arthelius

test de world of tanks : rush

test de world of tanks : rush

C’était pas ta guerre Johnny, c’était pas ta guerre…

Moi, radoter ? Pas le moins du monde, j’essaie justement de vous mettre dans l’ambiance, et vous prévenir que ce n’était certes pas votre guerre, mais que ce n’était pas une raison pour ne pas la rejouer avec de simples cartes. Loin du front, vous voici à la tête d’une armée de tanks. Et maintenant qu’allez-vous faire ?

Préambule :

World of Tanks Rush (WOT) est avant tout un jeu vidéo en ligne gratuit. Un jeu devenu un succès énorme en quelques mois. Le voir débarquer en jeu de société est donc une surprise, mais également une extension logique pour toucher un nouveau public. Il s’agit du premier jeu de Nikolay Pegasov édité en France, pour autant l’auteur n’en est pas à son coup d’essai, on lui doit également des jeux comme Sauries ou Hollywood, qui sont d’ailleurs aussi édités par Hobby World, l’éditeur de World of Tanks.

Les règles :

Dans WOT il existe plusieurs manières d’obtenir des médailles, récompenses ultimes vous assurant la victoire :

La première, qui vous rapporte 1 médaille, est de détruire un char adverse. Dans ce cas on gagne la médaille correspondant à la nationalité du véhicule.

En conquérant une base à l’aide vos chars, une base vous rapportant 3 médailles.

Enfin en remplissant certains objectifs, déterminés au hasard en début de partie et répartis à la fin entre les joueurs selon leurs succès. Chaque objectif rempli par vous uniquement, vous rapporte 5 médailles. Leur nombre diffère selon le nombre de joueurs.

Vous aurez alors plusieurs manières de gagner des médailles. Vous débuterez votre partie avec un garage de 6 cartes, identiques pour tous les joueurs, dans lequel vous piocherez toujours les 3 cartes qui composent votre main. Ces cartes vont surtout vous permettre d’acquérir de nouvelles cartes dans la réserve, qui comporte 4 cartes, renouvelées en partie après le tour de chaque joueur. Les cartes de la réserve comportent plusieurs informations :

  • Leur nationalité (Russe, Allemande, Américaine et Française, représentée par des couleurs différentes).
  • Leur nom.
  • Leur force d’attaque et leur blindage.
  • Leur nature (tank léger, tank standard, canon automoteur, tank lourd ou unité auxiliaire), outre leurs caractéristiques et pouvoirs différents, la différence d’unité servira aussi pour l’obtention de certaines cartes objectifs.
  • Leur coût, exprimé en pièces.
  • Leur(s) pouvoir(s), qui peut être activé une fois par tour à la place d’une action de défense ou d’attaque, puis placée sur une base.
  • Leur ressource : c’est la valeur de la carte qui va être utilisée pour l’achat des autres cartes dans la réserve, dans la limite d’une par tour.

Il est donc possible d’utiliser ces cartes, une fois en main, de 4 manières différentes :

  • Pour attaquer les autres : si l’on désire attaquer un adversaire, tous les tanks ou unités utilisés devront avoir la même nationalité. De plus il est impossible d’attaquer une base seule, si celle-ci ou une autre comporte un tank en défense.
  • Pour défendre l’une de vos bases, votre carte restant là jusqu’à qu’elle se fasse attaquer ou que vous la défaussiez.
  • En utilisant son ou ses pouvoirs.
  • Comme ressource pour l’achat d’une autre carte. Attention, vous ne pouvez acheter qu’un char par tour sauf effet de carte contraire.

Une fois votre main de 3 cartes jouées comme bon vous semblait, on retire le dernier char de la réserve et on replace assez de cartes pour arriver à une offre de 4 véhicules.

Au début de votre tour, n’oubliez pas de réparer vos véhicules et bases encore debouts. Pour détruire un véhicule, il faut égaler ou surpasser la valeur de son blindage, et pour une base il faut réussir à infliger 2 dégâts en 1 seul tour (pour être détruite une carte doit être anéantie en un seul tour).

J’ai essayé d’être le plus concis possible, le reste relevant des pouvoirs de chaque carte et des petites exceptions.

Default

Le matériel :

WOT est un jeu de cartes dont la mécanique centrale est le deckbuilding. Le matériel est donc restreint au niveau de sa diversité, par contre il ne l’est pas en ce qui concerne la quantité. Les cartes sont nombreuses, et pour les chars ce ne sont pas moins de 100 véhicules de fer qui vous attendent. De plus chaque carte est unique avec une illustration originale, un bel effort que je tenais à souligner.

Les illustrations sont de qualité. Certes elles sont classiques, mais cela ne gêne en rien le jeu, bien au contraire. Sur chaque carte on retrouve le nom de la faction, sa nationalité, ses points de blindage et d’attaque et tout en bas son coût d’achat, ses points de recrutement et enfin ses pouvoirs s’il y en a. On pourra faire une petite confusion entre recrutements et coûts lors des premières parties, mais rien de bien grave. Tout ceci pour vous dire que les icônes sont bien trouvées, utiles et lisibles, les pouvoirs étant décrits sur une carte aide de jeu que l’on donne à chaque joueur au début de la partie.

