Monsieur Phal

The Apprentice, un trou noir télévisuel avale des pontes du jeu

The Apprentice, un trou noir télévisuel avale des pontes du jeu

La télé fait rêver. Encore. Souvent. La télé donne de l’espoir. Souvent. Encore. C’est étonnant. Enfin, cela m’étonne. La télévision n’a plus grand-chose à apporter à qui que ce soit. Si ce n’est en rire. En sourire. Pour s’en convaincre, il suffit de regarde l’épisode 7 de la version française de « The Apprentice » pas diffusée sur M6. Oui. Pas diffusé, car tellement peu regardé que la chose a été déprogrammée. Pour la voir, il faut aller sur internet, en Replay. Et je l’ai regardée. Pourquoi, mais pourquoi pauvre fou. Parce qu’il était question de jeu de société et que des pontes du secteur ont « joué » le jeu.

Default

The Apprentice.

Le principe nous vient des États-Unis de l’Amérique. L’idée est simple. Une espèce de Koh lanta, mais version entreprise. Au lieu d’être en slip sur une plage, les candidats sont déguisés en cadre dynamique. Ceux à qui le monde appartient parce qu’ils se lèvent tôt, travaillent 52h par semaine, font de sourires au patron tout en poussant leurs collègues dans les escaliers. Le vainqueur de cette mascarade obtiendra un poste important dans une entreprise importante dirigée par un patron important. Enfin, quand on a des notions de relativité, on se dit que cette « importance » n’a d’égal que la puissance, d’intelligence du regard convaincu du « boss » qui chapeaute tout cela. Surtout après avoir lu le statut de Monsieur Marcus, le spécialiste des jeux vidéo, sur les réseaux sociaux à son sujet. Il est gentil pourtant d’habitude, Monsieur Marcus. Bref, une émission de télé-réalité qui, quand on connaît un peu la chose audiovisuelle, n’a de réalité que le nom.

Je ne regarde jamais ces merdes de téléréalité, mais j'ai failli tomber de mon siège quand j'ai vu au zapping Bruno Bonnel, ex PDG d'Infogrames, se présenter comme un capitaine d'industrie de haut niveau ayant créé de nombreuses entreprises (et en ayant coulé pas mal aussi), prêt à donner des conseils aux candidats de "The apprentice" et à les juger.
C'est un peu comme si on choisissait Jean Benguigui pour conseiller des jeunes talents comiques, Jean-Marc Morandini pour juger de la qualité d'émissions télé (Quoi ??? Ils l'ont vraiment fait ???) ou moi pour coacher des champions d'E-sport !
C'est juste le gars qui avec ses "Bruno Bonnel présente" et sa mégalomanie rampante a réussi à flinguer la licence "Alone In the dark" (qui a inspiré ensuite Resident Evil), qui nous a infligé des "Tintin", "Lucky luke" et "Les Schtroumfs" a la chaine dans les années 90, et qui a réussi à plomber la licence "Matrix" en jeu vidéo... sans parler de la période où Infogrames avait mis la main sur Game One!
Je suis donc bien content de voir que cette émission de merde s'arrête !

Marcus, 18 septembre - Facebook

Le calvaire.

Je me suis tapé les 60 minutes de l’émission. Oui, tapé. C’est le mot. Je n'ai pas l'habitude de ce genre de programme et je sais pourquoi. C'est du vide. Du néant. On n'apprend rien. On ne fait fonctionner aucun neurones. La chose pourrait durer 10 minutes, mais ils font trainer sur 1 heure. Bon, j’avoue, j’ai usé de l’avance rapide. Et j’ai hésité tout le long. J’en parle. Je n’en parle pas. J’en parle… L’émission est tellement pathétique, tellement contre-productive, tellement ridicule que j’ai hésité entre laisser la chose disparaitre à tout jamais dans les limbes infinies de l’histoire de la télé ou en profiter pour donner mon point de vue sur cette fascination, cette croyance qu’apparaître dans un média de masse est un truc cool qui fait du bien. Si vous lisez ces lignes, vous connaissez mon choix.

Flop.

