38
réponses
4
followers
Par : lABCdaire | vendredi 14 novembre 2014 à 09:22
Default
lABCdaire
lABCdaire
On dit que l'appétit vient en mangeant, c'est peut-être aussi vrai en ce qui concerne le jeu.
Voilà trois ans que je suis devenue maman. Maintenant, nous avons deux garçons qui nous occupent jour et nuit... et c'est justement ça le problème. Non seulement l'un des deux dort dans la chambre qui abrite l'entier de ma ludothèque, mais le soir, je n'ai plus l'énergie de me concentrer sur un jeu, de lire les règles, de les (ré)expliquer... (Rappelons que je suis - ou étais - la seule joueuse enthousiaste de la maison :? ). Pourtant, ce n'est pas le choix qui manque.
Donc, je ne joue plus.
Je n'ai plus touché de "vrai" jeux, (même juste pour en lire les règles), depuis plus d'un an. Je n'en ai plus acheté non plus (mon mari en est ravi, d'ailleurs). Aucun nouveau jeu ne m'attire. Mon fils de trois ans a joué 2-3 fois avec moi à Viva Topo, Petits Bâtisseurs et au Memory, mais cela ne présente aucun intérêt pour moi, il ne comprend pas vraiment les règles, la stratégie, et est incapable de me battre.
Quand je me dis qu'il faudrait quand même sortir ce jeu que je dois essayer depuis des années, rien que l'idée de devoir potasser les règles, les expliquer et surtout les faire comprendre aux autres, m'emm... déjà.
Dites, l'envie de jouer peut-elle revenir ? Est-ce que certains d'entre vous l'on retrouvée après des années de pause ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Foussa67
Foussa67
Triste message !
Trouves toi un club, et permets toi une soirée jeu par semaine.
Ou alors une soirée jeu par semaine chez quelqu'un, ou chez toi, avec éventuellement comme "condition" que tu n'expliques pas les règles.
Tu verras bien ce que ça donne !
Jer
Jer
Ca reviendra quand les enfants auront grandi et qu'ils seront prêts à découvrir tes jeux.
Moi aussi j'avais eu une période creuse, avec quelques copains, on a organisé des soirées hebdomadaires chez moi, on jouait 2-3h, histoire de ne pas finir trop tard.
Avec le temps, c'est devenu une habitude et maintenant, on joue parfois jusqu'à 1h du matin.
Inviter deux-trois joueurs ça peut être une bonne idée pour relancer la machine ludique.
Jarlaath
Jarlaath
Hello :)
je comprends ta situation. Je suis papa depuis presque 6 mois et force est de contaster que ça tue un peu l'envie de jouer, parce que tu es très occupé puis très fatigué ^^'
Mais nous avons réussi avec mon épouse à nous préserver quelques petits moments ludiques (en fin d'après midi pendant la sieste ou en début de soirée, après avoir couché le petit). Bon c'est sûr qu'on ne sort plus les Agricola et autres Troyes.
Ce que je te conseille, c'est de sortir les jeux rapides à mettre en place, pas trop longs à jouer et auxquels tu peux prendre du plaisir sans te griller les neurones. Des petits jeux agréables, comme Jaipur, Noé ou Sobek etc...
Comme toi, j'achète beaucoup moins de jeux qu'avant mais Splendor et Abyss ont quand même trouvé une place chez nous (pas trop compliqué, pas trop long, et rapide à sortir et à ranger).
Bon courage à toi !
ps: effectivement, aller passer une soirée dans une asso ou chez des amis joueurs est une bonne idée :)
prunelles
prunelles
Je comprends, en tant que maman je passe parfois par des phases comme ça ! Surtout au moment où :
- les grandes devenaient ados et ne voulaient plus jouer avec maman (la passion de maman c'est forcément nul à cet âge-là ! Ce qui ne les empêchait de piquer des jeux en douce pour jouer avec les copains/copines)
- Mini-Prunelles était joueuse mais pas assez grande pour jouer à des jeux "intéressants" pour moi
Du coup j'allais dans les soirées-jeux organisées une fois par mois par la boutique près de chez moi. Je pouvais découvrir sans avoir à lire les règles. Petit à petit l'envie est revenue et maintenant je fais partie des animatrices de ces soirées. Et puis Mini-Prunelles a grandi, elle joue à Agricola, Five Tribes, Seven Wonders, etc.
Les TTTV m'ont redonné l'envie aussi !
Bon courage, tu verras, ça revient, et ton mari pourra de nouveau râler parce que tu achètes trop de jeux :)
pingouin
pingouin
lABCdaire dit:Dites, l'envie de jouer peut-elle revenir ? Est-ce que certains d'entre vous l'on retrouvée après des années de pause ?

