Par : Rémy-lee | mercredi 23 janvier 2008 à 07:32
Default
Rémy-lee
Rémy-lee
Non mais franchement, sont-ils sérieux ?

Autant faire ça sous forme de partie de Loups-Garous :

Dans une classe sombre, au 2ème étage d'une école, il se passe des choses étranges...
Pour sauver leur peau, les élèves doivent trouver qui leur donnent des heures de colle, les notent si mal, les font travailler si dur, etc......?
Facile, le bouc-émissaire est souvent barbichu avec des lunettes... ou alors chignon avec des lunettes... et sont des résidus de sales gauchistes !
Lapidons-les !!!!!!!


Sont-ils tellement en panne d'inspiration qu'ils continuent à vouloir taper sur les enseignants source de tous les maux de la société ?

Je trouve cette mesure dangereuse et très vicieuse !

Je vois déjà les pauvres élèves se faire manipuler (instrumentaliser) par les parents qui n'hésitent pas à dénoncer les enseignants à une association de droite (extrême ?) parce qu'ils utilisent des méthodes à départ global dans leurs classes de CP..........

Je vois déjà le prof qui se souciera plus de flatter les parents et les élèves plutôt que de dispenser tranquillement ses cours....

Je vois aussi la liberté pédagogique remise en cause parce qu'il faudra répondre aux critères d'évaluation : fait-il assez de français ? de maths ?

Je vois également la jalousie poindre entre les enseignants.......... c'est à celui qui fera le plus le guignol pour tirer les "jeunes" de l'ennui qu'ils ont à être en classe et à travailler.

Jalousie déjà réalisée récemment par le gouvernement avec la prime accordée aux Principaux et Directeurs d'établissements scolaires !!!

Serait-ce un moyen pour que ces derniers ferment leurs bouches quant à la dérive possible de la "Base Elèves", pour qu'ils travaillent en bonne intelligence avec les policiers pour dénicher les sans-papiers ?

bienvenue dans le monde de la zapette :

Vous appréciez votre prof, tapez 1

Vous trouvez qu'il a une sale gueule (les jugements sur la personne feront-ils partis des critères ? en tout cas, dans l'inconscient des "jeunes" ça l'est), tapez 2

Vous n'avez pas d'opinion mais vous devez écouter vos parents, tapez 3

Ps : en tout cas, si je suis noté par mes élèves autistes et psychotiques de 6 à 14 ans............. je rigole d'avance !!!!!!!!!!!!!! :pouicboulet:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Rémy-lee
Rémy-lee
Un rapppel............


