Jeux et Mise en boite

Jeux et Mise en boite
Docteur Mops

Spielboy, le site iconoclaste qui mêle érotisme soft et jeux de société procède chaque année à une distribution de prix idiots mais justes.
Ceux-ci récompensent les mochetés, bizarreries, arnaques, ratages ou humour décalé.

Voici le palmarès 2003 :

Prix des dents qui grincent.
Ce prix récompense le jeu ou l’extension la moins drôle.

Message to the Czar de Christiane Knepel chez Rio Grande/Winning Moves.
En gros, il s’agit d’un jeu de stratégie mais qui se termine en tirant le vainqueur au hasard.
Faudra penser à leur envoyer Gnome’s War…

Prix de « Testé une fois et publié aussitôt ».
Un prix qui récompense le jeu publié visiblement le moins testé avant sa sortie, ce qui le rend partiellement ou complètement injouable.

Time Control de Anthony Thompson chez Thompson Industries.

Prix de « Du pognon pour rien »
Récompense le jeu qui coûte cher pour ce que c’est.

Pennywise de James Ernest chez Cheapass. Dedans, il y a un paquet de carte et une règle.

Prix du design le plus baroque.
Récompense une présentation zarb comme son nom l’indique.
Finstere Flure de Friedman Friese chez 2F. C’est bien simple, on achète le jeu rien que parce qu’il est déjanté.

Le Chits and ass award récompense les jeux avec des éléments sexy (et souvent idiots).
Le prix est attribué à Bonobo (rien que le titre est évocateur) pour une illustration de petite sirène. Le jury précise que l’année fut riche en tétons et que c’est bien…

Le prix McGuffin récompense la plus mauvaise entreprise.
Les critères retenus sont l’incompétence, les choix idiots, les jugements influencés, etc.
Et le vainqueur est...
La Sélection des jeux de Mensa (vous savez le club des gens qui sont fiers d’avoir un meilleur QI qu’un chimpanzé).
Pour argumenter, sachez que la sélection chez Mensa oblige à envoyer 6 exemplaires du jeu, 175 dollars et 10 règles complètes. Comme ils ne font pas leurs photocopies eux-mêmes, j’en conclu que le début de l’intelligence c’est de faire faire le boulot aux autres (vous venez de gagner 2 points de QI). Si en plus vous les faites payer, vous en gagnez 3 de plus…

Bon, on rigole, on rigole… Mais Spielboy annonce aussi dans sa revue de l’année 2003, sous le doux titre de « liberté égalité, sucky », que peut-être… Si les Ricains arrêtaient de manger du Roquefort, les frenchies aux fromages pourris et au mauvais champagne arrêteraient de faire des jeux comme China Moon, de l’orc pour les braves, Tony et Tino ou Sans foi ni Loi… Ca si ça ne vise pas la Faidutteam et son Cathalaseur

Enfin, on sait que c’est pour rire…

La preuve: C’est bon le Roquefort.

http://www.spielboy.com/contents.php

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (2)

Default
Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur Finkel,

Moi, je connais beaucoup de monde ayant dépensé 9€ pour beaucoup de plaisir ludique souvent renouvelé... ;o)

Finkel
Finkel

>Prix de « Du pognon pour rien »

>Récompense le jeu qui coûte cher >pour ce que c’est.

>Pennywise de James Ernest chez >Cheapass. Dedans, il y a un paquet >de carte et une règle.

Moi j'en connais un autre, 1er du top du top de tric trac ;-)