Monsieur Guillaume

Hoyuk : foyer, mon dur foyer

Hoyuk : foyer, mon dur foyer

Pierre Canuel est sur TricTrac depuis un bon bout de temps... si, si, caché derrière le pseudo de peio ! Et son jeu, car il est auteur, est lui aussi sur Trictrac depuis un bon bout de temps tout autant... vous m'en direz tant !

Hoyuk a tourné quasiment une année et demi avant d'être repéré et récompensé lors du Trophée FLIP 2007. Après en avoir proposé les règles et le matériel en "Print and Play", Monsieur Phal, ici, nous indiquait que Pierre était prêt à construire et envoyer le jeu à qui le lui commandait... et oui, le financement participatif et ses joyeuses et faciles pré-commandes n'étaient pas encore démocratisé comme il l'est aujourd'hui.

C'est ensuite en 2014 qu'avec MAGE Company (12 Realms, Wrong Chemistry...), le jeu franchit l'étape ultime de l'édition professionnel, avec une règle multilingue et pour compléter le circuit, une distribution en nos vertes sèches contrées assurée par Atalia. Nous avons reçu dernièrement Pierre et Cesare à l'officine et le studio est donc parti au néolithique afin de suivre la formation de ce qui pourraient bien être les premières "villes" de l'humanité.

Default

Dans la vallée Ohadedana...

Les règles de base d'Hoyuk sont simples. Il s'agit d'un jeu de pose de tuile à sa couleur (nos maisons) sur un plateau quadrillé, agrémenté d'un système de majorité qui, ultimement, pourrait vous rapportez des points de victoire. Celui qui en aura le plus à la fin du tour où un des joueurs n'a plus de maisons à construire emporte la partie.

Default

Le tour, tout aussi simple, se fait en 4 phases. Après que le soleil se soit levé et que l'ami du petit déjeuner soit passé, il est temps de faire deux constructions (avec généralement un p'tit bonus en plus) avant de se prendre une calamité sur la tête (et ça, ça va faire couiner tellement ça peut être injuste).

La phase trois vous permettra de récolter des cartes Aspect. C'est une phase de décompte, ville par ville, et ces cartes Aspect pourrait bien valoir leur pesant de points de victoire... pour peu que vous ayez, et preniez, le temps de les scorer. Vous finirez, avant de vous coucher harassé par votre travail intellectuel, par placer les cartes Aspect utilisées pendant le tour sous une pile Aspect de votre choix, renouvelant et influençant ainsi l'intérêt des différents aspects.

Default

Oh hisse... Höyük !

Les constructions, réalisées à chaque tour, vous seront en partie imposées par la tuile piochée en début de tour. Comme vous pouvez le constater, ces tuiles vous proposent généralement de poser deux de vos 25 maisons (au départ). Ces maisons, sur le plateau, sont construites suivant quelques règles, simples. Un ensemble de maisons est appelé un quartier et dans un quartier, il ne peut normalement y avoir qu'un seul ensemble par famille (couleur).

Comme les maisons ne peuvent se construire en diagonale, il en résulte des groupe de maison (quartier) avec à l'intérieur des groupes de couleurs (famille). Les calamités viennent un peu bousculer tout ça car les ruines peuvent fragmenter une famille en deux... Eh oui, avoir pour voisin la maison écroulée de Tatie Danielle, ça donne pas envie d'aller voir les cousins de l'autre côté !

Enfin, pour finir, sachez qu'il reste possible de construire un étage à une maison.

Default

oui, alors, là, il y a aussi les villageois, le bétail et le chaman !

mais vous verrez ça plus tard...

Ensuite, en troisième sur la tuile de construction, vient un petit bonus : un enclos, un four, un totem... voir même une troisième maison. Le four et le totem sont des améliorations et les petits pions les représentants sont placés sur votre maison. L'enclos est une tuile supplémentaire dont la flèche est tournée vers la maison propriétaire.

Default

Les tuiles constructions !

Les choses se gâtent énormément avec la tuile Calamité (ouh, qu'elle est bonne...) de la deuxième phase. En effet, dans le quartier le plus ou le moins : grande famille, de totem, de maisons à étage, etc. le ou les joueurs concernés perdent : une maison, la moitié des enclos, la moitié de leurs maisons... ça tombe et ça tranche dans le gras ! Attention, on ne sait pas trop sur quoi et sur qui ça va faire mal. Ce qui est sûr, c'est que lorsqu'un type de calamité est tombé, il ne retombera pas avant 12 tours. Et oui, en fonction du niveau de jeu choisit, 12 tuiles Calamité sur 24 seront en jeu. Après son application, la tuile repart en dessous de la pile... Préparez-vous, elle va revenir !

Default

Quelles calamités, j'te jure !

Lors de la phase trois, les critères d'évaluations sont, dans la version de base, au nombre de trois. En prenant chaque quartier où plus d'une famille habite, celle qui a le plus de fours gagne une carte Aspect. Il en ira de même pour les forts en totem et en enclos. Argh, il va falloir que je construise de tout, alors !

En cas d'égalité, la famille avec le plus de maisons à étage l'emporte... Argh, il va aussi falloir que je construise en hauteur, alors !

Les cartes d'Aspect ont deux utilisations, à la discrétion des joueurs, au début de chaque phase. Elles permettent de construire l'élément inscrit sur celles-ci (Totem, Four, Enclos, Maison). Ou encore, et surtout, il est possible de les défausser par groupe d'élément identique contre des points de victoire... et ce peut-être juteux! Argh, il va falloir choisir, alors !

