TricTrac

Eurogames
Ameritrash
Prévision
Passionné
Article
Robinson Crusoe d'après Ignacy Trzewiczek
A propos du rédacteur
Docteur Mops
Docteur Mops est enregistré depuis 2 juin 2000 à 00:00
-publicité-
Actus similaires
755niouzes

Robinson Crusoe d'après Ignacy Trzewiczek

Par Docteur Mops , 22 août 2013 à 07:00
-publicité-

On pourrait commencer à se lancer dans une petite collection de jeu sur l’univers créé par Daniel Defoe en 1719. Si ! Si ! 1719.  Un thème qui va venir titiller l’imagination de l’homme moderne et DES thèmes devrais-je dire car le sujet ouvre à des problématiques variées dont la principale, la plus tabou et la plus mystérieuse est « quid de notre humanité et de notre civilité ? ».  À tel point qu’on a dû inventer le terme de Robinsonnades pour décrire l’ensemble des œuvres qui s’inspirent plus ou moins ouvertement de ce récit de naufragé. Parmi les plus célèbres, le fameux et aventuresque « L’île mystérieuse » de Jules Verne, le terribleet sublime « Sa majesté des mouches » de William Golding et l’intrigant et dérangeant « Vendredi ou les limbes du Pacifique » de Michel Tournier qui écrira même une version pour la jeunesse avec « Vendredi ou la vie sauvage » plus orientée aventure et rêve qu’exploration de notre humanité dans ses méandres les plus sombres. Si jamais vous trouviez étonnant que plusieurs jeux soient sortis sur ce thème, soyez rassuré les écrivains ont depuis longtemps exploré la voie du like ou de l’inspiration ou de l’adaptation… Tant mieux pour nous !

Mais nous ne sommes pas là pour ça même s’il s’agit là d’ouvrages essentiels. Nous sommes là pour jouer. Autant vous dire que la préoccupation de notre humanité ne sera pas remise en cause. C’est un autre challenge de l’esprit qui nous est proposé.

« Robinson Crusoe » est ce qu’on pourrait appeler un LDVHLH de plateau de cartes de kubenbois. Ce qui laisserait tout pantois pas mal de lecteurs peu coutumier des termes techniques et locaux du jeu de société. Nous avons donc une partie « Livre dont vous êtes le héros » avec des situations et des événements reliés les uns au autres. Sans compter que chaque partie va se dérouler sous le cadre d’un scénario. Plateau parce que nous sommes ici dans un jeu de plateau qui va pour le coup permettre de visualiser l’exploration de l’île. Et enfin Kubenbois puisqu’en plus de l’aspect scénaristique, le jeu propose une véritable simulation de survie avec différentes ressources et paramètres à gérer.

Autant vous le dire tout de suite,  « Robinson Crusoe » ne s’adresse pas à un public de casual. Le matériel de jeu est conséquent et si les règles ne présentent pas de difficulté majeure prise les unes après les autres, c’est leur nombre et leur diversité qui risquent de démunir les joueurs novices. Une durée de jeu annoncée de 120 minutes aura déjà mis la puce à l’oreille des habitués.

Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite:

Nous sommes ici à un croisement de plusieurs style, on trouve du Kubenbois pour gérer les différentes ressources qui, comme à l’habitude, permettront en se combinant de produire des objets plus complexes et puissants ou tout simplement indispensables.  La plupart du temps, la logique aidera les joueurs. Pour construire une Lance, il faudra un morceau de bois et un Couteau. La gestion sera également de mise pour la coordination des actions. Fatigue, faim, moral, blessures, … Il va falloir toujours optimiser prise de risque et gain potentiel. Par contre contrairement au jeu à l’Allemande, nous sommes ici dans de l’ameritrash car toute cette gestion est au service d’une narration et surtout de la simulation. Les ameritrasheurs, s’ils n’y trouvent pas de zombies, de space marines ou d’elfes, retrouveront bon nombre de pion, cartes, tokens, dés, et autres cheukreunqs pour noter l’avancement de ceci, l’activation de cela, …

Les scénarios – 6 dans la boîte – ne sont pas seulement des modifications narratives. Ils influent sur la difficulté du jeu et la durée de la partie. Bien sûr certains événements n’arriveront que dans des scénarios précis mais la base restera la même. Il s’agit quand même de survivre et de rentrer à la maison.

Quilles finlandaises:

Les joueurs auront chacun un personnage et chaque personnage possède un objet de départ, des qualités et des faiblesses.  Le mélange de tout cela donne donc des parties différentes.

Le jeu est coopératif mais… D’abord il peut se jouer tout seul. Dans ce cas c’est une coopération avec soi-même. De 2 à 4 c’est vraiment de la coopération. Sauf qu’ici ce n’est pas « on gagne tous ou on perd tous ». D’abord le jeu propose un chalenge d’une belle difficulté et ceci dès le premier scénario mais si un seul des personnages meurt… Tout le monde perd. On ne abandonne jamais un homme derrière nous ! Oui ! Chef !

 

Il advint qu’un jour, vers midi, comme j’allais à ma pirogue, je fus excessivement surpris en découvrant le vestige humain d’un pied nu parfaitement empreint sur le sable.