A PROPOS DES ENSEIGNANTS
Actuellement, le temps de travail d’un enseignant de Collège ou de Lycée est de 18 heures par semaine (20 heures pour l’EPS). C’est, pour les professeurs certifiés, le seul élément fixe et clair relatif au temps de travail qui leur est demandé. Il a été fixé par un décret datant de 1950.
Rendez-vous compte !
18 heures par semaine ! Quel salarié ne voudrait pas travailler aussi peu pour d’aussi bons salaires ?
Comment le législateur a-t-il pu créer en 1950 un statut aussi avantageux ?
En fait, ce temps a été conçu en prévoyant qu’un enseignant travaille 1,5 heures chez lui pour une heure devant élève afin de préparer ses cours, évaluer les élèves et actualiser ses connaissances dans sa discipline. Cela fait 18 fois 2,5 heures (1 devant les élèves et 1,5 à la maison), soit 45 heures hebdomadaires.
En effet, le temps de travail légal de l’époque s’il était légalement de 40 heures par semaine, était en réalité d’environ 42h par semaine, sur 50 semaines.
Mais que s’est-il passé depuis pour les enseignants ? Rien ! Alors que pour les autres salariés il y a eu la 3ème semaine de congés payés en 1956, puis la 4ème en 1969. Les 40 heures réelles ont été atteintes au début des années 70 (elles étaient un droit depuis 1936). Mais ça n’est pas fini : il y a eu les 39 heures et la 5ème semaine en 1982, puis les 35 heures en 2000. En somme, le temps de travail hebdomadaire pour les salariés abaissé de 25%.
Mais les enseignants doivent toujours le même service. C’est au moins un enseignant qui écrit cela, vous dîtes-vous en lecteur éclairé ! Certes je l’avoue, je fais partie de ces privilégiés.
Car comment peut-on parler de temps de travail sans parler des vacances ?
Eh bien justement, le législateur a tout prévu et cela de deux façons : D’abord, 45 heures dues quand les autres devaient 42, ça c’est pour les petites vacances (Toussaint, Noël, Pâques). Donc notre temps de travail était annualisé. Mais, et les 2 mois d’été alors ?
Là, c’est un tout petit peu plus compliqué. Certains enseignants ne le savent même pas d’ailleurs.
Cela se situe au niveau de la grille des salaires. Notre grille a été, elle aussi, fixée en 1950 au même niveau que les autres cadres de la fonction publique recrutés avec un concours au niveau Bac +3.
Mais à cette grille, il nous a été retiré 2 mois de salaires, puis le résultat a été divisé par 12 (pour recevoir un salaire chaque mois). Par exemple si un inspecteur des impôts est payé 2000 Euros par mois il recevra 24000 Euros par an, alors que pour la même qualification, un enseignant recevra aussi 2000 Euros par mois mais sur 10 mois, soit 20000 Euros par an. Cette somme est ensuite divisée par 12 et donne 1667 Euros par mois.
Et oui, chers lecteurs, les enseignants ne sont pas payés pendant les grandes vacances. Oui bon d’accord, peut-être que nous ne sommes pas si privilégiés que cela concernant le temps de travail. Mais côté salaires, quand même, nous ne sommes pas à plaindre !
Soit, comparons :
Nous sommes nettement en dessous de la moyenne des cadres du privé comme du public. Mais, à mes yeux, l’exemple le plus frappant de la dégradation de la valeur que la nation accorde à ceux qui éduquent ses enfants est le suivant : Le salaire de départ d’un enseignant en 1970 était 2 fois supérieur au SMIC. Aujourd’hui, il n’est plus que 1,2 fois plus élevé. Autrement dit, si comme le PS l’a écrit le SMIC augmentera de 25% au cours des 5 ans à venir (et l’UMP l’a augmenté au même rythme annuel dès cette année), un enseignant débutant gagnera moins que le SMIC. Faudra-t-il en arriver là pour que la société se rende compte de la dégradation de notre situation ? Je n’évoquerais pas les conditions de travail, l’évolution des élèves, les réunions multiples,…
Alors oui, le décret de 1950 est vieux ! Il est vraiment temps de le toiletter comme le disent nos gouvernements ! Mais dans quel sens ? En travaillant plus pour gagner autant ?
Laurent TARILLON, Enseignant de sciences économiques et sociales, Grenoble.
Merci de faire suivre aux enseignants et à ceux qui voient notre métier comme le nec plus ultra !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Wasabi
Wasabi
Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves.
J'imagine deja les eleves se soucier plus de flatter les profs plutot que d'apprendre a lire et ecrire.
J'imagine la jalousie poindre entre eleves... c'est a celui qui est le plus leche-cul
etc....etc......

Serieusement, savoir comment les enseignants sont percus par les eleves est la moindre des choses.
Contrairement a toi, je ne prend pas les eleves pour des imbeciles qui vont se faire manipuler par leurs parents a des fins politiques, ou qui vont bien noter un prof car il fait le clown.

Je ne pense pas qu'un tel systeme mettra nettement en valeur les enseignants les plus brillants, par contre il servira de garde-fous pour elliminer les incompetents notables.
C'est sur que vu l'opinion que tu as de tes eleves, tu as des raisons de t'inquieter....
Mon top
Aucun jeu trouvé
Rémy-lee
Rémy-lee
Wasabi dit:Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves.
J'imagine deja les eleves se soucier plus de flatter les profs plutot que d'apprendre a lire et ecrire.
J'imagine la jalousie poindre entre eleves... c'est a celui qui est le plus leche-cul
etc....etc......
Serieusement, savoir comment les enseignants sont percus par les eleves est la moindre des choses.
Contrairement a toi, je ne prend pas les eleves pour des imbeciles qui vont se faire manipuler par leurs parents a des fins politiques, ou qui vont bien noter un prof car il fait le clown.
Je ne pense pas qu'un tel systeme mettra nettement en valeur les enseignants les plus brillants, par contre il servira de garde-fous pour elliminer les incompetents notables.
C'est sur que vu l'opinion que tu as de tes eleves, tu as des raisons de t'inquieter....


réponse ce soir, car je dois aller bosser... m'occuper de ma classe d'autistes et psychotiques... en soulignant, au passage, que je n'ai jamais eu aucunes formations pour gérer ce public = économie sur la formation, la rénumération et mépris des enfants / parents !!!!!!
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
Wasabi dit:Serieusement, savoir comment les enseignants sont percus par les eleves est la moindre des choses.
Contrairement a toi, je ne prend pas les eleves pour des imbeciles qui vont se faire manipuler par leurs parents a des fins politiques, ou qui vont bien noter un prof car il fait le clown.
Je ne pense pas qu'un tel systeme mettra nettement en valeur les enseignants les plus brillants, par contre il servira de garde-fous pour elliminer les incompetents notables.
C'est sur que vu l'opinion que tu as de tes eleves, tu as des raisons de t'inquieter....


