Trèfle Rouge

Carnet d'illustrateur : Yamataï avec Jérémie Fleury - Partie 1

Carnet d'illustrateur : Yamataï avec Jérémie Fleury - Partie 1

Bienvenue à toutes et tous. C'est avec un plaisir renouvelé que je rédige aujourd'hui ce carnet d'illustrateur sur Yamataï. Je vous invite à consulter celui sur Océanos (-ici-) et Fourberies (-ici-).

Ce carnet est divisé en 2 parties pour deux raisons. La première est une question de timing. La rédaction d'un carnet  prend de nombreuses heures de mise en page, ce qui est compliqué avec mon planning serré du moment. La deuxième, est que je préfère vous dévoiler un maximum de choses et enrichir ce carnet avec le plus d'annotations possible !

Et dans Yamataï ... il y a beaucoup de matériel !


68cdc99a9814b2f54d0ec8fcb2abe6910e55.jpe


La génèse

Nous sommes en plein printemps 2016 quand je suis contacté par Days of Wonder pour participer à un projet bien particulier ... sur le thème de l'Asie ! Univers que j'ai très peu exploité depuis le début de ma carrière d'illustrateur. Je me suis dit que ça allait être un parfait challenge. Surtout que, dans le catalogue de Days of Wonder, il y a un de mes petits chouchous : Smallworld. Pour la petite anecdote, quand je jouais à ce dernier, une pensée m'était venue à l'esprit : "Illustrer un tel projet, ça serait vraiment le pied !".

Et voilà que quelques années plus tard, je me retrouve dans cette situation.

Tout comme pour Fourberies et Oceanos, j'ai souhaité tester le prototype. C'est quelques semaines après le mail de Days of Wonder, que Bruno Cathala fait une halte à Dijon, mon fief, pour que l'on teste Yamataï en excellente compagnie.

Ce n'est que plusieurs mois plus tard sur le salon d'Essen que je vais rencontrer son acolyte, Marc Paquien.

Car oui, c'est ce bien joli couple qui est derrière les règles de Yamataï !

c9ead6036d4288d8f262ae58ff6561d30e40.jpe

Cette étape est cruciale dans le processus créatif. C'est là que l'on se rend compte de la quantité de travail et également du rôle que va avoir chaque illustration dans le jeu.

Mon verdict à la fin de la partie : "Un excellent jeu !"

L'excitation s'est mêlée à une certaine appréhension, car il y réfléchir, il y avait une énorme quantité de travail à fournir.

C'était parti pour 3-4 mois intensifs sur la réalisation du jeu.


La réalisation

773a48baeec92cf350d3ea515638853ad72b.jpe

Moi en plein travail sur la couverture de Yamataï

Un travail préparatoire

Yamataï est une cité légendaire que nous avons située entre la Chine et le Japon.

Pour moi il était important de partir sur quelque chose d'original, en m'inspirant des légendes de ces deux grands peuples. Nous ne sommes pas dans un projet historique à la Timeline mais vraiment sur de la fantaisie et de l'interprétation.

Comme sur chaque projet, je me suis créé une "moodboard" (planche de références), pour m'aider sur l'ambiance générale du jeu. Personnages, architectures, couleurs ... seront utiles à la création d'un univers cohérent.

En voici un (tout) petit extrait :

adfe22e35b52fc1d85f34362d9a4408b167b.jpe


Des premiers croquis jusqu'à la mise en couleur

Les premiers éléments que j'ai réalisés sont les spécialistes. Des personnages qui auront une grande importance dans le déroulement de la partie, notamment sur l'élaboration des stratégies des joueurs.

Nous avons ici une parité parfaite hommes / femmes avec un nombre total de 18 personnages.

Graphiquement j'ai voulu partir sur une direction artistique orientée peinture traditionnelle et encre.

Le tout reste réalisé numériquement, à la tablette graphique.