Les règles possèdent quelques paragraphes qui se répètent, et la logique de disposition des encarts ou spécifications n’est pas forcément la plus adaptée, mais je n’ai relevé aucun point de discordance ou d’erreur, il faut juste être attentif.

Il n’y a donc pas grand-chose à redire de cette édition, classique dans la forme, mais qui sied à ce style de jeu et à son thème en nous proposant tout de même quelque chose de qualité.

Default

Le ressenti durant les parties :

Un jeu de cartes ayant pour thème des tanks, cela n’augurait rien de léger. Cette idée reçue était une erreur, car WOT est fluide, rapide même et se joue sans soucis. Le système de deckbuilding est bien utilisé et les différentes configurations offrent des expériences qui sont toutes aussi intéressantes à jouer, ne souffrant pas de déséquilibre : le jeu pouvant se jouer jusqu’à 5 il était important de le souligner. A 2 joueurs le jeu est rapide et tendu, et se joue plus sur les objectifs et les derniers tours, tandis qu’à plus des alliances peuvent se former, et tenter des tactiques originales s’avèrera payant.

La première partie n’est pas forcément la plus aisée, car il faut un temps d’adaptation pour se familiariser avec le système et les cartes, ainsi que leurs pouvoirs. Votre main sera limitée et vos cartes pourront avoir plusieurs fonctions, faire des choix sera donc crucial, mais aussi complexe, car vous devrez éternellement choisir entre grossir vos rangs (en essayant de bien choisir vos chars), attaquer le ou les adversaires, et défendre vos bases. Mais le jeu n’est pas exclu de combos, pour cela il vous faudra trier votre jeu afin de réussir à réunir en temps voulu les cartes nécessaires. Pas toujours évident…

Ici la mécanique de deckbuilding est précise, mais aussi impardonnable, les premières cartes qui seront salutaires lors des premiers tours seront rapidement des boulets et bloqueront votre main. La gestion de votre deck sera donc un élément très important. Il faudra se débarrasser des cartes inutiles tout en constituant une armée répondant au maximum aux objectifs finaux et possédant un maximum de chars de la même nationalité. Pas simple…

Le ressenti est donc vraiment agréable, on sort des différentes parties en ayant joué à un jeu rapide, malin, et qui ne souffre pas tant que cela du hasard. La mise en place étant aisée on aura aucun mal à revenir pour d’autres parties. Et surtout la victoire n’est jamais acquise d’avance, les objectifs jouant un rôle très important qui peuvent faire basculer une partie.

Default

La durée de vie :

J’ai quelque peu spoiler ce paragraphe en indiquant juste avant qu’il ne sera pas dur de revenir sur le jeu, surtout qu’il est jouable avec de très nombreuses configurations. Seuls le thème ou la mécanique pourront rebuter certains.

Mes seules réticences iront aux potentielles extensions. A part ajouter de nouvelles nations je ne vois pas comment renouveler le jeu en profondeur sans modifier son essence. Ce qui pourra être un frein.

Si vous recherchez un jeu rapide avec un thème militaire, WOT fera parfaitement l’affaire, et dans ce sens sa durée de vie ne devrait poser aucun souci.

Default

Mon avis :

World of Tank fut une bonne surprise. Je m’attendais à quelque chose de lourd, de long et de complexe, comme un tank quoi, et je me suis retrouvé devant un jeu bien plus fluide et rapide qui ne laissait rien deviner à l’avance, ce qui ne fut pas pour me déplaire. N’étant pas un gros joueur de jeu militarisé, le thème ne m’a pas accroché au départ, mais celui-ci s’intègre bien et on se prend au jeu facilement.

Si vous aimez ce thème ou les tanks, au choix, et que le deckbuilding ne vous pose pas de problème, vous devriez vivement vous pencher sur WOT qui aura, je pense, de nombreuses qualités pour vous plaire. Surtout que celui-ci est assez malléable avec ses nombreuses configurations. Un nouveau prétendant au titre dans cette catégorie, que l’on attendait pas forcément, mais qui s’avère être un joli challenger.

Merci à Quilicus pour sa correction.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
arthelius
arthelius

Je suis bien content que mon article donne envie ^_^

Effectivement le jeu reste léger, mais il est également simple à prendre en main. Des extensions pourraient être intéressantes, mais aussi des variantes, je pense que le jeu en a le potentiel.

barthimeus
barthimeus

Je me suis offert ce jeu par hasard, d'occasion, pour voir... Et bien je ne suis pas déçu : simple, accessible, durée moyenne de jeu, illustrations de qualité... Manque peut-être un peu de profondeur pour personnaliser son deck, comme on le ferait avec Rune Age. J'aime ce WOT et j'espère une extension avec une armée du pacifique ou des renforts spécifiques !

Gougou69
Gougou69

Gros addict du jeu en ligne depuis sa sortie, je ne peux décemment pas passer à côté de ce jeu dont tous les aspects me font de l'oeil. Merci pour cet article qui me conforte dans mon idée de cadeau pour Noël. Si je tiens jusque là ! ;-)

Lapinesco
Lapinesco

Yeah, moi aussi je l'aime beaucoup ce WOT !