Ce jeu est sorti le 15 déc. 2011, et a été ajouté en base le 26 juil. 2011 par Atanaheim

édition 2011

Standalone 8 extensions
10
réponses
0
follower
Par : Nicolaes | samedi 28 mars 2015 à 18:39
Default
Nicolaes
Nicolaes
Eclipse Phase: description et permières impressions après quelques parties
C'est quoi l'histoire du bidule ?
Vers la fin du XXIème siècle, l'humanité a connu de nombreuses percées technologiques qui l'ont amenée à la singularité technologique: créant des IA plus intelligentes qu'elle-même, elle a rapidement atteint des seuils importants de son évolution. La nanofabrication a permis d'assurer à tous un niveau de vie très convenable, la conquête du système solaire a progressé rapidement et la digitalisation a quasiment vaincu la mort. L'humanité a laissé place à la transhumanité, qui intègre certaines IA et mêmes des animaux surrévolués ayant atteint une intelligence équivalente à l'homo sapiens. De mystérieux portails vers d'autres systèmes viennent d'être découverts et de nombreuses équipes commencent l'exploration de planètes inconnues, envisageant déjà d'y fonder des colonies et de lancer des processus de terraformation. Alors... qu'est ce qui a pu assombrir ce tableau idyllique ?
Ce sont en fait certaines IA issues du programme militaire TITAN qui se sont brusquement soulevées contre l'humanité. Dans un monde hyper connecté, elles ont transformé en a peine quelques jours la terre en un immense champ de bataille, bataille qu'elles ne pouvaient que gagner. La Terre fut rapidement transformée en un immense charnier hostile et peuplé d'IA tueuses qui achevaient un à un les derniers survivants. Mis à genoux par la chute de leurs systèmes, les états ont perdu toute influence et les grande multinationales, mieux organisées, se sont imposées comme les seules entités capables de protéger les survivants lors de l'évacuation vers Mars et d'autres colonies humaines.
Bien sûr, la guerre s'est rapidement étendue aux installations humaines extra-terrestres, et les colonies géantes de Mars étaient sur le point de tomber quand... les TITANs ont disparu. Pouf, envolés. Oh, on continue à en trouver à quelques endroits, notamment sur ce qu'il reste de la Terre, mais dans l'ensemble ils ont tout à coup cessé le combat et disparu. Que s'est-il passé ? Sont-ils "morts" ? Partis par les portails ? Nul ne le sait....
... ou peut-être que certains le savent, en fait. Firewall, discrète organisation qui rassemble des individus d'horizons très divers (cadres corporations, mouvements anarchistes, scientifiques, vedettes de réalité virtuelle, etc.) ont unis leurs efforts pour lutter contre les menaces "existentielles", c'est-à-dire qui mettent en péril la survie de la transhumanité, sous une forme ou une autre.
Allez, fais-moi rêver avec ton futur
La plus importante avancée est probablement la capacité à numériser entièrement la conscience d'un individu ("l'ego") et la charger dans différents réceptacles (les "morphes", organiques, synthétiques ou entre les deux). Par individu, on entend bien sûr tout être transhumain quelle que soit son origine, (homo sapiens, IA, animal surrévolué), ce qui permet toutes sortes de combinaisons. Du fait du manque de place et de ressources, la majeure partie de l'humanité qui a "survécu" à la Chute est en fait stockée en mémoire morte, ou vit de façon purement logicielle dans la Toile. Voyager 'une
colonie à l'autre par vaisseau est rarissime: on se contente de s'"egocaster", télécharger sa conscience dans l'habitat d'arrivée et s'y procurer un corps.
Parlons de corps d'ailleurs: quasiment plus personne ne se balade morphé dans un "flat", un humain non amélioré génétiquement et/ou électroniquement. Les transhumains sont (presque) tous jeunes, beaux, forts et en bonne santé. Leurs corps embarquent des dispositifs internes et la plupart du temps discrets, qui permettent de se relier à la Toile en permanence pour contribuer au flot continu de données des réseaux sociaux. D'autres moins chanceux ont des "cosses", des corps biologiques à croissance accélérée dans lesquels on charge l'ego du "propriétaire". Il se peut également qu'ils en soient réduits à utiliser des synthomorphes, des machines purement synthétiques qui n'ont souvent rien d'humanoïde. Le premier discriminant social est souvent le corps que l'on possède.
