Lorenzo le Magnifique : L'interview de ses auteurs par son distributeur français, Atalia ...

Par Atalia-jeux

Publié le 30 juin 2017 • Lecture 5 min. •  3022 vues

Lorenzo le Magnifique : L'interview de ses auteurs par son distributeur français, Atalia ...

Après vous avoir présenté la semaine dernière les mécanismes de Lorenzo, le Magnifique, et, si vous suivez le web ludique, après de nombreux articles élogieux sur le jeu (sur Tric Trac même, mais aussi sur Vind'jeu, un monde de jeu, Ludovox, Techartgeek, jeux à thème ...), et maintenant que le jeu se trouve en boutiques (ou va arriver sous peu pour certaines d'entre elles), nous vous proposons une interview des auteurs, histoire de mieux connaitre ces derniers, mais aussi de passer le temps d'une petite lecture, de l'autre côté du rideau, dans les coulisses...

(ndlr : Cette interview a été faite en anglais, entre italiens, puis a été traduite en français, pour vous ;) )

 

Atalia. Bonjour. Pouvez-vous s'il vous plait vous présenter à nous ainsi qu'à ceux qui nous lisent, et nous dire quel fut le premier jeu (moderne) auquel vous ayez joué et quel est actuellement votre préféré  ?

Flaminia et Virginio. Nous sommes Flaminia et Virginio. Nous répondons ensemble car Flaminia ne maitrise pas l'anglais mais aussi parce que nous sommes un couple dans la vie ainsi que pour ce qui est des jeux. Nous créons des jeux ensembles (même si Flaminia dire qu'elle n'est qu'une assistante) et nous jouons ensembles avec un groupe de joueurs / auteurs / amis.

Virginio inventait des jeux depuis qu'il était tout petit (pas vraiment de bons jeux...) et Flaminia travaille en utilisant des jeux en tant qu'instruments éducatifs.

Nous avons fondé Acchittocca (Egizia, Leonardo da Vinci, Comuni, Ghost for sale) en 2001 avec  Stefano Luperto et Antonio Tinto.

Les premiers jeux qui nous ont marqué furent Subbuteo (pour Virginio) et Catane (pour Flaminia).

Nos jeux favoris sont La guerre de l'anneau (pour Virginio) et Lupus in Tabula (pour Flaminia).

dab87d39d186985ab56d78d3740afdb150b5.jpeSimone. Bonjour. Je m'appelle Simone, j'ai 40 ans et j'adore jouer et inventer des jeux depuis  que je suis enfant. Il y a 15 ans, j'ai commencé à créer des prototypes avec l'étrange intention de les publier et j'ai publié mon premier jeu en 2009. Malheureusement, personne ne m'a arrêté, donc, après le premier, j'ai publié d'autres jeux. J'ai commencé à collaborer avec  Cranio Creations en tant que développeur et maintenant j'essaie de transformer ce loisir fou en un travail à temps complet.

Atalia.Si vous deviez nous expliquer le principe de Lorenzo en deux phrases, que diriez-vous ? Et si vous ne deviez utiliser que trois adjectifs ?

 

Flaminia et Virginio. Lorenzo est de jeu de gestion dans lequel les joueurs développent leur domaine en faisant la conquête de territoires, en édifiant des bâtiments, en réalisant certains actes et en embauchant des personnages. C'est un jeu avec de nombreuses possibilités et une variété des parties (et des différentes manches du jeu) assurée. Les adjectifs que nous avons choisit sont : Stratégique, variable, profond. Mais nous avons hésité avec  : Magnifique, magnifique et magnifique ;)  !

Simone. Tendu, stratégique, intense.

 

Atalia. D'où vous est venue l'idée de la thématique du jeu ? Avez-vous une certaine passion pour l'Histoire et l'Italie de la Renaissance ?

Flaminia et Virginio. Oui, nous aimons beaucoup ce thème (Leonardo et Comuni possédaient déjà ce thème, et même l'idée originale de Grand Austria Hotel se déroulait dans l'Italie médiévale...).

Simone. J'adore l'Histoire italienne, mais moins que Virginio !

 

1691fa7e30ba096c202c7f12096c93576054.jpeAtalia. Vous avez travaillé avec une autre personne (un auteur) pour créer ce jeu. Comment vous répartissez-vous le travail  ? Chacun a t-il une tâche spécifique où est-ce que celà s'apparentait plus à une sorte de "pensée commune" ?

Flaminia et Virginio. L'idée initiale du jeu et ses premiers dévelopements venaient de nous. Puis, lorsque nous avons présenté le jeu à Cranio, Simone (qui est le développeur de Cranio) a fait de nombreux changements et a ajouté de nouvelles idées.

La version finale, je pense, est le bon résultat de beaucoup de travail et de négociation...

Simone. J'ai eu le jeu par Virginio et Flaminia pour l'évaluer pour Cranio et je l'ai adoré. Mais après plusieurs tests, j'ai  eu le sentiment qu'il pouvait être encore meilleur en lui ajoutant quelque chose. J'ai ajouté plus que ce que j'imaginais, mais le résultat semble bon.

