Pixie Games

On the Rhodes again ?

On the Rhodes again ?

0f170e85655b5b3d7818810fee891204c5aa.jpe

 

Bonjour les gens,

 

Rhodes, comme le colosse, est un jeu que les plus acharnés d’entre vous ont pu apercevoir dans les comptes rendus d’Essen (ici, ailleurs, Twitter et Facebook), c’est un jeu pour 2 à 5 joueurs signé Pieter Boots (quasi son premier jeu), illustré par Julien Delval, édité chez The Game Master BV et distribué par PixieGames (vous aviez deviné ?).

Le jeu est disponible à peu près maintenant dans les boutiques spécialisées qui ont eu le nez creux, en fin de semaine pour les autres :)

 

Avec Rhodes, on est dans du placement d’ouvriers avec une immersion à 100% dans le pick-up & delivery à double détente (enfin c'est ce que je pensais avant de lire les pertinentes interventions sur le forum -> ici), derrière ce terme un peu abscons se cache une célèbre mécanique ludique.

Petit aparté terminologique : ce mécanisme demande aux joueurs de ramasser un objet ou un bien à un emplacement du plateau de jeu et de l'amener à un autre endroit du plateau de jeu. La livraison du bien donne habituellement de l'argent ou des points de victoire au joueur.

 

Le Pitch,

 

Dans Rhodes, une petite poignée de siècle avant J-C, les joueurs incarnent un fermier (chacun le sien, ce n’est pas un coopératif) qui va tenter de faire des affaires en produisant des olives, du lait (de chèvre s’il vous plait), du blé et du vin, produits qu’il devra livrer au port afin de contenter le colosse !

Un petit mot sur le matériel :

  • 1 plateau de jeu
  • 5 tuiles de ferme « joueur »
  • 16 tuiles « agriculture »
  • 19 tuiles « développement »
  • 15 tuiles « objectif »
  • 5 petits marqueurs de production (petits mais très importants !)
  • Des bateaux « joueur » (1, 2 ou 3 emplacements)
  • 10 bateaux égyptiens
  • Des ressources, les 4 citées plus haut et des lingots d’or (en bois)
  • De l’argent (des drachmes pour ceux qui suivent)
  • Quelques marqueurs (de tour, de PV et d’action)

Hop, une photo du plateau, il est clair et limpide, les aides de jeu sont directement positionnés dessus.

541a0d21755b910631dabf8d23343df0d1e4.jpe

 

Et comment tout ça se met en place ?

 

Rien de plus simple (comme toujours), le plateau au centre, les tuiles agriculture et développement faces visibles à côté (oui cela prend un peu de place), on enlève 3 tuiles « objectif » (il y a 3 âges en fait, on enlève au hasard une tuile de chaque âge) et on fait une pile face cachée sur le plateau. On place les petits marqueurs production sur les emplacements qui vont bien (j'en reparle un peu plus bas), on fait des tas des ressources disponibles, après avoir mélangé les tuiles bateaux égyptiens on en place une ou deux (il faut avoir au moins 2 ressources lingots d’or visibles) sur la voie du port (à moins de 5 joueurs le premier pallier est condamné, c'est rappelé sur le plateau).

Puis chaque joueur reçoit (variable en fonction du nombre de joueurs, également sur le plateau en bas à gauche) sa tuile ferme, un peu d’argent, des bateaux à sa couleur, ses 2 marqueurs d’action et son marqueur de PV qui est initialisé à 0.

On tire au sort l’ordre du tour, on place les marqueurs en fonction et chaque joueur va avoir l’opportunité de choisir une tuile d’agriculture (deux à 2 ou 3 joueurs) en la payant (bah tiens !).

 

Zoom sur les tuiles justement :

960f7fb4d2345fa8df69602f49c4f6083693.jpe

Les tuiles agriculture (en haut) ont un cout (en haut à gauche) et permettent de recevoir les produits qui vont bien (olives, lait, blé ou vin), jusqu’à 3 produits comme indiqué sur la tuile (les 3 caisses). En bas de la tuile, il peut y avoir 2 effets (activés via une des 6 actions du jeu) : gain de PV ou gain d’argent (mais forcément la tuile coutera plus cher).

 

Les tuiles développement (en bas sur la photo), idem, le cout en haut à gauche et l’effet en bas (7 types de tuiles différent, j’en parlerai un peu après).

 

Et comment on joue ?

Un tour de jeu se décompose en 3 phases :

  • Phase d’actions (2 par joueur)
  • Maintenance (bateaux égyptiens, reprise des marqueurs d’action, réinitialisation des marqueurs de production)
  • Nouvel ordre du tour

Le jeu se termine quand la dernière tuile objectif a été acquise, on additionne aux PVs acquis pendant la partie ceux liés à l’argent en mains (10 drachmes -> 1PV) et aux lingots en stock (1 lingot -> 2 PVs).

