Ce jeu est sorti le 24 sept. 2009, et a été ajouté en base le 14 mai 2009 par 20.100

édition 2009

Standalone 2 éditions
1
réponse
1
follower
Par : DTRedDragon | jeudi 20 août 2015 à 06:07
Default
DTRedDragon
DTRedDragon
ET VOICI COMMENT MEURT LA DEMOCRATIE : SOUS DES APPLAUDISSEMENTS

Année -1 de l'Histoire Enregistrée.
La grande salle du conseil de targane était comble, tous les conseillers étaient là et le grand Maroufle ne savait plus où donner de la tête.
Dans peu de temps Il allait arriver et alors, plus personne n'aurait de droit à l'erreur. Tous les conseillers se pressaient autour du grand Maroufle et il ne savait plus où donner de la tête.
Il devait être partout et nulle part, répondre à tous, qui pourtant demandaient tous plus ou moins la même chose. Tout ce brouhaha lui montait à la tête.
Dans un grand claquement, les doubles portes s'ouvrirent.
Le grand Maroufle n'en revenait pas de tant de silence.
Derrière les doubles portes, une silhouette frêle et recroquevillée sur un bâton noueux. Il était là.
Il s'adressa au Maroufle d'une voix douce. Malgré la bonne trentaine de mètres qui les séparaient, toute la salle put entendre ce qu'il lui dit.
"Vous m'avez fait demander ?"
Le grand maroufle était décontenancé... Il ne savait plus vraiment où se mettre. Il se rapprocha du Vieillard en bredouillant.
"Oui, bien sûr... Mais entrez donc !"
Le vieil homme entra doucement, en boîtant légèrement.
Il refusa poliment le siège que le grand Maroufle lui indiquait.
Plus personne dans la salle ne disait quoi que ce soit.
Le grand Maroufle reprit la parole :
"Oui... Nous aimerions vous entretenir de deux ou trois choses... Oh, presque rien..."
Le vieil homme fonça les sourcils.
Le grand Maroufle était soudain terrifié.
"Oui, heu en fait..."
Il avait du mal à trouver ses mots.
"Bon, je me lance : voilà : donc..."
Il reprit difficilement sa respiration.
"Alors ; nous sommes bien entendu cosncients de tous les progrès que vous avez amené à notre empire, bien entendu et tout le travail que vous avez accompli dans le pays. Vous avez fait cesser les guerres seigneuriales, unifié le pays en un empire et permis que la Démocratie soit instituée. Plus personne ne meurt de faim et notre pays prospère sans guerre depuis maintenant plus d'un siècle... Mais..."
Le vieil homme l'écoutait attentivement.
"En fait, depuis peu, ces Donjons souterrains, ces combats, ces choses affreuses qui s'y passsent et que tout le monde peut voir grâce aux Yeux que vous avez fait installer dans chaque taverne ? Vous n'avez demandé àpersonne la permission de les construire en fait...
- C'est que cela a pris un peu de temps, justifia humblement le vieil homme, à peu près un siècle en construction et tests divers...
- Oui, bon, admettons... Mais il se trouve que ça ne va plus du tout : les gens répugnent maintenant à travailler et regardent inlassablement transmissions et retransmissions. Notre économie va mal, et que dire de nos relations diplomatiques ? Les autres pays nous prennent pour des fénéants... Et qu'est-ce que c'est que ce verrou apporté sur la magie qui fait qu'aucune magie ne peut plus être focalisée qu'au travers des objets ? C'est nouveau, ça ? Bravo, on a toutes les guildes de magie qui nous accablent maintenant !"
Le vieillard leva une main en signe d'apaisement.
"vous avez bien raison, je suis navré d'en être arrivé là..."
Il fit un geste ample du bâton et pour tous les conseillers l'univers sembla se disloquer.
En lieu et place de la salle du conseil, ils étaient maintenant dans une gigantesque arène, avec tous les meubles et même le parquet de la salle du conseil...
Et cette arène était bondée, de gens tous très différents, mais qui applaudissaient tous.
Le vieil homme n'était plus auprès d'eux.
Dans les airs, un message holographique magique affichait en lettres brillantes un message dans la langue universelle :
LIVE ----------LET DIE
La clameur sembla se calmer... Tout le public se concentra dans un effort télépathique.
Sous les inscriptions magiques, des chiffres défilèrent...
LIVE : 7.84 % ----------LET DIE : 92.16 %
Les gigantesques portes de l'arène s'ouvrirent alors et nul conseiller n'avait alors vu autant d'animaux différents.
C'est ainsi que sur Targane, le suffrage télépathique direct fut adopté...
Enfin, sur proposition du Vieux, bien sûr...
Mon top
Aucun jeu trouvé