Bien sûr.
L'envie n'a pas besoin de revenir. Elle est là, bien tapie quelque part au creux de toi : c'est elle qui te fait écrire ce sujet.
Elle attend juste le bon moment, le bon endroit.
Ce peut être demain, ou un peu plus tard. Cela viendra.
Mon top
Aucun jeu trouvé
SobreJack
SobreJack
J'ai n'ai pas joué pendant une dizaine d'années, faute de temps.
Puis mon aîné viens d'avoir 8 ans, et comme beaucoup à son âge, il est limite accro aux jeux vidéo.
J'ai donc chercher un moyen ludique pour rassembler la famille le week-end et j'ai sortie des cartons quelques vieux jds.
Maintenant nous prenons beaucoup de plaisir à jouer autour d'une table, et moi j'adore découvrir tous les nouveaux jeux qui sortent... C'est reparti
Mon top
Aucun jeu trouvé
Giludo
Giludo
Je me souviens encore des posts de notre suissesse préférée, que je suis heureux de voir maman.
Mais une maman très occupée à élever sa petite famille, ce qui est tout à fait normal. Exit les jeux, comme il pourrait en être d'ailleurs pour toute autre activité de loisirs.
Etre parent, c'est en effet devoir renoncer à des moments que l'on se donnait auparavant, le temps n'étant pas extensible. Et ce sont les distractions qui en pâtissent le plus car les moins fondamentales. Je pense que tu as perdu ton envie parce que, avant tout, tu n'as plus le temps de pratiquer, mais ton envie, même atténuée, reste bien ancrée au fond de toi probablement. Vu ton niveau d'intérêt pour la chose ludique, n'étant pas une joueuse occasionnelle, il ne faut donc pas t'inquiéter, ce n'est pas un renoncement, c'est juste un aveu d'impuissance provisoire qui te perturbe et te fait te questionner. Ces petits coups de mélancolie post-natale sont fréquents, passagers. Mais tout reprendra sa place un jour, ça reviendra, comme reviennent les hirondelles au printemps. Et les jeux avec !
N'étant pas du genre conseilleur, je puis juste me borner à proposer qu'il devrait être possible d'inviter des amis un dimanche après-midi, ceux d'autrefois (j'ignore si ça se passait ainsi), les enfants pouvant disposer de leur autonomie sous ton œil vigilant.
Derrière la beauté de la maternité et cet aspect noble de la vie, la femme (en général) est parfois contrainte de s'oublier. Mais la maman que tu es, la femme que tu es, a le droit de se donner du temps pour elle, encore et toujours. On doit pouvoir le comprendre autour de toi...
Dr. Giludo, thérapeute de cinéma :P
Mon top
Aucun jeu trouvé
el payo
el payo
Je vois deux choses différentes : une lassitude et une indisponibilité.
Avant cette lassitude tu jouais avec qui, dans quelles conditions ?
un groupe d'amis ? chez toi ? chez eux ? dans un bar ? des anonymes en club ? Combien de fois par mois ? à deux avec ton mari ?
Et surtout est-ce que ça te convenait vraiment ? Je pose cette question parce que je me suis rendu compte qu'il y a des conditions dans lesquelles j'aime jouer et d'autres qui ne me donnent pas envie de réitérer. Pour moi le plaisir vient beaucoup plus de ces conditions que des jeux auxquels je joue.
Si ça ne dépend que de ton indisponibilité, il faut tout simplement que tu demandes à ton mari de gérer les enfants une fois par semaine ou une fois par mois pour retrouver tes anciennes conditions de jeu. Si c'était avec ton mari que tu jouais, là je comprends c'est foutu (désolé). Bah oui, une fois les enfants couchés on est trop fatigués. (EDIT : oui bon c'est pas foutu mais tu ne retrouveras jamais les conditions nécessaires pour des jeux longs ou exigeants par exemple. Des jeux rapides et simples sont une solution sauf si tu les considèrerais comme des pauvres palliatifs. Et de toutes façons le jeu à deux avec un partenaire qu'il faut motiver inlassablement pour qu'il daigne t'accorder une partie, c'est usant, lassant et même source de conflit. J'ai donné.)
Si c'était chez toi que tu jouais ça risque d'être compliqué de retrouver l'ancien cadre. Et pas sûr que tu trouves ton compte à aller en ludo ou en club. Moi par exemple j'aime bien rigoler avec mes potes et boire des bières en jouant. Changer de partenaires de jeux à chaque fois et risquer de tomber sur des gens psychorigides ne me convient pas.
Mais si tu avais un groupe de joueurs, tu peux essayer de les retrouver chez l'un d'entre eux ou dans un bar (ça se tente, je le fais régulièrement).
Après je sais bien qu'il peut y avoir d'autres raisons : difficulté à quitter le nid familial pour une jeune maman, envie de jouer à tes jeux, d'être la prescriptrice d'où le besoin de temps pour lire les règles.
D'ailleurs si ce n'est qu'une question de règles à apprendre, je ne peux que t'encourager à jouer plus souvent aux mêmes jeux. Je fais partie de ceux qui pensent qu'on y gagne vachement.

