Docteur Mops

Pandémie : Contagion ou comment tout savoir avant sa parution

Pandémie : Contagion ou comment tout savoir avant sa parution

Default

Filosofia l’annonce pour fin septembre. La rentrée sera donc le moment de l’extinction de la race humaine ou du moins la disparition de nombre des plus grandes villes de la planète. Oui je me suis muni d’un gong et d’une toge et je vous annonce la fin du mooooooonde !!

Deux possibilités s’offrent à vous. Penser que je suis fou à lier (et cela n’empêche pas la seconde alternative) soit je fais encore mon malin. Parce que franchement, la fin du monde n’est pas un sujet très réjouissant. En fait, c’est bien une astuce. Car ce que vous propose, avec « Pandémie : Contagion », n’est pas de vous imposer le camp des victimes mais de rentrer dans la peau d’un puissant virus dévastateur ! Le tueur c’est nous !

Default

Vous vous souvenez très certainement de « Pandémie » qui a marqué les esprits ces derniers temps. Pourtant cela n’avait rien de forcément évident. Si le thème de « Contagion » est assurément second degré, celui de « Pandémie » est assurément effrayant, l’aspect du jeu est très sobre et malgré que les jeux coopératifs bénéficient d’un regard aimable, il n’est pas évident de s’en sortir victorieux surtout dans les premières parties.

Malgré ce qui aurait pu passer pour quelques embuches, un bon jeu sait se faire remarquer et la pandémie fit ce qu’elle sait le mieux faire : se répandre chez les joueurs mais cette fois pour leur donner chalenge et plaisir.

Default

« Contagion » serait donc une extension ? Mais alors pas du tout ! D’ailleurs ce n’est pas même pas le même auteur. Il s’agit en réalité d’une véritable nouveauté signée Carey Grayson avec des règles complètement différentes et une différence de taille puisque nous serons ici dans cet bon vieux esprit compétitif et chacun pour soi et que le meilleur gagne.

« Contagion » est-il juste un coup marketing pour profiter de la bonne aura de « Pandémie ». Pas seulement ! Nous allons bien évoluer dans le même univers de jeu avec ces pandémies terribles qui menacent l’humanité mais cette fois ci nous serons du côté des petites bêtes vilaines. Dans « Contagion » notre objectif, à défaut de faire disparaître la race humaine, est d’en tuer le plus possible. Oui c’est très cynique. Vous serez prévenu.

D’une taille plus modeste que son inspirateur « Contagion » est un jeu plus léger et rapide. L’objectif est de marquer le plus de points en tuant le plus de monde dans différentes villes avec un système de majorité. Il faudra savoir aussi muter car, si dans « Pandémie » le jeu luttait contre les joueurs par ses virus, ici ce sont les vilains chercheurs de l’OMS qui n’arrêteront pas d’essayer de nous éradiquer.

Default

Chaque joueur va d’abord recevoir un plateau individuel qui représente en quelque sorte sa feuille de personnage.

En bas, dans une boîte de Pétri, les petits cubes qui représentent nos bons petits gars prêt à se faufiler dans tous les trous de ces nigauds de mammifères à deux pattes.

Sur le côté un petit récapitulatif de ce qu’on fait dans le jeu pour mémoire et en haut nos trois caractéristiques.

  • Un virus possède un taux d’Incubation. L’Incubation sert à savoir combien nous pourrons piocher de cartes dans un tour. Bien sûr, plus on pioche plus on a de choix pour se répandre.
  • Vient ensuite notre degré d’Infection. Ceci représente le nombre de cubes que nous allons pouvoir placer sur un lieu quand on l’infecte. Vous imaginez bien que dans un jeu de majorité, plus c’est haut ; mieux c’est.
  • Enfin la résistance est ce qui va nous permettre de résister ou d’atténuer les vilains vaccins et autres remèdes que mettent régulièrement en place les médecins de l’OMS. Nous allons découvrir que les fameux virus qui nous terrifiaient dans « Pandémie » n’ont pas forcément la vie si facile. Question de point de vue non ?

Default

Une fois que nous sommes bien dans la peau de notre virus préféré ; nous allons piocher des cartes représentant différentes grandes villes du monde. Ha ! Des proies !

Chaque ville en fonction de sa localisation géographique est d’une couleur particulière.

Vous êtes prêts ? On infecte !

À notre tour nous allons pouvoir effectuer 2 actions parmi les 3 possibles du jeu.

  • La principale de ces actions est d’infecter. On regarde quelles villes sont disponibles et leurs couleurs. Pour infecter une nouvelle ville, on doit joueur 2 cartes de la couleur correspondante de sa main. (on peut utiliser 2 cartes de n’importe quelle couleur comme joker pour une couleur qui nous manque).

Ensuite nous posons sur la carte Ville autant de nos cubes que notre score d’Infection.

Si nous surinfectons une ville que nous avons déjà contaminée, c’est plus simple et il suffira de jouer une seule carte de la bonne couleur.

  • La deuxième action, puisque nous avons vu que nous allons vider notre main de cartes, est donc de pouvoir en piocher de nouvelles. Il suffit alors de piocher autant de cartes que notre score d’Incubation. Attention ! Nous sommes limités à 9 cartes en main. On pourra se défausser si besoin et ne garder que les meilleures cartes en cas de surplus.
  • La troisième action est de muter pour devenir plus costaud. On peut ainsi augmenter son score d’Incubation pour piocher plus, son score d’Infection pour poser plus de cubes et son score de Résistance… pour mieux résister. Pour payer, on défaussera le nombre requis de cartes de sa main. Par exemple pour passer d’un score de 2 à 3, il faudra défausser 3 cartes (de n’importe quelle couleur). On ne peut grimper que d’un niveau à chaque fois.

