Fée Mumuz'

La genèse de "Singin' in the game!" et de "Fée Mumuz" (épisode 1 sur...?)

La genèse de "Singin' in the game!" et de "Fée Mumuz" (épisode 1 sur...?)

Bien le bonjour amis joueurs, mélomanes ou simples curieux!

 

Comme indiqué dans le titre, je m'en viens vous conter une histoire, mon histoire, tout du moins celle de la création de mon premier jeu et de la maison d'édition destinée à porter ce projet.

 

Mais avant de me lancer dans le vif du sujet: pourquoi écrire?

 

Ecrire est une de mes premières passions, j'ai donc assez naturellement cherché à ancrer mon aventure ludique sur le papier, histoire de pouvoir m'y replonger plus tard, pour mes vieux jours peut-être.

 

Du coup, vous vous demanderez peut-être pourquoi je publie cet article, d'autant que d'autres auteurs ont déjà cherché avant moi à résumer et partager leur épopée ludique.

 

A cette question, plusieurs réponses me viennent à l'esprit:

 

* La première est que chaque création, chaque expérience est différente, il ne me semble donc pas répétitif d'ajouter ma pierre à l'édifice.

 

* La seconde est qu'on m'a, à plusieurs reprises, demandé de partager ces écrits.

 

* La troisième, qui n'est pas la moins importante, est que je trouve intéressante l'idée de témoigner du cheminement d'une idée, de rendre compte de toutes les tâches qu'inclut la création et l'édition d'un jeu, de montrer l'envers du décor. En somme de rentrer vraiment dans le détail!

 

Et j'étais loin de me douter d'à quel point la route serait longue ou de tout ce que ce projet allait inclure.

Je pense d'ailleurs que lorsque nous achetons un jeu ( la reflexion sera sans doute la même pour les livres, les films, les cd ou tout autre produit) nous n'imaginons pas tout le travail qui se cache derrière (moi le premier).

J'avais donc à coeur de détailler le plus possible chaque étape, afin que chacun puisse au mieux prendre conscience de tout ce qui se cache derrière un jeu.

 

En cours de route, je me suis retrouvé à endosser plusieurs casquettes (auteur, animateur, éditeur ...), dont une que je n'aurais en début d'aventure jamais envisagé ni même souhaité endosser tant elle me paraissait compliquée et éloignée de mes compétences. (A présent, je suis heureux et fier de mener le projet de bout en bout et jusqu'à son édition. Cela m'a permis d'appréhender bien des rouages insoupçonnés, de m'enrichir humainement et culturellement, de vivre une aventure complète).

En somme, vous l'aurez compris, cette genèse ne sera pas de courte durée. Peut-être trouverez vous ça long, voire ennuyeux, mais nous partons là pour une espèce de "saga" (le mot est fort, certes) de l'été.

En effet, jusqu'au financement participatif du jeu sans doute (que j'espère mettre en place de fin août à fin septembre), je tacherai de publier un nouvel épisode de la vie du jeu et de la maison d'édition à raison d'une fois par semaine au moins.

 

Quant à ce témoignage, il prendra diverses formes pour des raisons variées: Il s'agira parfois d'un journal (dont certaines pages seront datées avec plus ou moins de précisions car je n'ai pas toujours eu le temps de tout raconter au fur et à mesure). Vous retrouverez également des anecdotes, des bilans, des cheminements de pensée, des résumés de festivals sur lesquels je suis passés, des mails, voire quelques conversations que j'ai eues avec certains acteurs du monde ludique.

 

Certains détails ou évènements pourraient m'avoir échappés malgré mon souci du détail alors si des questions vous viennent ou si vous trouvez quelques erreurs ou imprécisions, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

 

 

Enfin, avant de vous laisser à la lecture de ce premier épisode, j'aurais une pensée pour Rocky (Pan! avouez que vous ne l'aviez pas vu venir celle là!): une de mes sagas préférées, de celles qui ont bercées ma jeunesse (rassurez-vous, je le vis très bien).

Tric Trac

Car Stallone était encore un illustre inconnu quand il a écrit le scénario du film et il a dû batailler ferme pour aller au bout de son projet et incarner le rôle principal alors que les producteurs lui auraient préféré une star plus en vue.