 

Personnages

Quelques croquis

0d53ebe9a415b608cdecb45da223f2811022.jpe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les versions finales

2427a8ef7e4ac700466c6e577f186b1b8426.jpe

088cc47902050c46ececcf1d0abfd3c2b329.jpe

dc5056a18c586b535f9295689706dc89415d.jpe

961783ec7071c21cf361e1f7b742ab93d413.jpe

565016ee81f411761fc26099859c06a8064c.jpe

80635ffc379a5aca25f05b66bbd02497e520.jpe

Chaque tuile de personnage a été réalisée directement sur un gabarit d'une forme très originale (réalisée par Cyrille Daujean, de chez Days of Wonder).

Au niveau du contenu de chaque tuile, je souhaitais une transition franche et harmonieuse entre l'illustration et l'emplacement des icônes à droite. C'est assez naturellement que je me suis dirigé vers un effet d'éclaboussures.

On peut y voir une référence aux estampes et calligraphies en encre de Chine, mais également à l'univers aquatique du jeu.

b1bfc76a1556a9c3a29bc79712851c03d2b8.jpe

e505ec302609ed23fd7d219a25e70fdea212.jpe


Bâtiments

Pour la réalisation des bâtiments, j'ai puisé mon inspiration dans de nombreuses sources. Qu'il s'agisse de photos de vacances ou autres références artistiques, il fallait construire quelque chose de cohérent. Le plus compliqué était de respecter un certain code couleur, celui des flottes qui allaient figurer à gauche.

Vous remarquerez que les tuiles ont la forme de vagues. On reste complètement en harmonie avec la thématique aquatique de l'archipel de Yamataï.

Voici quelques bâtiments précédés de leur crayonné.

ea0e58f8cc7b8d756a622e696fb881e11333.jpe

ff014058b6fbb37e185b9b552819518ec5c4.jpe


Et voilà pour la partie 1 !

Le prochain carnet parlera de la création de la couverture, du plateau et des navires.

c6d4890cbe5e05275f906134cec84cc1f7a3.jpe

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (25)

Default
gueva
gueva
Les illustrations sont absolument magnifique! Ravi que ton talent serve enfin à un grand jeu :-) Chez moi, Yamatai attends discrètement dans son carton d'emballage en attendant l'anniversaire de ma femme dans 1 mois, dont le jeu préféré est 5 Tribes... Quand aura t'on la deuxième partie du reportage?
Trèfle Rouge
Merci Gueva pour ton message et ton soutien !
Ces derniers temps j'ai été très pris à cause de plusieurs projets en cours, mais je vais prochainement me pencher sur la deuxième partie qui parlera de la couverture et du plateau !
Nissa la Bella
Un talent évident
Max Riock
Max Riock
Bravo, c'est magnifique !
Benisa63
Benisa63
Merci pour ce partage, ton travail est magnifique. Je me suis demandé en voyant tes illustrations si tu t'étais inspiré du jeu de cartes (aujourd'hui abandonné) Legend of The Five Rings ?
Par rapport à ça d'ailleurs, le jeu va ressortir à la Gencon de cette année, c'est FFG qui a récupéré la licence, tu devrais peut-être te présenter à eux pour proposer d'illustrer quelques cartes, ton style va parfaitement avec le jeu.
Trèfle Rouge
Merci pour ton message et pour le compliment !

Quand j'étais ado j'ai découvert Magic l'assemblée, et à l'époque, j'achetais la revue Lotus Noir. C'est à ce moment là que j'ai découvert les illustrations de Legend of The Five Rings pour la première fois. Je n'y ai jamais joué mais je pense qu'inconsciemment le dynamisme et le côté héroïque de leurs images m'est resté ! D'ailleurs, Bruno avait habillé son proto avec divers illus chopées sur internet et je pense qu'il y avait un peu de Legend of the Five Rings dedans.

Mon petit rêve d'ado était d'illustrer pour Magic, mais après avoir fait un bon paquet d'illus dans ce genre quand je bossais dans le jeu vidéo, je suis passé à autre chose. Aujourd'hui, le style des cartes est beaucoup plus homogène et laisse moins libre court à un développement de son propre style. Surtout à cause de la charte graphique de chaque extension. J'y suis moins sensible, même si elles restent magnifiques.