Si c'est une lassitude plus profonde, plutôt qu'une indisponibilité, alors pense qu'il est bon de changer tes conditions de jeux. Se faire un cercle d'amis joueurs est bien plus encourageant et agréable, je l'ai déjà dit. Jouer plus souvent aux mêmes jeux est un plaisir très motivant. Sortir de chez soi aussi, tout bêtement.

Et enfin, on n'est pas au bon endroit pour dire ça mais il y a des tas d'autres activités géniales à pratiquer si vraiment le jeu ne t'éclate plus. Chercher à retrouver des émotions passées c'est très bien, c'est sain et tout… mais s'il faut que tu te forces trop c'est peut-être qu'il te faut autre chose aujourd'hui.

Allez. Bon courage !
artless
artless
Outre le fait de ne plus avoir l'énergie ou l'occasion de jouer, est-ce que cela te manque?
Si tu ne ressens pas spécialement de manque, nul besoin de te forcer. L'envie reviendra d'elle même en temps et en heure, ou pas du tout.
Et si l'envie est là mais que le temps et la motivation manquent, tu peux sans doute te ménager une soirée par mois pour pratiquer dans un club et reprendre progressivement de façon plus passive : se faire expliquer les règles est parfois bien agréable, on n'est pas obligés d'être toujours la personne qui explique aux autres et dépense son énergie à motiver les autres joueurs.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
lABCdaire
lABCdaire
Merci pour vos messages plutôt encourageants !
J'ai évidemment pensé au club de jeux, dont je n'ai jamais fait partie, mais les deux que j'ai trouvés sont à l'autre bout de la ville, et après une longue journée de boulot et 3 heures de trajets aller-retour pour gagner sa croûte, j'ai moyennement envie de refaire un long trajet.
el payo dit:
Si ça ne dépend que de ton indisponibilité, il faut tout simplement que tu demandes à ton mari de gérer les enfants une fois par semaine ou une fois par mois pour retrouver tes anciennes conditions de jeu. Si c'était avec ton mari que tu jouais, là je comprends c'est foutu (désolé). Bah oui, une fois les enfants couchés on est trop fatigués.

