Par : Sosano | mercredi 4 janvier 2017 à 16:20
Default
Sosano
Sosano
Bonjour,

Je me demandais comment ça se passait chez vous. Je vois certaines personnes avec entre 200 et 400 parties à l'années. Comment avez-vous fait pour trouver un groupe de joueur aussi régulier ?

Moi perso, ayant 22 ans, j'ai pas d'enfant avec qui jouer, ma copine aime bien mais c'est pas une passion pour elle donc je peux pas lui demander une partie chaque soir. Ensuite j'ai un groupe de pote, mais on a du faire 4 soirées depuis juin, et on enchaînait que 3 parties avant leur fatigue, et c'était des jeux encore légers.

Puis j'ai essayé l'association, malheureusement, avec mes études et mon travail et mes autres passe-temps, j'ai pu y aller 3 fois, mais à chaque fois j'ai été plutôt déçu. Des jeux qui sortaient qui donnaient pas envie, avec un mec qui oblige presque à prendre les jeux de l'assoc' et pas ceux qu'on amène (fondateur je crois), des joueurs soit trop dispersés et qui s'en foutait un peu de la partie, ou soit un mec qui m'a pas parlé de la soirée à part pour l'explication des règles. Il faut un juste milieu quoi yes

J'aimerais y retourner car je vois que certaines personnes ont l'air d'avoir bon goût et ont l'air très sympathique mais faut que je tombe le soir où je peux jouer avec ces personnes... Et maintenant plus de séances gratuites pour moi mail

Sinon il y a mon magasin de jeu qui fait des nocturnes un soir dans la semaine, j'y suis pas encore allé. Mais quand j'y allais pour acheter, les vendeurs étaient juste géniaux. Je suis sur qu'une soirée là-bas je kifferais. Après là tu choisis pas le jeu, mais vu les possibilités de ce qu'il y a dans une boutique  Par contre, encore une fois, 3 fois sur 4, je travaille ce soir là.

Bref, 20 parties en 6 mois, c'est compliqué... Ma passion est toute jeune donc pour l'instant, la lecture de règles, les vidéos, tout ça je kiffe et ça continue à me passionner. Mais j'ai peur qu'un jour ça m'agace. Et pis aussi, c'est une petite ville, donc un seul magasin, une seule assoc'...

Et vous, comment avez-vous fait ? 
Mon top
Aucun jeu trouvé
el payo
el payo
Mon groupe de joueurs est restreint.

Mes deux partenaires de jeux un peu costauds sont ma compagne et mon meilleur pote.
Sans eux je ne jouerais que de temps en temps à des jeux familiaux avec ma fille et mes parents quand on passe un week-end en famille. Mes frères aussi je les ai convertis mais on ne joue pas si souvent que ça ensemble.
Mon pote je le connaissais depuis des années et je l'ai converti il n'y a pas si longtemps que ça (plusieurs années après la naissance de ma passion pour le jeu).
Ma compagne je peux te raconter comment je l'ai rencontrée mais ça n'a rien à avoir avec la choucroute. Elle a découvert qu'elle adorait jouer en me rencontrant, en essayant. Elle ne connaissait pas ce monde donc c'était une heureuse surprise. J'ai de la chance sur ce coup-là.
Donc oui je joue quasiment tous les jours. On n'aime pas la télé, ça aide. Du coup l'activité entre le dîner et le coucher c'est souvent deux heures de jeux.


Ca n'a pas toujours été le cas. J'ai eu une première compagne qui était toujours trop fatiguée pour jouer et qui préférait "l'activité passive" qu'est la télévision. Ma passion était en plein essor et j'achetais beaucoup plus que je ne jouais. A un moment il a fallu que j'assouvisse tout ça et j'ai tenté le milieu associatif. J'ai détesté. Je n'ai pas du tout apprécié l'ambiance de la plupart des lieux que j'ai fréquentés à cette époque-là. J'en conserve une image assez négative du monde des joueurs, j'ai croisé beaucoup trop de sociopathes, de joueurs compulsifs, de geeks aux cheveux gras etc.
Bien sûr dans le lot il y avait aussi une poignée des gens agréables qu'il m'est arrivé de revoir. Heureusement.

J'ai laissé tombé les soirées en ludothèques et j'ai tenté un moment de créer mon propre rendez-vous hebdomadaire dans un bar "non gamer" du 15ème arrondissement de Paris. Je faisais la comm ici sur TricTrac.
Le côté "c'est un bar normal, je dois payer et me mélanger à des gens normaux" a sans doute écrémé un peu. J'ai subi quelques épisodes désagréables avec une poignée de malotrus et d'handicapés sociaux mais dans l'ensemble ça a été une bonne période et j'ai rencontré des gens cools.
Ensuite j'ai déménagé et n'ai pas retenté l'expérience dans ma nouvelle ville. J'ai moins joué mais de toute façon j'avais une vie à reconstruire.