sérieusement, une notation, c'est un gadget total.
je rejoins pourtant Wasabi pour dire que les élèves ne sont pas des crétins et qu'à certains niveaux, au collège, notamment, la participation marche mieux que le répression systématique.
je vois de l'intérieur depuis deux ans deux collèges proches géographiquement fonctionner avec deux politique de direction différentes et je mesure les points positifs en terme d'ambiance dans celui où, justement, on cesse de considérer les ados et pré ados comme des animaux sauvages et dangereux mais comme des petits d'hommes doués d'une raison qu'il s'agit de développer et d'enrichir.
alors pourquoi ne pas interroger les intéressés sur la façon dont on leur fait cours ?!
Mon top
Aucun jeu trouvé
Wasabi
Wasabi
Rémy-lee dit:
réponse ce soir, car je dois aller bosser... m'occuper de ma classe d'autistes et psychotiques... en soulignant, au passage, que je n'ai jamais eu aucunes formations pour gérer ce public = économie sur la formation, la rénumération et mépris des enfants / parents !!!!!!


Ah, je ne savais pas que tu etais educateur specialise, je pensais que tu etais dans l'enseignement standard.
Ca m'etonnerai que la mesure s'applique pour des enfants handicapes....
Mon top
Aucun jeu trouvé
sidnea
sidnea
parceque c'est généralement l'année suivante, quand tu teretrouve dans une classe avec de nouveaux élèves et un nouveau prof où tout ceux qui ont eu le même prof que toi sont dans la première moitié de la classe que tu t'aperçois qu'il était pas un "mauvais prof", le type qui t'a transformé toutes tes vacances en DM et qui farcissait ses interros de pièges, toujours les mêmes, mais où tu te fais forcément avoir les premières fois.

On peut être sévère sans prendre les élèves pour des idiots, et à mon avis, un prof qui ne met pas un minimum la pression ne fait pas autant progresser ses élèves. On est fainéants par nature, on ne bosse pas s'il n'y a pas d'obligation de le faire.

En plus, on peut trouver qu'un prof est vraiment très mauvais, on n'a une vraie idée de ce qu'est un mauvais prof qu'une fois qu'on en a rencontré un. Jusqu'en première, j'étais persuadée que le pire tort d'un enseignant est de ne pas être pédagogue. Et là, j'ai eu une prof d'anglais qui parlait anglais moins bien que moi. Et je n'ai eu que 14 au bac d'anglais, je ne suis pas bilingue.
A l'inspection, ça s'est vu. La prof a posé une question de grammaire, j'ai répondu en faisant la concordance des temps, la prof m'a reprise et a donné une solution sans faire la concordance des temps, l'inspectrice a noté que ma solution était mieux que celle de la prof.
Les élèves ont bien expliqué à l'inspectrice que c'était le premier truc ressemblant à un vrai cours qu'on avait cette année. Mais aucun résultat. On a fait de notre mieux pour faire virer la prof en montrant que nous, élèves intelligents, avions besoin d'un enseignant pour nous améliorer. Mais il semblerait que cette attitude ne soit pas celle souhaitée par les élèves lors d'une inspection. Les seuls que je connaissent qui ont réussi à faire virer un prof ont retournés des tables pendant le cours, empèchant le prof de parler. On avait hésité à faire ça, mais décidé qu'une attitude d'adultes devrait mieux mettre en évidence l'incompétance de cette prof. Donc, je pense que si les inspecteurs faisaient virer les profs incompétants en s'aidant des élèves pour juger, et en considérant les élèves comme des personneset non des machines à fouttre le bordel dans un cours si elles ne sont pas tenues en laisse, la question de l'évaluation des profs par les élèves ne se poserait pas.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
Sidnea dit:On peut être sévère sans prendre les élèves pour des idiots, et à mon avis, un prof qui ne met pas un minimum la pression ne fait pas autant progresser ses élèves. On est fainéants par nature, on ne bosse pas s'il n'y a pas d'obligation de le faire.


La chose dont je suis intimement persuadé que les élèves savent, ou du moins sentent, même s'il préfèreraient par moment se la couler douce. Ne prenons pas nos enfants pour des crétins : les "mauvais" profs, il y en a, et les élèves le sentent tout de suite car ils en abusent largement.
Une notation des profs par les élèves est à mon avis inutile : il suffit de voir comment tourne un cours pour savoir ce qu'ils pensent d'eux (un bon prof sera toujours respecté _ et_ apprécié, malgré les mauvaises notes et appréciations qu'il peut donner, et ce, même par le dernier des fumistes).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Vieux chat
Vieux chat
Wasabi dit:
Rémy-lee dit:
réponse ce soir, car je dois aller bosser... m'occuper de ma classe d'autistes et psychotiques... en soulignant, au passage, que je n'ai jamais eu aucunes formations pour gérer ce public = économie sur la formation, la rénumération et mépris des enfants / parents !!!!!!