Default

Événements et OMS

Au début de chaque tour, on prendra connaissance de la première carte du paquet événement. Nous aurons préalablement préparé ce paquet de telle sorte que les cartes OMS arrivent toujours après 3 cartes Événement.

Les Événements sont de diverses sortes favorables ou non et affectent tous les joueurs. Les cartes OMS représentent les efforts des misérables humains pour se défendre contre nous. En général ce n’est pas très bon pour nous. Cela pourra par exemple nous affaiblir en faisant baisser nos différents scores. Si une carte nous fait, par exemple, baisser notre score d’Incubation de 3 et que nous possédons 2 en résistance ; nous ne le baisserons alors que de 1 grâce à notre santé de fer. Souvent, dans les premières parties, les joueurs auront tendance à négliger cette caractéristique. C’est sans compter sur ces méchants chercheurs qui veulent nous réduire à néant. Tous les virus expérimentés savent à quoi s’en tenir !

Tout ça c’est bien mais comment je gagne ?

  • Parfois les cartes Événements sont dotées d’un symboles « Tête de mort » brrr ! C’est le moment de compter ses morts. Pour chaque ville, le joueur majoritaire marquera le plus petit chiffre indiqué sur la ville. C’est un décompte intermédiaire qui peut arriver n’importe quand donc à ne pas négliger.
  • Quand un joueur pose des cubes sur une ville et que le total de tous les cubes posés égalent ou dépassent le plus gros chiffre (population) : tout le monde est moooooort ! Le joueur majoritaire marque en points la valeur du plus gros chiffre, le deuxième le deuxième et le troisième le plus petit. Les autres rien !

Donc les villes peuvent disparaître. D’autre feront leur apparition telles de nouvelles proies appétissantes mais cela sera indiqué sur les cartes Événements.

DefaultDefault

Ça se termine quand tout le mort est kaput ?

Non. Les humains sont quand même assez résistants. La partie prend fin quand un pioche la dernière carte OMS où quand il ne reste plus que 2 villes visibles sur la table.

On fait alors un petit décompte des morts sur ces deux villes puis on regarde qui est le plus avancé sur la piste de score général. C’est le plus mortel de tous les virus !

Je grois que j'ai attrabé un rhube...

Dans un format assez proche de l’excellentissime « Blue Prints » chez le même éditeur, ce « Pandémie : Contagion » viendra compléter une game de jeu intermédiaire. Rapide à jouer et d’apprentissage mais avec un peu de réflexion quand même.

On pourrait penser que muter pour améliorer ses scores est la première chose à faire. C’est en effet une bonne idée mais pendant ce temps là si vous petits concurrents infectent toutes les villes vous aurez l’air malin en fin de partie. Sûr que vous serez le virus le plus évolué mais pas le plus mortel. Mais alors ? Il faut donc faire l’impasse et se précipiter sur les villes ? Non plus ; c’est pour ça que le jeu est bien. Il faudra doser les moments où on s’améliore et ceux où l’on tue.

Piocher des cartes reste toujours une bonne idée. À moins que les cartes OMS soient très méchantes et dans ce cas mieux vaut renforcer sa Résistance. Bref les conditions sont différentes à chaque partie. Même si chacun joue dans son coin, il faut toujours avoir l’œil sur ses camarades pour ne pas se faire distancer. C’est un jeu opportuniste.

Si vous n’avez jamais joué à « Pandémie » et que « Contagion » vous tente, soyez rassuré, les deux jeux sont en réalité complètement autonome et ne partagent en commun que le thème. Je vous le conseille sans retenue.

Default


Pandemie : Contagion
Un jeu de Carey Grayson
Illustré par Chris Quilliams
Publié par Filosofia
2 à 5 joueurs
A partir de 14 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 20,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Pandémie
Pandémie
Par Matt Leacock
Illustré par Chris Quilliams
2-4 14+ 45´

Commentaires (7)

Default
liferboy
liferboy

Les cartes ressemblent quand même abusément à celles de Pandémie, non ? Sinon excellent concept. Sur iphone il y a The Plague qui est similaire...

Filosofia
Filosofia

@liferboy

Effectivement, Contagion est complètement dans la gamme Pandémie et c'est bien l'effet recherché et assumé… mais non pour abuser qui que ce soit, loin s'en faut… enfin, j'espère ;)

Sinon, entièrement d'accord avec vous, le concept est excellent et ce serait un honneur que de pouvoir vous faire découvrir ce jeu, vent frais ludique fort agréable :)

tiarchoaribreizh

Si tu le loupes au PEL, teste le au Festival Ludique EURopéen du jeudi 14 au mercredi 20 août 2014

Saint Nicolas de Redon (44)

LAuCoBa57
LAuCoBa57

Moi qui ne connaissais Pandémie que de nom (je n'y ai jamais joué) je pense me laisser tenter par celui-ci !

ThierryLefranc

Rah ! PEL...

Dod
Dod

Raté à PEL, mais a l'air excellent! ;)

duinhir
duinhir

Essayé à PEL, c'est excellent