Fraisdeau
Fraisdeau
Dans le cadre des nouveaux confinements locaux.

Librairies et disquaires,commerces essentiels. Pas les magasins de jeux.

 
Lymon Flowers
Lymon Flowers
Ça me choque pas outre mesure. 

Le côté essentiel des disquaires est déjà AMHA assez discutable.  Celui des librairies aussi mais dans une moindre mesure étant donné la place spécifique de l'objet livre dans notre vie et notre législation (loi Lang etc.).
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Perso, je préfèrerais que les coiffeurs soient commerce essentiel. J'ai vraiment foiré mon timing sur ce confinement ci, ça va bientôt être dangereux quand je prends le volant.

Par contre, on a pensé a racheter des chaussures à ma fille. C'est une chance sinon on aurait dû procéder à une ablation de ses orteils.
​​​​​​
Fraisdeau
Fraisdeau
DuncanIdaho dit :Perso, je préfèrerais que les coiffeurs soient commerce essentiel. J'ai vraiment foiré mon timing sur ce confinement ci, ça va bientôt être dangereux quand je prends le volant.

Par contre, on a pensé a racheter des chaussures à ma fille. C'est une chance sinon on aurait dû procéder à une ablation de ses orteils.
​​​​​​

Il me semble avoir vu les commerces de vêtements.

Liopotame
Liopotame
Un seul (bon) jeu permettant théoriquement d'en faire des dizaines de parties, l'achat de jeux me paraît effectivement être davantage un "luxe" qu'une nécessité.

Je partage l'étonnement pour les disquaires quand on voit tous les moyens existant pour écouter de la musique, mais mon avis est peut-être biaisé, n'étant pas mélomane pour un sou...

PS : même problème pour les chaussures des enfants après le premier confinement 
Lymon Flowers
Lymon Flowers
D'expérience du premier confinement, les magasins de « trucs qui occupent les enfants » devraient également être décrétés comme essentiels. 
DuncanIdaho
DuncanIdaho
La vraie raison des discaires et libraires, je pense que c'est pour ne pas filer plus de clientèle à amazon qu'ils n'en ont déjà. Amazon ne vendrait pas de livres que les libraires pourraient aller se brosser. Suis je trop cynique de penser ça ?
jmguiche
jmguiche
DuncanIdaho dit :La vraie raison des discaires et libraires, je pense que c'est pour ne pas filer plus de clientèle à amazon qu'ils n'en ont déjà. Amazon ne vendrait pas de livres que les libraires pourraient aller se brosser. Suis je trop cynique de penser ça ?

Non... Mais c’est un combat d’arrière garde, les grandes surfaces ont tué une bonne partie du petit commerce et le net va tuer le reste... Sauf énorme changement de mentalité de bien des gens.

Je ne suis pas fier de le dire mais quand je cherche un bouquin j’ai plus de chance de le trouver sur Amazon que chez mon libraire et c’est plus simple de commander chez Amazon que chez mon libraire. Chez mon libraire je vais flâner et acheter des livres « imprévus ».
On en arrive à des trucs caricaturaux. Je fais mon pain, avec de la farine T110 ou T150. Soit je commande sur le net soit je fais 30 bornes pour en trouver, moins bien est plus chère... De la farine ! Pas un produit exotique ! Et je ne vis pas dans un désert...

Fraisdeau
Fraisdeau
jmguiche dit :
DuncanIdaho dit :La vraie raison des discaires et libraires, je pense que c'est pour ne pas filer plus de clientèle à amazon qu'ils n'en ont déjà. Amazon ne vendrait pas de livres que les libraires pourraient aller se brosser. Suis je trop cynique de penser ça ?

Non... Mais c’est un combat d’arrière garde, les grandes surfaces ont tué une bonne partie du petit commerce et le net va tuer le reste... Sauf énorme changement de mentalité de bien des gens.