Dans cet épisode, les 8 clampins, dont certains avouent ne pas avoir touché à un jeu depuis des années, sont, après un brainstorming ridicule, lâchés chez des pros du ludique (FunForge et Cocktail Games) pour faire la maquette de leur jeu « innovant et original ». Ils seront ensuite jugés par un jury de spécialistes, d’experts (Croc des Space Cowboys, Tom Vuarchex de Jungle Speed, Madame Adeline d’Asmodee, Madame Helene de Plato et Michel Deprade du CNJ). Moi, j’ai la décence de les présenter. Au moins.

Avant la diffusion, avant le montage final, j’avais eu de petites conversations avec quelques-uns de ces acteurs. Je ne vous rapporterais pas leurs propos, mais je peux vous dire que le compte rendu de leur expérience me semble à des années-lumière du résultat final.

Default

Chez Cocktail Games, brainstorming pour "Team Building". Tout ce tient puisque Cocktail Games est un peu le spécialiste de la chose.

Heureusement que l’émission a fait un flop. Oui. Heureusement. Car à la fin de l’épisode, que va penser le spectateur qui ne connaît pas le secteur ludique ? Simple : inventer un jeu, créer un jeu « innovant » et à « potentiel » ne demande que 24h. Pas plus. Ben oui. Le jury s’est amusé. On se concentre, rie, s’amuse. On les entend même dire que c’est pas mal, voire innovant. Quand on les connaît, quand on connaît le secteur, on sait bien qu’il n’y a absolument rien d’innovant. Pire, on voit parfaitement les petites « tricheries ».

Faire un jeu innovant ?! Facile, laissez moi 24h...

Lors des Brainstormings, un candidat a une idée. Magique. On poserait une question et les joueurs voteraient avec des « Oui » et des « Non » et après on révèle, mais on ne sait pas qui a voté quoi… Bim, elle vient d’inventer « Privacy ». Elle n’aurait pas joué, chopé une boite sur un coin de bureau ? Malheureusement, elle n’a pas bien su expliquer la règle, les autres ont rejeté l’idée. Pourtant, « Privacy » est un bon jeu. Un autre a une bonne idée, « on va l’appeler « devinetoo », avec 2 o ! ». Mince, il n’y aurait pas une boîte de « Mimetoo » dans un coin du bureau Cocktail Games ? Et Monsieur Croc qui dit des choses face caméra lors du vote et qu’on a coupé et remplacé par une voix off qui raconte un autre truc… Évidement les prototypes sont classes, FunForge et Cocktail Games ont fait du bon travail, s’appuyant sur des boulots qu’ils avaient déjà plus ou moins fait afin de gagner du temps.

Default

Chez FunForge, mise en page de "Keskidi !?". oui, c'est le nom innovant.

Mais ce que je retiens, ce que j’aime par-dessus tout, c’est cette sentence de l’un des candidats dont le jeu n’a pas été retenu. « On a une vision très moderne qu’ils n’ont pas forcément. ». Oui. Je crois que le truc c’est ça. Je n’osais pas le dire à Monsieur Croc, il n’est plus très moderne.

On a une vision très moderne qu’ils n’ont pas forcément.

Un candidat à propos des experts du jeu de société.

Il suffit.

Je comprends l’envie, l’idée qui pousse à aller vers ce genre d’émission. Vers la télévision. On pense que l’on va en tirer un bénéfice, que cela va faire du bien au secteur, le mettre en lumière. On est persuadé que, même si on est conscient qu’il y a montage, surtout si l’on est conscient qu’il peut y avoir traficotage, on va s’en sortir. Mais non. On ne gagne pas souvent à fricoter avec les médias généralistes. Les seuls moments où cela peut marcher, c’est quand la bienveillance du demandeur est évidente. Claire. Et encore. Je fais partie des gens qui pensent que vouloir à tout prix occuper l’espace généraliste, s’y employer ardemment, ne sert pas à grand-chose si ce n’est flatter son égo. Et pourtant j’en ai un d’énorme.

Heureusement, nous pouvons en rire, nous en amuser. Parce que tout cela ne causera de tort à personne. Finalement. Alors si vous voulez rire, si vous avez 1 heure de votre vie à perdre, vous pouvez aller voir la chose en replay. Et quoi qu'il en soit, on les aime bien, nous, on connait leur valeur, nous, à ces professionnels et experts du jeu.


► La chose en replay, c'est par là !

Commentaires (107)

Default
armando
armando

Chapeau Bas à ceux qui ont réussi à suivre l'émission.

Au delà du sujet, je n'ai pas pu supporter plus de 10 minutes, et pourtant je suis assez bon public.