Bingo, c'était avec mon mari que je jouais surtout. :|
On organisait aussi régulièrement des soirées-jeux avec des amis joueurs et moins joueurs, mais ils sont tous devenus comme nous jeunes parents et je ne suis pas sûre qu'ils jouent beaucoup plus que nous maintenant, sans parler des problèmes de baby-sitter et cie.
Mais, peut-être que l'envie va revenir en regardant plus assidûment la TTTV et quand mes nains seront un peu plus grands, qui sait ?
Pour illustrer mon cas, je me sens un peu comme une sportive de haut niveau qui serait devenue obèse en restant assise dans son canapé : trop pénible de marcher, encore moins envie de bouger...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Takumi
Takumi
Si ça peut t'aider, j'ai passé un an et demi sans jouer également pour diverses raisons.
Un jour, alors que je n'avais pas plus envie de reprendre d'ailleurs, je me suis dit que j'allais tenter le coup pour voir. Je me suis donner un bon coup de pied et j'ai passé la soirée avec des potes pour voir un peu ce que ça donnait. Et bien, en une seule soirée jeu, la flamme est revenue, tout simplement.
Donc, essaie de te dégager une soirée jeu et voie ce que ça donne. Mais, je pense qu'il va falloir te forcer un peu sinon on a tous tendance à s'enfermer dans le train-train et la facilité en général.
Mon top
Aucun jeu trouvé
el payo
el payo
lABCdaire dit:
el payo dit:
Si ça ne dépend que de ton indisponibilité, il faut tout simplement que tu demandes à ton mari de gérer les enfants une fois par semaine ou une fois par mois pour retrouver tes anciennes conditions de jeu. Si c'était avec ton mari que tu jouais, là je comprends c'est foutu (désolé). Bah oui, une fois les enfants couchés on est trop fatigués.

Bingo, c'était avec mon mari que je jouais surtout. :|

Oui bon c'est pas foutu mais tu ne retrouveras jamais les conditions nécessaires pour des jeux longs ou exigeants par exemple. Des jeux rapides et simples sont une solution sauf si tu les considèrerais comme des pauvres palliatifs. Et de toutes façons le jeu à deux avec un partenaire qu'il faut motiver inlassablement pour qu'il daigne t'accorder une partie, c'est usant, lassant et même source de conflit. J'ai donné.
lABCdaire dit:On organisait aussi régulièrement des soirées-jeux avec des amis joueurs et moins joueurs, mais ils sont tous devenus comme nous jeunes parents et je ne suis pas sûre qu'ils jouent beaucoup plus que nous maintenant, sans parler des problèmes de baby-sitter et cie.