Ah, je ne savais pas que tu etais educateur specialise, je pensais que tu etais dans l'enseignement standard.
Ca m'etonnerai que la mesure s'applique pour des enfants handicapes....


Hum ... Cette mesure s'applique à partir de quand. Les enfants de 10 auront-ils le droit? Je veux dire : à partir de quand considère-t-on qu'un enfant ou un adolescent est capable de "noter"?

Ce n'est pas simple de noter, c'est déjà un vrai casse-tête la plupart du temps pour les enseignants. Quand on sait qu'en plus il y a des "travers" inconscient (comme de surnoter une copie après avoir eu 3 copies mauvaises. Attention on parle de réaction inconsciente, et même lorsque l'on sait que ce genre de chose arrive on en est pas pour autant à l'abri. cela dmeand une vigilance pas toujours évidente. Ou alors il faut relire ses corrections.. bref .. 2 fois plus de travail .. pas toujours évident quand on a une centaine de copies à corriger)

Et vu l'incidence que pourrai avoir la notation des professeurs sur leur vie professionnelle est-il sage de s'en remettre justement à des êtres humains en développement avec tous les écueils liés à leur âge, à leurs connaissances , au fait qu'un adolescent va analyser une situation sous l'angle émotionnel quand il devrait l'être sous l'angle rationnel?
Je ne dis pas que c'est impossible, je dis que le risque d'une déformation de ce système existe et aurait des conséquences non négligeables.

Où as-tu trouvé cette information Remy-Lee? Je ne la retrouve pas?
Car pour en discuter sainement il faudrait plus de détails sur le comment.

Parce que demander l'avis des élèves n'est pas une mauvaise chose en soi. Comment pourraient-ils être objectifs quand on sait que les professeurs eux-mêmes ont déjà des soucis avec la manière de noter?

Après on peut se demander l'intérêt d'une telle mesure. Nous sommes déjà suivis par un inspecteur, des conseillers pédagogiques. Et si les choses vont mal en général les parents appellent directement l'inspection. Après on a tous connu un professeur ou deux qui n'étaient vraiment pas à leur place à l'éducation nationale et qui étaient toujours là sans que l'on sache trop pourquoi.
Alors le problème n'est peut-être pas de "débusquer" ces professeurs inefficaces mais bien de savoir ce que l'on peut faire d'eux.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
Vieux chat dit:Alors le problème n'est peut-être pas de "débusquer" ces professeurs inefficaces mais bien de savoir ce que l'on peut faire d'eux.


Les virer ? Ah non, c'est une espèce protégée, c'est vrai.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
kouynemum
kouynemum
Rody dit:
Vieux chat dit:Alors le problème n'est peut-être pas de "débusquer" ces professeurs inefficaces mais bien de savoir ce que l'on peut faire d'eux.

Les virer ? Ah non, c'est une espèce protégée, c'est vrai.


c'est surtout que, hors quelques cas rares proches du pathologique, les enseignants qui posent problème devant une classe de 35 élèves peuvent développer par ailleurs de véritables compétences qui seraient tout aussi précieuses pour le système éducatif, ses usagers ou ses acteurs.
on retombe encore et toujours sur le problème récurrent des moyens mis à disposition, tant pour l'exercice du coeur de métier (nombre de postes) que pour les conditions dans lesquelles il est exercé (locaux, matériel, documentation, multimédia, formations principales et connexes etc.).
Mon top
Aucun jeu trouvé
krka
krka
Wasabi dit:Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves

:lol:
Bravo Wasabi :pouicbravo:

Effectivement, je ne suis pas choqué par le fait que les élèves notent les professeurs. C'est d'ailleurs courant dans les universités US.

Et je pense que les élèves seront certainement plus lucides que les inspecteurs académiques. Ils vivent les professeurs aux quotidiens et même les "mauvais élèves chahuteurs" préfèrent les profs qui assurent une certaines disciplines et qui arrivent à faire passer un enseignement.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Vieux chat
Vieux chat
Kouynemum dit:
Rody dit:
Vieux chat dit:Alors le problème n'est peut-être pas de "débusquer" ces professeurs inefficaces mais bien de savoir ce que l'on peut faire d'eux.

Les virer ? Ah non, c'est une espèce protégée, c'est vrai.

c'est surtout que, hors quelques cas rares proches du pathologique, les enseignants qui posent problème devant une classe de 35 élèves peuvent développer par ailleurs de véritables compétences qui seraient tout aussi précieuses pour le système éducatif, ses usagers ou ses acteurs.
on retombe encore et toujours sur le problème récurrent des moyens mis à disposition, tant pour l'exercice du coeur de métier (nombre de postes) que pour les conditions dans lesquelles il est exercé (locaux, matériel, documentation, multimédia, formations principales et connexes etc.).