Cette dans cette vie reconstruite que je me trouve aujourd'hui. Ma compagne est demandeuse (je ne l'aurais pas forcée), mon pote passe souvent à la maison enchaîner des parties (ou bien je vais chez lui), et en plus ma fille a grandi et commence à jouer à des jeux où je ne m'ennuie pas.
Cette année j'ai donc joué l'essentiel de mes 444 parties à deux joueurs avec mon amoureuse, une bonne partie en famille avec elle plus ma fille ou mes parents, et une autre bonne partie à deux ou trois joueurs avec mon pote récemment contaminé.

Pour infos, que ce soit mes frères, mon pote ou mon amoureuse, c'est Dominion qui les a fait basculer.
Parfois il faut aussi trouver le bon jeu.

Bon courage !




EDIT : je précise que je ne me suis pas séparé de ma précédente compagne parce qu'elle ne voulait jamais jouer...  
et que je n'ai pas choisi la suivante non plus sur ce critère-là. Je vous vois venir !

Et je précise aussi que le temps on le trouve si on diminue les errances sur internet et la télévision. Et pourtant je n'ai pas que le jeu comme passion, je lis des livres et je joue de la musique. (Lisez Cripure qui répète sans arrêt qu'il a banni la télé et il en enchaîne des parties, et il en lit un max des bouquins.)
En revanche quand on a un enfant en bas âge là c'est mort. 



 
achno
achno
<< Machine à remonter dans le temps activée >>

Pour rassembler mon premier groupe de joueurs de JdP, j'ai fait simple j'ai tapé dans mes amis avec qui je jouais au JdR. Vous allez me dire que ma réponse ne fait que déplacé l'interrogation... c'est vrai. J'ai eu la chance de rencontrer ces amis en faisant mes études : même promo, même planning et même envies. Ce premier groupe était simple à constituer donc.

Mon second groupe n'était pas le mien, j'ai intégré celui de Pingouin que j'ai rencontré sur mon lieu de travail. C'est avec ce groupe que j'ai commencé ma vie de gros joueur déraisonnable : beaucoup d'achats, beaucoup de parties et beaucoup de bons souvenirs !!! Mon dieu que c'était bon.

J'ai migré ensuite en Savoie pour délaisser la Provence. Et là pas encore d'amis, pas de connaissances susceptibles de jouer (ben oui on ne peut pas avoir la chance d'avoir un collègue de travail gros joueur à chaque fois :( ), je me suis donc orienté vers le club de jeu le plus proche. Club très sympa avec tous types de joueur donc également des gros joueurs ouf ! Seulement voilà vu mon niveau d'intoxication, une soirée mensuelle n'était pas suffisante, les tremblements et la transpiration commençaient à être vraiment trop gênants et j'ai donc dû créer mes propres soirées hebdomadaires en piochant dans le vivier du club. Résultat des courses j’ai retrouvé mon régime de croisière d’antan.
 
<< Machine à remonter dans le temps désactivée >>
 
Pour faire un bilan comptable de tout ça, je dirais que depuis maintenant 14 ans je joue au minimum une fois par semaine, pendant les meilleures périodes j’avais environ 4 ou 5 parties par semaine à mon compteur et des trucs de plus de 1h30 à chaque fois. Même l’arrivée de deux enfants rapprochés n’a pas entravé ce rythme. J’ai laissé un peu tranquille ma femme pour qu’elle puisse avoir du temps pour ses passions quand même.
 
En gros je suis entre autre un joueur parfaitement comblé. J’ai commencé à initier mes enfants aux jeux des boîtes jaunes et pour Noël ma fille de 5 ans a reçu Les aventuriers du rail : mon premier voyage. Elle adore et on enchaine les parties, même son frère de 4 ans s’y est mis ! Je suis donc également un papa heureux !
 
J’arrête de raconter ma vie maintenant ça suffit.
 
Bonne année à tous au passage.
 
Achno
Doc Topus
Doc Topus
J'ai rencontré ma femme il y a 20 ans et on est tombé dans la marmite ensemble il y a une dizaine d'années.

Pour jouer à plus de 2, on a fait des gosses. Faut être patient mais après 9 ou 10 ans, on peut jouer à des trucs sympas 

Blague à part, on joue essentiellement en famille, il se trouve qu'on apprécie les mêmes jeux avec ma moitié. Ma fille de 13 ans n'est pas très joueuse (en ce moment, elle adore Star Wars Destiny et Tikal donc c'est cool). Mon fils de 9 ans adore jouer et se permet même de nous battre à TGZ : il adore les jeux calculatoires. Le petit de 4 ans 1/2 aime aussi : Labyrinthe magique, la course des tortues...Bref, on entretient tout ça dans le cercle familial restreint et dès qu'il y a des réunions de famille, on sort des jeux légers (les gens sont demandeurs, ils attendent qu'on leur fasse découvrir des jeux autres que les jeux MB). Une fois par an, on organise un WE jeux avec les cousins de ma femme : on est 20 et il y a tous les types de joueurs : du velus, de l'amateur de Party Games, d'Ameritrash, c'est vraiment un super moment.
L'essentiel des copains n'est pas joueur et après quelques essais infructueux, on n'aborde plus ce sujet là sauf avec un couple qui apprécie un petit jeu de temps en temps.

