Call to Adventure (Édition française)
1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
14 à 99 ans
Âge
45 min
Temps de partie
36,90 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
153
réponses
7
followers
Par : Leostar17 | mercredi 5 août 2020 à 19:29
Cromkrull
Cromkrull
voici mon CR narratif, attention gros gros pavé :

La Traîtrise des Elements

Je vis parmi une communauté de vagabonds. Etranger (Origine) à ces terres que nous foulons depuis quelques jours. 

Le climat est rude, les ressources rares. Mais cela ne fait que renforcer mon sens de l'Honneur (Destinée) envers ma tribu et aiguiser mon esprit Aventureux.

Après avoir vainement cherché de la nourriture, je me retrouve seul face à un prédateur d'une taille peu commune. Malgré le danger, je m'approche en toute confiance et parvient à l'apprivoiser avec des gestes simples.

Me voici bientôt affublé d'un Fidèle Compagnon des plus insolites qui me vaut la curiosité et le respect de la tribu. Les quelques indécis sont vite rassurés lorsque mon familier ramène du gibier sans crier gare. 

Cette expérience ouvre ma spiritualité et j'apparaîs de plus en plus comme un Maître Eclairé (Motivation) aux yeux des autres et aux miens. 

Las. L'expérience n'est pas qu'un chemin baigné de lumière.
Une nuit, plus sombre que les autres, notre camp est sauvagement attaqué. Les miens tombent, hurlent et je ne vois qu'une ombre fantastique et deux paires d'yeux d'un rouge funeste. 
Je m'empresse de Guérir les blessés, mais les pertes sont nombreuses.

Alors que nous nous remettons doucement de cette tragédie, notre plus précieux combattant est assassiné. Cette fois, personne n'a rien vu, son corps est retrouvé sans vie.

Je décide d'Elucider ce meurtre et de trouver le coupable. Encore cet allié des ombres ? Il me faut savoir.

Mais alors que je suis sur le point de trouver des indices, je sens un un froid glaçant m'envahir et me geler jusqu'à la moelle. Pas le froid naturel de la nuit, non, un autre, plus insidieux, celui de la peur, la peur d'échouer, de ne pas honorer mes soeurs et mes frères, la peur d'attirer le mal sur nous.
​​​​​​Car après tout, était-ce une si bonne idée d'adopter cet animal auvage ? N'ai-je pas conclu un pacte à double tranchant dont nous payons maintenant le prix ?
 
Pétri de doutes, j'abandonne mon enquête et préfère les chasser en Communiant avec la Nature. Ainsi et seulement ainsi, je saurai si je suis dans mon bon droit. Un dialogue s'instaure entre elle et moi, silencieux, mais ô combien salutaire. Je me sens moins seul, moins perdu. Je me sens Eclairé.

Le matin se lève. Je rassure les miens, ragaillardi, Béni par la Nature et la Terre Nourricière. 
Nous partageons un repas revigorant grâce à la chasse experte de mon Fidèle Compagnon qui a droit à des morceaux de choix.
Alors que la fête bat son plein, notre de feu de camp s'anime soudainement. Une tempête se déchaîne, un vent rugissant se mêle aux flammes qui deviennent meurtrières. A nouveau une magie sombre nous frappe, à nouveau la mort et les cris. 

Je sens que l'on compte sur moi, moi, l'ami de la Nature je suis tout désigné pour calmer sa fureur. Mais alors que je réunis mes forces et ma sagesse face à ce brasier géant dévoreur, à nouveau ce froid m'envahit, à nouveau cette peur implacable. La nuit est tombée brutalement comme un couperet. Les yeux rouges nous menacent, je les sens plus que je ne les vois, dardés sur moi, sur mes intentions.
Je perds confiance, trop de pression, de responsabilité. Je ne suis pas prêt et mon adversaire, quel qu'il soit, le sait.

Le feu s'éteint subitement. Encore des blessés, des morts à honorer. Je ne veux pas d'une telle routine, mais je veux aussi être libre de parcourir ces terres, c'est le sens de ma vie, c'est notre raison d'être.
Je décide de rester pour ne pas céder à nouveau à la peur. Certains me suivent, bien peu en vérité.