Une autre importante découverte est la nanofabrication: vous voulez un suprême au foie gras arrosé d'une bouteille de Saint Emilion ? Pas de problème, appuyez sur le bouton. Les nanofabricateurs recombinent les molécules à leur disposition (et il n'est pas difficile de trouver dans ce cas des déchets organiques...) et hop ! Nourriture, vêtements, meubles, tout est disponible pour un coût en ressources négligeable. Economiquement, l'impact est bien sûr énorme, et chaque communauté s'est adaptée à cette révolution: vers le centre du Système solaire, les corporations règnent et imposent une régulation modérée de la nanofabrication, notamment en bombardant les populations de pubs pour "le tout dernier modèle de combishort in-dis-pen-sable, disponible pour un prix modique sur nos nanofabricateurs agréés". Dans la dictature Jovienne, la nanofabrication est réservée à l'élite et l'industrie "à l'ancienne" est artificiellement préservée. Dans les habitats éloignés du soleil, moins disciplinés (et plus dangereux...), presque tout coule à flots et l'argent lui-même n'a plus cours. Seule monnaie qui compte: la réputation !
Mais que vous soyez dans une base sur un anneau de Saturne ou bien à l'abri dans les habitats flottants de Vénus, à quelques rares exceptions près vous êtes relié à la Toile. Ce réseau, avec ou sans fil, au débit et aux capacités de stockage immenses, noie la transhumanité sous les messages: publicités, réseaux sociaux, news, propagande politique, revues spécialisées, la Toile drape la transhumanité de sa trame d'informations, et la moindre façade de boutique, même les vêtements ou les corps sont des supports de réalité augmentée. Sans réalité augmentée, le monde paraît atrocement atone, incolore, muet. Et puisque les biens matériels sont si faciles à se procurer, l'industrie du loisir est omniprésente notamment par réalité virtuelle ou, encore mieux, par immersion complète: vivez une scène d'action comme si vous étiez le héros, sensations comprises !
Enfin, un mot sur les portails, ces installations mystérieuses découvertes à plusieurs endroits du système solaire qui, une
fois programmées, permettent de voyager aux confins de la galaxie (et, si on a de la chance, de ne pas finir au milieu d'une géante gazeuse). Personne ne sait qui les a créés, mais de nombreux explorateurs sont déjà partis tenter l'aventure grâce à de riche mécènes avides d'exploiter de nouvelles ressources. Récemment, une civilisation extraterrestre, les "Courtiers", est entrée en contact avec l'humanité à travers ces portails, mais leurs objectifs sont pour l'instant obscurs.
Et sinon, on joue quoi ?
Bien entendu, selon la campagne, tout est possible, de l'anarchiste militant pro-surévolués au soldat corporatiste, mais
la voie la plus couramment choisie (et suggérée par la gamme) est d'être une Sentinelle de Firewall, un agent secret ayant pour but de préserver la transhumanité des menaces existentielles: machines TITAN encore en activité, virus exsurgents créés par les TITANs et capables de remodeler le corps et l'esprit (ou, paraît-il, de donner à certains la capacité d'interagir avec la psyché des autres, au prix de leur propre raison...), terroristes fanatiques, bref y'a du pain sur la planche.
Bon, et c'est sympa à jouer?
