Docteur Mops

Crimebox, revenons sur les lieux du crime

Crimebox, revenons sur les lieux du crime

Nous avions déjà présenté la nouvelle collection proposée par les éditions du Ludonaute et dont la caractéristique remarquable était de proposer un coffret contenant un bouquin ET un jeu. Les deux tissant non pas des liens mécaniques mais un univers commun.

Il est temps aujourd'hui de revenir sur le sujet quelques temps avant la sortie du premier coffret "Crimebox". Vous devriez si tout se passe bien le trouver en boutiques spés et en librairie aux alentours du 25 juin 2012.

Évidemment c'est la partie ludique de la chose qui nous concerne le plus ici. Je ferais donc l'impasse sur le petit livre vous proposant quelques nouvelles dans un univers contemporain façon polar de séries télévisées.
Il faut quand même le dire, ces nouvelles écrites par madame Anne C existent aussi grâce au jeu.
Comme nous allons le voir, ce jeu permet de construire des intrigues policières. C'est un peu la preuve en texte.

Le principe du jeu est de poser des cartes qui vont venir enrichir (éclaircir ou au contraire compliquer) l'affaire en cours.

Une affaire c'est cinq éléments de départ :
- 3 suspects
- 1 scène de crime
- 1 cadavre

Contrairement au "Cluedo", ici le coupable n'est pas tiré ou choisi en début de partie. C'est forcément l'un des trois suspect ou même plusieurs mais le ou lesquels ?

Pendant la partie vous allez pouvoir jouer des cartes qui viennent donc s'associer à celles déjà posées grâce à un astucieux système de marquage. Celui-ci permet de savoir si l'on peut encore associer une carte et à laquelle sans s'embrouiller.

Default


On retrouve donc tous les éléments classiques des séries américaines telle New-York District comme les relations, des armes, des indices, des résultats d'analyses et autres éléments d'enquête.

L'objectif de tout cela est, au bout d'un moment, de proposer un scénario probable qui désigne un ou plusieurs coupables et explique la présence des cartes posées. Chaque élément devant être intégré au récit.

La première chose qui nous vient en tête au moment de l'explication des règles est que tout cela est bien bancal et nous conduit vers du n'importe quoi. Ce qui peut être drôle mais peu en accord avec le thème.

Bref, on lit les règles, et une certaine incrédulité semble être partagée par les primo joueurs.

Eh! Bien tout ceci est balayé très rapidement. Les premières cartes posées, on se demande bien où tout cela va nous mener et pourquoi l'un serait coupable plutôt que l'autre vu que tout cela est équivalent.

Et puis on pose des cartes, et au fur et à mesure, les scènes s'enrichissent et chacun se met à cogiter sur les relations que les différentes choses peuvent avoir les unes avec les autres. On essaye du très rationnel classique puis on se demande s'il n'y a pas plus astucieux. Et puis un joueur pose une nouvelle carte et aie ! Elle ne rentre plus dans notre canevas, il va falloir lui trouver une explication mais vous avez une carte en main qui pourra donner un lien qui pourrait marcher et... vous êtes emporté dans une histoire.

Default


Le plus étonnant est que l'histoire prend forme au fur et mesure du jeu et que plus l'on avance plus la trame du scénario devient évidente.

On pourrait tout à fait chipoter sur les conditions de victoire puisqu'un joueur après avoir posé sa carte peut proposer son scénario qui sera à l'appréciation des autres participants. En fait, vouloir gagner à tout prix reviendrait à gâcher la partie, soit en proposant une trame logique mais pas marrante tandis que peu de cartes sont posées ou au contraire attendre un peu et mettre trois plombes avant de poser sa carte, le temps de se peaufiner une histoire bien huilée.
Les acharnés de la victoires pourront donc y trouver à redire mais se serait passer complètement à côté de l'essence même de ce jeu de narration à plusieurs bouches.

Ne soyez donc pas inquiets si vous êtes incrédules lors de l'explication du jeu. Celui-ci possède comme un effet magique où les choses se placent d'elles-mêmes petit à petit.
Tout le monde possède un minimum de connaissances dans les trames de séries policières. les exemples ne manquent pas.
Fort de tous ces stéréotypes qui nous habitent, il devient dès lors facile d'endosser la peau d'un scénariste sans trop d'effort.

On pourrait sans doute critiquer également la rejouabilité. Les plus mordus qui feraient plusieurs parties chaque soir risqueraient en effet de retomber sur des cas de figures déjà vus. Libre à eux de s'en plaindre ou de faire appel à leur imagination pour sortir des schémas connus.

Voilà donc un petit jeu de cartes qui n'a l'air de rien qui réussit un pari qu'on ne lui demandait même pas. Une belle surprise assurément proposé par un nouvel auteur a qui nous souhaitons de confirmer cet essai réussi.

Présentation de la gamme, un précédent article
Une explipartie dans la Tric Trac TV
Le minisite sur le jeu

"Crimebox Investigation"
Un jeu de Cymon Kraft
Illustré par Cédric Lefebvre
Publié chez le Ludonaute
Pour 2 à 8 scénaristes dès 12 ans
Tout public
Durée estimée de partie : 30 min
Disponible le 25 juin 2012 dans les 20€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cette vidéo

Crimebox Investigation
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (1)

Default
naok
naok

Ça ressemble à Fiasco, c'est doré comme Fiasco... mais ce n'est pas Fiasco.

Tant mieux si cela peut toucher un public plus large, et amener ainsi de nombreuses personnes à prendre goût aux jeux narratifs...

À consommer sans modération!