Ah merde, quelle chienlit la parentalité !
Sinon un excellent conseil que je n'ai jamais été foutu d'appliquer : il faut se forcer à ne pas se laisser isoler par la parentalité. Avoir comme idée fixe qu'il faut conserver du terrain pour soi. Si toi c'est les jeux et que tu as perdu tes joueurs c'est la galère. Je ne sais pas ce qui serait mieux pour toi, ça dépend des conditions de jeu que tu aimes. J'aurais du mal à te conseiller d'aller en club alors que je m'y suis bien trop souvent ennuyé. J'aurais du mal à te dire de trouver de nouveaux joueurs vu les difficultés que j'ai eu à en trouver qui me conviennent.
kokaz13
kokaz13
Ma petite solution perso a été de me procurer de bons jeux jouables en solo. Etant aussi chez moi celui qui casse les bonbons de l'autre pour sortir une boîte le soir, je m'installe régulièrement devant Troyes, Vendredi ou Gingkopolis. En solo et avec l'habitude de l'installation, même les jeux qui peuvent sembler velus sont vite installés et vite joués. Ça permet au moins de rester "au contact" et c'est autrement intéressant qu'une soirée devant Profilage, même quand on est crevé !
Et rassure-toi, il ne te faudra pas attendre longtemps pour que tes petits bouts puissent t'accompagner sur des jeux "intéressants" pour toi; les parties de Glastonbury avec ma poulette de 6 ans sont magnifiques, je suis bluffé !
J'espère en tous cas que ton envie reviendra ! :)
Rianne
Rianne
Je comprends bien le problème étant papa d'un petit de 9 mois. Ce n'est pas une question de lassitude ou d'envie mais de motivation et de temps libre :)
Il est clair que ça fatigue un gamin surtout si comme le mien les nuits sont dures ... La fatigue associée au temps libre qui est fortement restreint conduit souvent à un manque de motivation de sortir des jeux. Des qu'un moment libre apparait on a tellement de chose à faire ou qu'on aimerait faire et tellement peu de temps pour le faire que l'on abandonne souvent les choses complexes au profits des choses simples, ce qui entraine d’ailleurs souvent un gâchis de ses moments libres.
Si les jeux sont une passion ou un passe temps que tu aimes ça reviendra toujours comme la musique, le sport, les jvd, la lecture, ... Ce qui devient dur c'est quand tu cumules pleins de passions, la il faut faire des choix mais uniquement temporaires. Il ne faut pas penser que pcq tu ne joues pas cette semaine ou ce mois, tu abandonnes ta passion définitivement.
Nous ce qu'on fait, c'est qu'on se réserve des moments à nous. Et même si le petit vient stopper ce moment en cours de route, ce n'est pas grave, l'essentiel c'est d'avoir trouver la motivation de faire quelque chose :) (combien de partie j'ai commencé et jamais terminé :p)
C'est aussi pourquoi j'aime beaucoup l'ameritrash car même si je ne finis pas la partie, je n'ai pas passé deux heures à mettre en place une stratégie, la frustration d’arrêter est donc moindre :)
Une bonne solution est aussi de pratiquer sa passion en dehors de la maison et donc de bloquer un créneau ou tu ne penseras à rien d'autre. Être dans un club de jeux, prendre des cours de musique, être dans un club de sport... Mais c'est encore une question de motivation et d'organisation. Et si tu joues avec ton compagnon, il est vrai que ce n'est pas pareil que d'aller dans un club de jeux ou tu vas perdre ce partage familiale.
Donc a mon avis ne te prends pas la tête la dessus, les occasions vont revenir mais continue d'entretenir ton intérêt pour tes passions, lis des forums, regarde les nouveautés... et à un moment la motivation reviendra :)
rodshin
rodshin
Comme les autres, le mieux est certainement de voir du côté des clubs de jeux de société.
Pour ma part, papa d'une petite de 3 mois, on s'est dit avec ma compagne qu'on prenait un soir/demi journée chacun par semaine pour un loisir car comme toi nos amis sont pour la plupart aussi jeunes parents ce qui fait que les aprem ludiques à la maison sont plus rare (et madame a horreur des jeux donc ça aide pas :p)
Du coup j'essaie autant que je peux d'aller à mon club de jeux de société pour entretenir ma passion du jeu et attend un futur lointain pour que ma petite souhaite zigouiller des trolls avec moi dans Descent par exemple :)
Essaie donc de te renseigner avec les clubs autour et ça te permettra de rencontrer des gens qui ranimeront ta flamme du jeu :)
scand1sk
scand1sk
Pour ma part, j'essaie de maintenir une soirée jeux hebdomadaire chez moi avec deux amis joueurs (que j'ai connu dans un club il y a quelques années), malgré la présence d'un petit garçon de maintenant 16 mois, et un autre de 16 jours… Ma femme ne joue presque plus depuis la naissance du premier, mais elle reste très compréhensive et ça permet de maintenir une activité ludique. Je ne fais plus la chasse aux nouveautés, mais ce n'est pas bien grave, au contraire.