- Daniel Defoe

 

Et puis comme c’est aussi de l’ameritrash, quand on gagne tous ensemble… On peut aussi compter les points de victoire. On a tous gagné mais moi plus !

Ne vous reste plus qu’à regarder nos émissions spéciales sur ce jeu. Normalement, juste là dans pas longtemps puis une explication détaillée et enfin une partie devrait achever de vous convaincre si ce Robinson là est fait pour vous ou pas.

Alors, ça ressemble vraiment à "Naufragés" de Alberto Corral francisé chez Iello ? Oui. et non. Vous croyez que je vais me mouiller ? Ce ne serait pas très fairplay de ma part au vu du nombre de parties que j'ai fait de chacun d'eux. Mais cela c'est vous qui allez le dire en laissant vos avis sur les fiches du jeu. Alors ? On prend les paris ?

Qu’une poignée de cheukreunqs vous offrent un jet de destin +3 et un moral maximum.

 


"Robinson Crusoe"
Un jeu de Ignacy Trzewiczek
Illustré par Michal J. ZielinskiPiotr SlabyMateusz BielskiMateusz LenartTomasz Bentkowski
Francisé chez Filosofia
Distribution France Asmodee
Pour 1 à 4 joueurs dès 14 ans
Public : Connaisseurs
Durée : 120 min
Disponible : 30 août 2013
Prix : 60€


 

Par Docteur Mops , jeudi 22 août 2013 à 07:00
Réactions à la niouze 
12commentaires
naok
20 août 2013 à 18:34

Étrange et pénétrant "Vendredi ou les limbes du Pacifique", je dirais ^^. Lu en 1989, en bord de mer. naok approved!!

ocelau
21 août 2013 à 09:23

Petites corrections/précisions :

- les scénarios n'ont pas de durées indicatives et ont sensiblement la même

- "On a tous gagné mais moi plus" : il y a bien un système de score mais global à l'équipe, pour comparer avec une précédente partie (genre Hanabi) et ce score est à mon sens assez accessoire face à la réussite du scénario. Pas de "vainqueur un peu plus que les autres" façon Naufragés (voire Archipelago)

- les joueurs ne possèdent pas d'objets perso de départ (mais une invention qu'ils peuvent apporter à l'équipe, bon là je pinaille mais c'est important comme nuance ;) )

Lapinesco
22 août 2013 à 09:47

Merci de ces précisions Ocelau !

Kerquist
22 août 2013 à 11:39

Plutôt qu'ameritrash, terme plus adapté à un autre type de jeux, il a été proposé sur le forum de parler d'eurotrash, voire d'eurothème, ce dernier vocable ayant l'avantage d'éviter de recourir au terme trash, qui fait plus référence au lancer de dés qu'à la gestion de type kubenbois.

Voodoo
22 août 2013 à 12:56

Je suis curieux de découvrir avec la TTTV les différences avec Nafragés, qui m'amuse bien (après deux parties) même si les règles ne sont pas toujours très claires.

kiwizz
22 août 2013 à 20:03

je comprends mieux pourquoi Iello s'est précipité à sortir Les Naufragés avec des règles à moitié ficelés, des erreurs de cache sur certains graphismes et des erratums à tout va... Time is money, timing also.

Tuin
23 août 2013 à 09:05

Ca fait vraiment penser à l'antique jeu "La vallée des brumes" de J&S :) ce qui est une excellente référence. 

Vivement une partie de découverte ! :) 

gwailo
23 août 2013 à 09:09

Juste pour dire qu'après visionnage de l'explication dans la tric trac tv j'ai compris le sens du "cheukreunqs" de l'article...

J'avais rien dit à la lecture histoire de ne pas passer pour un inculte.

ça c'est de la vanne à retardement, respect !

Abienesst
23 août 2013 à 10:57

Sans jamais avoir suivi l'actualite de ce jeu et de ce fait n'y connaissant rien, mais en lisant cette news et les avis ici présent, j'ai l impression qu'on se rapproche un peu d'archipelago, niveau lourdeur et densité des règles... Me trompe-je?

 

Parceque là, a brule pourpoint, ca fais diablement envie, mais archipelago, c'est THE jeu que je n'ai jamais réussi a expliquer a mon entourage, tant je les perd a chaque fois.

Hiark
23 août 2013 à 18:29

Les règles sont touffues, mal écrites (en anglais, je n'ai pas vu le travail fait par Filo), mais au final très logiques et toujours dans le thème.

Thème très présent d'ailleurs, d'où l'intérêt de la VF pour profiter pleinement de l'aventure.

Bon, on a bien mis 4 ou 5 parties avant de les avoir (a priori) toutes !

Super jeu quoi qu'il en soit, je vais surement me laisser tenter par cette VF.

 

St_Seiya
24 août 2013 à 10:36

Ca m'a l'air d'être du bon gros jeu pour moi, ça :)

Les règles de toute manière, la plupart du temps c'est toujours un bordel infâme à lire et à expliquer la première fois, mais si le jeu est bon ça devrait aller !

Elmios
24 août 2013 à 12:24

Moi ça me donne plus qu'envie ce jeu là ! Il sera mien c'est chose sûre. A priori il règle le problème du King Speaker qui nuit à tous les jeu de coop.