Les assos, jamais essayé, on habite dans la cambrousse un peu loin de tout et un peu la flemme de faire l'effort même si trouver des partenaires de jeu différents de manière occasionnelle doit être sympa !

On n'est pas non plus des acharnés : 190 parties l'an dernier, essentiellement les WE et pendant les vacances scolaires.
barbi
barbi
De mon (plutot notre - vous allez comprendre) coté, on a toujours joué et la premiere soirée que j'ai passé avec ma femme, en école d'ingénieur de mécanique (inutile de détailler la répartition XX/XY...), c'est en soirée jeux. A partir de la, les bases était saines pour commencer une relation sérieuse.
Certe, elle m'a battu 3 fois en finale de tournoi de coinche et n'a jamais adhéré au Magic, mais qu'importe, notre relation a duré. Je dois préciser qu'elle lit beaucoup de BD aussi, et vu que j'avais ouvert ma boutique en parallele de l'école, les 2 passions me prenaient un temps considérable.

On a gardé des copains d'école d'ingé avec lesquels on jouait aux jeux Descartes/Tilsit et on se revoit régulierement (week end/soirée mensuelle sur Paris quand on y était). Maintenant, ils viennent nous voir pour passer des vacances en Angleterre.

Vu que jouer a 2, c'est bien mais pas toujours idéal, et que ce groupe initial n'est pas toujours géographiquement proche, on élargit les occasions avec les associations, je reconnais qu'il y a des loupés des fois ... ici, on a mis 18 mois a trouver un groupe de gens, mais maintenant c'est sympa. Sur St Quentin en Yvelines, on jouait a la ludotheque les jeux familiaux/enfants et en assoce le plus lourd. On a eu la chance de croiser des joueurs qui sont devenu de vrais amis.

Coté enfants, a 7 et 8 ans, on commence a faire des trucs intéressant aussi, mais la ils commencent aussi a tomber dans les comics, donc les envies sont partagées

Conclusion toute personelle: heureusement que j'ai rencontré ma femme en école d'ingé, sinon, je serais un geek gras célibataire qui écume toutes les ludotheques !
Ornifan
Ornifan
el payo, c'était dans quel bar et à quelle époque, ton rendez-vous ludique dans le 15e ? Ca pourrait m'intéresser...

Pour ma part, je sors mes deux compagnons de jeu de toujours des Scouts et de la musique (en primaire, donc), auxquels se rajoutent ça et là quelques copains de lycée (pour du plus léger) et quelques TTiens, au gré des rencontres. Ma copine s'est également mise au JdS en me voyant ouvrir Gingkopolis (si ça t'aide ) et depuis, on se fait deux ou trois sessions par mois, je dirais.

Mon Dieu mais EST-CE QUE CELA VA T'AIDER ?!? angry Parce qu'en plus j'ai jamais été frillant des assos, bars à jeux, etc. car pour moi le jeu est avant tout de société donc je préfère m'assurer du qui est autour de la table.

Bon courage pour tes recherches, en tout cas.

Amicalement,

Emmanuel

 
el payo
el payo
barbi dit :Conclusion toute personelle: heureusement que j'ai rencontré ma femme en école d'ingé, sinon, je serais un geek gras célibataire qui écume toutes les ludotheques !

J'ai édité. Je voulais écrire "geek aux cheveux gras".
Suis pas sûr de m'en sortir mieux mais au moins c'était pas une attaque au physique.

el payo
el payo
Ornifan dit :el payo, c'était dans quel bar et à quelle époque, ton rendez-vous ludique dans le 15e ? Ca pourrait m'intéresser...

Pour l'époque ça a duré 2 ans, d'octobre 2012 à septembre 2014.
C'était cool mais je n'ai pas envie de retourner à cette époque donc si tu remontes le temps sans moi passe le bonjour aux copains !

fatmax66
fatmax66
il y a neuf ans , le plombier qui faisait des travaux chez moi a bavé devant une boite de jeu. Depuis on joue tous les mercredis avec d'autres potes qui avant cela n'etait pas aussi réguliers dans les soirées jeux. On est un groupe de quatre indeboulonnables et depuis quelques mois un cinquieme s est greffé ce qui m'oblige a selectionner plus des jeux a cinq...que des hommes à l'humour gras qui aiment la bière ( avec Maude et ration) et les mauvais jeux de mots.
barbi
barbi
el payo dit :
barbi dit :Conclusion toute personelle: heureusement que j'ai rencontré ma femme en école d'ingé, sinon, je serais un geek gras célibataire qui écume toutes les ludotheques !

