Plato magazine

Un plato d'inspiration divine

Un plato d'inspiration divine

Plato 73 prend le chemin de l’imprimerie, avec à son bord un morceau de choix: une bonne grosse tranche de baudroie. Dé-li-cieux! Je ne vous dis que ça. Pour parfumer ce met savoureux, nous avons pris soin d’y adjoindre du Deus, de l’Android: netrunner, du Sebastian Bleasdale et – pour couronner le tout – un bilan 2014 dont vous nous direz des nouvelles. Si ce numéro n’est pas double en terme de pagination, il couvre cependant bien les mois de janvier et de février 2015 afin de permettre à l’équipe de prendre une petite pause avant d’attaquer le numéro de mars. Mais découvrez donc plus en détail ce numéro 73 en lisant ce qui suit…

Default

Cliquez ici pour vous abonner.
Cliquouillez ici pour acheter ce numéro 73.

Le jeu dans le jeu des trônes

Fan de Game of Thrones et lassé d’attendre la suite de votre roman préféré ou de votre série culte ? Initiez-vous à la Cyvosse (ou Cyvasse), le jeu auquel s’adonnent les personnages des romans et de la série TV Le trône de fer, entre intrigues de cour et allègres massacres.

Rachats, mondialisation et jeux de société

La nouvelle est tombée un peu partout sur le Web ludique en ce jour de novembre 2014 : Asmodee vient de s’offrir Fantasy Flight Games (FFG), l’un des plus gros éditeurs de jeux de société des États-Unis. Après la surprise vient le temps de la réflexion, mais celle qui se fait à chaud, à l’émotion, avec les neurones des tripes.

Rue Morgue

La troisième saison se déroule quelques mois après l’apparition des zombies. Les survivants ne sont plus juste des gens doués ou chanceux qui se battent avec leurs habits de tous les jours. Ils sont devenus des guerriers expérimentés, mais éprouvés. Les provisions se font de plus en plus rares, et la majorité des humains toujours en vie a déjà dû tuer un grand nombre de zombies. Dans différents secteurs se sont organisées des poches de survivants, formant des équipes complémentaires. Rassemblées depuis un moment, elles ont traversé bien des batailles ensemble, ce qui les a unies dans une solidarité mue par l’instinct de survie. Néanmoins, ces différentes équipes n’entretiennent pas les meilleures intentions les unes envers les autres. Des rivalités vont apparaître.

Deus

Sébastien Dujardin a nommé sa société d’édition Pearl Games, un clin d’œil au célèbre groupe Pearl Jam. Enchaînant depuis de beaux succès, on ne peut guère s’étonner de trouver à nouveau une référence musicale pour sa première création en tant qu’auteur et éditeur. dEUS est en effet le nom d’un groupe belge de rock indépendant, passionné et passionnant, et finalement très à l’image de la production de Sébastien.

Bien débuter à Deus

Deus est un jeu aux principes simples, mais demandant une certaine connaissance des cartes et des timings pour bien le maîtriser. Afin d’en découvrir les arcanes et dévoiler les subtilités de sa mécanique, voici quelques commentaires et astuces à connaître.

Entretien avec Sébastien Dujardin

En quatre ans et avec cinq titres, Pearl Games s’est imposé comme un éditeur incontournable. S’adressant aux joueurs expérimentés, il a su d’emblée séduire ce public exigeant avec des jeux de gestion réussis, originaux et aux univers graphiques marqués. Rencontre avec un chercheur de perles ludiques.

Le lièvre et la tortue

Après une petite pause de la gamme Livres et jeux avec Shinobi wat-aah !, Purple Brain reprend son exploration des jeux à travers les fables, à moins que ce ne soit l’inverse.

Minuscule

Il était presque étonnant qu’une série comme Minuscule, destinée à la fois aux petits et aux plus grands, n’ait pas eu l’occasion de prendre vie dans un jeu de société. C’est chose faite et c’est avec curiosité que l’on va découvrir à quoi donc vont jouer mouches, fourmis et autres araignées.

