Monsieur Phal

Dragon parade de Reiner Knizia

Dragon parade de Reiner Knizia

Reiner Knizia est tellement productif que des fois on ne voit pas arriver ses jeux. Remarquez, "Dragon parade", son dernier en date donc, est édité par Z-Man Games et sort en anglais, donc forcément, on ne peut pas dire que Z-Man Games soit l'éditeur qui buzze le plus par chez nous...

Quoi qu'il en soit, le jeu ne contient pas de texte sur le matériel et il y a une traduction de la règle sur le net. Elle est signée, la traduction, La Fièvre Du Jeu, et donne une bonne idée de comment fonctionne "Dragon parade". Forcément. Et, pour ma part, à la lecture, ça donne envie d'essayer. Pour sûr.

Le mieux, comme elle est courte, la règle, c'est de la lire : cliquez ici !

"Dragon parade"
Un jeu de Reiner Knizia
Pour 2 à 5 joueurs
à partir de 10 ans
chez Z-Man Games
Prix : autour de 22 €uros
Sortie : Là de maintenant

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Dragon Parade
Dragon Parade
Par Reiner Knizia
Illustré par Joshua Cappel
2-5 10+ 30´

Commentaires (3)

Default
Toftof
Toftof

Faut bien manger...

limp
limp

Ca a effectivement l'air d'un petit jeu léger dans une grosse boite...

A la lecture, je n'imagine pas le jeu mauvais mais il n'éveille pas non plus cette pulsion d'achat.

Bref, à essayer, pour voir...

Budnic
Budnic

- Un Knizia ?

- Oui, oui !

- Et un nouveau en plus? Pas la réédition sous un autre thème d'un ancien jeu à lui?

- Heu, non, a priori, c'est bien une nouvelle création...

- Mais c'est un petit jeu, hein, c'est ça?

- Ben...

Bref, à la lecture des règles, on peut se dire petit et pas franchement intéressant : on sent qu'à 5 joueurs, on ne doit plus contrôler grand chose et qu'à deux on se neutralise vite et que gagnera celui qui aur eu de bonnes cartes. De plus, le graphisme laisse à désirer, je trouve.

Pas un Knizia impérissable, mais il se trouvera peut-être des fans intégristes pour l'apprécier à sa juste valeur de jeu d'apéro, sympa et sans prétention. Pourtant, que l'on aimerait voir Knizia retrouver des prétentions...