Mister Jamie

Mythic Battles: Pantheon

Mythic Battles: Pantheon

Beaucoup de discussions ont eu lieu autour d’un projet récent. Le jeu dont il est question a déjà été édité mais il est censé être renouvelé par l’arrivée de figurines, de nouvelles illustrations et un nouveau style de jeu. Pourtant peu d’informations nous sont parvenues… jusqu’à aujourd’hui ! Alors, cette nouvelle mouture de Mythic Battles, ça donne quoi ?

4647401eb45fd5e1da8cff5960190164dee9.jpe

 

The Myth

Eh bien, Mythic Battles fut d’abord un jeu publié en 2012 par Play & Win, créé par Benoit Vogt, illustré par Loïc Muzy et distribué par iello. Dans cette première version, vous contrôliez des armées dans une Grèce antique mythique peuplée de héros et de monstres. Elle se jouait comme un jeu de stratégie, avec des unités qui se déplaçaient sur un champ de bataille quadrillé. Ces unités s’activaient en jouant une carte de votre main pendant votre tour, les cartes étant piochées dans un deck constitué préalablement. Les cartes Art de la Guerre, inclues dans le deck, vous permettaient d’activer plus d’une unité par tour et les jetons de Pouvoir, obtenus en défaussant des cartes d’activation pour « prier » et obtenir de la puissance, vous permettaient de déclencher les capacités spéciales de chaque unité. Les combats se résolvaient grâce à un système de dés original, qui fonctionnait très bien et vous permettait de parfaitement ressentir la différence entre les monstres puissants et les unités d’infanterie de base, sans qu’aucun des deux ne soit pourtant lésé.

 

6a8ce20ee6bd31eb11bc4dcf28dad10334d6.jpe

 

Le jeu fut plutôt bien accueilli, avec de bonnes critiques et de bonnes notes (7,5 ici sur Tric Trac, 7,2 sur BGG), mais souffrait de certains défauts qui ont limité son potentiel. À commencer par le matériel lui-même : les unités étaient représentées sous la forme de jetons là où des figurines auraient été tellement plus immersives et auraient animé le champ de bataille de manière bien plus impressionnante et ce, malgré la qualité indéniable des illustrations de Loïc Muzy. L’autre frein se trouvait dans l’ergonomie du jeu. Les points de vie de chaque unité étaient représentés par des decks de cartes et chaque fois que l’unité encaissait des dégâts, vous mettiez les cartes sous le deck. Cela représentait la perte (et parfois le gain) de puissance et de capacités subie par l’unité au fur et à mesure qu’elle perdait ses points de vie. Une sorte de calepin un peu archaïque. Mais ce système prenait beaucoup plus de temps qu’un calepin, aussi bien dans son installation que dans son utilisation. De plus, les différentes unités d’un même type avaient chacune une illustration unique, reliée à un jeton pas toujours facile à identifier… D’une manière générale, la gestion des unités du jeu n’étaient pas très lisible ni très pratique, et augmentait considérablement la durée d’installation, de temps de jeu, et de rangement.

 

Default   Default

 

Cela étant dit, le jeu s’est suffisamment bien vendu (il a été rapidement épuisé) pour justifier plusieurs extensions et, à ce jour, il a toujours son public de joueurs fidèles. Alors pourquoi cette remise à jour ? Eh bien parce que, très honnêtement, il y a beaucoup de potentiel dans ce jeu, dans ce système… un potentiel inexploité.

 

Un nouveau départ

Le thème et l’univers, la Grèce antique, est quelque chose qui parle à tout le monde : Léonidas, les Spartiates, Cerbère, Zeus... C’est un mythe puissant et évocateur que la majorité des joueurs et des fans de fantasy est à même d’apprécier. Cela étant dit, ce n’est pas non plus quelque chose qui n'a jamais été fait auparavant, alors pourquoi ne pas reprendre la base et aller cette fois un peu plus loin, vers quelque chose de plus sombre, plus « God of War-esque » si je peux me permettre ?