Ils déchantent vite le soir venu. Cette fois ce n'est pas un feu vivant qui nous assaille, mais une montagne à forme humaine, un véritable Colosse de pierre. Guidé par la sagesse, je décide de l'Escalader plutôt que de chercher à le détruire. J'ai compris, enfin, la signification de tout ceci : c'est un défi lancé à notre clan pour qu'il gagne le droit de vivre un temps en ces lieux. 

Je commence l'ascension, mais la créature est immense et très mobile malgré sa taille. Je regarde en contrebas pour obtenir un soutien parmi les miens. Il n'y a plus personne, même mon fidèle compagnon est invisible. 
Je me sens à nouveau seul, perdu. Quelque chose me frappe avec une violence inouïe, sans doute le poing de pierre du géant. Je tombe dans le vide. 

Avant de mourir, je comprends mon erreur. Ce n'était pas un défi. C'était un avertissement devenu châtiment.
Nous étions des étrangers, nous n'étions pas les bienvenus. Nous n'aurions jamais dû rester. Notre seule présence était une offense à cette terre sacrée, désireuse de rester vierge de l'Homme à tout prix.


 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
J'ai adoré lire ton aventure,
je l'ai lue deux fois, merci!

Regarde ce que j'ai reçu aujourd'hui

Tric Trac
Mon top
Aucun jeu trouvé
Morgal
Morgal
Mais faut pas acheter cette extension ! Ça va encourager Patrick Rothfuss, alors qu'il a un troisième tome à finir, avant de penser à en faire des jeux. (Il avait sorti le Tak aussi, jeu joué dans les livres).
Ça fait bien 5 ans que le tome 2 est sorti... frown
Mon top
8 ans et +
8,1
635 avis
10 ans et +
8,7
162 avis
13 ans et +
8,0
185 avis
14 ans et +
9,0
111 avis
10 à 99 ans
9,1
135 avis
12 ans et +
9,2
311 avis
12 ans et +
10,0
2 avis
Kundalini
Kundalini
Morgal dit :Mais faut pas acheter cette extension ! Ça va encourager Patrick Rothfuss, alors qu'il a un troisième tome à finir, avant de penser à en faire des jeux. (Il avait sorti le Tak aussi, jeu joué dans les livres).
Ça fait bien 5 ans que le tome 2 est sorti... frown

Je n'ai jamais lu du Rothfuss, mais au vu des résumés et des critiques, ça me tente beaucoup.
aurais-tu des conseils à me donner pour commencer?
Merci davance!

Mon top
Aucun jeu trouvé
Morgal
Morgal
C'est facile, il a écrit environ 2 bouquins, faut commencer par le tome 1. (Le nom du vent).
La peur du sage, le tome 2, a été coupé en deux livres pour la VF, pour des questions de volume (1300 pages).
Quand tu auras lu ces deux là, il te restera la musique du silence, dans le même univers, qui est excellent si tu aimes l'écriture de l'auteur, et ne tiens pas trop à l'histoire.  

Sinon, tu peux attendre la sortie du tome 3, parce que c'est un peu frustrant d'attendre la suite ! En vo, le tome 2 est sorti en 2011...
Mon top
8 ans et +
8,1
635 avis
10 ans et +
8,7
162 avis
13 ans et +
8,0
185 avis
14 ans et +
9,0
111 avis
10 à 99 ans
9,1
135 avis
12 ans et +
9,2
311 avis
12 ans et +
10,0
2 avis
Cromkrull
Cromkrull
Merci Kundalini, content que ça t'ai plu, j'ai été très inspiré. J'ai fait deux autres parties depuis, une contre le loup, sympa, sans plus, et la dernière j'ai eu la carte Marin mais j'ai perdu rapidement :-( Dur de retrouver une grande aventure tout de suite après celle de l'Etranger ! 

J'ai un gros doute qui m'assaille sur un point de règle : quand l'adversaire vous oblige à refaire un lancer que vous avez raté vous comptez toujours le premier échec (donc 1 xp à l'advsersaire) ? moi je l'ai fait

sinon pour les livres faudrait que je vois le style de l'auteur, si c'est à la fois simple et avec de bonnes figures de style comme Ken Follett alors oui, car trop descriptif j'accroche pas. 