Je ne suis pas fier de le dire mais quand je cherche un bouquin j’ai plus de chance de le trouver sur Amazon que chez mon libraire et c’est plus simple de commander chez Amazon que chez mon libraire. Chez mon libraire je vais flâner et acheter des livres « imprévus ».
On en arrive à des trucs caricaturaux. Je fais mon pain, avec de la farine T110 ou T150. Soit je commande sur le net soit je fais 30 bornes pour en trouver, moins bien est plus chère... De la farine ! Pas un produit exotique ! Et je ne vis pas dans un désert...

+1

Bien sûr, 1000 fois + de choix en ligne.
Et, si je cherche un produit, en ligne, en quelques clics, je l'achète. Et je n'ai aucun moyen de savoir quels magasins le vend près de chez moi.

Je ne suis pas entré dans une librairie au XXIeme siècle. Déjà en 1998-99, j'achetais en ligne. La livraison coûtait moins cher qu'un ticket de métro. Et allez donc trouver un bouquin en anglais! Tu dois attendre 2 ans qu'il soit traduit.

 

Fraisdeau
Fraisdeau
DuncanIdaho dit :Perso, je préfèrerais que les coiffeurs soient commerce essentiel. J'ai vraiment foiré mon timing sur ce confinement ci, ça va bientôt être dangereux quand je prends le volant.

Par contre, on a pensé a racheter des chaussures à ma fille. C'est une chance sinon on aurait dû procéder à une ablation de ses orteils.
​​​​​​

Les coiffeurs laisse béton ! Les jardineries sont ouvertes? Je vais acheter une débroussailleuse!

 

DuncanIdaho
DuncanIdaho
C'est bon, les coiffeurs restent ouverts !!!

Concernant les libraires, je n'ai pas d'amitié particulière avec celui de mon centre-ville qui n'est ni aimable ni de bon conseil, mais quitte à commander en ligne, je préfère privilégier d'autres enseignes qu'amazon. Je suis peut-être naïf mais je pense que la fnac ou cultura, puisque j'en ai un chez moi, n'ont pas la même politique en matière d'optimisation fiscale. Ce n'est pas un geste militant hyper fort mais ça me coûte peu et ça me permet de clamer haut et fort que... JE N'ACHETE PAS CHEZ AMAZON !!! 

Et pour dire un mot sur les magasins de jeux puisque c'est quand même le sujet, ça ne me choque pas non plus. Si on commence à s'engouffrer là-dedans, tout le monde aura un loisir qui méritera plus que les autres de bénéficier d'une dérogation. Et honnêtement, je ne vois pas en quoi le mien est plus essentiel que celui de mon voisin.
jmguiche
jmguiche
DuncanIdaho dit :C'est bon, les coiffeurs restent ouverts !!!

Concernant les libraires, je n'ai pas d'amitié particulière avec celui de mon centre-ville qui n'est ni aimable ni de bon conseil, mais quitte à commander en ligne, je préfère privilégier d'autres enseignes qu'amazon. Je suis peut-être naïf mais je pense que la fnac ou cultura, puisque j'en ai un chez moi, n'ont pas la même politique en matière d'optimisation fiscale. Ce n'est pas un geste militant hyper fort mais ça me coûte peu et ça me permet de clamer haut et fort que... JE N'ACHETE PAS CHEZ AMAZON !!! 

Et pour dire un mot sur les magasins de jeux puisque c'est quand même le sujet, ça ne me choque pas non plus. Si on commence à s'engouffrer là-dedans, tout le monde aura un loisir qui méritera plus que les autres de bénéficier d'une dérogation. Et honnêtement, je ne vois pas en quoi le mien est plus essentiel que celui de mon voisin.

Je suis totalement d’accord avec la seconde partie.