 

Mythic Battles: Pantheon se déroule quelque temps après le premier jeu. L'histoire exacte n'a pas encore été complètement fixée, mais en voici les bases :

 

Héra, exaspérée des infidélités de Zeus, a décidé de prendre sa revanche en libérant les Titans sur l'Olympe. Dans la bataille titanesque qui s’en est suivie, la puissance libérée par les combattants s’est concentrée puis enflammée dans une combustion inouïe qui a ravagé la Terre. Dans la déflagration qui s’est produite, les dieux les plus faibles ont été annihilés, réduits à l’état de petits fragments de l’essence qui constituait leur être. Les plus forts ont pu résister à l'anéantissement total, mais même leur puissance prodigieuse ne pouvait les sauver complètement. Lorsque les survivants tombèrent du mont dévasté, une partie de leur énergie et les restes de ceux qui n’avaient pas survécu furent dispersés aux quatre coins d’un monde désormais brisé.

 

DefaultDefault

Zeus and Ares by Stefan Kopinski

 

Quand ils se réveillèrent, les dieux réalisèrent qu’ils n’étaient plus que l’ombre de ce qu’ils avaient été. Ils restaient vigoureux, plus forts que n’importe quel mortel encore présent sur ce monde d’apocalypse, mais ils n’étaient plus Tout-Puissants, ils avaient perdu leur immortalité. Ils pouvaient tous « sentir » les fragments d’essence divine éparpillés à la surface du monde qui pouvaient, s’ils étaient collectés, leur permettre de retrouver leur grandeur d’antan, et même, s’ils parvenaient à en amasser suffisamment, de prendre la tête d’un nouveau Panthéon, remodelé à leur image.

 

       Default     Default

Athena and Hades by Stefan Kopinski

 

Le monde qui les entourait avait souffert tout autant qu’eux. La puissance dégagée durant la bataille épique avait déclenché un cataclysme et transformé les magnifiques paysages de la Grèce en une terre dévastée. Athènes était en flammes, la Crète avait été submergée par les vagues colossales des mers tumultueuses et même l'immortel Mont Olympe, brisé, n’était plus qu’une ruine recouverte des cendres de son ancienne gloire. Cet événement n’avait pas seulement affecté les royaumes mortels, il avait aussi touché le royaume des ombres, entraînant un afflux d’âmes le long du fleuve Styx. Cela aurait pû n’être que la seule conséquence du cataclysme sur les Enfers… Mais ce ne fut pas le cas. 

Hadès, ayant comme les autres dieux perdu sa Toute-Puissance, ne pouvait plus dominer les Monde des Ombres. Les portes des Enfers n’étant plus surveillées et bien que le Styx empêche les âmes les plus faibles de rejoindre le monde des vivants, les guerriers les plus forts, les héros les plus puissants et les monstres les plus vicieux ont réussi à remonter le fleuve infernal et sont de retour parmi les mortels.

 

Default   Default

Cerberus and The Minotaur by Stefan Kopinski

 

Tandis qu’une nouvelle lutte de pouvoir éclate, les dieux rassemblent à leur côté des mortels survivants, des héros revenus d’entre les morts et des monstres ressuscités dans leur quête des fragments de leur pouvoir perdu.

 

Default

The Ruined Temple Map by Georges Cl4renko

 

Dans Mythic Battles: Panthéon, ce sont ces affrontements entre bandes guerrières, dans une Grèce antique post-apocalyptique, qui sont le point central du jeu. Choisissez votre Dieu, réunissez vos combattants lors d’un draft et menez la bataille avec la force et le soutien des êtres les plus puissants de la mythologie grecque.

 

Default

Hell Warrior and Hercules, sculpted by Stephane Simon

 

Il y a tant de choses à dire sur ce jeu, je suis impatient de tout vous raconter, mais pour éviter toute surcharge sensorielle, je vais espacer les informations à travers une série d'articles qui vous guideront dans le jeu de A à Z, Arès à Zeus ! Avant cela cependant, voici peut-être la chose la plus importante que vous devez savoir pour bien appréhender ce projet.