Pour l'extension, super, hâte d'avoir ton retour, j'espère la trouver en français en magasin, je suis plus intéressé par les cartes pour le renouvellement que par la mécanique pour l'instant du moins. 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
Morgal dit :C'est facile, il a écrit environ 2 bouquins, faut commencer par le tome 1. (Le nom du vent).
La peur du sage, le tome 2, a été coupé en deux livres pour la VF, pour des questions de volume (1300 pages).
Quand tu auras lu ces deux là, il te restera la musique du silence, dans le même univers, qui est excellent si tu aimes l'écriture de l'auteur, et ne tiens pas trop à l'histoire.  

Sinon, tu peux attendre la sortie du tome 3, parce que c'est un peu frustrant d'attendre la suite ! En vo, le tome 2 est sorti en 2011...

Merci beaucoup Morgal
Tu m'as donné là une belle piste pour un cadeau de Nowel!

Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
@ Cromkrull:

Comment as-tu perdu, dans l'aventure du marin?

Pour la règle du relancer, moi aussi j'applique l'effet de l'échec, s'il y a lieu, avant de retirer les runes.

Je te joins quelques photo de mon 'open the extension', ci après.
Je donnerai un avis sur son apport après quelques parties.

D'abord, le petit plateau 'Naming',avec les jetons d'élémentaires:

Tric Trac

Puis les cartes des nouveaux vilains:

Tric Trac
Et les nouvelles Origines (3), Motivation (1) et Destinées (5):

Tric Trac
Mon top
Aucun jeu trouvé
Morgal
Morgal
@Cromkull, c'est difficile à décrire comme style, il a une écriture particulière.
C'est très fluide à lire, celà dit.

La première page : (les sauts de ligne ont disparus avec le copier coller, désolé)
PROLOGUE C'était de nouveau la nuit. L'auberge de la pierre levée était plongée dans le silence, un silence en trois parts. Le premier était un calme en creux, l'écho de choses absentes. S'il y avait eu du vent, il aurait soupiré en passant entre les arbres, fait grincer la chaîne de l'enseigne et chassé le silence comme un tas de feuilles mortes. S'il y avait eu une foule de clients, même une poignée seulement, attablés dans la salle de l'auberge, ils auraient remplis le silence de leurs conversations et de leur rires, du vacarme et des clameurs que l'on s'attend à trouver dans un débit de boisson à une heure avancée de la nuit. S'il y avait u de la musique... Mais non, bien sûr, il n'y avait pas de musique. En fait, il n'y avait rien de tout ça et seul le silence demeurait. A l’intérieur de l'auberge, deux hommes étaient installés à un bout du comptoir, ils buvaient avec une tranquille détermination, évitant de discuter des nouvelles inquiétantes. Ainsi, ils ajoutaient un petit silence maussade au premier, celui qui était plus vaste, celui qui était creux, combinant avec lui une sorte d'harmonie. Le troisième silence n'était pas facile à remarquer. Si vous aviez tendu l'oreille pendant une heure, vous auriez pu commencer à déceler sa présence dans les lattes du plancher sous vos pied dans le bois rugueux des barils disposés derrière le comptoir. Il était dans le poids des pierres noircies du foyer , qui retenaient encore la chaleur d'un feu depuis longtemps éteint. Il était dans le lent va et viens du chiffon de lin blanc qui passait et repassait sur le comptoir. Et il était entre les mains de l'homme qui se tenait là, astiquant la planche d'acajou qui luisait déjà sous la lampe. L'homme avait les cheveux d'un roux violent, d'un rouge de flammes. Le regard sombre et lointain, il se déplaçait avec l'assurance tranquille de celui qui sait beaucoup de choses. L'auberge de la pierre levée lui appartenait, tout autant que ce troisième silence. Et c'était approprié, car c'était le plus vaste silence des trois, celui qui enveloppait tous les autres. Il était profond et ample, comme une soirée au début de l'automne. Il était lourd comme une grosse pierre polie par la rivière. Comme l'écho résigné d'une fleur coupée, d'un homme qui attend la mort.

