Docteur Mops

Blackrock City : la banque vient d'ouvrir

Blackrock City : la banque vient d'ouvrir

Cette fois c'est sûr sous son aspect d'homme mûr et sain, Alain Ollier cache une personnalité plutôt chafouine. On s'en doutait un peu avec "The Boss" mais nous lui avions laissé le bénéfice du doute. Cette fois la chose est claire avec "Blackrock City" sa dernière œuvre ludique.

"Blackrock City" c'est le même petit format que "The Boss" avec un peu plus de matos mais surtout un même esprit de traitre hors-la-loi qu'on pourrait sans exagérer qualifier de retord. Et ce qui pourrait paraître pour un vilain penchant devient ici une qualité parce que les joueurs aiment bien les jeux de p... petites magouilles.

"Blackrock City" est un jeu de mises qui puise dans le Poker certains des ses effets pervers mais qui se joue sur des enjeux proches de la roulette où chacun peut influer sur le mouvement de la boule.

La boule c'est vous.

Les chiffres de la roulette sont ceux des villes de l'ouest disposés en cercle au milieu de la table.
Chaque ville offre des gains différents, or et parfois des prisonniers qui pourront rejoindre votre gang.

Première étape : arriver à participer à l'attaque du jour.

Pour cela, chacun va pouvoir miser. On mise ses hommes de main. Attention, chacun n'en possède qu'un nombre limité et cela pour toute la partie.

Le système d'enchère est assez traditionnel. La valeur de mise la plus haute remporte, le deuxième aura le droit d'attaquer la diligence en consolation et les autres perdent leurs hommes pour rien.

Pour rien ? Pas vraiment. En réalité les montants misés vont déterminer les mouvement du shérif qui tourne de ville en ville et celui du pion personnage du joueur vainqueur.

Ainsi, seul le joueur qui a remporté la mise se trouve sur la route des villes. Une fois les déplacements résolus, le joueur touchera le bénéfice de la ville où il a atterri. Le jeton de celle-ci est retourné et peut laisser apparaître de nouvelles indications (voler un autre joueur, se faire blesser par les indiens, ...)

Mais comment gagne t'on ?

En étant le plus riche bien sûr.
En fin de partie le joueur qui possède le plus de pièces (Kubenbois !!!!) est le vainqueur. Mais alors ? A quoi sert la distinction entre l'or que l'on pille dans les villes et l'argent que l'on dérobe à la diligence ?
Cela permet d'éviter les égalités. Si deux joueurs possèdent le même nombre de pièces (le jeu peut être très serré), celui qui possède le plus d'or sera vainqueur.

Default

Et le shérif ?

Le shérif qui se ballade plus rapidement que le pion d'un joueur, tourne de ville ville. La ville sur laquelle il stoppe ne peut être dévalisée. Si le pion d'un joueur arrive dessus, il ne pourra rien prendre.
Par contre si c'est le shérif qui rejoint la case d'un pion joueur, celui-ci va alors voir un de ses hommes blessé ou pire.

Parmi les astuces du jeu, vous allez devoir gérer votre timing. Votre pot d'hommes est limité. Les dépenser trop vite ne vous laissera aucune chance de maitriser la fin de partie. Inversement attendre trop longtemps c'est risquer de laisser les meilleures villes aux autres.

La place que vous occupez dans le tour est tout aussi importante que dans une partie de poker; plus il y aura de joueurs après vous, moins vous maitriserez les déplacements. Inversement, quand vous êtes dans les derniers, vous voyez mieux la situation mais vous êtes limité car aucune mise ne peut être égale à une somme déjà mise en jeu.

Il vous faudra peut-être quelques parties pour maitriser la meilleure façon de jouer. Si les règles s'assimilent très rapidement, la gagne n'est pas évidente.

Bref "Blackrock City" est un jeu méchant.
Et la méchanceté dans le jeu c'est assez bon en fait.

Vous pourrez vous en rendre compte bientôt dans la Tric Trac TV. Ouais mon gars ! - crache sa chique - Tony t'es un homme mort coyote à foie jaune !

Une fois de plus, vous savez donc tout ou presque.

Allez lire les règles sur le site de Blackrock
L'explication dans la TT Tv, c'est par ici !

"Blackrock City"
Un jeu de méchant Alain Ollier
Illustré par vilain Tony Rochon
Publié chez très méchant Blackrock
Pour 2 à 4 fourbes dès 9 ans
Tout public méchant et chafouin
Durée moyenne estimée de partie : 30 min
Disponible depuis très peu dans tous les bons saloons pour environ 20€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Blackrock City
Blackrock City
Par Alain Ollier
Illustré par Tony Rochon
2-4 9+ 30´
The boss
The boss
Par Alain Ollier
Illustré par Tony Rochon
2-4 10+ 45´

Commentaires (4)

Default
Ingalls
Ingalls

"Et la méchanceté dans le jeu c'est assez bon en fait."

Pas faux :-)

Odal
Odal

merci Bony, je confirme...

BONY
BONY

ça fait quoi? un an et demi? deux ans? que je joue régulièrement au proto, et je peux dire que je suis un des plus grand fan de ce jeu !!

Le shériff avance pour CHAQUE bandit posé au milieu à chaque enchère et sur enchère.

nemo1984
nemo1984

le jeu a l'air bien sympa, mais j'ai une petite question concernant le deplacement du sheriff : est ce qu'il avance du nombre de bandits du gagnant (moins ceux qui ont une croix) ou du nombre TOTAL de bandits de la manche ?