20.100

Les extensions Ystari Part.4

Les extensions Ystari Part.4

Avant-dernier jeu Ystari concerné par une extension : "Sylla". Le jeu de Dominique Ehrhard, sorti lors du dernier salon d'Essen n'a sans doute pas eu le succès qu'il méritait. Reste à espérer pour lui que les cartes que contiendra la boîte d'extensions lui permettra de revenir dans la lumière.

Composée de 12 cartes, elle apportera deux nouveaux personnages, deux événements et un grand projet.

Le gladiateur rapporte du prestige et peut aussi servir comme un jeton vert en cas de crise. De son côté, le philosophe s'associe à un autre personnage pour en doubler l'effet.

Le tremblement de terre et la défaite militaire se gèrent respectivement grâce aux vestales et aux légionnaires. En cas d'échec, ce sont les mêmes qui sont retournés.

Le grand projet est le forum et il rapporte un jeton de chaque catégorie au joueur ayant amené le plus de voix.

Enfin, Ystari a glissé une carte permettant de distinguer clairement qui est le premier joueur.


> L'annonce chez Ystari


"Sylla"
un jeu de Dominique Ehrhard
pour 2 à 4 joueurs
chez Ystari Games
Disponible en boutique.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Sylla
Sylla
2-4 12+ 60´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (20)

Default
Prince-Baron
Prince-Baron

Même si je comprend que cela puisse en chagriner certains, depuis quand le respect de la cohérence historique est-elle synonyme de bon jeu?

Le jeu développe la curiosité ok, mais faut pas confondre jeu et livre d'histoire. Je joue d'abord pour me distraire et ensuite pour me cultiver (indirectement) pas l'inverse.

Karis
Karis

Ange :

Je crois savoir que le jeu a eu un autre thème par le passé, mais il nous est arrivé entre les mains avec un thème romain, et nous l'avons développé dans ce sens, sans raccrocher un thème mais au contraire en mettant en valeur le coté "intrigue politique".

Le raccrochage dans les branches et autres pseudo excuses flattent peut être une certaine "théorie du complot", mais en fait nous nous sommes contentés de faire un bon jeu, avec notre professionnalisme coutumier.

Par ailleurs, je crois bien que le jeu se termine sur un événement baptisé "avènement du christianisme" ce qui suffit pour moi à le dater sans pour autant se lancer dans des explications qui ne serviraient qu'à satisfaire une frange d'irréductibles (qui s'élève pour l'instant à 2 personne, dont vous).

Après pour se cultiver plus précisément, il y a des livres d'histoires, la vocation d'un jeu étant simplement de faire jouer (et peut être de donner envie d'ouvrir un tel livre). Mais bref, vous n'appréciez pas le jeu, on a compris...

Lau :

Pour l'instant c'est effectivement le plan : Sylla sera vendu à part en Allemagne...

Moriarty :

Merci pour le dernier commentaire. C'est effectivement exactement cela que nous avons tenté de faire...

lau
lau

Quoi qu'il en soit Sylla sera vraisemblablement à part en Allemagne (car distribué par Asmodée contrairement aux autres), et donc vendu séparément à Essen...

Je ne suis pas sur de comprendre. Il est question de la partie de l'extension qui concerne Sylla c'est bien ça ?

Parce que si c'est ça c'est une bonne nouvelle pour tout ce qui n'ont que Sylla. :-)

Moriarty
Moriarty

Affirmer qu'Ystari manque de professionnalisme c'est tout de même du gros humour troupier non? lol.

Sylla ne se veut pas une reconstitution historique pas plus que res publica mon jeu parmis les jeux, mais une plongée dans "l'intrigue " Romaine pour assurer sa survie en tant que membre d'une grande famille et celle de la Cité. l'importance du mécanisme du jeu est donc fondamentale et si l'on pouvait coller n'importe quel fonctionnement sur cette thématique il éxisterait des tas de "Sylla" développés par monsieur Reiner knizia ;-)

Grunt
Grunt

Et moi qui pensait que c'était sur la carte décadence que les gens allaient tiquer: vraiment y a plus de morale :P

Mais Sylla est pour moi un JEU de qualité, ne t'en déplaise ange. Pour la simulation historique, elle reste encore à inventer.