 

Notez que c'est le début du prologue. C'est révélateur de la qualité d'écriture, mais il se passe des choses quand même dans la suite.
Mon top
8 ans et +
8,1
635 avis
10 ans et +
8,7
162 avis
13 ans et +
8,0
185 avis
14 ans et +
9,0
111 avis
10 à 99 ans
9,1
135 avis
12 ans et +
9,2
311 avis
12 ans et +
10,0
2 avis
Kundalini
Kundalini
Morgal dit :@Cromkull, c'est difficile à décrire comme style, il a une écriture particulière.
C'est très fluide à lire, celà dit.

La première page : (les sauts de ligne ont disparus avec le copier coller, désolé)
PROLOGUE C'était de nouveau la nuit. L'auberge de la pierre levée était plongée dans le silence, un silence en trois parts. Le premier était un calme en creux, l'écho de choses absentes. S'il y avait eu du vent, il aurait soupiré en passant entre les arbres, fait grincer la chaîne de l'enseigne et chassé le silence comme un tas de feuilles mortes. S'il y avait eu une foule de clients, même une poignée seulement, attablés dans la salle de l'auberge, ils auraient remplis le silence de leurs conversations et de leur rires, du vacarme et des clameurs que l'on s'attend à trouver dans un débit de boisson à une heure avancée de la nuit. S'il y avait u de la musique... Mais non, bien sûr, il n'y avait pas de musique. En fait, il n'y avait rien de tout ça et seul le silence demeurait. A l’intérieur de l'auberge, deux hommes étaient installés à un bout du comptoir, ils buvaient avec une tranquille détermination, évitant de discuter des nouvelles inquiétantes. Ainsi, ils ajoutaient un petit silence maussade au premier, celui qui était plus vaste, celui qui était creux, combinant avec lui une sorte d'harmonie. Le troisième silence n'était pas facile à remarquer. Si vous aviez tendu l'oreille pendant une heure, vous auriez pu commencer à déceler sa présence dans les lattes du plancher sous vos pied dans le bois rugueux des barils disposés derrière le comptoir. Il était dans le poids des pierres noircies du foyer , qui retenaient encore la chaleur d'un feu depuis longtemps éteint. Il était dans le lent va et viens du chiffon de lin blanc qui passait et repassait sur le comptoir. Et il était entre les mains de l'homme qui se tenait là, astiquant la planche d'acajou qui luisait déjà sous la lampe. L'homme avait les cheveux d'un roux violent, d'un rouge de flammes. Le regard sombre et lointain, il se déplaçait avec l'assurance tranquille de celui qui sait beaucoup de choses. L'auberge de la pierre levée lui appartenait, tout autant que ce troisième silence. Et c'était approprié, car c'était le plus vaste silence des trois, celui qui enveloppait tous les autres. Il était profond et ample, comme une soirée au début de l'automne. Il était lourd comme une grosse pierre polie par la rivière. Comme l'écho résigné d'une fleur coupée, d'un homme qui attend la mort.

 

Notez que c'est le début du prologue. C'est révélateur de la qualité d'écriture, mais il se passe des choses quand même dans la suite.

Oh ça c'est gentil Morgal, merci
Je dois dire que ce passage me plaît déjà beaucoup dans sa manière d'installer une ambiance.
Lorsqu'on est fan de Lovecraft, on n'a pas peur des descriptions hi hi.
La lenteur  qui transparaît dans ce prologue me fait penser à l'intro d'un Sergio Leone

Mon top
Aucun jeu trouvé
Cromkrull
Cromkrull
Merci Morgal, j'aime bien le style, c'est particulier, oui, mais vraiment intéressant. C'est descriptif mais c'est entre la prose et la poésie, c'est fluide en effet le texte nous emporte c'est sensitif comme style je dirais.
Lovecraft justement moi j'ai du mal à relire, car déjà il n'y a quasiment pas de dialogue c'est quasiment que du style indirect et je trouve ça un peu lourd, un peu trop vieillot c'est comme Tolkien j'ai dévoré ça ado mais maintenant les descriptifs géographiques notamment me saoulent vite. Quand ça fait trop documenté, j'accroche pas, quand ça fait plus appel au ressenti du lecteur, à des choses concrètes je préfère, avec une forme simple mais percutante.