J'ai édité. Je voulais écrire "geek aux cheveux gras".
Suis pas sûr de m'en sortir mieux mais au moins c'était pas une attaque au physique.

yes
je le garde comme ca de mon coté: gourmant comme je suis, célibataire, je me serais clairement laissé aller !!! Et comme chacun sait, plus on fréquente de clubs de jeux, plus on mange de M&Ms

Default
BoT
BoT
Sosano dit :
Puis j'ai essayé l'association, malheureusement, avec mes études et mon travail et mes autres passe-temps, j'ai pu y aller 3 fois, mais à chaque fois j'ai été plutôt déçu. Des jeux qui sortaient qui donnaient pas envie, avec un mec qui oblige presque à prendre les jeux de l'assoc' et pas ceux qu'on amène (fondateur je crois), des joueurs soit trop dispersés et qui s'en foutait un peu de la partie, ou soit un mec qui m'a pas parlé de la soirée à part pour l'explication des règles. Il faut un juste milieu quoi yes

Pour les assos, cela peut etre vraiment très sympa alors ne te braque pas sur une première mauvaise expérience, il faut souvent en faire plusieurs avant de trouver des gens normaux, enfin des gens qui sont dans le meme etat d'esprit que soit  Parfois même en creusant un peu, on apprends à faire comme les autres et eviter certain joueurs qu'on laisse de coté jouer avec les nouveaux 

Dexter269
Dexter269
Je joue avec mon compagnon car on a découvert les jeux ensemble (il y a un peu plus d'un an) et on est tous les deux accros, de gros jeux mais aussi de jeux familiaux et d'ambiance (on s'adapte aux autres ˆˆ). 
Pour les parties à plus, on joue avec un couple rencontré à une association (l'homme uniquement en fait puisqu'il était célibataire à l'époque). On se voit une fois par semaine depuis le printemps dernier), le week-end principalement et en période de vacances on se voit bien plus et on en profite pour jouer à 3 à de gros jeux car la femme n'est pas fan de ces jeux (à l'exception de quelques jeux comme Railroad revolution, Lewis & Clark (mais ça ne me tente pas à 4), Clochemerle (mais l'unique partie à 4 a été trop longue)). Sinon à 4, on joue à des jeux familiaux et des jeux moyens (Viceroy, Discoveries, Shakespeare). Mais c'est pas facile de trouver des jeux qui plaisent à tous. 
On joue aussi de temps en temps avec un gars rencontré à la même association et qui est amateur de gros jeux. Et donc on se fait de temps en temps une après-midi à 3 à jouer à de gros jeux (Lorenzo il Magnifico, Great Western trail récemment). 

On a donc testé l'association du coin. On est surtout beaucoup allé au début, pour jouer avec d'autres personnes. Mais on s'est aussi rendu compte qu'on n'aimait pas jouer avec certaines personnes et que donc on prenait moins de plaisir à jouer. En plus, c'est en semaine et il y a souvent beaucoup de bruit, ça n'aide pas à jouer à de gros jeux. Et comme on avait l'occasion de jouer le week-end à plus de 2...

On va aussi parfois à des soirées-jeux organisées par notre boutique. Et des tournois. ça aide à faire beaucoup de parties sur la même après-midi ou soirée (exemple : un tournoi de Star realms c'est vite près de 10 parties). 

Sinon, on a été initié par une connaissance et finalement on est devenu plus accro que lui (il jouait surtout à son boulot, sa copine n'étant pas fan des jeux de stratégie, mais principalement des party games). Suite à cette découverte des jeux modernes, on est allé jouer à l'association du coin et voilà où on en est : on joue plusieurs fois par semaine et on a une belle ludothèque (près de 100 boîtes, extensions comprises).

 
Chakado
Chakado
Je suis surpris du nombre de mauvaises expériences en asso, puisque c'est là que j'ai rencontré la plupart des mes partenaires de jeu. C'est quand même un bon endroit pour rencontrer des gens prêts à s'investir dans ce loisir, surtout si on est amateur de "gros jeux".
Après, oui, c'est comme un lieu de travail / un groupe scolaire etc : il y a des gens qu'on apprécie et d'autres moins. Ça vaut souvent le coup de faire plusieurs séances pour découvrir les gens avec qui on a des affinités et des goûts ludiques communs. Du coup, on s'invite les uns les autres pour jouer en dehors de l'asso aussi (parce que un soir par semaine, c'est pas assez bien sûr !)

En plus de l'asso, j'ai des collègues de boulot avec qui je m'entends très bien et qui aiment beaucoup le ludique aussi. Avec eux je sors souvent des jeux un peu moins lourds qu'à l'asso (encore que, ils sont bien fans de gros coops genre Contrées de l'Horreur) mais on se fait de bons week-ends jeux comme ça.
Bon on est des ingénieurs, donc souvent des bons clients pour ce genre d'activité, mais je suis toujours fasciné de découvrir le nombre de gens qui connaissent et aiment au moins quelques jeux en dehors du Monopoly, dès qu'on leur en parle un peu. Souvent il ne faut pas grand chose pour les faire "basculer" et se constituer ainsi un groupe de joueurs.
Drakhan
Drakhan
Je n'ai pas de groupe de joueur régulier à proprement parler. Quand j'étais sur Lyon j'allais jouer à la Triche. J'ai même participé a un championnat de Formule Dé durant 2 saisons. A raison d'un grand prix par mois.

Depuis j'ai déménagé dans le sud de la France. Et j'ai la chance qu'il y ai une médiathèque sur mon lieu de travail et une section ludothèque. Très vite je suis devenu bénévole au sein de cette médiathèque. Avec les autres membres branchés jeux, nous avons organisés quelques soirées entre nous afin de connaitre les jeux qui sont en prêt (environs 150 références). Puis l'idée de faire une soirée par mois a doucement fait sont chemin. Un bar nous accueille dans une salle ou nous ne sommes pas avec la clientèle régulière de l'endroit. Nous sommes une bonne vingtaine de "réguliers" maintenant.