Pour la phase d’actions, il y a deux rounds, le joueur 1 joue, puis le joueur 2 etc., retour au joueur 1 qui joue sa seconde action puis le joueur 2 etc.

 

C’est bien beau, mais ces 6 actions quelles sont-elles ?

Quelle fougue, quelle impatience, les 6 actions les voici :

  • Production
  • Ferme
  • Port
  • Marché
  • Temple
  • Hôtel de ville

Et comme tout bon jeu de placement d’ouvriers qui se respecte, il y a par action plusieurs emplacements pour accueillir les marqueurs des joueurs (2 par joueur). Bien entendu, à deux et trois joueurs pas mal d’emplacements sont condamnés, à 4 aussi mais moins…(vous l'aurez deviné, tout cela est indiqué sur le plateau de jeu).

 

J’imagine, que vous attendez que je vous décrive les tenants et aboutissants de tout ça ?

Ben tiens…

 

Production

Vous vous souvenez des 5 marqueurs de production ? ben c’est maintenant :)

c84a640c589af2ccfa7d484a23acfe9cce43.jpe

Donc le joueur qui prend avec son marqueur action un des deux emplacements (rien ne l’empêche de prendre le second quand revient son tour, si aucun autre joueur ne le prend), choisit 2 marqueurs de production (parmi ceux qui restent) et les place où il veut sur les terrains libres (olive/blé/chèvre et Vigne), ensuite on place les ressources indiquées dessus (s’il a posé 2 devant le blé, pouf on pose 2 ressources blé, 3 devant lait de chèvre ? paf 3 cube de lait posés…).

Puis vient la distribution, car oui le but de tout ça c’est de remplir sa petite ferme (qui deviendra grande, souvenez-vous du pitch).

Et distribuer c’est rigolo, en commençant par lui, le joueur se donne une ressource s’il peut l’accueillir, à savoir qu’il a bien une tuile agriculture de la ressource correspondante et qu’il y a bien de la place dessus (car une tuile agriculture ne peut pas contenir plus de 3 ressources de son type), puis distribue dans le sens horaire aux autres joueurs (même contrainte) jusqu’à épuisement du lot (si cela revient à lui, il peut en prendre une deuxième etc.), il fait la même chose avec l’autre ressource choisie.

Donc à l’issue d’une action Production, les joueurs vont récupérer des ressources sur leur ferme, première étape vers la victoire.

 

Ferme

1eae946706bf0b2926036449c3721f137abd.jpe

Cette action est propre à chaque joueur, il n’y a que lui qui peut mettre un de ses marqueurs action sur sa ferme. Comme vu plus haut, le joueur va potentiellement récupérer des bonus (des drachmes et des PVs en fonction des tuiles agriculture qu'il possède), c’est aussi à ce moment qu’il va pouvoir activer les capacités spéciales de ses tuiles développement (2 types sont jumelés avec production).

Enfin, et c’est un peu le but de l’action, le joueur va pouvoir (en fait, il n’a pas le choix) charger un de ses bateaux disponibles et l’envoyer dans la file du port et donc pousser les bateaux présents vers le quai de déchargement. Le joueur récupère également pour chaque ressource chargée (1, 2 ou 3) des PVs ou des drachmes (c'est rappelé sur le plateau).

Les bateaux du joueur rouge (ici un petit, deux moyens et un gros) :

840364c4acc188a069bfbab2b2e2a52359ba.jpe

Avant de passer aux 3 dernières actions, un petit mot sur la file d’attente du port, quand un bateau d’un joueur arrive sur le dernier sas (celui en haut, avec le picto qui va bien), il décharge gratuitement les ressources chargées dans son entrepôt (et récupère son pion bateau pour un futur chargement). Dans le cas d’un bateau égyptien (neutre), les ressources et l’or retournent dans la réserve.

278bdcc4b3490b46c12fbe80304663a9458d.jpe

 

Donc à l’issue d’une action Ferme, les joueurs vont envoyer leurs bateaux chargés de ressources, deuxième étape vers la victoire.

 

Port

Cette action est en deux parties, le joueur peut n’en faire qu’une mais s’il fait les deux il doit les faire dans l’ordre : Acheter puis Exécuter une mission.

Acheter, comme son nom l’indique permet au joueur d’acquérir (merci le synonyme) des ressources de la file de bateau du port, le prix varie astucieusement en fonction de l’emplacement de la ressource (plus c’est prêt du déchargement, plus c’est bon marché, c'est le chiffre rouge en regard des différents sas). Les drachmes sont données au propriétaire du bateau si c’est un joueur adverse, à la réserve si c’est un bateau égyptien ou si le joueur achète à son propre bateau.

Les marchandises achetées sont transférées dans l’entrepôt du joueur. Les entrepôts ont une taille limitée à 10 marchandises (c'est aussi rappelé sur le plateau) et des possibilités de transvasement sont prévues.