 

Atalia. Combien de temps s'est-il passé entre le premier prototype de Lorenzo et sa version finale ? Quels furent les principaux changements et les évolutions les plus frappantes ?

cbd808450e633000f24db2c576c45f952d99.jpeFlaminia et Virginio. Pour la première version du jeu, il faut revenir 4 ans avant la sortie de ce dernier.

Dans la première version, la mécanique de sélection des actions n'était pas du placement d'ouvriers, mais un choix de cartes actions (assez similaire de celle de Dungeon Lords, mais également avec des forces variables basées sur trois dés communs à tous les joueurs).

Une autre idée pertinente de Simone furent l'ajout des leaders, qui sont des objectifs et des améliorations.

 

Simone. Le développement du jeu a pris autour de 8 mois. J'ai changé le mécanisme de sélection des actions, ajouté les leaders, les servants et la piste de foi et ai changé quelques pouvoirs de cartes. Nous avons ensuite composé ensembles les ajustements finaux (l'idée finale de l'excommunication vient de Virginio).

 

Atalia. Justement, plusieurs de vos jeux utilisent des dés de façon novatrice et ingénieuse. Est-ce une coïncidence ou est-ce une forme de travail sur laquelle pour focalisez, un outil que vous appréciez particulièrement ?

Flaminia et Virginio. Nous n'avons pas beaucoup utilisé les dés. Aucun de nos premiers jeux (sortis chez Acchittocca) n'en avaient.

L'autre jeu dans lequel nous avons utilisé des dés est Grand Austria Hotel (et Simone est un des auteurs de Marco Polo, utilisant également des dés).

Nous aimons les dés en tant qu'éléments apportant du variable, mais pas en tant qu'élément apportant de la chance à un plus qu'à un autre. Nous les apprécions donc en tant qu'éléments communs aux joueurs et non en tant qu'éléments personnels des joueurs. Simone pense probablement différemment ...

Simone. Dans Lorenzo et dans Gand Austria Hotel, le  mécanisme issu des dés provient de Virginio, mais je préfère bien plus que lui travailler sur celà. Dans un jeu, j'aime quand dans chaque manche les joueurs doivent s'adapter. Cela rend le jeu moins stratégique et plus fun !

 

Atalia. Si vous deviez créer une extension pour Lorenzo, préfèreriez-vous ajouter de nouvelles cartes et tuiles aux actuelles ou préfèreriez-vous créer un nouveau mécanisme additionnel ?

Flaminia et Virginio. Il y a actuellement une extension en cours, qui sortira pour le salon d'Essen. Il y a de nombreux nouveaux éléments : des cartes, des leaders, des pouvoirs individuels et de nouvelles ressources. Le système de jeu ne changera pas, mais les possibilités stratégiques vont être fortement étendues !

On pourra également jouer jusqu'à cinq joueurs...

4681b94e10915d7296a5d3ce55d002b890ab.jpe

Simone. Le jeu possède maintenant de nombreux éléments. Nous essayons donc d'ajouter de la variété dans les parties sans compliquer les règles.

 

Atalia. Avez-vous des anecdotes ou des faits amusants à raconter aux lecteurs de Tric Trac concernant Lorenzo  le Magnifique ?

Flaminia et Virginio. Pour revenir à notre passion du moyen-age, Lorenzo était le second jeu d'une trilogie : le premier était Comuni (XII° et XIII° siècles), publié en 2008, le second Signorie (XIV° siècle) et le troisième Principati (XV° siècle). Puisque Un autre jeu est sorti avant avec le nom de Signorie, le notre est devenu Lorenzo le Magnifique. Finalement, le troisième jeu devrait être publié avec un thème différent (le Portugal au XVI° siècle). donc, je pense que la trilogie médiévale italienne ne sera jamais achevée...

Simone. Comme le dit Virginio, le nom du jeu a été "volé" par un autre éditeur de jeux, donc, nous avons "volé" le nom d'un ancien prototype de notre ami Paolo Mori. (Nous lui avons demandé son accord avant, bien entendu).

 

Atalia. Quelque chose de plus à dire aux lecteurs de cette interview ?

Flaminia et Virginio. Nous profitons de cette tribune pour remercier les utilisateurs de Tric Trac, qui ont toujours bien accueillis nos jeux (car si nous ne maitrisons pas bien l'anglais, c'est encore moins le cas du français. Nous ne les avions donc pas encore remerciez...

Simone. J'espère qu'ils aimeront le jeu et son extension.


Atalia-jeux

Commentaires (3)

Default
PMM
PMM
Interview sympa. A faire plus souvent.
J'ai bien aime Egizia. Marco Polo est un de mes jeux favoris. Merci aux auteurs!
Atalia-jeux
Atalia-jeux
Oui, c'est ce qu'on s'est dit... on le refera pour d'autres jeux... on essaie de contacter Richard Garfield pour Chasseurs de Trésors, par exemple. N'hésitez pas à les partager ;-) !
Timi JeuxATheme
Timi JeuxATheme
Merci pour l'interview.
Mais oui....je n'avais pas fait le rapprochement...mais ce bon vieux Leonard De Vinci est l'oeuvre de 2 des auteurs de Lorenzo ! Tout s'explique! ;) (j'aimais beaucoup Leonardo Da Vinci dans ma jeunesse :) ).