Un couple de voisins devenus amis sont aussi très joueur
En parallèle je suis en train de créer une asso dans mon village car en discutant avec d'autres parents le matin devant le portail de l'école je me suis rendu compte qu'il y a du potentiel.
Le fréquence est pour le moment d'un après midi par mois en veillant a ne pas tomber en période de vacances scolaire.

Ma compagne n'est pas une joueuse a proprement parler, c'est une adversaire redoutable. Mais elle est un peu trop gentille, elle ne jouera jamais le coup qui va ennuyer l'adversaire. Mon bonhomme de 5 ans commence aussi a découvrir quelques jeux (l'age de pierre junior est son coup de coeur).
 
Bergamote
Bergamote
Cette question m'intéresse aussi. Je suis toute nouvelle dans le jeux de société et, a quelques années près, dans le même cas de figure.
En lisant les autres commentaires je vois que cela demande surtout du temps (et des enfants).

Malheureusement je suis tombée dans la marmite toute seule. Mon compagnon aime jouer, mais sans plus. Une fois par semaine c'est déjà pas mal pour lui. Et encore parfois il essaye de négocier contre sa moitié de ménage. Il est fou !

J'ai testé la salle de jeu d'une boutique, très sympa d'ailleurs, mais les horaires sont difficiles, et j'ai pas spécialement envie d'y aller sans lui. Quant a nos amis, ils en sont clairement pas la. Et puis c'est pas facile pour une novice de lancer un tel mouvement. Alors je me console pour le moment c'est une fois par semaine, un peu de challenge solo. Et en famille pendant les vacances on jouent nettement plus.

Par contre je reste résolument persuadé que sans la TV et les consoles de jeux... mon bonhomme jouerait nettement plus au jeux de société. Vive la société moderne ! Bon en même temps il aurait plus le choix mais égoistement je trouverais sa trop cool !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Aquasilver
Aquasilver
Je me suis fait un cercle du joueurs "réguliers" via le site ovs (onvasortir) qui est disponible dans toutes les grandes villes.
Dessus, des soirées jeux tous les soirs dans tous les coins de la ville, tu peux même en organiser.
Cet été, grâce à ce site, j'étais à une fréquence de 4 à 5 soirées jeux par semaine (ça fait plus d'une bonne dizaine d'années que je ne regarde plus la tv, ça aide =) ).
Depuis j'ai rencontré ma copine qui s'est avérée être aussi joueuse que moi et on joue quasi tous les soirs de la semaine mais seulement 2x via ovs.
Kalimounet
Kalimounet
Pour ma part, c'est dans ma famille et les amis proches que je trouve mes compagnons de jeu.
J'ai monté une association et samedi nous aurons notre premier rendez-vous :)
Pour trouver des joueurs, on va également faire la promotion de nos rencontres via OVS (mais pas dans l'immédiat, dans un premier temps on créait des bases solides pour l'association), et on utilisera aussi leboncoin pour la promouvoir. Pour l'instant on utilise Facebook pour être vu et notre forum pour discuter.

Bref, tous les moyens sont bons pour trouver des joueurs passionnés, et il faut savoir que les jeux de société et jeux de plateau ne cessent d'attirer de nouveaux passionnés. Pourquoi ? Ces jeux permettent de passer du temps avec d'autres personnes à s'amuser, pas besoin d'être un sportif ou de mettre beaucoup d'argent dedans, il suffit de vouloir passer un agréable moment :) (bon à part pour les mauvais perdants mais eux je ne les côtoie pas).
Dans une société qui divise, le jeu, lui, réunit.
Mon top
Aucun jeu trouvé
rodshin
rodshin
Pour ma part, on va dire 5 groupes de joueurs :
- Un meilleur pote du lycée avec qui on a gardé contact et on se fait des midi games à la pause déjeuner toutes les 2 semaines (donc beaucoup de jeux à 2 en ce moment on est sur TdF JCE V2)
- Un groupe d'amis historique avec qui je fais une soirée jeu tous les 3-4 mois, on sort des jeux familiaux++ en général
- Mon père et mes frères avec qui on fait des jeux assez costauds (on va jusqu'à Eclipse/Terra Mystica en gros) lors des repas de famille
- Au boulot avec les collègues à des jeux plus légers (là par exemple on a fait Hand of the King récemment), une fois par mois on va dire
- Et enfin mon groupe de joueurs réguliers rencontré dans le club de ma ville avec qui on se retrouve maintenant une fois par semaine chez l'un d'eux pour faire du gros jeu (là on fait une campagne SeaFall, on a fait du Descent V2 avant, etc) et qui organise de temps en temps des soirées JDR ou journée jeu plus élargie


Bref différents groupes pour permettre de jouer un peu à tout type de jeu, j'ai vraiment pas à me plaindre, après c'est plus une question de gestion de temps disponible avec la famille (ma femme ne joue pas et ma fille a 2 ans) et les autres hobbies (je suis un joueur multi univers :)) 
Mon top
Chips
Chips
Trois groupes de joueurs distincts pour ma part :