Exactement. Les virer est rarement une bonne option car ces "mauvais" professeurs ont acquis au fil des ans une expérience qu'ils n'arrivent pas toujours à prodiger. La possibilité de changer de métier à l'intérieur de l'éducation nationale serait une bonne chose. Car franchement après avoir commencé dans ce métier.. qu'est-ce qu'on sait faire d'autre? changer radicalement de métier demanderai une remise à niveau très importante et ce quel que soit le domaine concerné. Il y a bien quelques professeurs qui arrivent à faire autre chose (écrivain, des mémoires, des jeux :P, des projets qu'ils mutualisent, etc..) mais ils sont plus l'exception que la règle.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
Krka dit:
Wasabi dit:Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves

:lol:
Bravo Wasabi :pouicbravo:
Effectivement, je ne suis pas choqué par le fait que les élèves notent les professeurs. C'est d'ailleurs courant dans les universités US.
Et je pense que les élèves seront certainement plus lucides que les inspecteurs académiques. Ils vivent les professeurs aux quotidiens et même les "mauvais élèves chahuteurs" préfèrent les profs qui assurent une certaines disciplines et qui arrivent à faire passer un enseignement.


La réplique de Wasabi fait mouche, en effet. Mais noter est difficile. Nous mêmes, les enseignants, nous notons tant bien que mal. Qui ne s'est pas laissé avoir par l'allure d'un élève, ce qu'il a fait jusque là, etc. ? Quand j'entendais de petits enfants parler des notes qu'ils voulaient mettre à leurs enseignants, c'était presque toujours extrême (18,5 / 20 / 0). Il faudra un système simple, du genre deux ou trois items maximum avec juste +, = et -, par exemple.
Sinon, au sujet des "incompétents notoires" (on en trouve toujours un ou deux par établissement, sans parler des gens compétents mais qui ne sont plus contents d'être enseignants depuis longtemps), la solution passe aussi par une vraie direction des ressources humaines dans la plus grosse administration de France, avec la possibilité de passer plus facilement d'un ministère à un autre, de prendre une autre route au bout de quelques années de carrière, etc. Quand on a réussi (ouf !) à avoir le sésame qu'est le concours, si on quitte l'enseignement, on le perd... il faudrait repasser le concours pour revenir ! Bref, la plupart des gens qui hésitent restent.
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
Krka dit:
Wasabi dit:Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves

:lol:
Bravo Wasabi :pouicbravo:
Effectivement, je ne suis pas choqué par le fait que les élèves notent les professeurs. C'est d'ailleurs courant dans les universités US.
Et je pense que les élèves seront certainement plus lucides que les inspecteurs académiques. Ils vivent les professeurs aux quotidiens et même les "mauvais élèves chahuteurs" préfèrent les profs qui assurent une certaines disciplines et qui arrivent à faire passer un enseignement.


Si je suis prof, et que je veux pas être mal noté parce que je désire gardé mon emploi (c'est humain), ben j'arrête d'enseigner et je fais de la démagogie...

Exemple : "Ooooh, mon petit Marcel... Tu m'as rendu une copie blanche ? C'est pas grave, je te mets quand même 16/20 pour être venu. Non ? Tu veux 17 alors ? Ok. Bon, maintenant, on va pas lire des livre chiant. Sortez 'Closer', qu'on en déchiffre ensemble les articles pour que vous puissiez attaquer sereinement votre Terminale option philosophie"

greuh.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Vieux chat
Vieux chat
Philippe dit:
Krka dit:
Wasabi dit:Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves

:lol:
Bravo Wasabi :pouicbravo:
Effectivement, je ne suis pas choqué par le fait que les élèves notent les professeurs. C'est d'ailleurs courant dans les universités US.
Et je pense que les élèves seront certainement plus lucides que les inspecteurs académiques. Ils vivent les professeurs aux quotidiens et même les "mauvais élèves chahuteurs" préfèrent les profs qui assurent une certaines disciplines et qui arrivent à faire passer un enseignement.

La réplique de Wasabi fait mouche, en effet. Mais noter est difficile. Nous mêmes, les enseignants, nous notons tant bien que mal. Qui ne s'est pas laissé avoir par l'allure d'un élève, ce qu'il a fait jusque là, etc. ? Quand j'entendais de petits enfants parler des notes qu'ils voulaient mettre à leurs enseignants, c'était presque toujours extrême (18,5 / 20 / 0). Il faudra un système simple, du genre deux ou trois items maximum avec juste +, = et -, par exemple.
Sinon, au sujet des "incompétents notoires" (on en trouve toujours un ou deux par établissement, sans parler des gens compétents mais qui ne sont plus contents d'être enseignants depuis longtemps), la solution passe aussi par une vraie direction des ressources humaines dans la plus grosse administration de France, avec la possibilité de passer plus facilement d'un ministère à un autre, de prendre une autre route au bout de quelques années de carrière, etc. Quand on a réussi (ouf !) à avoir le sésame qu'est le concours, si on quitte l'enseignement, on le perd... il faudrait repasser le concours pour revenir ! Bref, la plupart des gens qui hésitent restent.


