20.100

Un regard différent sur le jeu

Un regard différent sur le jeu

La plupart du temps, pour les surfeurs du web ludique, jouer revient à prendre plaisir lors d'une activité récréative, entre amis. Parfois, ils envisagent aussi cette activité sous un jour différent, plus profond.

Vous-est-il déjà arrivé de voir autre chose qu'un simple divertissement dans le fait de jouer ? Si la réponse est oui, la lecture du prochain numéro de la revue de(s)générations va probablement vous captiver. Son numéro 6 (n'y voyez pas de connotation particulière), à sortir aux alentours du 15 juin prochain, est en effet consacré au jeu. Sur la quasi totalité des 96 pages que compte le magazine.

Les sujets abordés sont divers et variés (normal vu le nombre de pages) et abordent des sujets comme la parti d'Echecs dans l'œuvre de Lewis Caroll, la loterie de Borges, le Go chez Jacques Roubaud, le jeu de la guerre chez Guy Debord, le jeu dans l’œuvre plastique de Filiou, un entretien avec un philosophe et un autre avec Dominique Ehrhard ou un texte de Gwénael Beuchet (du musée de la carte à jouer). "Nous avons essayé de trouver des choses inattendues", explique Norbert Martin, rédacteur en chef pour ce numéro.

C'est lui qui a proposé le thème de "la règle du jeu". Une démarche presque normale pour un trictracien. Eh oui, car Norbert Martin est membre de la communauté ludique sous le pseudo d'Alghieri, un fan absolu d'Imperial. "Le choix des sujets s'est fait par le réseau de la revue mais aussi via Tric Trac". Mazette, c'est en passant par le forum qu'il a pu contacter, par exemple, Gwenaël Beuchet ou trouver certains sujets (cliquez ici pour voir le sujet dans le forum).

Revue clairement "intellectuelle", c'est la première fois dans sa courte existence que de(s)générations aborde un sujet tel que le jeu. "Nous abordons habituellement de sujets comme le mythe, par exemple. Personne n'a été surpris lorsque j'ai proposé le thème du jeu car ils me connaissent ! Mais tous se demandaient où cela allait nous emmener." La sélection des sujets n'a pas été toujours simple. "Ils ont gardé une certaine appréhension par rapport au jeu moderne et il a fallu faire un compromis avec l'aspect culturel et conventionnel". D'où la présence des Echecs ou du Go.

La revue est née des goûts communs d'un groupe de personnes, plasticiens, écrivains, profs de philo... en matière de littérature, art ou politique. "La revue de(s)générations est un affront ouvert à trente ans de crispations réactionnaires. Cet affront n’a pas de légitimité, il est une logique. Nous contribuerons à l’entretenir, en interrogeant le politique, le poétique, l’esthétique : leurs modernités. Aller là où il y a frictions, ambiguïtés, écarts. Dégager, par-delà le cynisme et le nihilisme de cette période qui nous a voulus tristes, des puissances d’agir."

L'édito de Norbert Martin dans le numéro de de(s)générations consacré au jeu : "Un jeu vidéo, le jeu d’un acteur, je vois clair dans ton jeu, ce n’est qu’un jeu pour toi, le jeu de l’amour et du hasard : voilà bien un mot polysémique en diable, insaisissable, et pourtant il tourne. Ici, nous appellerons « jeu » ce qui nous fait quitter le royaume de la Loi (qui n’intéresse plus, au fond, que les arrivistes et les pervers) pour entrer dans la république de la Règle.
Si le jeu est bien un « générateur narratif et poétique » (Boyer), alors il peut nous donner des réponses artistiques : la règle peut être ce moteur de fiction impersonnel qui nous sort du psychologisme. Si le jeu est bien « l’invention d’une liberté dans et par une légalité » (Duflo), alors il peut nous donner des réponses politiques : la règle nous sort du couple infernal loi/transgression dans lequel la pensée critique tourne, comme un écureuil dans sa roue."


de(s)générations n°6 sera en vente entre le 15 et le 20 juin au prix de 10€. Il est disponible dans quelques librairies ou sur le site internet de l'éditeur.


Pour se procurer le magazine : cliquez ici.

Pour visiter le blog du magazine : cliquez là.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (14)

Default
alighieri
alighieri

non, pardon : c'était juste une piste, la librairie à Bruxelles, mais elle s'est pas concrétisée : via le site de notre éditeur, donc...

Ingalls
Ingalls

and the winner isssssss...

alighieri
alighieri

oui oui, via le site de l'éditeur sans problème ; je crois même qu'on est distribué dans une librairie à Bruxelles, je vérifie...

Ingalls
Ingalls

Il y a moyen de l'avoir en Belgique?

(merci)

speccy
speccy

Je le veux... ça m'intéresse quand ça discute métaphysique autour des jeux. Pour faire moins sérieux, je lirais cela en buvant une KRO...lol!

ah ben si Madame! on parle de jeux chez les intellos.

alighieri
alighieri

oui, "intello", on l'avoue, pour pas tromper sur la marchandise, mais c'est pas illisible non plus, j'ai taché d'y veiller...

oui, oui, St Julien, sa brasserie sa confiserie ! toutes deux excellentes !

Tomdeath
Tomdeath

Putain les gars, l'éditeur est dans un petit village pas loin de chez moi! Il y a une fabrique de bonbons qui déchire là-bas ainsi qu'une brasserie artisanale qui fait de la bière au chanvre (j'en vois qui bavent là...). Le village est très sympa : St Julien Molin Molette... Ca s'invente pas quand même.

Sinon la revue a l'air très intello. Faudra voir le sommaire mais si c'est tout comme l'édito, pas sûr que ce soit très "ludique" comme lecture (avec tout le respect que je dois à alighieri bien sûr).

Bon, je retourne casser du troll, j'ai une réputation moi !

20.100
20.100

ah flute... Faut peut-être demander gentiment à monsieur Alghieri alors. Il pourra certainement faire quelque chose.

sophie tout court

Mais non, ca marche pas à l'étranger....

20.100
20.100

Il suffit de le commander, Sophie