- la famille, le plus logique. Mes deux frères ont découvert le jeu en même temps que moi (Jungle Speed gagné à un concours en 2001, Elixir ramené par un nouveau pote, Carcassonne et Aventuriers du rail présentés par un cousin). Du coup on s'est mis à jouer ensemble malgré la différence d'âge (six ans d'écart entre le plus petit des deux et moi, qui suis l'aîné) et ils sont toujours partant pour une partie, même si je suis le seul à avoir "le virus". Depuis quelques années je ne les ai plus sous la main vu que nous ne sommes plus chez nos parents, mais on joue toujours quand on se voit. La copine de mon frère a accroché dès la première fois et se joint toujours à nous.

- les amis, le plus gratifiant. Je suis vraiment tombé dans la marmite ludique à 18/20 ans et j'ai introduis ça dans mon cercle d'amis (une dizaine de personnes, on se voyait tous les week-ends à au moins 4/5). Assez facile de séduire avec Citadelles, les Loups-Garous ou Jamaica, surtout qu'avant nos soirées se passaient à discuter en buvant des bières, mais les discussions tournaient vite en rond vu qu'on se connaissait par coeur.
Au fil des arrivées dans le groupe social on a élargit notre cercle de joueurs et je me débrouille toujours pour jouer à quelque chose, du moment que l'envie est là bien sûr. J'ai trois amis que je vois tous les week-ends (on joue à chaque fois), d'autres que je vois moins mais qui me demandent systématiquement de ramener quelques chose, etc. Le fait que trois potes aient passé plusieurs années en colocation avait aussi permis de bien enchaîner les parties sur certains jeux (Seasons, Race for the Galaxy, Five Tribes, Cyclades). J'ai aussi une soirée réservée par semaine avec mon meilleur ami pour jouer à deux (Summoner Wars, le JCE du Seigneur des Anneaux et Blue Moon) depuis quatre ans.
Ce qui est particulièrement gratifiant c'est je suis parti à l'étranger pour un an en septembre dernier et qu'on m'a réclamé pas mal de prêts : la moitié de ma ludothèque se trouve actuellement chez six personnes différentes

- l'asso, le plus récent. Formée depuis trois ans dans ma ville, je n'y suis allé qu'à partir de la deuxième année pour une raison simple : j'avais envie de jouer davantage. J'y ai certes rencontré quelques spécimens, mais 90% des gens que j'y vois sont très sympa. Ca permet de faire de nouvelles rencontres, de jouer à d'autres jeux que les siens, d'enchaîner les gros jeux et surtout de ne pas voir le temps passer. Une soirée de 6h entre mordus passe plus vite qu'une seule partie où tu dois être "moteur" (expliquer la règle, veiller au bon déroulement de la partie, remotiver les joueurs qui se lasse si ça traîne un peu, etc.)

Du coup je conseille vraiment l'asso : au pire ça ne collera pas et tu n'auras pas perdu grand-chose (l'adhésion à l'année est généralement peu onéreuse), au mieux tu y trouveras à la fois des jeux et des joueurs. Il faut certes accepter de faire une partie désagréable de temps à autre (je n'oublierai jamais ma découverte de Caverna, une partie de 3h à 5... dont 1h pour un seul joueur à qui il fallait réexpliquer TOUTES les actions disponibles à chaque tour, et qui était en plus mauvais joueur). Pour les amis, il faut y aller progressivement, si ça n'est pas leur truc il ne faut pas se ramener avec Puerto Rico sous le bras, mais ça finira par venir s'ils ne sont complètement hermétique à la chose. La copine d'un ami n'aime pas trop jouer de base, mais j'avais fini par trouver le créneau qui lui plaisait (elle adore Colt express par ex.), et quand je suis parti elle m'a réclamé Gingkopolis et s'est depuis mise à Seasons !
babaaast
babaaast
Je détestais les jeux de société. Enfin je croyais.
Parce que pour moi c'était associé aux parties interminables de Monopoly et de Scrabble.

Mon épouse qui adore Belote, Rami, Scrabble, Echecs, Dames (et qui jouait beaucoup avec sa famille) me tanait pour acheter un ou 2 jeux.
Il y a quelques années afin qu'elle lâche du lest, je tape "jeux de société" sur Google et finit par tomber sur Tric Trac.
Top 10 -> Achat -> grosse claque et le début d'une forte addiction !

Ensuite la recherche de joueurs :
- Mon épouse bien sûr : mon adversaire favori, prête à relever tous les défis, joue pour la gagne, à tout type de jeu, implacable, m'écrase littéralement 8 parties sur 10 et ne se fait pas prier pour me chambrer. Je l'aurai un jour, je l'aurai...
- La famille de ma femme, joueurs et hyper compétiteurs, toujours prêts à découvrir une nouveauté du moment que ce n'est pas trop complexe (7W max.)
- Ma famille, party gamers qui apprécient de plus en plus les jeux familiaux (Carca, Noé...), ils ne jouent que pour le fun : pas question de jeux où l'on compte les points de trop près
- Amis : plusieurs cercles avec différents niveaux et envies, certains ne voulant faire que du party game, d'autre passant ce cap, mais peu de gros joueurs
- Boulot : très réceptifs, apprécient tout jeux léger qui ne dépasse pas les 20-30 min, horaires oblige !
- Asso : je m'étais inscrit à l'asso de ma ville il y a qq années, j'y rencontré des personnes très sympathiques et passionnées. Le manque de temps à fait que je n'ai pas rempilé mais ce sera plus tard avec plaisir !