EP est un gros coup de coeur en qui me concerne, et comme dans toutes les grandes passions notre relation est douloureuse et intense. C'est un jeu très novateur par la rigueur de ses choix narratifs et le soin apporté à rendre l'univers scientifiquement crédible: les pistolets laser ne font pas "piou-piou", les champs de force n'existent pas, la seule façon d'avoir de la gravité dans un vaisseau est de le faire tourner, un contenu correctement crypté est parfaitement impossible à décrypter sans clé, etc. Si le concept de l'animal surrévolué vous faisait triper sur un cyber-loup ou un lémurien-ninja, il faudra vous contenter des espèces les plus intelligentes et proches génétiquement de l'homme: le cochon, le corbeau, le singe bien sûr ou ... le poulpe, spécial dédicace pour Drunken ! (avec des tentacules modifiés pour la vie hors de l'eau, pour pas être trop vache). Du coup, il est très utile au moins pour le MJ d'avoir un bagage scientifique et informatique: la double page sur les différentes utilisations des dispositifs électromagnétiques en fonction de leur longueur d'onde en est un bon exemple. Le premier facteur de "puissance" d'un personnage est d'ailleurs à mon sens la capacité du joueur à choisir et utiliser son matériel au mieux de ses capacités.
Pour les joueurs, le jeu apporte son paquet de révolutions: inutile par exemple de bichonner votre premier morphe en termes d'apparence et d'implants, puisqu'il a de bonnes chances de finir perdu dans l'espace, ou descendu dans une ruelle obscure. Et ça n'est pas si grave, puisque Firewall "sauvegarde" l'ego de ses agents avant chaque mission: au pire, ce ne sont que quelques xp perdus. En cas d'infection par exemple, il est attendu des agents qu'ils se fassent sauter le caisson sans trembler. Autant dire que les égoïstes et les petites natures sont rarement embauchés. D'ailleurs, ce magnifique morphe sera parfaitement inutile au premier egocast vers un autre habitat, ce qui peut survenir plusieurs fois par partie. La gestion de l'équipement et de la monnaie est également
très novatrice: quand tu arrives à poil dans un habitat qui se contrefout de tes 50000 crédits et que tout se joue à la
réputation, il faut vite savoir prendre le pouls d'une communauté et s'y intégrer. Croyez moi, ce genre de choc peut être
réellement déstabilisant, y compris pour des vieux routards du jdr.
Côté MJ, il faut bien reconnaître que la création de scénarii Eclipse Phase est un vrai casse tête: à quoi bon escorter ou
assassiner quelqu'un quand une copie de sauvegarde peut être remorphée dans l'heure qui suit ? Et bien sûr, la communauté EP étant encore rachitique, on est loins des pléthores de missions disponibles pour Shadowrun ou AD&D...
Mais EP a ce "quelque chose" en plus qui me fait chavirer: très naturellement, il va mettre les joueurs dans des situations ou de nombreuses questions complexes vont se poser, en termes d'éthique, de politique ou de philosophie. Vous dupliquez (illégalement !) votre ego pour faire plusieurs choses à la fois ? D'accord, mais il fait quoi cet "autre vous" ? Il se tire une balle gentiment sans rien dire ? Et ce nanofabricateur de contrebande, qui permet de créer des armes à volonté, vous le balancez à la population ou vous le détruisez ? Et ce médicament efficace mais dangereux, que vous pouvez produire à l'infini, le diffusez-vous en dehors de la corpo pour qu'il soit produit gratuitement ? Et si on vous propose une vie de rêve sous les cocotiers dans une réalité virtuelle, qu'est-ce qui vous retient ?
Alors bien sûr on peut jouer à EP pour sortir des gros guns et des bombes à anti-matière en pétant la gueule aux méchants, mais si on ne fait que ça je crois qu'on passe à côté d'une expérience nouvelle, rafraîchissante et intellectuellement passionante.
Et si je connais déjà Shadowrun, il faut que je m'attende à quoi ?
Les vétérans de Shadowrun reconnaîtront de nombreux aspects, et c'est normal: tous les créateurs d'Eclipse Phase sont aussi des auteurs de Shadowrun. En résumé:
- la question du morphe et de l'ego, absente de Shadowrun, prédomine dans EP
- oubliez entièrement l'aspect magie, esprits, Dragons, etc. (les capacités du virus exsurgent sont archi-limitées et rendent rapidement le personnage injouable);
- un aspect "post-apo" (bien que les grandes installations extra-terrestres soient redevenues pour la plupart
de magnifiques cités futuristes aux building improbables)
- une dimension "je ne suis plus sur Terre, donc je dois faire attention à ce que le corps dans lequel je suis sois
adapté à mon environnement
- le matos est moins varié dans EP (y'a moins de suppléments...), mais s'avère plus complexe à utiliser du fait des
technologies employées (électromagnétisme, informatique) et des circonstances (vide spatial, environnements extrêmes, gravité variable, etc.)