L'avantage du replay, c'est que l'on peut directement passer à la fin.

Je suis sûr que des émissions peuvent être intéressantes sur le sujet, pas forcément en prime time, mais vraiment avec un travail journalistique.

Il y a bien des émissions littéraires certes qui ont du mal, mais qui sont là, évidemment TF1, n'est pas le lieu approprié, leur public n'est pas prêt.

Est-ce que l'émission a eu au moins le mérite de montrer que le jeu ne s'arrêter pas au monopoly, je n'en sais rien, car je n'ai pas réussi à regarder.

thaddeus
thaddeus

Merci à TT et aux TTciens d'avoir rempli son rôle de métamédia: me faire gagner 1h de ma vie (je n'ai pas regardé et ne regarderai pas l'émission, n'ayant pas le coeur à rire en ce moment) en laissant le douteux bénéfice, pardon, le bénéfice du doute à ce(ux) que j'ai lu ici en tant que consolidation objective de ce qu'aurait pu être mon visionnage de l'émission.

Et Moi je dis: rendons la monnaie de la pièce en faisant un jeu sur la télé-réalité! Qui en est? En opensource avec des outils collaboratifs? Qui en est?

Matthieu.CIP

@ Jeanfi : Je crois que cela ne sert à rien de fustiger "les acteurs du monde du jeu". Pour ce qui me concerne, je me suis juste fait un peu "avoir" comme çà peut arriver à tout le monde. Voilà, c'est la vie... On passe à autre chose.

Kaltaer
Kaltaer

Sans rentrer dans le c'est bien/c'est pas bien. Je trouve que les idées de jeu plus "sympa" que l'épreuve de l'homologue anglais de l'émission. (oui il y a des guillemets)

Je laisse ce qui le souhaite se faire leur propre idée:

https://www.youtube.com/watch?v=h5gQAsxLLfg

Jeanfi
Jeanfi

Je n'irai pas voir la video parceque ce pétainisme télévisuel me colle la nausée... Au-delà du commentaire de M. Phal que je trouve très pertinent et même courageux, au-delà du ridicule petit Bonnel, je m'interroge sur nos "acteurs du monde du jeu". Je suis assez inquiet de voir tant de naïveté chez eux. C'est mignon tout plein de dire "on ne m'y reprendra plus", "j'ai été victime du montage" ou bien "on a côtoyé le mal mais on a gardé notre esprit critique"... (Je ne parle pas de bad Croc qui comme à son habitude prend tout le monde à rebrousse-poil se déclarant fan de cet "avilissement de masse"). Mouais, c'est un peu court les gars... :-)

Cela fait un moment maintenant que ces émissions existent, que les sociétés comme Endemol existent. Je parle de pétainisme télévisuel parceque sous prétexte de divertissement voyeuriste, ce genre d'émission tentent de nous inculquer des valeurs qui établissent que TOUT est naturellement un marché : le sexe, la bouffe, l'emploi, les sentiments... Et sur ces marchés il faut être le meilleur, casser la tête de son prochain, dire merci quand on vous dégage et qu'on vous juge à l'aune des principes moisis énoncés par Endemol et consorts : exister c’est participer à la compétition. Et chacun d’entre nous voit bien autour de lui comment ces principes s’immiscent dans notre vie quotidienne, ces principes deviennent évidents, naturels et incontestables.

La naïveté de nos amis proclamés « acteursdumondedujeu » m’inquiète d’autant plus que le jeu (au sens large) me semble être un des refuges face à ce genre de divertissement avilissant et aux valeurs qu’il véhicule. Dans le jeu on peut être fainéant et créatif, on peut perdre et être heureux, timide et gagner, on peut trouver un vrai « bonheur social » (ouh le vilain mot) à côtoyer des gens avec lesquels on partage un moment de plaisir émancipé de la plupart de ces valeurs nauséabondes. J’arrête ici avec les poncifs.

Nos amis "acteursdumondedujeu" qui ont apporté sur un plateau la caution du « monde du jeu » à ce tribunal tristement ridicule (j’avoue j’ai regardé la première émission) ont sans doute besoin de mûrir encore un peu.

Tom Vuarchex

@Jeanfi
Tout ce laïus pour avouer avoir regarder la première émission ... j'avoue, quelque chose m'échappe ^^

Ominae
Ominae

Mr Phal ne refaites plus jamais cela, la curiosité m'a poussé à aller voir !