 

80c7f3de8c99ca870ac461f90b096fe8d488.jpe

Spartans, Sculpted by Stephane Simon, painted by Vladd Lion

 

Benoit Vogt ne va pas publier cette nouvelle édition avec sa société Play & Win. Au lieu de cela, il a décidé de s’associer avec des spécialistes pour vraiment aider Mythic Battles à atteindre son plein potentiel.

 

Default

 

Oui, vous avez bien lu, Mythic Battles sera le prochain jeu porté par Monolith, après son jeu de plateau CONAN de tous les records !

 

Avant d’aller plus loin, il est important de préciser que la campagne Mythic Battles ne commencera pas tant que les backers n’auront pas reçu la première vague de produits du projet Conan.

 

Qu’est-ce que tout cela va apporter à Mythic Battles ? Cela signifie beaucoup de ressources : les meilleurs illustrateurs, les meilleurs sculpteurs, un grand nombre d’auteurs de jeu en guest star (y compris Frédéric Henry, l’auteur de Conan)… ça va être une sacrée virée et je serai bien entendu à vos côtés pour vous guider durant tout ce temps !

 

D'ici là, voici un petit avant-goût visuel de ce qui vous attend !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cette vidéo

Mythic Battles: Pantheon
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
Conan
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (25)

Default
6gale
6gale
Ce qui m’intéresse le plus dans cette nouvelle mouture de Mythic Battles, à part la mécanique, les figs. et le nouveau contexte, c'est le fait de jouer avec des zones, ce qui change des hexagones ou carrés habituels. Je suis curieux de voir cela.
LeonidasVesperini
Effectivement, le fait de jouer sur des zones change beaucoup de choses. Déjà, ça rend le jeu plus immersif. Plutôt que d'être alignées en rangs d'oignons, chacun dans son carré, les figurines sont toutes ensemble dans la zone, se faisant face sur le champ de bataille. Dans de grandes zones, les déplacements sont plus rapides, plus instinctifs (on se déplace de 1 ou 2 zones en général, alors qu'on parcourait beaucoup plus de cases avant). Et malgré tout, on continue à réfléchir, à calculer la portée, les figurines qu'on peut atteindre, le meilleur chemin pour y arriver... Ca reste calculatrice, mais plus immersif et plus fun. Vous verrez bientôt !
6gale
6gale
Je connais Escape en version magazine (kiosques), pas la version boîte. C'est un très bon jeu pour amener le public vers le jeu avec figurines.
LeonidasVesperini
Oui, c'est une très bonne passerelle vers le jeu de figurines ! J'ai initié mon propre fils (10 ans à l'époque) grâce à ce jeu. Depuis, il est rôdé !
6gale
6gale
Merci Monsieur Vesperini. Je lis Ravage depuis le numéro 1 et apprécie tout le travail que vous avez effectué dans le monde du jeu avec figurines. Un seul regret, que le "projet incursion", n'est pas vu le jour... ;)
LeonidasVesperini
Merci, 6gale, c'est très gentil ! Le projet Incursion a vraiment failli se faire, il s'en est fallu de très peu ! Nous avons néanmoins tenté un jeu de plateau en kiosques avec Escape, je ne sais pas si vous avez suivi. Et ça avait très, très bien marché. Nul doute qu'Incursion aurait cartonné, quand on connaît la qualité des mécaniques de jeu. :)
6gale
6gale
Idem AzardG et Thierry, je vais attendre la sortie boutique. Bonne chance.
LeonidasVesperini
Merci ! Si tout se passe bien, elle arrivera, et sera bien. Nous testons énormément avec la version "boutique" du jeu, pour que toutes les unités soient parfaitement équilibrées. Pour les unités supplémentaires éventuellement débloquées par les Stretch Goals, nous ferons appel à un grand nombre de volontaires (j'ai reçu déjà énormément de propositions). Ces autres unités seront peut-être commercialisées par la suite. Tout cela remet à longtemps, mais c'est pour vous dire que votre intérêt nous touche, même si vous ne passez pas par la case KS.
ThierryLefranc
Bonjour ,
Intéressé également mais j'attendrais la sortie boutique.