Le monsieur il dit pareil que moi mais en mieux... ^___^
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
greuh dit:
Krka dit:
Wasabi dit:Attends il y a pire:
il parait qu'ils veulent aussi que les profs notent les eleves

:lol:
Bravo Wasabi :pouicbravo:
Effectivement, je ne suis pas choqué par le fait que les élèves notent les professeurs. C'est d'ailleurs courant dans les universités US.
Et je pense que les élèves seront certainement plus lucides que les inspecteurs académiques. Ils vivent les professeurs aux quotidiens et même les "mauvais élèves chahuteurs" préfèrent les profs qui assurent une certaines disciplines et qui arrivent à faire passer un enseignement.

Si je suis prof, et que je veux pas être mal noté parce que je désire gardé mon emploi (c'est humain), ben j'arrête d'enseigner et je fais de la démagogie...
Exemple : "Ooooh, mon petit Marcel... Tu m'as rendu une copie blanche ? C'est pas grave, je te mets quand même 16/20 pour être venu. Non ? Tu veux 17 alors ? Ok. Bon, maintenant, on va pas lire des livre chiant. Sortez 'Closer', qu'on en déchiffre ensemble les articles pour que vous puissiez attaquer sereinement votre Terminale option philosophie"
greuh.


Ca, ça ne marchera pas longtemps ! En dehors des quatre ou cinq glandeurs profonds de service, la plupart des élèves va finir par s'affoler en se disant "avec ce prof, on apprend rien". Soit dit en passant, en tant que prof principal, j'ai déjà entendu plusieurs fois des élèves paniqués me parler d'une matière où ils ne travaillent pas assez.
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
C'est vrai aussi.

greuh, qui s'aperçoit dans la citation qu'il a fait une immonde phôte*.
* : c'est de la faute de ces vils profs de français glandeurs incompétents qui volent l'argent des impôts tout en partant en vacances toutes les deux semaines (j'ai mis toute la liste ? ;) ).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Vieux chat
Vieux chat
greuh dit:C'est vrai aussi.
greuh, qui s'aperçoit dans la citation qu'il a fait une immonde phôte*.
* : c'est de la faute de ces vils profs de français glandeurs incompétents qui volent l'argent des impôts tout en partant en vacances toutes les deux semaines (j'ai mis toute la liste ? ;) ).

Non t'as oublié invirable :P
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
En plus, je n'ai pas fait qu'une unique faute mais plusieurs. J'ai honte.

greuh.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Jopajulu
Jopajulu
La notation des profs par les élèves ?

Pure démagogie et vrai foutage de gueule.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Elmay
Elmay
Vieux chat dit:
greuh dit:C'est vrai aussi.
greuh, qui s'aperçoit dans la citation qu'il a fait une immonde phôte*.
* : c'est de la faute de ces vils profs de français glandeurs incompétents qui volent l'argent des impôts tout en partant en vacances toutes les deux semaines (j'ai mis toute la liste ? ;) ).

Non t'as oublié invirable :P
et gauchiste
Mon top
Aucun jeu trouvé
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
Eric dit:
Vieux chat dit:
greuh dit:C'est vrai aussi.
greuh, qui s'aperçoit dans la citation qu'il a fait une immonde phôte*.
* : c'est de la faute de ces vils profs de français glandeurs incompétents qui volent l'argent des impôts tout en partant en vacances toutes les deux semaines (j'ai mis toute la liste ? ;) ).

Non t'as oublié invirable :P
et gauchiste

et corporatiste !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Choubi Gogs
Choubi Gogs
Dans mon école, on note les enseignants et chargés de TD.

Bon, je suis à l'ENSAE, grande école post prépa. Pas dans un collège.

Je pense qu'ici, ce n'est pas une mauvaise chose, tous les élèves sont sérieux et savent noter et faire une appéciation.

Le problème c'est que au collège, je ne sais pas si un élève a la capacité de le faire.
Maintenant ça peut toujours être intéressant mais je pense qu'il ne faudrait pas trop en tenir compte (ne pas virer un prof parce qu'il a reçu de mauvaises notes par exemple).