Reste que des mécanismes peuvent retranscrire ce qu'est Sylla: un jeu politique. Si le thème te bloque à ce point, bah tourne la page. Je ne comprends même pas pourquoi tu t'intéresses à une annonce sur l'extension.

Pour la remarque sur le manque de professionnalisme, je trouve que c'est insultant ces commentaires à l'emporte-pièce: Ystari n'a pas vertu à être parfait mais à essayer de faire de son mieux.

ange_tenebreux

=> Karis :

Je ne remets l'érudition de personne en cause :) Je sais que le sujet a été discuter maintes fois mais je ne peux laisser autant d'avis élogieux sur un jeu qui m'a tellement deçu.

Pour ce qui est de la mécanique, rien à dire impécable, ça tourne. On ne s'ennuie pas.

Par contre le thème ne colle pas du tout au jeu. On voit bien que qu'un mécanisme a été inventé et après on lui a cherché un habillage vendeur, sans prendre le temps de bien prendre en compte le contexte historique. En effet les règles et la description sur la boîtes parlent exclusivementde l'époque de Sylla et nullement d'une simulation plus longue. Alors après l'éditeur ou l'auteur, je ne sais pas, a dit que le jeu finissait au concil de Nicée pour se "rattrapper aux branches". Pour appuyer ce propos, premier tour évènement persécution de chrétiens, ah non en fait on peut pas massacrer de chrétiens en -80, mais on va persécuter ceux qui vont le devenir... Ca gâche tout on pouvait attendre un peu plus de professionnalisme de la ârt d'Ystari, d'autant que cet éditeur si on exclut Sylla, ne propose que des jeux de qualité.

=> Moriarty

dans le sens mécanique abstraite je voulais dire que c'est la mécanique qui a été trouvé et ensuite on lui trouvé un thème et non un thème choisi pour lequel on invente une mécanique qui le retranscrira ludiquement comme c'est le cas de Res Publica Romana, Dune, Fief 2, formle D, etc. Dans ce sens là pas d'erreur le mécanisme étant au sevice du thème. En effet on peut toujours changer le mécanisme qui ne colle pas avec une partie du thème plus facilement, que de changer l'histoire pour que ça colle à la mécanique.

Moriarty
Moriarty

Qu'une mécanique de jeu soit abstraite reste heureusement tout l'interet de passer quelques heures autours d'une table dans l'espoir de la maitriser. Un bon jeu me semble être celui qui arrive a nous offrir en plus de son fonctionnement une empathie avec son thème. Sylla de part son matériel, son interaction entre joueurs, ses évènements a traiter pour la grandeur de Rome et ses intrigues stratégiques ne peut que transporter au milieu des discussions du sénat et du bruit des charetiers de la plus grande ville du Monde antique. Avec un temps de jeu trés raisonnable .... franchement un petit bijou :-).

Seul regret ne pas pouvoir faire tinter les pièces au moment des achats comme dans la video sur TT tv lol .

Karis
Karis

Cher ange,

Désolé de heurter votre sublime érudition avec notre ignorance crasse :)

Plus sérieusement, ce sujet a déjà été discuté. Chrétiens et Ecclesia sont valorisés à la fin du jeu, soit aux alentours du concile de Nicée...

Cela dit, vous êtes dans le vrai, je crois qu'il vaut mieux que vous vous épargniez cet achat !

ange_tenebreux

Alors Sylla qui est un jeu avec une mécanique abstraite coller sur un thème, avec dedans :

"Nous sommes à l'époquede Sylla en -80 avant Jésus Christ et nous avons des... chrétiens et nous construisons une magnifique Eclesia."

Tout le plaisir de jouer a été gâché. Alors sortir une extention pour un tel jeu bof bof...

Karis
Karis

Merci à tous.

Je pense également que Sylla méritait plus de lumières, mais c'est même difficile d'avoir un simple avis de nos jours avec l'afflux constant des jeux. C'est comme ça...

Quoi qu'il en soit Sylla sera vraisemblablement à part en Allemagne (car distribué par Asmodée contrairement aux autres), et donc vendu séparément à Essen...