thyuig
thyuig
Sur cette histoire de temps à consacrer, j'ai la sensation qu'on regarde toujours le problème par le mauvais côté.
Un ami que je fréquentais presque exclusivement sur forum m'avait fait remarquer un jour qu'il n'avait plus le temps de lire, et c'était presque un reproche qu'il m'adressait.
Son message avait été passé vers 23h00... cherchez l'erreur.
Je lui ai donc fait remarquer que le temps est une donnée bien personnelle et qu'on va souvent vers la facilité.
Plus facile de dire qu'on n'a plus le temps de jouer et de le poster en message sur TT
Plus facile de dire qu'on n'a plus le temps de lire et de e poster sur un forum quelconque
Par contre, avouer que l'on a sans doute d'autres envies, que jouer ou lire n'est plus une priorité, que ça demande des efforts, dans un monde où l'on regarde de plus en plus de séries télé (les fameux rush de 4 épisodes ou plus) et que oui, finalement, le temps n'est pas extensible, est plus compliqué.
Je pense, pour répondre à la question sur "l'envie de jouer peut-elle revenir ?" que c'est uniquement affaire de choix.
Lililice
Lililice
Justement, j'ai l'impression que la question portait plus sur l'envie et le courage de se laisser du temps que dans l'impossibilité pure et dure du temps.
De mon coté, je n'ai jamais perdue l'envie de jouer pendant plus de quelques mois, et à chaque fois c'était parce que les conditions autour de moi ne me faisait pas envie : stress et culpabilité de se lancer à une activité dont on sait qu'elle va durer longtemps, les seules occasions faciles et sociales où je jouais et où on ne sortait que des petits jeux qui ne me motivaient pas vraiment et où je me sentais obligé de faire semblkant de m'amuser, le fait de devoir systématiquement insister auprès de mon compagnon et de sentir qu'il fait un effor pour moi qui me gachait le plaisir, problème de concentration parce que j'étais épuisée par ma thèse... Bref, pas d'enfants mais pleins de raisons plus ou moins bonne quand même de perde le gout au jeu parce qu'il se retrouvait associé à plein de trucs "négatif" et me demandais beaucoup d'efforts et de concession pour finalement ne pas vraiment m'amuser (ce qui a tendance à me dépimer). Chaque fois je m'y suis remise par une grosse soirée/week-end dans un club ou un cercle de jeux dans lequel je me sentaois bien et surtout où je navais rien d'autre à penser penbdant au moins 6h.
J'ai par contre quasiment arreter de lire pendant plusieurs années : j'aime plutôt les roimans relativement longs et je n'avais pas le courage de m'y remmettre. Je ne trouvais pas vraiment de choses à lire, mon père qui me conseille habituellement me proposer des bouqins probablement super mais dans lesquels je n'avais pas le courage de me lancer, mon copain que des trucs que je n'aimais pas beaucoup et qui du couop me décourageaient (surtout que je me forceat pour essayer de me dire que comme ça on pourrait en discuter, et l'impression de le faire "pour lui" me lassait beaucoup). J'ai finalement eu la chance de me faire offrir des romans courts que j'ai aimais et qui m'ont permis de me relancer dedans. (même si je lis beaucoup moins qu'avant, le plaisir lui est intact).
D'autres facteurs qui jouent pour moi : avoir tout un tas de trucs que je me sens obligée de faire et de suiovre avec de moins en moins de gout : forums, jeux en lignes, garder contact avec des amis, cuisiner le week end etc... Au final a me coupe l'envie de pleins d'autres choses en me faiusant oubvlier de profiter de ce que je fais. Du coup, de temps en temps (et un peu trop souvent) je laisse tout tomber en me disant que tant pis, c'est pas la mort si je fais pas les choses en temps et en heures et que je loupes des trucs, et je fais un truc qui me plait vraiment de manière un peu monomanique (et je mange du surgelé en sautant un repas sur deux, je reste à poil parce que plus de fringues propres, je réponds plus au téléphone). Et à la fin du week-end tout va mieux et je peux réorganiser des occasions de pratiquer les loisirs que j'aime. Bon, avec des enfants ça doit pas trop être possible de tout envoyer bouler comme ça (ou avec pas mal d'organisation en amont).
prunelles
prunelles
Une petite astuce à laquelle on ne pense pas toujours :
Se cotiser à plusieurs pour une baby-sitter qui gardera les différents enfants chez l'un des parents pendant que les parents jouent chez un autre :)
Default
Roswell
Roswell
lABCdaire dit:Dites, l'envie de jouer peut-elle revenir ? Est-ce que certains d'entre vous l'on retrouvée après des années de pause ?

