours de 70-75€

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (12)

Default
Tiavirguledeux

On a un pool de 8-9 joueurs toujours plus ou moins disponibles et hyper motivés pour HIS, on trépigne tous en attendant le graal.

fdubois
fdubois

J'aimerai bien de ne pas être raisonnable mais....J'aime pas le moubourrage.

pinpin72
pinpin72

Je tiens aussi à remercier Didier pour cet excellent travail pour le plaisir de tous. J'attends avec impatience ma précommande. Pouvoir disposer de la traduction avant la sortie est vraiment sympa.

phil31
phil31

houla, ça m'a tout l'air tres fortement interessant tout ça, je vais de ce pas me plonger dans les divers lien, pour en apprendre un peu plus. mille merci pour cette info

DocGuillaume
DocGuillaume

En effet, le travail de Didier Duchon est exceptionnel ! Enormissime devrais-je dire ! Pour rédiger des règles d'une si parfaite cohérence il faut plusieurs dizaines d'heures !

Merci d'offrir à GMT et nous autres les fruits de ton travail.

MrX
MrX

Bravo pour la traduction de Didier : un très beau travail.

AM
AM

Pas pour moi, raz-le-bol des jeux avec 40 pages de règles et des parties interminables; pour 6 à 12 heures de jeu, je préfère très nettement un diplomatie, où les règles sont expliquées en quelques minutes.

urmao
urmao

certes ce n'est pas jeu pour debutants, mais la plus grande difficukté est la longueur d'une partie. Pas facile de reunir 6 joueurs pour une partie d'une dizaine d'heure. Pourtant ce sont des heures qui passent vite pour les passionnés du genre ! En plus tout est déjà traduit !

Bravo pour votre article Docteur Mops, c'est une bien belle presentation !

judograal
judograal

Plus qu'une semaine!!! Vivement!

Et oui, ce serait pas mal une TTTV sur HIS ou Virgin Queen!

Grem
Grem

D'ailleurs, à quand une belle et looooooooooooooongue TTTV sur Here I Stand ? :)