Cordialement.
LeonidasVesperini
Merci pour ton intérêt !
X-Ray
X-Ray
J'étais à 2 doigts de craquer au moment de la sortie de la V1, je vais suivre cette V2 avec beaucoup d'attention !
LeonidasVesperini
Justement, qu'est-ce qui, au final, a fait que tu n'as pas craqué sur la V1 ? Merci pour l'intérêt que tu portes à cette nouvelle version. :)
Chips
Chips
Je n'avais pas pris la première édition à cause de ce fameux système de "calepin", qui semblait un peu lourd, et de la lisibilité globale du jeu. Dans la catégorie 'affrontement rapide et stratégique à 2' je lui ai du coup préféré Summoner Wars. Je ne demande qu'à voir cette nouvelle version de MB pour être convaincu !
LeonidasVesperini
Tu verras bientôt qu'on a trouvé une solution beaucoup plus ergonomique et rapide à installer que l'ancien système, tout en conservant l'originalité du système de blessures des unités, dont les capacités diminuent au fur et à mesure qu'elles subissent des dégâts. J'adore Summoner Wars, et Mythic Battles entre un peu dans cette catégorie, et celle de BattleLore. Mais le jeu peut se jouer de 2 à 4, et reste tout aussi intéressant (et pas plus long) quel que soit le nombre de joueurs.
AzardG
AzardG
Projet intéressant (depuis le temps que l'on dit qu'il faudrait des figs à mythic battles !), mais je trouve dommage que cela passe par kickstarter. Je comprends bien que l'abscence de prise de risque rassure les auteurs et éditeurs, mais ça devient un peu une solution de facilité pour beaucoup de projets... Si encore il avait s'agit uniquement de set de figurines pour remplacer les tokens du jeu originel, j'aurais pu comprendre, mais il est ici a priori question d'un véritable reboot, avec ce que ça sous entend en terme de changements de règles, d'univers, etc. Bref, un projet qui m'intéresse, mais j'attendrai plutôt qu'il sorte en magasin !
Mister Jamie
Mister Jamie
Il y aura plus d'infos bientôt mais sache que, même si l’âme et certains mécaniques du jeu restent, nous avons affaire a une bête totalement différent dans l'ensemble.