Pour la première... je ne pense pas que ce soit par vertu que Fnac ou cultura optimisent moins... s’ils optimisent moins...Mais je comprend la démarche.
Et sur Amazon, il est rentable pour moi de payer un abonnement pour ne pas payer de port... du coup j’ai Amazon prime sur lequel il y a régulièrement des trucs qui m’intéressent. 
Bref, je préférerais que les pouvoir’public gere les problèmes d’impôts et de conditions de travail, c’est quand même pour cela que je les paye mes impôts. Sachant quand même que les dérives d’Amazon ont lieu ici... ils ne sont pas en train d’exploiter des gamins et gamines au bout du monde. Ils ne font que profiter de lois locales. 
Sur ce coup là, ce n’est pas Amazon qui est un grand méchant, Amazon fait son travail, des dividendes pour ses actionnaires, c’est le législateur qui est un grand con.

Proute
Proute
Pour les livres, vérifiez si votre libraire fait partie de ce site qui regroupe un nombre énorme de librairies indépendantes.

Il vous permet de commander des livres directement chez votre libraire, les pré-payer, et il ne vous reste plus qu'à passer les chercher en magasin (ou au comptoir du magasin en cas de confinement).

Je suis très contente de ce service et depuis que je le connais (et que j'ai accès au site direct de mon libraire, calqué sur celui plus haut), je ne commande pratiquement plus que là pour les livres en français.

Pour les livres en anglais, le libraire m'a fait savoir qu'il préférait que je les commande ailleurs, donc voilà.
Saxgard
Saxgard
Il y a de fortes chances que certaines boutiques remettent en place le click’n collect.

Sinon pour l’achat de livres honnêtement beaucoup de libraires peuvent commander tous les livres qu’on souhaite et certaines ont même des sites en ligne.  Donc avec un poil plus d’effort et de patience on se rend compte qu’Amazon est loin d’être indispensable. :)
Si je dis ça c’est parce que j’essaye aussi de m’en passer depuis un an ou deux et je n’ai pour l’instant eu aucun mal à commander à mon libraire les livres que je cherche. Et ça c’est cool. 
jmguiche
jmguiche
A l’heure où on parle bilan carbone il faudrait comparer celui d’un livre que je commande à mon libraire et que je vais chercher... Déplacement « exprès » de 10 bornes. Par rapport à celui d’un livre que m’apporte le facteur.

trajet libraire au moins :
imprimeur grossiste libraire (tous en groupage) moi (rien que pour un livre)

trajet amazon
imprimeur Amazon postier (tous en groupage)
DuncanIdaho
DuncanIdaho
jmguiche dit : Pour la première... je ne pense pas que ce soit par vertu que Fnac ou cultura optimisent moins... s’ils optimisent moins...Mais je comprend la démarche.
Je ne crois pas non plus une seule seconde que ce soit par pure vertu mais force est de constater qu'après des années, on est toujours incapable de taxer convenablement amazon sur les profits effectués en France. Or, quand j'achète un produit ou paye pour un service, j'estime qu'une partie est destinée au pot commun. Mais bon, j'ai acheté pendant des années sur amazon, je ne jette la pierre à personne. D'autant que du point de vue du client, le service est impeccable, il faut le reconnaître.
Liopotame
Liopotame
Proute dit :Pour les livres, vérifiez si votre libraire fait partie de ce site qui regroupe un nombre énorme de librairies indépendantes.

Super ce site, je ne connaissais pas merci ! En plus je constate que "notre" libraire est dedans, top.

Liopotame
Liopotame
jmguiche dit :A l’heure où on parle bilan carbone il faudrait comparer celui d’un livre que je commande à mon libraire et que je vais chercher... Déplacement « exprès » de 10 bornes. Par rapport à celui d’un livre que m’apporte le facteur.

trajet libraire au moins :
imprimeur grossiste libraire (tous en groupage) moi (rien que pour un livre)

trajet amazon
imprimeur Amazon postier (tous en groupage)