Notre cercle s'élargit peu à peu au grès des rencontres et nouvelles amitiés, mon épouse et moi essayons toujours de placer un petit jeu lors d'une soirée, même avec des inconnus.
Default
barbi
barbi
Chips dit :Une soirée de 6h entre mordus passe plus vite qu'une seule partie où tu dois être "moteur" (expliquer la règle, veiller au bon déroulement de la partie, remotiver les joueurs qui se lasse si ça traîne un peu, etc.)

Exact, je plussoie 1000 fois, nous c'est ce qui nous avait le plus motivé. Pouvoir se mettre a une table de Caylus avec des gens qui connaissent tous et savent bien jouer, c'est clairement génial. Ca évite aussi le syndrome "tous sur lui" parce que ce sera toi qui explique toujours et qui est sensé tout connaitre.
Ce n'est pas toi qui te tapera toutes les regles, et quand tu en expliques, les gens percutent assez vite, ou en tout cas sont habitués !

Potrick
Potrick
Quand je suis tombé dans la marmite , j'avais, en tout et pour tout une amie joueuse.
Ca suffisait pas frown
A tout hasard, j'ai lancé un appel sur TT: y avait-il qqun dans cette petite ville qui serait intéressé par monter une asso ?
A peine quelques jours après, un gars excessivement sympathique (Romanus sur TT) répond: il avait la même envie. Il nous invite à jouer chez lui. C'était bon, on allait le faire laugh

On est allé voir la MJC du coin, qui nous a accueilli à bras ouverts. On a rameuté quelques copains pour nos premières soirées "Saint Ju en Jeux". Vers la 3ème soirée, on voit 5 gars qui se ramènent avec des sacs de jeux. Ils jouaient ensemble depuis des années. Du coup, on avait atteint la masse critique

Notre activité "jeux de société modernes" à maintenant 11 ans. Il y a pas mal de turn-over dans la région, du coup beaucoup sont partis malheureusement, mais les départs sont compensés par des nouveaux et on reste sur un effectif d'une quinzaine en gros.

J'ai vraiment beaucoup de chance:
- nous sommes tous des purs kubenboi-istes
- tous sont des gars qui méritent d'être connus (:pouicbisounours:). On a bien dû avoir un ou deux mauvais coucheurs, mais ils ne sont pas restés. On avait  dans les 20% de filles au début, mais depuis plusieurs années on est tombé à quelques % Pourtant, chez nous: zéro cheveux gras
"Saint Ju en Jeux" a permis à plusieurs dizaines de personnes de faire connaissance. Et nous sommes plus d'une vingtaine à être devenus des amis proches !
 
Sosano
Sosano
Ca me rassure de voir tous vos récits. Je me dis surtout que c'est peut-être normal qu'au bout de seulement quelques mois, j'ai pas encore trouver de gros joueurs avec qui j'ai de bonnes affinités. Je vais continuer à aller à l'assoc' et aux soirées aux magasins, et je trouverai peut-être enfin des compagnons 
Mon top
Aucun jeu trouvé
scand1sk
scand1sk
Il y a maintenant une grosse vingtaine d'années, j'étais ado, je jouais déjà un peu (fréquentation régulière d'une ou deux ludothèque, mais c'était pour jouer en famille), j'ai adhéré à une MJC dans un "club" de JDR. Je n'y ai jamais vu un bouquin de JDR, mais j'ai beaucoup joué à Magic :) Je m'en suis complètement détourné depuis, mais ça a quand même formé un noyau dur associatif qui a perduré quelques années. D'ailleurs en même pas un an, le noyau dur de l'asso a officiellement abandonné le JDR et a rouvert un autre club de « jeux de stratégie » dans la ville voisine. En fait de jeux de stratégie, c'était bien de Magic dont on voulait parler (plus un peu de wargame mais je ne m'y intéressais pas du tout). Bon, des ados qui jouent à Magic, autant dire qu'il y avait des cas aussi. Quelque irréductibles ramenaient quand même de temps en temps des « vrais jeux » (Junta, Diplomacy, Formule Dé, Fief 2…), et quand le mauvais esprit qui régnait autour de Magic eut achevé de me gonfler (j'y ai perdu aussi pas mal d'argent d'ailleurs, y compris en vol et escroquerie), je m'y suis de plus en plus intéressé. Entre temps, mes expériences de JDR et de jeux de figs (Warhammer…) m'ont prouvé que ce n'était pas du tout pour moi. Et à ce moment sont arrivés Catane et Citadelles, et ça a été un coup de foudre.