Il faut quand même souligner le travail des 2 sociétés d'édition (qui n'ont pas été cité pendant le reportage .... et à part les personnes du milieu du jeu je doute que qui que ce soit n'ait pu les reconnaître) et la participation du jury (même remarque)

Par respect pour le travail du jury et des maisons d'édition on ne peut pas dire que l'émission est 'nulle' mais l'immersion dans le monde du jeu et une possible mise en valeur du domaine n'est en effet pas perceptible.

De là à desservir, je ne saurai dire ...

En tout cas le sujet aura atteint les 100 commentaires et fait voir la vidéo plus que prévue ! (100 ième commentaire : ce qui m'a donné envie de poster un avis =)

Comme beaucoup ici je rejoins l'avis de limp.

Sieverth21
Sieverth21

J avoue, vous etes proches du fond cher voisins...mais vous n avez pas la palme de la betise, de l abrutissement de la population, venez faire un petit tour sur nos chaines de tele belge et regarder ce tout nouveau concept...

Oh combien extraordinaire qui ils ont appele "Waouf"...malheureusement, ceci n est pas un sketch...

Attention, il est plus que probable que vous perdiez l usage de la reflexion, comprehension, votre facultee d analyse et tout ce qui attrait au cerveau...vous etes prevenu...

mikekrackott

Yep,

Je fais mes 3 petites remarques et je passe à autre chose dans ma vie ;)

1/ Ben... Je ne sais pas ce que vous attendez exactement d'une émission clairement marquée "TELE REALITE" mais la j'ai bien bu ma soupe. (C'est pas ma came, comme disent les jeunes)

2/ L'émission à donc ses défauts qui ont déjà été cités je pense, mais lorsque les candidats et/ou les experts (Bonne idée de faire jouer les pros de l'édition d'ailleurs ;) testent les jeux ils s'amusent et donnent envie d'y jouer, et n'est ce pas la tout ce que l'on cherche dans un jeu, à passer du bon temps autrement qu'en se tirant dans les pieds (moment rare dans ce type d'émission) ?

3/ Inventer un concept (Invention) et Créer le jeu dans son intégralité (Innovation), ce n'est pas du tout le même délire, et je trouve que l'émission met bien avant cette idée, d'autant plus que les "Experts" passent vraiment pour des professionnels qui savent s'amuser (pas des rigolos qui veulent faire uniquement de l'argent facile).

"Bruno BONNELL ? Vous n'êtes pas prêt, vous pouvez quitter ma Télé !!!"

Mike Krackott

Zeol
Zeol

ENORME !!!!!!!!!!!!!

Je trouve les personnages attachants car ils se débattent comme ils peuvent avec ce qu'ils connaissent, c'est à dire "le monde des affaires que je peux calquer sur n'importe quel univers ou dimension"

et faire un jeu en 24h avec produit fini, moi je dis chapeau bas !! (vraiment, je le pense, comment on-t-il fait sur le plan logistique ? je pose la question là)

et je dis énorme !!!! car après la fin de l'émission "l'élimination" ( qui est vraiment lourd dingue pour le coup), il y a le générique où tu vois ces petits personnages qui seront balancés comme concepteur/présentateur de Télé-Achat !! et ils ont l'air d'y aller de bon coeur en plus .... et tu dis : mais ils vont faire ça !! AMAAAZING !!

Et bien je suis désolé mais j'ai eu l'impression de voir des personnages basculés dans différents univers avec des épreuves en décalage avec leur réalité (avec la réalité tout court d'ailleurs). ça ne vous rappelle rien dans l'actualité ludique du moment ???

et bien je suis désolé mais j'ai pensé que c'était des personnages de TIME STORIES balancés dans un futur scénario/ autre univers !! (si, si, Enorme)

En tout cas après avoir vu l'émission, franchement, je pense qu'il fallait le faire, C'est unique, c'est des souvenirs qui dans quelques années on en pleura de fou rire.

Je pense que c'est le meilleur sketch sur les jeux de société que j'ai jamais vu .... ENORME

Moi j'y vois rien de mal. Car c'est tellement décalé ....

Merci d'avoir accepté et désolé pour ceux et celles qui pensaient à de vraies retombées à leur Business Plan.