L'ampleur de ce projet nécessite qu'il passe par Kickstarter car sans, il n'est pas faisable. Ce n'est qu'une avant gout mais bien vous verrez ce que nous avons en tête pour ce jeu ;)
LeonidasVesperini
Merci pour ton commentaire, AzardG. On est tous d'accord sur ce point, Mythic Battles se devait d'avoir des figurines. Pourquoi passe-t-on par Kickstarter ? Tout simplement parce qu'un projet de cette ampleur ne pourrait pas voir le jour sans cela. Impossible de prévoir un "gros" jeu de figurines tel que celui-ci en le commercialisant directement en magasin, le prix public final du produit serait absolument prohibitif. C'est bien parce qu'on passe par Kickstarter qu'un "gros" jeu Mythic Battles avec figurines pourra voir le jour, et on va profiter de ce qu'on peut proposer grâce à KS pour offrir un matériel exceptionnel. Grâce à cela et si le KS fonctionne bien, le jeu qui sortira en boutiques aura beaucoup plus de matériel, beaucoup plus de figurines que si on avait tenté directement la sortie boutiques, sans passer par la case KS. Cela dit, la version "boutique" du jeu sera une version largement allégée par rapport à celle que les backers pourront avoir durant la campagne KS. Sinon, tu as raison, c'est plus un reboot plutôt qu'une simple mise à jour du premier jeu.
Quant aux risques, ils existent aussi, même en passant par Kickstarter. L'investissement initial pour ce type de projet est gigantesque, et on n'a jamais l'assurance qu'un projet va marcher. Au final, on risque beaucoup plus que si on passait par les boutiques, dont l'investissement initial est bien moins élevé.
Mais si tout se passe bien, tu pourras effectivement avoir le jeu en magasin ! :)
fred henry
fred henry
Salut. Je me permets juste d intervenir sur la notion d absence de prise de risque.
Sur MB nous allons dépenser 300 000 Euros AVANT le KS.
Dans le circuit classique je rappelle quand meme que, comme sur KS, les éditeurs ne lancent la production qu APRES que les distributeurs ne l ait commandé et payé... comme sur KS. La seule différence est la nature du client qui précommande (distributeur dans un cas, client dinal dans l autre). Par contre, dans le circuit classique, je ne connais pas un seul éditeur qui a "les couilles" de poser 1/3 de million d euros avant la moindre commande.
AzardG
AzardG
Je comprend bien vos arguments. C'est simplement que j'ai cette image un peu naïve de kickstarter comme d'un tremplin pour des créateurs indépendants, et d'une chance de faire face aux productions plus importantes. Je ne critique pas le modèle, c'est juste que je m'étonne d'y retrouver tant de noms connus qui, a priori, n'ont pas besoin de financement participatif. Je peux citer pêle mêle Cthulu 7, In nomine satanis, toute la gamme des queens game, mare nostrum, fief, zombicide 2 et 3 (le 1 d'accord, mais maintenant, c'est une marque...). Bref, tout un tas de titres connus et reconnus qui font malheureusement beaucoup d'ombre aux productions plus modestes. Après, j'avoue ne pas connaitre tous les tenants et aboutissants de ce système, et loin de moi l'envie de lancer un débat sur la chose. J'ai été parmi les premiers à me jeter sur des titres exclusifs comme conan ou le 7e continent, donc je suis pour kickstarter. Et il y a quand même de (fortes) chances pour que je me fasse hypper par cette nouvelle formule de mythic battle (faible que je suis...). C'est juste que j'aurai préférer le voir passer par le circuit du jeu de plateau traditionnel, et le découvrir dans ma boutique, plutôt que l'acheter sur internet. Je grogne, mais je suis content quand même, hein !
LeonidasVesperini
Je comprends tes arguments et ta position "idéaliste" ! :)
Il est vrai qu'à l'origine, Kickstarter était bien cette plateforme qui pouvait servir de tremplin pour les créateurs indépendants, qui pouvaient faire naître leur projet en mettant directement à contribution le public qu'ils visaient et en amont. C'est de moins en moins le cas, il faut le reconnaître. Kickstarter est devenu autre chose. Kickstarter s'est professionnalisé et est en train de prendre une place qui n'est plus celle pour laquelle il avait été créé à l'origine. C'est une évolution inévitable, qu'on peut aimer ou pas, mais c'est un fait. Nous sommes dans ce modèle, non pas pour pénaliser les "petits projets", les boutiques ou les distributeurs. Mais tout simplement parce que c'est le modèle le plus adapté pour les jeux que nous aimons, et aussi, parce que c'est un modèle qui offre le meilleur deal à la fois aux clients (qui peuvent ainsi avoir un matériel exceptionnel pour le prix payé) et à l'éditeur, qui fait plus de marge (pour l'instant), même s'il doit investir beaucoup plus que pour les modèles de distribution "classiques" (je le mets entre guillemets, car il n'est pas impossible que le modèle de distribution classique devienne un jour le modèle KS, en tout cas pour ce type de jeux). C'est un débat très intéressant, que tu peux retrouver sur les fils de discussion de Tric Trac !
Content que tu sois content, finalement ! De notre côté, nous allons tout faire pour te faire craquer ! lol !!!
Nemesis
Nemesis
La première version est vraiment très sympa, mais c'est vrai qu'il n'était pas très facile de distinguer chaque version des unités en raison de concepts et de couleurs trop similaires. Assurément, des figurines ne seront pas de trop !
Petit bémol cependant ; j'aime beaucoup Stefan Kopinski, mais je trouve que le trait, l'ambiance et l'âme des dessins de Loïc Muzy dans la V1 collent bien plus à l'esprit du jeu. Et peut-être même plus à l'esprit "post-apocalyptique" de cette V2.
Par contre, George Clarenko sur les plateaux, y a pas mieux !
Pour ce qui concerne les figurines de Stéphane Simon, je les trouve jolies, mais pas transcendantes, en comparaison de ce qui a été fait sur Conan, justement, ou sur Blood Rage, par le studio Mc Vey. Mais il est peut-être un peu tôt pour juger de la qualité finale du produit.
Quoi qu'il en soit, je l'attends de pied ferme celui-ci !
LeonidasVesperini
Tu verras effectivement que jouer avec des figurines change tout dans le plaisir de jeu et dans l'immersion, jamais tu ne te poses la question de savoir où se trouve telle ou telle unité, et elles sont beaucoup plus "réelles" sur le plateau de jeu. Stefan Kopinski est un artiste majeur, et il a sa vision du background, qui lui a été décrit exactement de la même façon qu'à Loïc Muzy. Il a voulu, peut-être, faire en sorte que les Dieux soient très reconnaissables, jouer sur l'imagerie populaire. Tu verras avec ses autres travaux à venir qu'il peut aussi se "lâcher". Cela dit, nous adorons tous Loïc Muzy, et il fait partie de l'équipe artistique, au même titre que Stefan Kopinski. Non seulement ses dessins de la première édition sont repris en grande partie, mais en plus (bonne nouvelle !), il travaille depuis peu sur de nouveaux concepts ! Il est motivé par cette nouvelle édition et le fait que cela devienne un jeu avec des figurines (c'est un grand fan de figurines depuis toujours). Merci pour George Clarenko, je partage totalement ton avis !
Moi, j'adore Stéphane Simon, et nous essayons de donner de la cohérence à la gamme. Nous intégrons, dès le départ, le fait que les figurines seront en plastique. D'autres sculpteurs se sont joints à l'équipe, dont Yannick Hennebo, Viktor Dragosani, et bien d'autres dont les noms seront révélés bientôt !
Merci pour ton retour et ton enthousiasme. :)
Lucky30
Lucky30
Avant d'acheté la première mouture du jeu j'avais dit, et je n'étais pas le seul je pense, qu'il manquait réellement des figs pour Mythic battle, un peu comme pour un beau jeu d'échec. Je suis donc d'accord avec ce qui est dit ici.