De plus, vous êtes limités à jouer, au maximum, autant de cartes Aspect par tour que votre nombre de famille dans le village. Voilà qui pousse à ne pas se développer dans son coin... oui, mais comme c'est un système de majorité qui amène les cartes Aspect, aucun intérêt à aller aider les autres... argh, mais je ne pourrai jamais tout faire... re-argh et couic !

Pour finir, au dernier décompte, les cartes Aspect non jouées ne rapporteront plus qu'1 point par carte et chaque quartier sera enfin décompté pour rapporter, cette fois, 1 point par maison pour la famille la plus nombreuse.

Default

Urbanisme néo... et surtout "lithique" !

Hoyuk a des airs, avec son matériel pléthorique et de belle facture, d'un gros jeu de placement et de majorité, et ce, avec des règles relativement simple. Les illustrations d'Anthony Cournoyer sont très agréables, même si elles n'ont pas d'impact sur le jeu (pour les cartes Aspect principalement). Elles renforcent surtout le thème.

La profondeur d'Hoyuk est réelle puisque le niveau initial, expliqué ici, laisse place à un niveau intermédiaire où le nombre de maisons dans chaque quartier ainsi que le nombre de maisons à étages rapporteront aussi des cartes Aspect. Enfin, le mode expert rajoutera les villageois (dans les maisons) et le bétail (dans les enclos), nouveaux types de pion à ajouter, gérer et décompter. Avec le chaman, prêt à vous protéger des calamités, et sans compter sur la capacité propre à chaque clan, si vous le souhaitez, voici de quoi assurer un renouvellement et une courbe d'apprentissage du jeu sur le long terme.

Pourtant, attention, le joueur amateur de belles prises de têtes pour optimiser ses coups pourraient en être pour ses frais. En effet, tout ceci est contrebalancé par les pioches : pioche de la tuile Construction qui peut aller à contre-courant de votre stratégie du moment. Soit, il suffit de dire qu'il faut être plus "optimisateur" que stratège !

Ce serait oublier la pioche Calamités qui, si elles renforcent l'aspect thématique du jeu et apportent un peu d'air, doivent être acceptées comme un élément chaotique avec du "c'est pas d'bol" dedans. En le sachant, on en rira... mais parfois jaune lorsque le sort s'acharne, d'autant qu'il n'est pas possible de le prévoir ! Heureusement qu'il est possible de contrer ces calamités grâce au chaman !.

Pour finir, les cartes Aspect sont mélangées. Il est vrai que la première de chaque paquet est visible. Cependant, vouloir une carte Aspect avec tel symbole pourrait paraître illusoire tellement aller batailler sur tel critère avec un autre jouer qui a la majorité ne peut qu'entraîner ce dernier à se renforcer pour ne pas perdre lui-même sa majorité. Et c'est un coup dans l'eau ! Il vaut mieux abandonner et aller "jouer" ailleurs... ce qui n'est pas un réflexe pour tous ! À bon entendeur...

Retrouvez les deux Trictrac TV qui vous expliqueront et vous permettront de voir tout ça avec des belles images qui bougent et vous saurez tout ou presque sur le jeu de Pierre Canuel, dans vos bonnes boutiques grâce à Atalia.

► Du papotache explicatif autour du jeu

► La partie aux 9 plaies d'Egypte (sans parler des joueurs...)

Default


Höyük
Un jeu de Pierre Canuel
Illustré par Michael Andresakis, Anthony Cournoyer
Publié par Mage Company
2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Langue des règles: Française, Allemande, Anglaise
Durée: 90 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (10)

Default
Nicowa
Nicowa

Vraiment content pour ce jeu accessible. C'est un jeu de majorité, on aime, ou pas. Mais dans le genre il est vraiment très sympa!

harveyfox
harveyfox

Le jeu à l'air vraiment bien. (la tttv etait très bien)

avec tout ce qu'il faut pour en faire un gros jeu.

il est sur la liste de mes futurs jeux.

aju26
aju26

il est chez mon détaillant depuis le début de l'été. Je ne sais pas si c'est Atalia qui a fourni. Il me fait de l'oeil mais le KS de mare nostrum est passé par là

Atalia-jeux
Atalia-jeux

@aju26 ce sera peut-être pour Noël alors ? ;-)

Atalia-jeux
Atalia-jeux

@goldom nous allons distribuer les extensions selon le succès de la version de base. 300 exemplaires de vendus avant octobre et on y songera. Espérerons que, grâce à la TTTV, à cet article, aux démonstrations sur les festivals et au soutien des fans comme vous, on y arrive ! Déjà, si votre boutique préférée ne l'a pas, n'hésitez pas à lui en parler SVP. Merci!

ManuB.
ManuB.

@Atalia-jeux

Autant Obstacles je pourrais a la rigueur jouer sans (je sais, c'est plus facile a dire quand on possède déjà cette extension ), mais Anatolia franchement j'ai vraiment hate qu'elle sorte. Une VF en kickstarter ce serait jouable non ? C'est du moins de cette manière que les Anglophones ont procédé...

goldom
goldom

Très bon article Monsieur Guillaume!
On a testé ce jeu au PEL 2015 : c'est excellent!

Felicitations à M. Canuel!

J'ai vu qu'il y avait 2 extensions déjà : Obstacles et Anatolia.
Aura-t-on un jour, la chance de les voir en France?

Monsieur Guillaume

@goldom

Merci, content que ça vous plaise ! :)

Bonnes parties !

duinhir
duinhir

J'avais téléchargé le jeu il y a fort fort longtemps, je n'ai malheureusement jamais pris le temps de le fabriquer. Je suis content pour Pierre que le jeu ai trouvé le chemin de l'édition.