20.100

Des enchères au programme de Toledo 1085

Des enchères au programme de Toledo 1085

En 1085, les Chrétiens reprenaient Tolède aux Maures. Alphonse VI garantit alors la liberté de culte aux musulmans. Une importante communauté juive est alors présente. Les trois religions vont, pendant plusieurs décennies, cohabiter dans une relative tolérance, donnant à la ville une richesse culturelle et intellectuelle extraordinaire. C'est autour de ce contexte historique que se joue une partie de "Toledo 1085" que sortira Edge dans les mois qui viennent.

Le jeu, composé de 116 cartes, sera vendu dans le format classique comme "Citadelles" ou "Munchkin". Il s'agit d'un jeu d'enchères assez classique mais avec quelques trucs bien vicieux qui renouvellent gentiment le genre. Si les illustrations des cartes sont à la hauteur de celle de la boîte, cela sera un fort joli jeu.

Les joueurs vont enchérir pour acquérir des cartes cartes représentant différents commerces, personnalités, et autres éléments caractéristiques de la ville de Tolède de la période. Ces cartes sont, généralement, affiliées à une des trois religions (aspect essentiel) et à un des cinq domaines d'influence que sont la science, la religion, le commerce et la culture. En plus, elles rapportent un certain nombre de points de prestige (entre 1 et 4). C'est avec toutes ces données que les joueurs vont choisir lesquelles acheter ou pas.

Default

Jusque là, rien de bien nouveau. Premier élément qui amène du piquant : les monnaies. Il y a trois types de monnaies dans le jeu et lorsqu'une enchère débute avec une, elle doit se poursuivre avec la même. Et comme à chaque tour, les joueurs reçoivent une pièce d'or, deux d'argent et cinq de cuivre, cela va limiter les possibilités. Il est tout de même possible de les convertir mais faire de la monnaie peut poser problème. Convertir un or en argent, c'est peut-être se priver d'une enchère en or ensuite… Deuxième élément : sur quoi enchérir. Au début d'un tour, un certain nombre de cartes sont révélées (le nombre de joueurs plus un). En plus, chaque joueur reçoit deux cartes. Il en choisit une qui s'ajoute aux cartes mises aux enchères ce tour mais elle reste face cachée et ces cartes ne seront révélées et mises aux enchères qu'à la fin… Un petit avantage pour essayer de pousser ses adversaires à la faute.

Tout ça pour quoi faire ? La partie s'arrête dès qu'un joueur a marqué 10 points de prestige dans les quatre domaines d'influence. Dans ces domaines, avoir des cartes représentant les trois religions donne des bonus de points et n'en avoir aucun peut même en faire perdre. Avoir des cartes des trois religions est également important durant la partie. Certaines cartes donnent des pouvoirs spéciaux aux joueurs, comme leur faire perdre une carte ou en échanger dans des domaines particuliers. Y avoir les trois religions représentées permet d'être protégé de ces effets néfastes.


"Toledo 1085"
un jeu de Javier Jésus Domínguez Cruz
édité par Edge
prix conseillé : 21,90€
disponible bientôt

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (10)

Default
lilive
lilive

Faut croire que le sujet est à la mode : j'avais sorti un jeu, plus simple, sur un thème similaire, il y a plus d'un an (Tolède).

C'est sur que le miens n'a pas une jolie boîte et des illustrations pros, mais il a l'avantage d'être gratuit ;)

Dominguez Cruz JJ

J'espère que le jeu plaît beaucoup à tous, spécialement à Bruno Faidutti...

Le jeu est fait par beaucoup d'illusion.

Un pardon par mon mauvais Français

Mlle ZazaTmp
Mlle ZazaTmp

Relever que le coup des monnaies différentes n'a rien d'une nouveauté mais est repris de Palazzo, c'est un commentaire proche du néant ?

Je commence à me demander, moi, qui est proche du néant…

Monsieur Phal

Chère madame et Cher Monsieur,

Une partie des commentaires, vu leur intérêts proche du néant, a été déplacé dans le forum : cliquez là !

Paul
Paul

Toujours aussi benêt, ce Phal, même avec les dames.

En fait, Trictrac pourrait presque devenir un vrai magazine au lieu de n'être q'un catalogue, si Phal se décidait à prendre sa retraite, pour laisser la place à un rédacteur compétent.

Mlle ZazaTmp
Mlle ZazaTmp

Ah bon, je croyais que les commentaires de brèves étaient faits pour faire des commentaires de brèves.

Si c'est juste pour ne rien dire du tout, autant ne pas laisser de commentaires.

Personnellement je pense que Vincent gagnerait à améliorer son style, et que toi, Phal, tu gagnerais à ne pas agresser tes lectrices, surout quand elle sont bienveillantes comme moi.

lobofanboy
lobofanboy

toledo? c'est pas le nom d'une voiture, ça?

Monsieur Phal

Chère Mademoiselle Zaza,

Si vous pouviez, vous, abandonner cette mauvaise manie de poster des commentaires sur les brève, s'il vous plait... Vos commentaires n'apportent rien,vous piquez, pompez le ton de Monsieur Paul et hop, un nouvel utilisateur mûr pour les douves...

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal

Mlle ZazaTmp
Mlle ZazaTmp

Encore des enchères ! Pfff !

L'illustration est jolie, mais à part ça je ne vois pas bien ce qu'il y a de neuf dans ce jeu, d'après la description qu'en fait Vincent (Vincent, s'il te plaît, abandonne cette mauvaise manie d'utiliser le futur proche là où un présent suffit amplement : "les joueurs enchérissent…")

Le coup des monnaies différentes, c'est piqué à Palazzo.

Je pique ici, je pompe là, et hop ! un jeu nouveau, pas donné avec ça.

Bruno Faidutti

Même si je doute que le jeu soit très historique, je trouve très bien vu de sortir un jeu sur ce thème au moment même où il disparaît des programmes d'histoire du lycée...