Docteur Mops

Kenjin, les Gymnopédos de sato

Kenjin, les Gymnopédos de sato

Default

Au prochain Festival International des Jeux de Cannes, nous allons pouvoir découvrir Kenjin. Kenjin est un jeu de monsieur Nicolas Sato qui fait sa première entrée dans la base de données de Tric Trac. Une bonne nouvelle d’autant que Nicolas Sato et sa famille sont des internautateurs fidèles et dont les magnifiques figurines de Pouics de leurs filles ornent nos bureaux. Et bien figurez-vous que ce n’est pas pour ça que je vais vous dire du bien de ce premier jeu. Tout ça ce n’est que coucheries et compagnies, moi je vous le dis !

Ètant donné la proximité familiale, Kenjin est un jeu au thème japonais. Retour en arrière à l’époque où l’archipel est déchiré entre les rivalités claniques. C’est l’époque des grandes batailles et l’âge d’or des samurais. Nous, nous allons devenir le temps d’une partie, un seigneur qui va tenter de prendre l’ascendant sur les terres proches de son fief.

Default

Nous sommes ici dans un jeu de majorité. Les joueurs vont s’efforcer de poser des cartes de meilleures valeurs pour s’attribuer des champs de bataille dont la valeur sera autant de points vers la victoire.

Default

De le paysage

Commençons par un peu de géographie. En fonction du nombre de joueurs, nous disposerons les petits plateaux de jeu représentant les champs de bataille entre voisins. Quelque soit la disposition, nous aurons deux champs de bataille qui rapporte 6 points au vainqueur et deux autres à 4.

De le sentô !

Le tour de jeu est d’une simplicité désarmante pour un jeu aussi chafouin. Chaque joueur dispose de 13 cartes en main. À notre tour nous en choisissons deux puis nous les posons soit toutes les deux devant un même champ de bataille soit chacune devant un champ de bataille différent. Et puis c’est tout ! Quand les joueurs auront terminé de poser toutes leurs cartes nous regarderons pour chaque champ de bataille qui possède l’armée (somme des cartes) la plus forte.

Forcément raconté ainsi ce n’est pas très excitant. Les fourberies arrivent maintenant.

DefaultDefault

De la fourberie rusée et cruelle

Chaque carte représente un type d’unité. Leurs valeurs vont de 0 (paysan) à 3 (brute).

Chaque carte est aussi répartie entre unité régulière et secrète. Les unités régulières se jouent toujours faces visibles. Les unités secrètes se jouent toujours faces cachées. Là vous commencez à comprendre le côté fouine du jeu.

Ajoutons à cela que les cartes disposent en général d’un pouvoir spécial. Ce pouvoir se résout dès que nous posons une unité régulière ou en fin de partie pour une unité secrète.

Prenons deux exemples pour donner le ton :

  • Le paysan n’est pas un grand guerrier. Il est considéré comme une unité secrète et va donc se jouer face cachée. On peut donc le considérer comme un leurre mais en réalité pas seulement puisque chaque paysans dans un camp qui remporte la victoire offre 1 point de victoire supplémentaire.
  • Le seigneur est notre chef. Lui aussi est une unité secrète. Sa puissance est de 2 mais il va gagner +1 pour chaque carte de son camp jouée après lui. De plus, s’il est dans le camp des vainqueurs il donne un bonus de 3 points de victoire. Par contre, honte à lui, si un joueur joue son seigneur en dernière carte, cette lâcheté pénalisera de -5 points de victoire.

Default

De l’influence du terrain

Les champs de bataille ne sont pas que des zones à 6 ou 4 points de victoire. Ils ont chacun leur spécificité.

  • Dans la rizière, les paysans ne valent plus 0 mais 1.
  • Dans le palais, le joueur possédant l’armée puissante se voit octroyer un malus de -2.

De la guerre qui se termine

Une fois les résolutions terminées avec parfois quelques cascades d’effets et des combos, les joueurs font le total des champs de bataille remportés et de leurs différents bonus.

On saura donc qui des Kamiwasi, des Josu, des Yaseï ou des Hondo a remporté la victoire.

Default

De l’ambiance générale

Nicolas Sato nous propose un jeu très emprunt de gameplay asiatique avec un petit coté Condottiere et c’est bien normal car il trempe dedans (l’Asie pas le Condottiere). Les parties sont assez rapides et s’enchainent assez facilement. Il y a forcément beaucoup de guessing. Les joueurs tentent de se bluffer tout le long de la partie. Attirer de fortes troupes sur quelques paysans est une tactique de base. La configuration des lieux fait que les intérêts d’un joueur varient d’une partie à l’autre.

À partir de 3 joueurs c’est la diplomatie qui entre dans la course. Bon… Ça ne dure qu’un temps mais on peut jouer de cette corde là également.

Le jeu sera présenté en avant-première au Salon International des Jeux de Cannes. Il existera un goudize spécial : un champ de bataille du nom de Kobayakawa (ben tiens !). Il sera offert pour l’achat d’une boîte de Kenjin.

Nous attendons de pied ferme monsieur Nicolas et sa famille à la Tric Trac TV. Oui ! Oui ! Oui !

Default


Kenjin
Un jeu de Nicolas Sato
Illustré par Biboun
Publié par Superlude
2 à 4 joueurs - A partir de 12 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 18,00 €
Disponible le vendredi 13 mars 2015 (brrr!) - Cannes 2015


kenjin wa minna onaji yō ni kangaeru mono da (Les grands esprits se rencontrent) Et puis Nicolas Sato publie un autre jeu chez If Association, nous reviendrons dessus plus tard. Un double Sato arrière quoi...

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cette vidéo

Kenjin
Kenjin
Par Nicolas Sato
Illustré par Biboun
2-4 12+ 30´
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
Kobayakawa
Kobayakawa
Par Jun Sasaki
Illustré par Biboun
3-6 8+ 15´
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (11)

Default
morlockbob
morlockbob

j aurais plus rapproché ça d un "de cape et d'épées"....

LordSavoy
LordSavoy

réservé ! ça m'a l'air sympathique et parfait pour emporter en vacances :) et une alternative par ex à sun tzu (en pas pareil mais lointain cousin pour bluff guessing etc.).

kogaratsu
kogaratsu

Et dire que je serais à Cannes, cette année, sluuurp !

Tetorino
Tetorino

J'espère bien voir un triple ou un quadruple Sato cette année moi :)

aliceloic
aliceloic

Sugoi. Hâte de voir la TTTV !

morlockbob
morlockbob

du proto (joli) au final (très joli) c est un beau chemin parcouru....

Zogotounga
Zogotounga

"c’est bien normal car il trempe dedans" : m'enfin ! ce n'est pas très élégant cher Docteur, pas sûr que Masumi apprécie ce trait d'esprit

Sinon, j'ai découvert le jeu il y a deux ans à Epinal sous forme de proto, et le moins qu'on puisse dire c'est que le look définitif a de la gueule ! Jeu très sympa d'un auteur non moins sympa doté d'une femme fort sympa également.

armando
armando

En tout cas les graphismes sont sublimes.

limp
limp

Moi qui adore "Tomahawk", je me dis que je devrais l'essayer celui-là...

Satoni
Satoni

les Gymnopédos de sato ;) ;) ;)