Mais entre nous, si on me proposait, je pense pas que je dirais non ^^ !
Benisa63
Benisa63
Le personnage Asahiro par exemple me fait beaucoup penser à un samurai du clan du dragon. Enfin, tout ça pour dire que ton style irai très bien avec le jeu, et comme FFG va le rééditer (sous un nouveau format) peut-être qu'ils cherchent des illustrateurs :)
Ced78
Ced78
C'est beau :-)
eins
eins
Bon, ben… je retourne gribouiller dans ma cave…
Superbe travail. Je suis surtout bluffé par les motifs qui ont demandé tant de travail et qui sont presqu'invisibles…
Je note au passage le fond "Kanagawaïen" qui peut être un clin d'œil au travail sur le jeu de Bruno et Charles.
Wart
Wart
C'est un travail énorme réalisé avec beaucoup de talents.
Et j’imagine la joie de bosser pour l’éditeur de Smallworld. Un rêve. Bravo.

Ce qui me passionne le plus, ce sont les moodboards, puis les recherches sur les aspects graphiques, comme les pictos, les fonds… le rendu final m'intéresse toujours moins que toutes les étapes intermédiaires.

La question que je me pose toujours sur ce style d’illustration, très léché, c’est le ratio temps passé/argent gagné.

3/4 mois de boulot pour un indépendant, c'est énorme. 1/3 d'une année assurée financièrement.
Mais j’imagine que tu es payé au forfait et pas à la journée…
Alors ? Est-ce que tu t’en sors bien ?
(bon je sais on est pas sur Kob-one, mais je n'y met pas les pieds…)
Trèfle Rouge
C'est long et compliqué de parler de ratio, temps passé, argent, forfaits et droits d'auteur.

Chaque projet est différent, de par les relations professionnelles et le sujet à illustrer en lui même.

Je peux juste te dire que je vis correctement de mon métier depuis environ 4-5 ans. Je multiplie les supports en travaillant pour le jeu mais également l'illustration de livres pour enfants (albums, romans ...). Il m'arrive même de faire des interventions dans les écoles.

Le seul souci, c'est qu'à force d'avoir le nez dans le guidon, on a tendance à oublier de prendre des vacances !
Wart
Wart
Je ne connais pas les tarifs pratiqués dans l'univers du jeu. Pour l'édition jeunesse, les pourcentages sont bien bas. Difficile d'en vivre. Comme tu le dis, la diversité est importante.

Je te souhaite de continuer ce travail passionnant, prends-soin de toi surtout.
Les créatifs sont des gens sensibles sur lesquels la pression prends vite.
Et les vacances. N'oublie pas les vacances :-)
Sinon un jour, tu vas péter un cable.

Et encore merci pour ce carnet d'auteur, tu as raison de parler de ton métier.
Jonathan Pionnier
J'aime beaucoup les carnets d'auteur et d'illustrateur. Cest une manière très intelligente de communiquer sur un jeu tout en dévoilant des coulisses,,des intentions....en gros cela humanise la publicité. Au delà du concept, pour Yamatai, les carnets (auteur et illustrateur) sont particulièrement intéressant dans leur contenu. Hâte de lire la suite 😃
Engelys
Engelys
Bravo , c'est vraiment magnifique !
Les illustrations servent parfaitement le jeu, c'est un ensemble très harmonieux.
Monsieur Fleury, en plus d'être talentueux, est une personne très simple et sympathique. Cet article en témoigne, il est ouvert et partage volontiers son expérience.
C'est vrai, ça fait beaucoup de compliments en quelques lignes mais pour tout ludovore, avoir la chance de rencontrer et d'échanger quelques mots avec les auteurs, les illustrateurs, les éditeurs, les tric tracticiens (!!!) participe au plaisir ludique. Ce même plaisir que le cinéphile éprouve en visionnant un making of ou en rencontrant l'équipe du film... Bref ! ! !
Merci pour le plaisir que vous contribuez à transmettre aux joueurs que nous sommes !
Capalwest
Capalwest
Merci pour les détails des fonds : c'est le genre de choses qui ne sont vues que par des spécialistes, avec des formats sans doute plus grands que ceux des tuiles finales.
On imagine mieux qu'en plus du talent, rigueur et enthousiasme ont dû être mis à contribution.
Et on aime encore plus !