Magic a fini par passer de mode, l'asso s'est étiolée. 10 ans plus tard, j'en était le membre le plus « ancien » et suis devenu l'animateur officiel… On n'était plus très nombreux : deux sous-groupes en fait, un le lundi soir orienté wargames, et l'autre le samedi-après midi avec des plus jeunes orienté JDS. Je préférais de loin les JDS aux wargames, mais en tant qu'animateur je devais être présent à chaque séance. Même si le courant ne passait pas avec tout le monde, bon an mal an la passion a perduré. La difficulté était parfois de trouver un jeu en commun avec les 4 ou 5 présents aux goûts parfois très différents et une ludo à l'époque limitée à une vingtaine de jeux, faute de budget. Parfois, des cas à gérer, mais rien de très méchant (un joueur soupe-au-lait, une personne âgée avec des troubles de mémoire, un (pré?)ado un peu paumé, un autre arrogant à la limite du supportable…) J'y ai quand même rencontré le parrain de mon fils.

Entre temps, j'ai été contacté par l'animateur d'une autre asso d'une ville voisine (une demi-heure de route quand même). Beaucoup plus d'adhérents (une vingtaine) pour une soirée hebdomadaire, donc plusieurs tables et plus d'options pour jouer à ce qu'on aime. Une ludothèque virtuellement infinie (toujours quelqu'un pour ramener une nouveauté, et j'ai fini par ne pas être le dernier en la matière). Quelques personnes avec qui le courant passe particulièrement bien, d'autres moins. Cette asso s'est aussi étiolée, mais alors que j'ai fini par arrêter définitivement de fréquenter la première suite à un déménagement, j'ai continué à aller régulièrement à la seconde même quand on n'était plus parfois que 3 ou 4 présents. J'y passe encore de temps en temps, il y a toujours une petite dizaine de joueurs en ce moment…

Entre temps je rencontre celle qui est aujourd'hui ma femme. Je lui transmets le goût du jeu, même si on ne joue pas très régulièrement (et puis le jeu à 2 est une configuration assez particulière).

J'ai aussi passé une année à Nantes. Le réflexe a été de contacter les assos locales. Bien m'en a pris. J'en garde d'excellents souvenirs. Il faut dire que l'asso brassait une petite cinquantaine de joueurs, et le courant est particulièrement bien passé avec une bonne demi-douzaine d'entre eux. De quoi organiser trois soirées jeux par semaine ! J'ai aussi visité cette année là une asso « sœur » à Rennes pour 2 week-ends, et j'ai rendu visite à une asso de Montpellier pour une séance. Toujours de bonnes expériences, finalement…

Aujourd'hui je ne prends plus le temps d'aller en asso (je supporte assez mal les nuits trop courtes, et je ne peux plus me permettre les grasses matinées avec 2 petits à la maison), et c'est avec 2 amis rencontrés dans l'asso n°2 que je joue le plus régulièrement (on essaie une fois par semaine…)
Iskander
Iskander

Je pense que la difficulté à trouver des joueurs varie beaucoup en fonction des localités. À Bruxelles il est très difficile d'échapper au JDS. Et pourtant j'ai longtemps résisté, en tant que rôliste hard-core : mes deux beaux-frères jouaient aux JDS depuis des années, et de plus en plus de personnes de notre groupe de JDR historique se sont lancées dans le JDS. La naissance de mes mioches a tué ma disponibilité pour le JDR, et j'ai donc passé au JDS il y a deux ans. Du coup en allant à des événements comme le Brussels Game Festival je rencontre plein de connaissances, comme par exemple la puéricultrice de la crèche de mes enfants, etc.

J'ai commencé à élargir mes connaissances sur les JDS en allant à la ludothèque, à la base pour louer des jouets pour les enfants (j'aime tester ce qui marche avant d'acheter), puis surtout pour louer des jeux pour moi no

Notre groupe historique est passé aux JDS, mais ils ne sont pas très disponibles ou réguliers, donc j'ai été voir du côté des meetup. Les Boardgame Monkeys sont une groupe multilingue qui m'ont permis d'essayer pas mal de jeux (j'y ai découvert Troyes, et joué à Last Spike avec le fils de l'auteur du jeu, etc), mais en définitive j'ai peu souvent le temps d'y aller, avec mes horaires chaotiques je ne peux pas forcément me libérer lorsque des parties sont organisées.

J'ai de très bons souvenirs de jeu en assoce. Il y a toujours des gens un peu spéciaux, mais c'est un lieu de tolérance qui me plait bien, s'il est bien tenu. Et les assoces que j'ai fréquentées étaient très bien gérées.

J'ai fini par créer un deuxième groupe encore plus mordu de jeux, en rencontrant à l'école de mes enfants une mère passionnée de JDS qui forme avec moi un noyau dur qu'on rejoint au fil du temps d'autres personnes.

Ceci étant dit je vois que les JDS continuent de progresser en Belgique, mais aussi au Portugal: j'ai récemment appris en parlant avec ma soeur qu'elle s'était mise à Twilight Struggle après avoir découvert Catan, et une autre cousine joeue en assoce et a fait une soirée jeux en guise de nouvelle année.