Monsieur Guillaume

KartoffelKrieg : Du Potato Wars au menu !

KartoffelKrieg : Du Potato Wars au menu !

Tric Trac

Désolé, non, c'est impossible, quand on a encore son âme d'enfant bien chevillé au corps, de laisser passer ça ! Ça quoi ? Et bien ces trucs un peu fous que nous allons planter dans des patates ou des fruits pour les transformer en Patator Tueuse et autres Clémentine-la-Ninja et s'amuser autour de la table, juste avant de les faire cuire ou les manger... C'est trop génial de portnawak !

Tric Trac

 

Tric TracOh le principe de Potato Wars (Kartoffel Krieg, c'est bien aussi) est simple : 8 cartes au centre de la table et en commençant par le joueur 1, chaque joueur en choisit une. Et on répète ceci jusqu'à ce que chaque joueur ait les 8 slots de son futur légumo-robot-de-la-morkitu remplis ! Sur ces cartes, les armes, blindages et autres moyens de locomotion de votre création avec la résistance du module, l'énergie demandée, son effet... À la fin, votre pomme de terre colonel peut éventuellement même ne pas se déplacer mais être une tourelle de tir mortelle... Bref, on fait ce qu'on veut et, à priori, on se marre à voir concrètement nos engins fabriquées par nos minimes et être un peu de guingois... Si, si !

 

Tric Trac"Nous sommes venus en paix..."

 

Ensuite, de façon classique, et sur la table avec les éléments qui sont dessus en guise de décor, les joueurs tour-à-tour vont utiliser leur énergie disponible pour activer qui ses roulettes pour se déplacer avec la réglette adéquat, qui son arme pour tirer sur les autres patates qu'ils voient. On lance alors, en fonction de l'arme, un dé à 8 face pour savoir quelle partie est touchée, en modulant le résultat si l'arme est précise pour faire mal là où... ça fait encore plus mal. Le jeton bouclier de l'endroit visé est alors bougé de case en case jusqu'à la destruction du module... qui se concrétise par l'enlèvement réel de l'objet... faisant retourner notre fier robot à l'état de patate amorphe ! Force reste à la nature !

Tric Trac

Seulement ce n'est pas aussi simple : Les jetons bouclier, qui étaient mis jusqu'alors face cachée, ont une valeur... et seul le joueur qui élimine le module récupère ce jeton pour en découvrir la "valeur". Lorsque vous touchez une zone vide, c'est le panneau de contrôle qui prend des dégâts et lorsqu'une patate n'a plus de "coeur de commande", le jeu s'arrête... et à priori on devrait pouvoir déterminer un gagnant aux poings... ou plutôt aux points... mais une fois encore, l'amusement principal n'était pas là ! Mais simplement dans le plaisir régressif de s'amuser aux p'tits soldats avec des bouts d'machins et de trucs qui ici ressemble vraiment à ce pour quoi ils sont fait !

 

 

 

Voilà un projet un peu fou, du genre à déclencher l'ire chez les bien-pensants du "on ne joue pas avec la nourriture", alors que rien n'empêche de les manger ces braves patates qui ont combattu sous vos ordres, il faut juste avoir bien nettoyé les outils entre chaque partie et puis voilà ! Ou encore l'ire des "mais laissez donc l'imagination aux enfants plutôt que de tout transformer en produit markété machineàflouz, alors que personne n'a mis le poireau sur la tempe de qui que ce soit... Et même si ça reste complètement gamin, à la limite du crétin-malin™, même si ce n'est pas encore financé et qu'éventuellement, ça puisse ne pas l'être... même... chapeau ! À la seule pensée de jouer avec mes patatabots en faisant piou-piou avec mon plasma-laser et zing grâce à ma cuirasse, moi, je sautille sur place en riant d'avance... un vrai gosse !

Tric Trac

"Approchez... que j'vous transforme en PUREEEEEEEEEE......"

- À table !

- Oui, m'man, on arrive, on termine de préparer les patates !

Tric Trac ► Le lien vers la campagne... va donc, eh, patate !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (2)

Default
Elniamor
Elniamor
Y-a-t-il un patator en SG ?
Lazuli
Lazuli
La session FAQ du KS est particulièrement géniale. :)