- le cyberware et bioware sont archi-répandus, et généralement plus discrets dans EP
- l'identité et la réputation, déjà présents dans Shadowrun, sont encore plus critiques dans EP
- de très nombreuses analogies entre la Toile et la Matrice (les LeX remplacent les sims, le hacking est assez similaire).
L'aspect "cybercombat" en revanche est passé à la trappe, pour plus de réalisme.
- le rigging n'est plus aussi répandu en tant que tel, car il reviendrait dans EP à transférer son ego (ou une copie partielle de son ego) dans un synthomorphe, ce qui s'avère difficilement praticable dans le feu de l'action (mais pas impossible !)
Bon, ça a l'air cool, mais si je veux me plonger dans l'ambiance ?
EP a plusieurs sources d'inspiration, mais je vous conseille très fortement "Carbone Modifié" de Richard Morgan (ses autres romans sont moins bons hélas...). C'est un polar correct dont les créateurs d'EP se sont abondamment inspirés pour tout ce qui concerne la dématérialisation de l'ego, et le jeu va jusqu'à utiliser directement le vocabulaire du livre: neurachem, enveloppe, etc.
La petite historiette d'introduction du livre de règles est également une bonne claque introductive.
Trop fort ! Alors, on la chope où, cette merveille de jdr ?
Pour les anglophones, c'est que du bonheur, puisque comme l'a indiqué Drunken Eclipse Phase est publié en license Creative Commons, et librement téléchargeable sur le site de l'auteur principal (http://robboyle.wordpress.com/eclipse-phase-pdfs/). Comme ça là, gratuitement et légalement.
Des règles D100 que je trouve pour ma part simple et efficace. Pour avoir jouer depuis 25 ans a pas mal de jeux je me retrouve dans ce système de jeux .
Fort inspire de Shadowrun en plus fluide , il n'empêche que tous ceux qui pratique Shadowrun apprendrons rapidement le système de règles .
Les forum officiel d'abord
http://www.eclipsephase.fr/forum

Fiche de personnage
http://insomniaks.craym.eu/jdr_ep.html
Et kit d'intro
http://www.black-book-editions.fr/index.php?site_id=236
Le wiki
http://eclipsephase1dot1.wikidot.com/univers:factions
Le forum black book
http://www.black-book-editions.fr/forum/index.php?www
Une campagne
Et une campagne de 4 Scenarios pour EP
http://fr.calameo.com/read/000509167855e0f25380d
http://www.altaride.com/spip/spip.php?article1332
http://fr.calameo.com/read/00050916719f258dee007
Pour l'instant les 3 premiers sont sortis


Je vous invite à decouvrir ce jeux qui merite d'être decouvert.
Un petit coup d'œil sur de belles images tiré du monde .
https://www.icloud.com/photostream/#AQJtdOXmGrIDef
:google
https://fr.pinterest.com/4everbunny/eclipse-phase/
Pour celles et ceux qui se trouvent sur Angers ou Nantes je recherche des joueurs motivés
N'hésitez pas a me contacter
Mon top
Aucun jeu trouvé
Nicolaes
Nicolaes
Que vous inspire ce jeux ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Prince-Baron
Prince-Baron
Nicolaes dit:Que vous inspire ce jeu ?

Honnêtement pas grand chose.
Il m'avait attiré l’œil à un moment, mais j'ai une impression de truc assez lourd et très peu lisible en terme de background. Du cyberpunk en pire!
Un sentiment d'être dans de la SF hard science. Donc plutôt un truc indigeste.
C'est peut-être très bien mais je pense que cela doit être difficile à prendre en main, mais j'espère être dans l'erreur.