 

La comparaison est sans doute naïve et maladroite, mais l'histoire de Stallone au cours de ces années de création ludique, m'aura parfois servi de booster pour aller au bout de ce projet auquel je crois et que j'ai tant à coeur de réaliser.

 

Ding! La cloche à sonné, voici venue l'heure du premier round! (Et c'est parti pour le show....J'espère que le stade est chaud?! ;) ).

 

Singin' in the Game!: Episode 1: DE L'IDEE A LA CREATION

 

 

Voyons...j'ai eu mon bac en 2003,j'étais donc à l'IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maitres) en 2006-2007)...Si mes calculs sont bons, c'est dans ces eaux là qu'est née l'idée de Singin in the game! Enfin...ça n'avait même pas l'ombre d'un nom au départ. Ça ne me semblait même pas être une idée...

 

Le concept est né du plaisir, mais également de la frustration ressentis en jouant à Hitstory avec mes amis IUFMiens!

Je me revois dire et/ou penser en jouant à Hitstoyr, quelque chose comme: "J'adore ce jeu dans lequel il faut trouver l'artiste d'une chanson et la chanter pour marquer plus de points et ce à travers trois grandes catégories: 1990 à nos jours, 1960 à 1989 et....1900 à 1959! (Cette dernière catégorie est fantastique si vous êtes adeptes des tubes de Fernand Sardou, Jane Aubert, Réda Caire, Eugénie Buffet, Line Renaud (tiens, une tête connue!) et Colette Renard! Si ce n'est pas le cas et bien, je vous la déconseille fortement.

Ps: j'ai cité tous les artistes nommés sur une carte tirée au hasard afin de vous donner une véritable idée de la difficulté de la chose!).

Bref, revenons-en à ma frustration, qui était de trouver ce jeu génial mais quelque part limité!

"- Qui a chanté l'Amérique?

- Oh, à l'aise! Joe Dassin! L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir, et je l'aurai! L'Amérique, l'Amérique, si c'est un rêve, je le saurai! Tous les sifflets de trains, toutes les sirènes des bâteaux, vont chanter cent fois la chanson de l'eldoradooooooooo! (Pardonnez-moi, j'ai du mal à me contenir lorsque l'on évoque le Grand Joe)....

 

Bon ok, mais il n'a pas chanté que ça! "Le ptit pain au chocolat", "L'été indien", "Les champs Elysées", "Siffler sur la Colline", "Cécilia", "Salut les amoureux", "Si tu t'appelles mélancolie", "Le dernier slow", "Billy le Bordelais"...Ca doit bien exister un jeu où on pourrait chanter le plus de titres possible de chaque artiste! Le jeu casi ultime, une espèce d'encyclopédie de la chanson! Un jeu auquel j'adorerais trop jouer quoi! "

 

Je me suis donc mis à fouiner sur internet dans l'idée de dénicher et d'acheter ce jeu qui ne pouvait qu'exister tant l'idée me semblait simple. Hélas, rapidement je me rendis pourtant compte qu'il n'en était rien.

Je n'en revenais pas! L'idée de pouvoir associer un artiste à chacun de ses grands (ou moins grands) titres afin de mieux saisir l'ampleur de son répertoire, l'idée d'associer enfin des chansons à une voix et de pouvoir se dire "Ahh, c'est lui qui a chanté ce titre?!" me semblait tellement évidente, tellement nécessaire que j'avais du mal à croire en sa non-existence.

 

Si je voulais y jouer, il me faudrait donc le faire moi-même. Et quitte à le faire moi-même, autant le faire comme je rêverais qu'il soit, et donc y inclure tous les artistes dont le nom ou/et les chansons sont connus du grand public...

Bien sûr, il faudrait également y inclure toutes les époques et tous les genres musicaux afin de rester le plus proche possible de l'idée d'encyclopédie "vivante et ludique de la chanson" afin que le maximum de gens, d'âges et d'univers différents puissent s'y retrouver! Rooo et puis ce serait énorme si on pouvait faire ça dans toutes les langues...mais cela me semblait pratiquement impossible, il y a trop d'artistes!

 

Dans un premier temps, mieux valait donc que je me concentre sur mon péchê mignon, la chanson française: version à laquelle j'aurais le plus envie de jouer, car c'est dans la langue de Molière que j'ai le plus de connaissances, il me semblait donc plus facile de travailler sur cette version qui en plus me semblait devoir contenir moins d'artistes!