Deuxième action, Exécuter une mission, permet enfin d’échanger des ressources de son entrepôt via les exigences d’une tuile objectif (3 sont visibles en permanence). Il y a un petit système d’abondement via sa ferme, mais je ne le détaille pas ici. Puis le joueur récupère des drachmes et les PVs de la tuile reçue.

Sur la photo, les 3 emplacements vierges qui recevront les 3 tuiles objectif visibles, la pioche sera placée sur le losange avec le logo.

127430f2aaea7e1775b8ad85ebc6a4636d94.jpe

Donc à l’issue d’une action Port, les joueurs vont échanger leurs ressources pour des objectifs rémunérateurs en PV (et Drachmes aussi). La fameuse double détente !

 

Tir groupé des 3 dernières actions :

4cd8694453de4bb2987af2cae957c58b3c37.jpe

Marché

Une action qui permet de vendre des ressources pour des drachmes, le premier à se mettre sur l’action vend à un tarif très avantageux (puis c’est dégressif).

Temple

Ici, c’est plutôt des Drachmes que l’on va troquer contre des PVs (de l’influence dirons-nous). Même chose, le premier à prier ramasse le maximum :)

Hotel de ville

Last but not the least, l’action de développement de sa ferme. Pour chaque marqueur action, le joueur peut acquérir jusqu’à 2 tuiles (agriculture ou développement, comme il le souhaite). Pas de surprise ici, le joueur paye à la réserve, agrandit sa ferme, qui louchera en fin de partie vers un beau et grand domaine (seule contrainte, un joueur ne peut avoir deux tuiles développement du même type).

Ici pas de rivière de tuiles, non tout est à disponible dès le début (cf. mise en place), aux joueurs de se développer dans la bonne direction (en fonction des autres, des tirages de bateau et d’objectif, des envies aussi).

 

Un dernier mot sur les tuiles développement, je ne les passe toutes en revue, sachez juste qu’elles offriront des PVs bonus, des ressources supplémentaires, des facilités de stockage ou d’échange ou enfin un chariot bien pratique.

 

Et côté maintenance ?

 

Si les bateaux égyptiens ont été vidés en phase d’actions, on pioche de nouveaux bateaux chargés de nouvelles denrées (la règle de la file du port s’applique tout pareil), les joueurs reprennent leurs deux marqueurs action, on réinitialise les marqueurs de production.

Et pour l’ordre du tour, il y a un petit twist que j’aime beaucoup, le dernier joueur sur le tour en cours (celui qui a son marqueur le plus bas sur la droite) choisit son emplacement pour le prochain tour, plus il vise haut, moins la case sera intéressante (on paye même des drachmes sur les deux plus hautes), plus il vise bas, plus les bonus sont sympathiques (des ressources ou des drachmes). Bien entendu, un joueur est obligé de changer de ligne :)

En photo :

5a75ce3198608c56bfab23b0e39a339b5ceb.jpe

Là le jaune a joué ses 2 actions, c'est à bleu de jouer sa seconde, puis à rouge, pour la remise à zéro de l'ordre du tour, rouge choisira en premier, il placera son jeton où il veut (sauf sur sa ligne actuelle, qui lui a rapporté 2 Drachmes en début de tour), puis bleu choisira sa position et enfin jaune.

 

Le mot de la fin

 

Bon, là comme ça, j’ai l’impression que vous savez presque tout (ceux qui ont aperçu des petits cubes marrons se demandent surement à quoi ils peuvent bien servir).

Rhodes, c’est un peu un jeu de course car les tuiles PVs sont limitées, c’est un peu un jeu de « ressources » car il faut produire, c’est un peu un jeu de commerce, car acheter ou attirer le chaland sont des options à ne pas négliger, c’est un peu un jeu de développement (quelles ressources ? je me spécialise ? j’ouvre au maximum ? je me différencie ? je suis les voisins ? quelles axes de développement ? cela va dépendre de votre stratégie…).

 

Donc Rhodes, c’est un peu tout ça à la fois avec sa propre patte, chez PixieGames on a aimé et on très content de vous le proposer en France !

 

J'espère que vous aurez tous apprécié le fait que j'ai évité les calembours vaseux à base de Rhodes Trip, Hit Z Rhodes et autres joyeusetés :)

 

 

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Rhodes
Rhodes
Par Pieter Boots
Illustré par Julien Delval
2-5 10+ 90´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires (3)

Default
Marc Laumonier
le jeu est bon, dommage qu'il soit (lui aussi) traduit avec les pieds, dommage !
Hojyn
Hojyn
"produits qu’il devra livrer au port afin de contenter le colosse !" --- Et si le Colosse n'est pas content, il pleure ? :D
Lapinesco
Lapinesco
Quel esprit mal placé, quelles intentions on me donne :)