Nicolaes
Nicolaes
Pour être honnête je dirais que le système de jeux est à la fois simple , en D100 . Les règles sont un peu une adaptation du système Shadowrun , en gros ceux qui connaisse bien les règles de Shadowrun seront plutot ravis !
pour l'univers , la attention c'est du lourd c'est clair un peu une synthèse du jeux de roles actuel avec quelques petits ajouts bien symphatique qui donne vie au tout !exemple ,les Foks , ce sont des sauvergardes de ton personnage , un peu comme une partie de ton jeux video prefere que tu conserve pour revenir en arrière , donc du coup tu te sert de tes sauvergarde pour jouer ton personnage avec une différence de copie de sauvergarde . D'ores pratique pour l'envoyer au boulot le matin a ta place , ensuite tu récupère cette sauvergarde avec tout ce qu'elle a vécu dans la journee et hop tu te souviens de ta journee de travail comme si tu l'avais vecu ´ mais en fait tu es resté dans ton canapé toute la journée !
Bref un univers pour adulte un peu Bardot du jdr !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Motorhead
Motorhead
dommage j'ai raté la version collector, sinon ça m'aurait bien branché ce jeu
Mon top
Nicolaes
Nicolaes
Nicolaes
Pour tous les fans DEP , de jeux de roles SF bienvenue
Sur Facebook au groupe
eclipse Phase Jeux de roles
https://www.facebook.com/groups/1457323 ... 6/?fref=nf
Mon top
Aucun jeu trouvé
Dweller on the Threshold
Dweller on the Threshold
C'est un excellent jeu, énorme coup de coeur pour moi aussi, qui me regardait depuis mes étagères depuis sa sortie VO il y a bien 7 ans de cela, attendant d'être réenveloppé à la table de JdR...
c'est chose faite et je ne suis pas déçu, de même que mes joueurs qui ont beaucoup apprécié le côté hard-science déshumanisant, bien plus que dans Shadowrun, malgré l'absence de mécanisme quantifiant cet aspect comme le faisait l'Essence de ce dernier...
Je précise que je suis un vieux routier de ce dernier, maitrisant depuis 1990. Or après avoir fait un sérieux virage vers l'uchronie, son background du début XXIème divergeant sérieusement du nôtre (Euroguerres contre les Russes? Djihad islamique? Corporations extraterritoriales? WTF !?), la timeline de Shadowrun vient de réintégrer notre ligne (Poutine et ses vélleités, Daech, les tentations autonomistes des géants de la Silicon Valley et j'en passe)...
De fait, par certains côtés, l'ancêtre magico-cyberpunk commence à un peu trop ressembler à notre monde, et du coup Eclipse Phase me redonne le recul suffisant.
De plus, tout en abordant plus ou moins toutes les thématiques développées par les jeux cyberpunk (cybernétisation, oppression hypercapitaliste des megacorporations, développement de sous-cultures marginales...) Eclipse Phase y ajoute des interrogations plus philosophiques sur la conscience et notre identité face à une évolution technologique partie en asymptote...
Ce sont ces questionnements sur l'identité qui, si le Mj les exploite bien, donnent au jeu toute sa dimension, flirtant souvent avec des ambiances schizophrènes à la Philipp K.Dick...
A ce sujet, je recommande chaudement comme porte d'entrée dans le jeu l'excellent scenario "Continuity", un huis-clos spatial permettant de faire se premiers pas dans l'espace profond où personne ne vous entend hurler, l'avantage étant qu'il permet de ne pas immédiatement intégrer la couche "réseaux sociaux" du jeu, permettant une découverte progressive...
Cap sur les Etoiles, foncez...
Mon top
Nicolaes
Nicolaes
Vous êtes tous invité sur le groupe Facebook
Eclipse phase Jdr
https://www.facebook.com/groups/1457323811226556/
N'hésitez pas il y a du monde
Mon top
Aucun jeu trouvé
Dweller on the Threshold
Dweller on the Threshold
Non que je boude cette excellente initiative, mais en revanche, j'évite Facebook que je suspecte de pratiquer le Forknapping... ^_^
Mon top