En revanche c'est vai qu'il y a de mauvais prof. J'ai eu un prof de maths en 2nde qui était vraiment nul. On a eu un nouveau prof en 1ere S et je me rappelle le nombre de fois où il nous disait: "mais vous savez pas ça?!? C'est la base!!". Peut-être mais quand la classe entière dit ne pas l'avoir vu ni entendu... Je précise que j'étais à l'étranger, le niveau est relativement élevé (100% de réussite au bac, 85% de mentions, deux élèves qui finiront à polytechnique...), bref, pas vraiment une classe de glandeur qui fous rien! Dans ce cas précis, on peut se demander comment un enseignant aussi nul a pu rester dans de grandes classe pendant plus de 10 ans... S'il est parti à la fin, ce n'est pas parce qu'il a été viré, maisparce qu'il a été malade.

Un autre exemple, mon prof de Physique en 1ere Term, pendant les cours, on était obligé de suivre en lisant notre bouquin pour le reprendre car il ne faisait pas un cours sans faire 3 ou 4 erreurs dans les formules...
D'un côté, c'est vrai que ça nous a forcé à pas mal bosser à côté et que ça a nous a donné un sens critique infaillible... Mais bon...

Bref, des profs mauvais, ça existe et je pense que là où on peut attendre quelque chose, c'est par les inspections. Mais malheureusement, je n'ai pas l'impression que ça marche...
Dommage pour l'éducation.

Mais positivons, il y a aussi d'excellents profs, j'ai même eu la chance d'en avoir pas mal: prof de français en seconde, prof d'histoire en 2nde et en 4eme, prof de maths en 1ere, Term et 4eme, institutrice de Maternelle grande section et sûrement d'autres que j'oublies!

Sinon, une question que je me suis toujours posé: pour l'1,5 heure de préparation de cours pour chaque heure de cours, c'est vraiment réaliste?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Le Zeptien
Le Zeptien
L'exemple donné par krka, au sujet des professeurs notés dans les universités américaines m'a rappelé un souvenir d'étudiant.
Une année, dans un mag mensuel réalisé par des étudiants de ma fac, avait été établit un "classement préférentiel" des professeurs, sur la base d'un sondage effectué auprès de nos congénères. Oh, pas question ici de notation, mais on s'était amusé à établir un petit classement, avec un podium, le tout enrobé d'humour pour mieux faire passer l'éventuelle pilule pour certains.
Et ben ! qu'est-ce qu'on a pris ! Convocation chez le doyen (d'ailleurs classé 15 ou 16 ième), engueulade et rappel au règlement intérieur, menace sournoise de sanction aux examens, etc...
Bon, je vous parle de cela, c'était il y a 20 ans, et dans une fac de droit, lesquelles, comme vous le savez peut-être, sont très "conservatrices"...

Autant une "appréciation globale" ne me choquerait pas dans une faculté, autant je reste un peu perplexe pour éventuellement adopter le principe dans le secondaire. Il y a certes des enseignants "boulets", mais ce n'est pas aux élèves, selon moi, de participer à l'évaluation de ses mêmes enseignants, et encore plus à leur éventuelle éviction. Je ne sais pas si vers l'age de 15 ou 16 ans, j'aurais eu le recul necessaire pour "noter" un professeur.
Et puis il y aurait surement un risque de dérive dénoncé plus haut.
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
Au fait, utiliser pour argument "ça marche très bien aux US" sous-tend que le système éducatif aux US est bon. Ce qui reste à prouver...

Vite fait,
greuh.
Mon top
Aucun jeu trouvé
krka
krka
greuh dit:Au fait, utiliser pour argument "ça marche très bien aux US" sous-tend que le système éducatif aux US est bon. Ce qui reste à prouver...

Il est équivalant au système de santé americain. Très bon pour les riches, très mauvais pour les pauvres :?
Mon top
Aucun jeu trouvé
tom-le-termite
tom-le-termite
Choubi Gogs dit:
Le problème c'est que au collège, je ne sais pas si un élève a la capacité de le faire.

de memoire, je doute que j'aurai pu noter mes profs de maniere objective, impartiale et juste. on est quand meme des petit cons et je vous jure que j'etais pas le cancre de la classe. donc bof.
greuh dit:Au fait, utiliser pour argument "ça marche très bien aux US" sous-tend que le système éducatif aux US est bon. Ce qui reste à prouver...
Vite fait,
greuh.


On note les prof universitaire, pas dans les ecoles (que je saches). donc rien a voir et la comparaison n'est donc pas valable.
Mon top
Aucun jeu trouvé
greuh
greuh
Au delà du fait que Tom vient d'expliquer que l'argument était inapplicable.

Krka dit:
greuh dit:Au fait, utiliser pour argument "ça marche très bien aux US" sous-tend que le système éducatif aux US est bon. Ce qui reste à prouver...

Il est équivalant au système de santé americain. Très bon pour les riches, très mauvais pour les pauvres :?