Mais voilà je possède, comme d'autre, déjà le jeu et son concept et personnellement je ne rachèterai pas une nouvelle mouture pour faire un presque doublon. J'aimerais bien par contre puisque des figs vont être créé que des figs pour le premier jeu soient proposées
LeonidasVesperini
Le nouveau jeu proposé va bien au-delà de ce qui a été fait dans la première version. Ce n'est pas juste "la première édition avec des figurines", c'est vraiment un nouveau jeu. Il y a autant de différences entre Mythic Battles et Mythic Battles: Pantheon, qu'entre BattleLore première et deuxième édition. Certes, la base du système qui fonctionnait si bien reste, mais il y a de nombreuses nouveautés, comme par exemple l'apparition des Dieux (chaque joueur contrôle un Dieu, sa pièce maîtresse, et drafte le reste de ses combattants). Le jeu a bénéficié aussi des retours de la première édition (en anglais et en français), et ce nouveau jeu est nous l'espérons plus direct, plus rapide, plus équilibré et plus immersif. Il bénéficie en outre de différents modes de jeu et pas seulement le mode affrontement. De plus, tout a été adapté à la nouvelle échelle tactique, qui est le fantassin 32mm (alors que l'ancienne échelle était stratégique, on jouait des dizaines de combattants pour chaque pion). Au lieu de jouer sur des cases carrées, on joue sur des zones qui peuvent contenir plusieurs figurines. Vous verrez (ici, sur Tric Trac notamment) de nombreux autres articles qui expliqueront chaque point en détail, et vous pourrez alors juger si cette nouvelle mouture apporte suffisamment par rapport à la première version que vous avez essayée et appréciée.