Moui je ne suis pas trop d'accord avec le raisonnement.
Bien entendu le bon sens voudrait qu'on ne se déplace pas en ville (lorsqu'elle est relativement éloignée) pour acheter juste un livre. Pour ma part j'ai tendance à grouper mes achats et attendre que ça vaille le coup (donc soit acheter plusieurs livres, soit avoir besoin de faire plusieurs magasins (boutique de jeux), en profiter pour faire une promenade..). Je ne pense pas qu'un livre (de loisir) soit un besoin urgent.
Alors que justement les offres style "Amazon Prime" incitent à passer commande d'un article par-ci, un article par-là. Ce qui lorsqu'on le multiplie par le nombre d'abonnés va forcément avoir une incidence sur les flux (même si le volume ne change pas au final, ça va tout de même entraîner davantage de livraisons chez chaque client, les camionnettes vont circuler davantage).
Bref je ne dis pas que tu as tort, mais l'équation ne me paraît pas aussi simple.

Plus généralement, ce besoin du "tout, tout de suite", promu par des offres comme "Prime", me dépasse complètement (je précise que cela ne te vise pas).

Saxgard
Saxgard
Il y a de nombreuses autres raisons qui justifieraient de ne pas commander chez Amazon, écologique mais également au niveau de la maltraitance des employés et le simple fait que cette société détruit plus d’emplois qu’elle n’en crée.  L’évasion fiscale n’est donc que l’une d’entre elle. 

Mais c’est compréhensible d’être tenté de commander sur ce site, on trouve de tout, c’est regroupé, pas besoin de se déplacer et c’est parfois à un prix plus intéressant. 

Je suis plutôt d’accord avec Lipotame, avec A on a plus facilement tendance à faire régulièrement des petites commandes (c’est valable d’ailleurs pour tous les boutiques en ligne) alors qu’en achetant local on s’organisera peut-être pour savoir quand c’est le bon moment d’aller chercher ceci et cela. On aura plutôt plus tendance à regrouper nos achats ou activités pour éviter les déplacements inutiles. Évidemment ce n’est pas une généralité.

J’ai la chance d’avoir uzn centre ville à 15-20 minutes à pied de chez moi avec encore quelques boutiques locales ouvertes (je ne parle pas spécialement en période de confinement), ça aide. J’ai donc la chance de ne pas avoir besoin d’utiliser la voiture non plus.
 
limp
limp
Les boutiques de jds vendent des BD dont vous êtes le héros, des livres escape game et parfois des LDVELH : ça pourrait pas leur permettre de rester ouverts ?
jmguiche
jmguiche
limp dit :Les boutiques de jds vendent des BD dont vous êtes le héros, des livres escape game et parfois des LDVELH : ça pourrait pas leur permettre de rester ouverts ?

A mon avis cela se joue au niveau du code ape, et celui d’une boutique vendant principalement des jeux et jouets n’est pas le même que celui d’une librairie. 

Fraisdeau
Fraisdeau
jmguiche dit :
limp dit :Les boutiques de jds vendent des BD dont vous êtes le héros, des livres escape game et parfois des LDVELH : ça pourrait pas leur permettre de rester ouverts ?

A mon avis cela se joue au niveau du code ape, et celui d’une boutique vendant principalement des jeux et jouets n’est pas le même que celui d’une librairie. 

Oui sans doute. C'est le + simple pour l'État.

Mais rien n'interdit à des boutiques voisines de s'unir pour fournir des services.

Exemples vus : Resto dans une chambre d'hôtel (luxe) , resto dans un camping-car (en Belgique), sites communs de villes ou quartiers (ça commence à peine à fleurir)...

C'est un des défauts de l'économie française , cette volonté farouche d'indépendance.
J'avais lu ça pour l'agriculture, mais il me semble que c'est assez vrai ailleurs.
L'Italie excelle avec ses ETI (entreprises de taille intermédiaire,entre PME et grosses boîtes).

Les villes commencent aussi à peine à fournir des moyens pour animer les centres-villes.
Certaines méthodes ont montré leur efficacité: des postes d'animateur du commerce , des commerces loués par la ville (ou une société d'économie mixte).
Si on veut éviter (ou du moins limiter) l'effondrement prévisible des petits commerces , il faudra des actions massues des collectivités locales.