 

J'ai donc commencé à noter les noms de tous les artistes francophones que j'entendais à la radio, que je voyais dans les clips, dont on me parlait ou que je connaissais déjà tout en farfouillant sur quelques sites à la recherche de noms que je n'aurais pas déjà notés. (Petite note en passant: je ne suis absolument pas musicien même si je pourrais sans doute vous jouer au clair de la lune au clavier, avec une heure d'entrainement et sans accord! Non, par contre, j'aime la musique, dans bien des genres. J'aime l'absurde, la poésie des chansons à texte, les mélodies actuelles, la légèreté des 70's-80's...)

La liste, ou plutôt les listes se multipliaient, s'allongeaint, se froissaient parfois au fond de mes poches, sur mon bureau, et constamment, je me demandais s'il serait possible de condenser tous les artistes, tous les titres en un seul jeu.

Ce qui me fit avancer fut de me dire quelque chose du genre: "On verra! bien"

 

Tric Trac

Sur cette feuille: des noms d'artistes en vrac,et une première ébauche de carte-artiste. Il est intéressant de noter que dessus figure un chiffre. Ce chiffre devait correspondre au nombre de titres qu'une équipe devrait trouver. Cette idée sera finalement abandonnée par la suite.

 

 

Puis j'en vins à taper la liste de tous ces noms sur mon ordinateur (600 environ), afin d'amorcer la phase de recherche des titres à leur associer.

Puis....je réécrivis cette liste en essayant de trier les artistes par catégorie: "Chanteurs actuels...chanteurs anciens...ça ne suffisait pas! Trop peu de catégories et une catégorie "rap-rnb..." semblait clairement se détacher du reste, de même qu'un style loufoque ou 2nd degré".

Les 4 catégories de bases étaient nées.

 

J'ai ensuite essayé de noter quelques idées de règles, une façon de jouer.Le principe de base étant "Pouvoir chanter plusieurs titres d'un même artiste", ce chiffre varierait en fonction d'un dé par exemple.

Tric Trac

La première mouture des règles avec un titre très provisoire...: Chanson française! (Je l'avais même oublié celui-là! J'avais décidé de faire dans l'originalité apparemment!)

On note que même sur les règles (sur le côté) des noms d'artistes sont notés. Comme quoi, je devais vraiment prendre ce que j'avais sous la main dès que j'entendais un titre ou un artiste, l'idée étant vraiment d'essayer de ne pas en laisser passer pour faire le jeu le plus complet possible.

 

 

La liste des artistes pendant ce temps continuait de s'allonger..."Pas grave, me disais-je, après tout, je ne serai pas obligé de jouer avec tous les artistes. Même si....on s'éloigne de l'idée encyclopédique de l'affaire!

 

Puis est venu le temps de faire les cartes...Ne piquant pas une bille dans ce domaine, j'ai été heureux de voir qu'il suffisait de créer un cadre de deux cases sous word, et qu'en cherchant un peu, on fait facilement trois colonnes de trois cartes par page.

Plus qu'à copier-coller le nom de chaque artiste dans la première case...avant de chercher les titres!

 

Et là...patatra! Pour chaque artiste, il m'était certes souvent possible de citer plusieurs titres, mais de là à remplir une carte...!

 

Une question est donc naturellement survenue: l'idée d'avoir les titres présents sur la carte est-elle nécessaire? Dans shabadabada par exemple (jeu que j'apprécie également), nous n'avons qu'un mot pour trouver des chansons et aucun titre ne figure en guise d'exemple ou de réponses possibles . Le nom de l'artiste pourrait donc suffire...

 

Sauf que! Même si les joueurs parviennent à trouver plusieurs titres, ils passeront forcément à côté de hits et ils pourraient sans doute éprouver l'envie de redécouvrir ou chanter ces titres oubliés....et puis, les titres pourraient servir à vérifier les réponses proposées et fredonnées....et puis, la pédagogie...et puis....et puis...

 

Et puis, j'ai commencé les allers-retours entre deezer et youtube pour écouter les titres afin de savoir s'ils m'évoquaient quelque chose pour tacher d'oublier le moins de tubes possibles.