Oui. Et plusieurs fois même, sans me forcer.
Et même.. admettons que l'envie ne revienne pas. Et alors? Cela ferait du tort à quelqu'un? Serais-tu incapable de te passionner pour autre chose? N'y a-t-il rien d'autre qui mérite d'être découvert que le dernier jeu sorti?
Mon top
lABCdaire
lABCdaire
Prunelles dit:Une petite astuce à laquelle on ne pense pas toujours :
Se cotiser à plusieurs pour une baby-sitter qui gardera les différents enfants chez l'un des parents pendant que les parents jouent chez un autre :)


Pas idiot.

Roswell dit:Et même.. admettons que l'envie ne revienne pas. Et alors? Cela ferait du tort à quelqu'un? Serais-tu incapable de te passionner pour autre chose? N'y a-t-il rien d'autre qui mérite d'être découvert que le dernier jeu sorti?

Justement, ce n'est pas le temps qui me manque vraiment, c'est l'envie de me remettre à jouer aux jeux qui me faisaient passer de vrais bons moments il y a encore 2-3 ans. Je m'intéresse à beaucoup de choses, ce qui a aussi peut-être contribué à reléguer le jeu en arrière-plan. Mais, ce n'est vraiment pas le dernier jeu sorti qui pourrait me motiver, j'aimerais déjà trouver l'envie de jouer à ce que j'ai, avant.
Vos messages me convainquent que vous êtes plusieurs à avoir aussi eu des "creux" dans votre vie de joueur et que parfois il suffit d'une petite étincelle pour relancer la machine...
Mon top
Aucun jeu trouvé
beri
beri
lABCdaire dit:je n'ai plus l'énergie de me concentrer sur un jeu, de lire les règles, de les (ré)expliquer...

Aucun nouveau jeu ne m'attire.
Euh... et si vous jouiez plutôt à d'anciens jeux? Quand on connaît les règles, plus besoin de les potasser, de les relire, de les réexpliquer...
Certes, si ça fait 3 ans que tu ne joues plus, tu devras te remémorer certaines règles, mais après, si tu restes sur les mêmes jeux, soulagement.
Et comme déjà dit, prendre du temps pour soi est la première chose à faire :arrow: baby-sitter et les enfants hors de la maison.
Jer
Jer
Tu n'en apprécieras que plus le moment où tu pourras recommencer à jouer un peu régulièrement.
Cela sera comme une redécouverte.
Belboudin
Belboudin
Changer les habitudes en jouant avec d'autres personnes (le club même si c'est à l'opposé de la ville cela change les idées) ou en modifiant les horaires (je n'hésite plus à installer mon jeu 1H plus tôt qu'avant pour ne pas être claqué en jouant, idem on joue à des jeux plus légers niveau temps), essayer aussi sur le net c'est sympa (boite à jeux et/ou boardgamearena).
Après les enfants cela peut rebooster aussi niveau jeu (mon fils de 7 ans est un infatigable joueur et on teste tout avec plaisir).
beri
beri
Belboudin dit:Après les enfants cela peut rebooster aussi niveau jeu (mon fils de 7 ans est un infatigable joueur et on teste tout avec plaisir).
Oui, en fait les enfants, c'est une stratégie qui paie à long-terme mais tu rames sec dans les 6-7 premiers tours (de soleil).
Et moi j'aime pas ramer :P.
Rianne
Rianne
beri dit:
Belboudin dit:Après les enfants cela peut rebooster aussi niveau jeu (mon fils de 7 ans est un infatigable joueur et on teste tout avec plaisir).
Oui, en fait les enfants, c'est une stratégie qui paie à long-terme mais tu rames sec dans les 6-7 premiers tours (de soleil).
Et moi j'aime pas ramer :P.