Nations: the dice game

Un an après la version plateau, l’éditeur finlandais revient avec une déclinaison de son jeu de civilisation. Dé-lice ou dé-ception ?

Android: netrunner

Richard Garfield est une légende vivante. Il est le papa de Magic : the gathering, jeu mythique qui préside encore à tous les autres jeux de cartes modernes. Mais ce monument n’est pas le seul à être né de son imagination. Netrunner évoque un univers futuriste où des hackers tentent de pirater des corporations. Le jeu qui fut oublié avant que ne débute le XXIe siècle. Et pourtant… un vent de renouveau a soufflé sur les braises pour que renaisse le phœnix virtuel. Ainsi, Netrunner a engendré Android : netrunner. Clone génétiquement amélioré ou copie corrompue ? Deux ans après son reboot, c’est l’heure du scandisk.

Rencontre avec Magali Villeneuve

Si la création de jeux de cartes exige une approche particulière de la part des auteurs, c’est également le cas pour les autres corps de métiers : éditeurs, traducteurs et illustrateurs. Parmi ceux qui travaillent avec Fantasy Flight Games figure une illustratrice française, Magali Villeneuve, remarquée pour l’expression des personnages sortis de son pinceau et son souci des détails.

Les jeux de cartes évolutifs

Pratiquer le jeu évolutif peut se faire avec différents niveaux d’implication. De quelques parties occasionnelles jusqu’à une pratique passionnée et régulière pour laquelle il devient nécessaire de trouver des partenaires ayant une expertise proche de la sienne et surtout les mêmes disponibilités. Les communautés actives, bâties autour de chacun de ces titres, se révèlent alors être de précieuses ressources. Leur point d’ancrage est le plus souvent défini autour des boutiques, premiers lieux de rencontres, mettant en place initiations et tournois pour créer une dynamique locale qui prend ensuite de l’ampleur grâce à des forums officiellement officieux.

Championnat de France 2014 de Krosmaster Arena

Les 8 et 9 novembre s’est déroulé le championnat de France 2014 de Krosmaster arena. L’événement a réuni pratiquement quatre cents visiteurs, dont deux cents joueurs, dans les locaux d’Ankama, mais a aussi attiré des visiteurs curieux, des collectionneurs, des parents et leurs enfants… Ce jour de compétition fut un jour de fête, et l’occasion pour Ankama de faire le bilan sur l’année écoulée, mais aussi sur le futur. Comment s’est déroulé ce rendez-vous au sommet ? Que prépare Ankama pour abreuver les joueurs de tous poils ? Et surtout, qui a gagné ?

Black fleet

Finis les comptoirs de pierres précieuses de Splendor (récemment nominé au Spiel des Jahres), c’est dans le monde de la piraterie que vous emmènent les Space Cowboys. Cramponne-toi moussaillon, il risque d’y avoir du grabuge…

Rencontre avec Sebastian Bleasdale

Après Keyflower et Prosperity en 2013, Sebastian Bleasdale a confirmé son statut d’auteur de qualité en nous offrant Lemming et surtout Black fleet en 2014. Ce Britannique a révélé sa passion pour le jeu voilà dix ans, et l’a entretenue depuis, sous le regard bienveillant d’un maître de la discipline, Reiner Knizia. Rencontre avec un homme qui aime prendre son temps.

La série des Keys s’enrichit encore

Depuis sa sortie en 2012, Keyflower, le projet commun de deux auteurs britanniques Sebastian Bleasdale et Richard Breese, remporte un large succès. En toute logique, il nous revient cette année avec une nouvelle extension qui vient prolonger une série initiée il y a de nombreuses années. Comme les deux auteurs étaient de passage dans ce numéro pour promouvoir leurs œuvres solos, nous n’avons pas résisté longtemps à l’idée de les réunir autour de cette histoire.

