Docteur Mops

La Course des Étoiles bientôt chez le Scorpion Masqué

La Course des Étoiles bientôt chez le Scorpion Masqué

L'éditeur québecois annonce la sortie d'un nouveau jeu dans la même collection que "la Chasse aux Monstres".

Dans une lointaine lointaine galaxie un drame terrible se joue : l'étoile locale se transforme en supernova et les extra-terrestres du coin doivent très vite trouver une nouvelle planète plus sure pour s'installer. Dans la précipitation tous ne trouveront pas le coin idéal. A vous de faire en sorte que vos chouchous trouvent leur petit coin de paradis.

Qui dit course dit parcours et celui-ci sera figuré dans ce jeu par des cartes disposées en spirale avec la pioche au centre. Au fur et à mesure du jeu, la galaxie se rétrécira donc.
Les gentils aliens représenté sous la plume virtuose de Naïade sont, en début de partie, placés sur la carte du centre et suivront le bras de cette galaxie pour trouver la planète la plus sympathique en échappant à la catastrophe.

Default


Ne comptez pas choisir votre E.T. préféré en début de partie car ici c'est le hasard qui décidera de qui est votre chouchou.

Default


On pourrait croire que le but est d'aller le plus loin possible mais la chose est plus subtile. En fin de partie l'alien le premier ne marquera rien car dans sa précipitation il aura manqué les planètes accueillantes.
C'est le deuxième qui marquera le plus de point puis les suivant par ordre décroissant.

Le tour de jeu est simple puisque vous allez jouer une des cartes de votre main, vous effectuerez l'action proposée par celle-ci et vous en piocherez une nouvelle.

Il existe quatre types de cartes :

- La carte 2 Aliens : Elle vous permet d'avancer l'un des deux vers la prochaine planète libre devant lui (ils ne reculent jamais).
- La carte 1 Alien : Soit vous l'avancez comme précédemment soit vous l'ajoutez à vos favoris (vous ne pouvez en avoir que 3 max y compris celui que vous avez en début de jeu)
- la carte Échange de Favori : Son nom est assez éloquent
- Échange de place : vous permet d'échanger de place deux aliens. Il ne doit pas y avoir d'autre alien qui les sépare.

La partie prend fin quand un alien atteint la dernière carte ou si un joueur doit piocher une carte sur laquelle se trouve un alien.

Default

Default


Il est temps de faire les comptes. On additionne les points gagnés par chacun de vos favoris (vous pouvez avoir plusieurs fois le même) et le joueur avec le plus gros montant remporte la partie.

"La course des Étoiles" est un jeu simple et rythmé qui est signé Andreas Pelikan. Il a été originellement publié en Allemagne sous le nom de "Monster auf der Flucht" par Heidelberger en 2010.

Et si vous aviez encore quelque réticences écologiques sur tous ces jeux en pâte de bois d'arbre, sachez que le Scorpion Masqué verse une partie de ses gains pour en replanter en plus bien sûr de sauver des races extra-terrestres.

Pour finir une autre petite info plus destinée à nos compères boutiquiers; les jeux du Scorpion Masqué seront désormais distribués en France et en Suisse par Iello tandis que le Benelux sera abreuvé par Asmodee.

Rendez-vous donc en mai 2012 pour trouver des planètes accueillantes.

L'explipartie dans la TiTiTiVi, c'est par ici !

"La course des Étoiles"
Un jeu de Andreas Pelikan
Illustré par Naïade
Publié chez le Scorpion Masqué
Pour 2 à 5 joueurs dès 7 ans
Durée moyenne de partie : 20 min
Disponible en mai 2012 dans les 16€

Default

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
duinhir
duinhir

Je m'insurge, on voit bien que ceci n'est qu'une pâle copie, qu'une exploitation héhontée d'une nom sublime, qu'un surf sur ce jeu magnifique qu'est race for the galaxy!

Je ne vous félicite pas Môôsieur Pelikan et je comprend pourquoi le scorpion avance masqué.

huhuhu

Bon, sinon, ils sont meugnons ces ET, le jeu a l'air sympa, je le testerait bien

wonderflo
wonderflo

Testé en proto chez Asmodée, et c'est très bon :) Fluide, rigolo, avec un brin de réflexion... N'ya bon.