Knock-Out - Chapitre 1 : la genèse

Par Ludomix

Publié le 12 août 2018 • Lecture 2 min. •  2183 vues

Knock-Out - Chapitre 1 : la genèse

Cher lecteur

 

A l’heure où tu lis ces lignes Knock-Out, mon jeu, est en passe d’entrer dans une campagne de financement participatif. Si le financement participatif est une aventure très excitante c’est aussi assez terrifiant. Le jeu peut trouver son public … ou pas. Si le financement ne parvient pas à convaincre et échoue : la vie du jeu s’arrêtera avant même d’avoir vraiment commencé. Inversement, si le financement réussit, le jeu - mon jeu - deviendra réalité : un vrai jeu, en boutique. Face à cette alternative qui charrie autant d’espoirs que d’angoisses le moment est venu de se poser la question cruciale : Mais comment tout cela a bien pu commencer ?

 

Je ne suis absolument pas une sommité du jeu et je ne prétends à aucun moment l’être. Je veux juste ici, humblement et pour ceux que ça intéresse partager la genèse de ce projet, les galères et les rencontres géniales qui ont ponctué ma route.

 

Mais comment me suis-je retrouvé à m’accrocher à ce projet ? Pourquoi ce jeu de cartes ? Et surtout comment me suis-je arrêté sur ce gameplay ? Je voulais vous raconter la vérité mais mon éditeur m’a déconseillé d’avouer avoir vendu mon âme au diable donc voici une humble genèse de Knock-Out.

 

Tout commence sur mon canapé. Je suis en train de lire un livre de game design et l’auteur explique que ce qui doit primer dans un jeu c’est l’émotion. Un bon jeu serait celui qui réussit à faire naitre une émotion spécifique aux joueurs. Je cherche des idées pour mon premier jeu et ce point de départ me semble pertinent.

Quelle émotion ?

Quelle émotion mérite selon moi d’être partagée ? Quelle émotion me sens-je capable de transmettre à d’autres joueurs ? Evidemment je veux faire quelque chose d’original donc il me faut une émotion qui n’a pas été utilisée dans un jeu ou qui peut l’être différemment.

Ayant une petite expérience des arts martiaux et du combat libre j’ai voulu transmettre la tension qu’on ressent dans un combat. L’anticipation, le stress mais aussi ce moment où on réalise avec un petit sourire sur le protège dent qu’on vient de prendre le parfait contrepied de l’adversaire. Maintenant, quelle mécanique utiliser ?

Comment faire pour rendre cette émotion fugace, ces moments confus en jeu ? Comment faire pour que des gens qui n’ont jamais mis une paire de gants de boxe ressentent ça autour d’une table…

Mes recherches ne font que commencer et je me dis que ça ne peut pas être si compliqué que ça de créer un jeu… Mais quel gros naïf !!!

Aurélien

 

Le chapitre 2 est disponible depuis le 16 août, voici le lien : Chapitre 2 : le 1er prototype

 


Ludomix

Commentaires

Default