Lol ^^ C'est aussi une terrible excuse pour acheter des trucs qui te plaisent même si tu manques de place ;p (Ça lui plaira plus tard !)
Atreyo
Atreyo
Sans faire de la psychologie de comptoir, il y a peut-être un autre problème sous-jacent à ton interrogation sur ta non-envie de jouer, j'entend par là une de ces crises plus profondes qu'on négocie plus ou moins facilement selon les personnes.
Cela peut etre un baby Blues à retardement, ou encore une crise de la trentaine (Thrisis sur google, dont on parle peu mais tout aussi importante que celle de la 40aine).
Je me permets de parler de ça car lorsque j'ai eu ma petite il y a deux ans, cela a coincidé avec ma 30eme année et je l'ai particulièrement mal vécu (je pense que la conjonction des 2 n'a pas aidé).
L'impression que plu rien ne serait jamais comme avant, les regrets du temps libre que j'avais avant, l'impression d'être littéralement "coincé", isolé, de ne pas avoir pu faire plein de choses, et justement je me suis pris de passion pour de nouvelles choses, j'ai délaissé des choses qui me passionnaient avant et pour lesquelles j'ai considéré que j'avais passé assez de temps dessus.
Bref, une remise en question profonde, qui a débouché sur de nouvelles choses (le jeu n'a pas été touché par tout ça, bizarrement, mais mes partenaires de jeu et mon épouse ont été très compréhensifs.).
Résultats des course, concrètement au niveau de mes passion j'ai un peu délassé la musique et me suis pris de passion pour l'art et la danse. Du moment qu'on considère qu'on y ggne au change, c'est le principal je pense.
Si ca te fait la meme chose pour le jeu, suis ton instinct, cela reviendra peut-etre, ou pas. Le tout est que tu t'épanouisse quelque part.

Quand je vois les réponses chaleureuses que j'ai pu lire sur ce topic, je regrette vraiment de ne pas avoir ouvert un topic à l'époque, vous m'auriez vraiment aidé je pense.
C'est vraiment une belle famille le jeu de société. :)
Belboudin
Belboudin
beri dit:
Belboudin dit:Après les enfants cela peut rebooster aussi niveau jeu (mon fils de 7 ans est un infatigable joueur et on teste tout avec plaisir).
Oui, en fait les enfants, c'est une stratégie qui paie à long-terme mais tu rames sec dans les 6-7 premiers tours (de soleil).
Et moi j'aime pas ramer :P.

A 7 ans je joue à des jeux comme Le Havre ou Keyflower sans prendre de gants et en perdant ^^
Donc oui on passe forcément pas une étape de jeux mignons mais pas très intéressants mais même là il y a des choses agréables à trouver (ne serais-ce que du temps passé autour de la table avec son enfant) et cela motive la maman à jouer aussi :mrgreen:
Foussa67
Foussa67
chacun fait comme il veut, surtout avec ses enfants. Mais Le Havre à 7 ans... je comprends pas.
Default
Sub-Zero
Sub-Zero
Il est vrai que de mon côté, les Aventuriers du Rail avec la petite de 6 ans, c'est déjà pas si simple. Surtout niveau longueur de partie...
Ça me fait penser à la vidéo de Croc avec son gosse qui joue à Agricola. :D ("Ils auront les cheveux gras, ne se doucheront plus, etc.")
Mon top
Aucun jeu trouvé
ploufplouf007
ploufplouf007
T'as un lien de la vidz ?