Merci pour les photos, le visuel me plait beaucoup, j'avoue que dans le jeu de base certains dessins manquent de détails, là c'est classe. Il y a combien de nouvelles cartes Défis et traits ? 

Pour le Marin j'ai cumulé rapidement les échecs et donc l'advsersaire l'XP, j'ai même pas fini l'Acte II, c'est dire ! J'ai pas fait les choix plus faciles, mais je voulais privilégier la narration. 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
Cromkrull dit :
Merci pour les photos, le visuel me plait beaucoup, j'avoue que dans le jeu de base certains dessins manquent de détails, là c'est classe. Il y a combien de nouvelles cartes Défis et traits ? 




Il y a 12 cartes Acte I, 20 Acte 2 et 21 Acte 3. 

* Un seul Trait à l'acte 1: Musicien, 2 Alliés: Le Père et le Bricoleur.
* Idem à l'Acte 2: Re'lar (= faciliter l'action 'Nommer'), et 2 Aliiés: Des amis loyaux et Maître musicien (Patron)
* A l'acte 3: uniquement des défis!


 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Cromkrull
Cromkrull
merci c'est cool il y a du contenu ! ce serait bien qu'il sort en fr pour noel !!! 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
L'Aventure continue!

Dans cette partie, je suis un Marin Béni des Dieux, et j'ignore pour l'heure quelle est ma Destinée.

Tric TracTric Trac
Le Royaume est sous la menace d'un Démon qui 'autorise pas que l'on gagne des cartes Héros, et qui punit doublement en cas d'échec sur un Défi de type Intelligence.

Tric Trac
(Pardon pour la photo floue)

Je décide de mélanger le jeu de base avec l'extension, sans tenir compte des conseils de tri, et je suis d'emblée armé pour invoquer efficacement le Nom du FER.
Cependant, cela implique de perdre un défi, et donc d'amener 1 PV au Démon.
Je vous laisse deviner les cartes gagnées! ;)

L'histoire commence, et après une intervention dans une bagarre à la taverne de l'Espadon, je vois que la pauvre victime qui se débattait contre trois agresseurs n'était autre que Thaleen, un ancien compagnon de (més)aventures!
Je lui paie une pinte après qu'il ait pansé ses plaies, et j'apprends que le gentil qu'il fut est devenu un fuyard, du fait d'un crime qu'il commit jadis.
Voilà pourquoi certains voulaient en découdre avec lui.
A ses côtés, je gagne en force et en Intelligence, cumulant les icônes d'Intrigue (masques).
Révélant mon destin, qui me voue à devenir maître des arcanes, Thaleen m'initie au combat et j'acquiers une force qui fait de mes poings de véritables armes. Il me me convainc d'embarquer vers l'île aux moines, pour y rencontrer celui qui l'avait pris sous son aile, mais l'avait fait ensuite verser dans l'ombre et les forces obscures, un moines défroqué et malin, du nom de Gauberth.
Celui-ci m'initie aux arcanes et j'en deviens Maudit, mais il me donne de quoi affronter le Démon, .
ce que je fais avec succès, non sans jouer de filouterie avec des relancers de runes issus de cartes Antihéros.
Mais tout aveuglé par l'hérésie d'un orgueil démesuré, je dois m'avouer perdant au comptage des points, qui me révèle que, trop obnubilé par l'accès au Démon et à ma Destinée, j'en ai négligé de récupérer des cartes qui donnaient des PV de lumière ou d'obscurité.
Banni, dévêtu de tout honneur, c'est le moine fallacieux qui emportera la gloire d'un Démon anéanti, et moi je serais condamné à errer comme un triste vagabond des mers.


 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Cromkrull
Cromkrull
sympa cette aventure, bien mouvementée et tragique ! les nouvelles cartes ont l'air bien de renouveler les parties :-)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Cripure
Cripure
Bonjour,

Je viens de faire découvrir Call to Adventure à ma fille de 12 ans.

Elle a adoré.

Elle a gagné.