Ce qui me rassure d'autant moins sur l'étrange désir de toujours vouloir utiliser les US comme référence (y compris en économie alors qu'elle est tout sauf exemplaire, l'actualité appuie encore ce point).

greuh.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Flubuh
Flubuh
tom-le-termite dit:
Choubi Gogs dit:
Le problème c'est que au collège, je ne sais pas si un élève a la capacité de le faire.

de memoire, je doute que j'aurai pu noter mes profs de maniere objective, impartiale et juste. on est quand meme des petit cons et je vous jure que j'etais pas le cancre de la classe. donc bof.


Effectivement. Je ne supporte pas le mépris ou la condescendance envers les ado, je l'ai déjà dit ici, mais y en a qui n'ont pas vu de collégien depuis longtemps je pense.
Default
Spacemarmotte
Spacemarmotte
Choubi Gogs dit:Sinon, une question que je me suis toujours posé: pour l'1,5 heure de préparation de cours pour chaque heure de cours, c'est vraiment réaliste?


Pour ma part, prof de maths en collège, je ne compte pas tout à fait comme ca. Je ne compte pas, en fait.
Mais pour un cours, il ne faut pas oublier que ca se prépare et qu'il faut aussi préparer un contrôle (différent de l'année passée pour les redoublants et ceux qui ont des grands frères/grandes soeurs), et un Devoir a la Maison, et corriger tout ca.
A noter qu'une heure de cours devant les élèves, c'est très fatiguant : il faut être tout le temps sur le qui-vive, pour "tenir la classe" mais aussi pour cerner les difficultés de chaque élève, pour valoriser ceux qui en ont besoin, et faire attention à chaque chose. Quand j'ai 7h de cours dans la journée, j'en ressors sur les rotules.
On rajoute a ça des heures de soutien "quasi-personnalisées" pour lesquells il faut passer du temps à "démasquer" les élèves en difficultés, puis préparer une fiche de "soutien" qui va leur faire comprendre/reviser les notions sur lesquelles ils ont du mal.
Mais c'est pas fini : il y a, dans les heures de boulot, le temps "administratif" (réunions, discussions "pédagogiques" au sujet d'élèves - je passe en moyenne deux heures par semaines à discuter/debattre avec des collègues, en temps "informel" pour trouver des solutions à des difficultés d'élèves, remplissage du cahier de texte, bulletins et relevés /fichiers de notes à remplir, plus les autres "enquetes" et paperasse à la con qu'on nous demande de remplir).
Et quand on rentre à la maison, on a notre boulot plein la tête : je ne compte plus le nombre de fois où je me suis relevée pour noter une "idée pedagogique" que j'avais eu avant de m'endormir, ni le nombre de fois où en allant chez des potes, j'ai regardé les bouquins/jeux en me disant "tiens, celui là, j'te l'emprunterais bien : ca s'rait pas mal pour mes élèves". Et mon cher et tendre peut confirmer : je peux passer des repas complets à ne parler que de mon boulot, et à lui poser des questions pour trouver des solutions à des soucis.

Par rapport à mon cher et tendre qui n'est pas prof, et qui est donc "officiellement" aux 35h, j'ai absolument pas l'impression de bosser moins, au contraire.

NB : je ne me plains pas au sens où je ne veux pas une "meilleure paye" ni un "meilleur pouvoir d'achat"., ni "moins d'heures" Je voudrais juste être un peu mieux "considérée" par les autres personnes, et arrêter d'entendre "Tu bosses QUE 18h par semaine".
Mon top
Aucun jeu trouvé
L.S.G.
L.S.G.
Ne pas vouloir gagner d'argent (en tout cas plus) est récurrent chez les enseignants ... un choix idéologique sans doute.
Pourtant, il faut rappeler tout de même que ces diplômés en général bac+5 qui ne travaillent donc pas moins que d'autres cadres et dont les fameuses vacances ne sont pas rémunérées (relire en cas de doute le texte relevé par remi-lee) touchent environ 2000 € net ...
après 15 ans de boutique !

Pour moi, prof, et sur le sujet de la notation :
la notation d'un prof par un collégien est une idiotie. Le seul système efficace serait l'inspection ... si seulement celle-ci était régulière par un inspecteur vous connaissant vous et votre travail ... pas une inspection tous les 5-7 ans (et oui !!!) par un type qui ne vous a jamais vu et qui assiste à une heure avec vous !
Mais la notation des élèves est aussi un débat :
pour ma part je la trouve stupide (bien qu'obligatoire aujourd'hui) ... un système de notions acquises ou à retravailler serait plus efficace ... mais imposerait un changement de structure pour qu'enfin on puisse vraiment faire progresser les élèves à leur rythme et non au rythme du programme officiel ...
Mon top
Aucun jeu trouvé