Matagot

Princess Jing, parlons un peu thématique...

Princess Jing, parlons un peu thématique...

Tric Trac

Et tandis que son coeur battait plus fort à chaque pas qui la rapprochait de son aimé, elle savait que le moindre reflet dans la grande salle pouvait la trahir. Ses chaussons incrustés de pierres précieuses martelaient le sol lisse et froid de la salle des paravents. Seule sa couronne pouvait la trahir... elle se cachait, espérait, guidée par son amour... tandis que sa soeur entamait le même périple...

 

Tric TracLa cité interdite sous les Ming

L’histoire de Princess Jing prend place à la fin de la dynastie Ming, longue succession d’empereurs qui règneront sur la Chine entre 1368 et 1644. 

Les deux sœurs Princess Jing et Princess Fang sont retenues dans la Cité Interdite, appelée «ancien palais» par les chinois. Il s’agit du lieu où résidait la famille impériale. Il était inaccessible au peuple et fortemenent gardé. Les deux princesses sont promises à de riches et vieux mandarins. Un sombre destin pour les jeunes sœurs.

Sous la dynastie Ming, la politique se durcit. Les intellectuels sont au service du pouvoir sous peine de se voir éxécuter et l’amour ne semble pas avoir sa place dans les hauts lieux du pouvoir.

Au beau milieu de cette autorité de rigueur, Princess Jing va pourtant vivre une histoire qui dépasse tous les interdits.

Tric Trac

 

Il était un soir...

À cette heure tardive, il règnait une étrange atmosphère dans la Cité Pourpre. Comme si souvent, Princess Jing était cloitrée dans sa chambre, véritable prison surveillée par une ombre. L’ombre de son garde. 

Elle ne l’avait jamais vu, elle savait seulement qu’il était là, derrière les paravents de sa suite. Les ombres du garde dansaient dans les ornements légèrement ajourés des paravents. Impossible de le voir, il lui était seulement possible de le deviner.
Il était toujours incroyablement silencieux. Souvent prisonnière de sa solitude, Princess Jing décidait, en ce soir d’été, de se confier à cette présence inconnue et pourtant si familière. 

Cette nuit-là, dans la tiédeur de leurs murmures, l’amour naissait.

D’autres soirs passèrent. Jusqu’au soir ultime. 

 

Tric Trac... l’amourTric Trac

Il est tôt. Son amant mystérieux n’est pas encore là. C’est le moment ou jamais, il faut fuir et le rejoindre à tout prix !

Princess Jing traverse la Salle des Paravents, immense pièce marbrée de couleurs célestes, parsemée d’un nombre incroyable de paravents richement décorés. Son amant est quelque part au bout de ce labyrinthe empli de dangers. 

Des reflets de lumières menaçent la quête sentimentale de Princess Jing. Les porteurs de miroirs veillent. Elle connaissait bien ces hommes qui, faisant mine de s’occuper du mobilier du Palais, surveillaient autant ses résidents que les gardes eux-mêmes. Mais elle a tout prévu.

À quelques mètres d’elle, sa servante voile son beau visage avec un manteau de velour et part pour dissiper la présence de la princesse.

Princess Jing parviendra-t-elle à retrouver son bien-aimé qu’elle n’a jamais vu ?

Guidée par son amour, la princesse pourra aussi compter sur les animaux fantastiques. La personnalité de son amant est aussi forte que les animaux mystiques du renard, de la chouette et du héron. Chaque son, chaque murmure, chaque figure fantastique croisée au détour des paravents, dans le tourbillon de son périple, lui indiquera vers quel garde se diriger.

Ce qu’ignore Princess Jing, c’est qu’au même instant, à l’opposé de la Cité Interdite, sa soeur, Princess Fang, vît la même histoire.

 

Un jeu esthétique avec une thématique forteTric Trac

Ainsi, Princess Jing est une histoire d’amour sans préjugés où vous voyagerez dans le palais de la Chine ancestrale au nom d’un sentiment noble. 

Les miroirs, reflet des désirs des princesses, trahissent autant leur présence que leur envie de vaincre les dictats. Chaque ligne de paravents franchie renforce un peu plus les sentiments des princesses se rapprochant de leur être chéri.

Le travail magnifique de Naïade pour les illustrations renforce l’aspect précieux de ce jeu qui s’adresse autant aux experts qu’aux familles et amis. Les pièces sont d’une grande qualité et ont nécessité un travail de design efficace qui en fait un objet esthétique à part entière. 

 

Princess Jing, c’est une invitation à l’expérience esthétique avec un gameplay accessible et subtile qui fera ressortir le stratège qui est en vous. Rendez-vous le vendredi 23 février dans votre boutique préférée !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Princess Jing
Princess Jing
Par Roberto Fraga
Illustré par Naïade
2 8+ 30´

Commentaires

Default