Elle s'est raconté, m'a raconté une sacrée belle histoire qu'elle avait même envie d'écrire.
Elle a tout fait pour que son histoire tienne la route...narrative.

Ce jeu peut même développer les capacités imaginatives des enfants, à l'oral comme à l'écrit.

Excellent !

 
Mon top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,8
372 avis
13 ans et +
8,9
251 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
961 avis
10 ans et +
8,6
451 avis
10 ans et +
8,8
1437 avis
Cromkrull
Cromkrull
super, en effet ! oui c'est un très bon outil comme je l'ai dit moi qui avais complètement arrêté d'écrire, ça m'a remis en selle en tout cas dans le cadre du jeu.  C'est le genre de jeu qui aurait tout à fait sa place aussi dans une école ou un centre de loisirs. 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
Oui j'ai rarement connu un jeu aussi propice à entraîner l'imaginaire et le narratif.
Pour comparer, j'ai fait hier aussi des parties d'autres jeux:

* Five Tribes, Res Arcana, Istanbul....je me suis régalé en tous, mais aucun n'a pu m'entraîner autant dans un thème que Call to Adventure
Mon top
Aucun jeu trouvé
Cripure
Cripure
Bonjour,

Dans cette catégorie jeu à "romancer", à "broder", au même titre que Call to Adventure,
je rajoute :

L'Ombre de Kilforth voire Runebound.

Bons jeux et belles histoires...
Mon top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,8
372 avis
13 ans et +
8,9
251 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
961 avis
10 ans et +
8,6
451 avis
10 ans et +
8,8
1437 avis
Cromkrull
Cromkrull
Faut dire que Call of Adventure a été crée spécialement pour ça, pour solliciter l'imagination
hier je me suis fait une partie de Relic (jeu de plateau dans l'univers de warhammer 40 000) et en créant mes propres scénarios je me régale, quand on aime un univers , qu'on a de l'imagination et que l'univers est bien développé et retranscris, le voyage est garanti, çe me fait ça aussi avec les jeux sur l'univers de Lovecraft, on ne crée pas le scénario, mais on s'attache bien à nos persos et à ce qu'il leur arrive, du coup on a facilement envie d'étoffer leur passé, leur caractère et d'imaginer des liens entre chacun. 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Cripure
Cripure

"L'imagination veut toujours à la fois rêver et comprendre, rêver pour mieux comprendre, comprendre pour mieux rêver.
Gaston Bachelard
Mon top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,8
372 avis
13 ans et +
8,9
251 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
961 avis
10 ans et +
8,6
451 avis
10 ans et +
8,8
1437 avis
Kundalini
Kundalini
Merci pour vos (jolis) messages!

A la liste, je rajoute aussi Talisman et ses extensions .
Pas une mécanique énorme, mais que de possibilités de rêver!
Mon top
Aucun jeu trouvé
Cromkrull
Cromkrull
ah oui bien dit ça ! Bah justement Relic est fait sur la même mécanique que Talisman :-) mais je préfère Relic car on peut notammer influer sur le déplacement grâce à des cartes pouvoir ou des compétences de perso, ça gomme un peu le gros défaut du jeu (on tourne longtemps en rond)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Kundalini
Kundalini
Cromkrull dit :ah oui bien dit ça ! Bah justement Relic est fait sur la même mécanique que Talisman :-) mais je préfère Relic car on peut notammer influer sur le déplacement grâce à des cartes pouvoir ou des compétences de perso, ça gomme un peu le gros défaut du jeu (on tourne longtemps en rond)

Certes mais pour éviter de tourner en rond il y aune variante toute simple:
 A lieu d'avancer exactement de la valeur de ton d6, tu avances au maximum de la valeur.
Par exemple si tu obtiens d6=4, tu peux avancer de 1, 2, 3 ou 4 cases.
Ce qui te permet de viser plus aisément le lieu désiré.

Mon top
Aucun jeu trouvé
Cromkrull
Cromkrull
ah oui comme ça, ça change tout ! dans Relic les cartes pouvoir ont un chiffre, soit tu utilises la compétence de la carte soit tu utilises le chiffre pour ton déplacement ou pour combattre à la place du dé
Mon top
Aucun jeu trouvé