Je surfais également sur wikipédia afin de voir les listes de singles, de hits, d'albums d'un artiste (Dans un premier temps, dans le but de prendre un échantillon de chaque album, de chaque moment de la carrière d'un artiste, tout en essayant de mettre quelques featurings en avant ou bien quelques chansons qui seraient passées justement ou injustement inapeçues) ainsi que sur d'autres sites plus ou moins spécialisés.

Et puis je me suis rendu compte que chaque artiste nécessitait au moins 40 minutes de temps pour une douzaine de titres à peine (en fonction de mes connaissances, de sa popularité, de sa carrière...).

A cet instant on comprend pourquoi un tel jeu n'existe pas: un boulot monstre! (Et à priori, pas moyen de le faire à partir de base de données toutes prêtes déjà existantes...) .

 

C'est pourquoi il ne me fallu pas plus de 2 cartes avant de stopper net le projet!

En pleine année de préparation au concours de professeur des écoles, la priorité absolue allait aux révisions (et aux soirées)!

 

A noter que le jeu porta également le nom de "Chantons la vie" (message joyeux, un brin cul-cul, et baigné d'égocentrisme (puisque Lavie est mon nom de famille... bref, un titre provisoire!), "Chantons Franco" et "Jouons la Franco".

 

Puis le concours arriva (yesss j'l'ai eu!!!), cap vers la PE2 (Professeur des Ecoles 2ème année): Déménagement sur Blois (retour aux sources mais bye-bye Tours snif!), copine, boulot d'IUFM, mémoire, exercice d'écriture en français et reprise du goùt pour l'écriture, chose à laquelle je m'étais essayé adolescent (et avant car je me souviens encore ces scènes où je dictais mes histoires à ma mère pour qu'elle me les écrive.L'importance de la trace)! Bref!

 

L'année suivante, 2008-2009 mon premier poste.

Un poste de remplaçant pendant lequel, lorsque je n'avais pas de mission ni de tâche à faire ou de groupe de soutien à prendre, il m'arrivait de trouver le temps de taper quelques textes sur ordinateur, de les arranger, de choisir les paramètres de ce qui pourrait être mon recueil perso (ou pas) de poèmes et textes en tout genre écrits depuis 2002 . L'importance de la trace vous disai-je!

Tout cela pour dire, que la Clef de sol continuait de sommeiller dans un coin de ma tête. Mais dans un coin seulement!

 

Et je ne saurais finalement trop dire exactement quand j'ai commencé à lentement mais surement, me remettre aux recherches internet mais ce dont je me souviens c'est de l'avoir fait sans regarder le nombre de cartes qu'il me restait à faire afin d'éviter de me décourager.

De plus, je n'avais nullement envie de m'arrêter après avoir rédigé un certain nombre de cartes pour m'y recoller par la suite. Je devais tout faire (ou presque) d'un coup. Et c'est fin décembre 2012 que je pliais l'affaire (façon de parler), date à laquelle j'arrêtais de chercher des titres (afin de savoir d'où repartir (1er janvier 2013) et dans l'idée d'actualiser les cartes par la suite en faisant des ajouts).

 

Aussitôt je lançai l'impression de ces cartes sur lesquelles figuraient un artiste et si possible, une douzaine de titres environ, anarchiquement mélangés, non numérotés....la matière brute!

...

Quant à la suite, et bien ma foi je me ferai un plaisir de vous la raconter dans le prochain épisode . ;)
J'espère que ce premier volet vous aura plu?!

 

Je vous laisse avec le premier artwork du jeu!

Tric Trac

La première version du plateau de jeu (N'est-elle pas merveilleuse cette Clef de sol?!)

 

 

 

 

https://www.facebook.com/EditionsFeeMumuz/

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
Fée Mumuz'
Fée Mumuz'
Merci beaucoup Terry!
Terry.V
Terry.V
Bonne chance pour la suite !
Fée Mumuz'
Fée Mumuz'
Hey! Merci Lilidemon, ça me fait bien plaisir que le logo te plaise! (et je te remercie une fois de plus d'avoir concurrencé Jérémy comme tu l'as fait ! :) )
lilidemon
lilidemon
Ravie que cela prenne forme ! Le logo est très réussi, vraiment, la fée est bien badass j'avoue. (de la part de la graphiste concurrente ^^)