Reef encounter: drôle de rencontre

Reef encounter est un jeu très atypique parlant de coraux colonisant les rochers, de poissons-perroquets qui les mangent et de crevettes qui montent la garde. Certes, l’auteur est un indépendant qui, n’ayant pas besoin d’en vivre, possède une grande liberté de création, mais le mystère reste entier : comment se fait-il que le public ait pu le suivre dans cette voie ? Car le jeu n’a pas récolté qu’un succès d’estime, il s’est suffisamment vendu pour connaître plusieurs éditions, une version française, une extension, et garder depuis un vague statut mythique, tout cela dans une époque pourtant pas avare en œuvres consistantes. La réponse est pourtant simple : il est vraiment bon dans son genre.

Retour sur l’année ludique: les choix de la rédaction

Quels sont les jeux qui ressortent de cette année 2014 ? Quels sont ceux qui ont marqué positivement les rédacteurs de Plato ? Et, à l’inverse, qu’est-ce qui leur a particulièrement déplu ces derniers mois ? Au contraire de ses habituels efforts pour rédiger des chroniques objectives, l’équipe de Plato se laisse aller ici à exprimer des avis très personnels.

2014 en quelques mots

Saisir ce que fut vraiment l’année ludique 2014 est impossible. D’abord parce qu’au-delà de la communication et du storytelling omniprésents, beaucoup de choses se sont déroulées derrière des portes closes. Ensuite, parce que l’accélération est à l’œuvre ici comme ailleurs : beaucoup de productions, de changements, d’informations, de circulation. Restent des impressions disparates, forcément subjectives, fortement discutables.

Les meilleures ventes de 2014

Les bonnes habitudes ont la vie dure… Cette année encore, et pour la sixième fois consécutive, nous avons interrogé les boutiques pour connaître leurs meilleures ventes de 2014.

Le Ludopole : après la crise, les nouveaux projets

Dans un cycle médiatique qui valorise fortement l’augmentation des ventes, l’embauche de personnels commerciaux et communicants, le passage à un modèle payant du principal site internet français, la bonne santé de la création hexagonale ou l’ouverture de boutiques, les nouvelles les plus déprimantes (ventes décevantes, faillites, etc.) sont volontiers passées à la trappe. L’euphorie ambiante masque pourtant mal le fait que le milieu du jeu reste pluriel, complexe, composé de plusieurs couches disparates. Dans certaines d’entre elles, en particulier du côté de l’animation ou du statut des auteurs, se vit au quotidien une véritable précarité de fonctionnement. Les difficultés rencontrées récemment par le Ludopole n’en sont qu’une illustration supplémentaire.

Pour vous abonner, c’est ici.
Pour acheter ce numéro 73, c’est ici.

Date de parution prévue: le 20/1/15.

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (5)

Default
Docteur Mops
Docteur Mops

J'ai à la maison un petit autel avec des photos de monsieur Dujardin mais chut

Docteur Mops
Docteur Mops

Je suis Plato

Plato magazine

@Docteur Mops ...ou comment se rendre compte qu'on est vraiment des petits joueurs avec notre une sur une religion qui compte peu de fanatiques finalement...

Gueuyome
Gueuyome

Malheureusement, impossible de se créer un compte sur votre site pour notamment commander ou s'abonner.

Quand je clique sur Register :

Forbidden

You don't have permission to access this file on this server.

Pouvez-vous regarder, cela fait plusieurs mois.

Merci

Plato magazine

@Gueuyome Normalement, vous ne devriez pas rencontrer de problème pour vous connecter à la boutique et y commander ce que vous souhaitez. Cependant, pour une raison inexpliquée, depuis une mise à jour du module Paypal, certains paiements bloquent et pas d'autres; impossible de trouver une logique à cette histoire. Dans ce cas, l'idéal est de nous envoyer un mail.

http://www.plato-magazine.com/platoshop/

Le site par contre, a un problème permanent qui nous impose de valider les inscriptions manuellement.

http://www.plato-magazine.com

Nous travaillons à un nouveau site+boutique qui solutionnera tout cela. C'est pour bientôt.

Merci de votre patience.