Monsieur Phal

Hasbro vend ses usines

Hasbro vend ses usines

Dans l’industrie ludique, la chaine qui dépose une boite sur votre table est composée de pas mal d’éléments. Il y a l’auteur, l’illustrateur, l’éditeur, le fabricant, le distributeur, le transporteur, le vendeur… Certains exercent uniquement l’un de ces métiers, là où d’autres cumulent. Il est même de très grosses entreprises qui essayent de tout contrôler, de tout exercer, d’un bout à l’autre de la chaine, allant de la création à la fabrication, voire à la vente. L’une de ces très grosses entreprises pluridisciplinaires vient de signer un accord avec une autre très grosse entreprise plutôt monodisciplinaire. Lisez plutôt…

DefaultDefault

Hasbro / Cartamundi

Les deux géants du secteur annoncent un accord d’intention. En gros, Hasbro s’engage à vendre à Cartamundi 2 usines de fabrications de jeux. Du coup, Cartamundi s’engage à acheter 2 usines de fabrications de jeux.

• Hasbro quitte le domaine de la manufacture pour se focaliser sur le développement de marques mondiales.

• Cartamundi étend ses capacités de manufacture pour devenir le fabricant prééminent de cartes à jouer, de cartes pour jeux, et jeux de société.

• Les unités de fabrications concernées bénéficieront de volume supplémentaire grâce à la croissance mondiale de Cartamundi.

En gros, Hasbro ne va plus fabriquer ses jeux. Ils veulent se concentrer sur l’innovation. Mieux, Hasbro veut « Create the World’s Best Play Experiences ». Oui. En français, cela veut dire qu’ils veulent créer la meilleure expérience de jeu du monde. Nous, on est pour. Oui. En tant que joueur. Forcément.

De la finance.

Bon, tout cela concerne beaucoup d’argent et des emplois. Les emplois sont aux États-Unis. Le document officiel assure que rien ne changera pour les employés. Quant à l’argent, les montants doivent être assez… importants. Il faut dire que si l’on imagine la taille d’Hasbro, on ne connaît pas forcément celle de Cartamundi qui assoit ici sa position comme l’un des plus grands fabriquant de jeux au monde. Cartamundi qui affiche même son intention de devenir le plus important.

La transaction proposée comprend tous les bâtiments, terrains et équipements situés sur les deux sites. L'usine de East Longmeadow se compose d'environ 105 000 m² avec plus de 350 employés à temps plein. L'usine de Waterford se compose d'environ 22.500 m² avec plus de 160 employés à temps plein.

Fabrication.

Ces usines étaient sans doute très concentrées sur la fabrication des produits Hasbro, fabrication que Cartamundi va donc continuer d’assurer. En ce qui concerne le secteur spécialisé dont la production nous affole ici sur Tric Trac, les jeux sont souvent fabriqués en Allemagne par Ludofact, ou en Chine. Il faut dire que la spécialité de Cartamundi est les cartes et pas vraiment les Meeples.

Default

La chaine "Monopoly" dans l'une des usines Hasbro...

Le message.

Forcément, on ne peut que se demander pourquoi. Pourquoi Hasbro qui aime tout contrôler se sépare de 2 usines. Est-ce vraiment pour se concentrer sur la création et le marketing et nous offrir « la meilleure expérience au monde » ? Sans doute. Pourquoi douterait-on.

Et puis, ce géant doit regarder ce qui se passe autour de lui. Il doit voir monter des entreprises comme Asmodee, analyser les tendances et se dire qu’ils se sont peut-être un peu trop éparpillés. Possible.

Dans la « Revue du Jouet » de cet été, il y a 4 pages consacrées à Tric Trac. Oui. 4 pages qui expliquent qu’il y a une autre facette au monde du jeu. La nôtre. Pour ceux qui ne connaissent pas cette revue, elle s’adresse aux professionnels. Elle est très lue par les acheteurs des grandes surfaces et des grandes surfaces spécialisées. Elle est très lue par les responsables marketing, voire utilisées pour montrer leur force. Hasbro fait, par exemple, la couverture de ce dernier numéro et s’offre des pages de fanfaronnade. Tout comme Asmodee. Une revue qui n’en est pas à son premier article sur ce secteur « parallèle ». Nul doute que lorsque l’on est un géant, on fait attention à ces petits signes.

Default

La 1er page de l'article scannée par Monsieur Matthieu.CIP.

Bientôt de la pub Hasbro sur Tric Trac ? Pas sûr qu’il est encore digéré le coup du « Monopoly Montcuq »*, mais allez savoir…

► Le pdf officiel du communiqué avec toutes les infos, c'est par ici !


NdlR : l'histoire de Montcuq est une longue histoire... cliquez ici ! Oui, c'est nous cette histoire, les gens de Tric Trac. La belle époque où l'on savait déconner...


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (3)

Default
Fadest
Fadest

Cher Monsieur Phal,

les gens de Tric Trac. La belle époque où l'on savait déconner...

Bah oui, c'était forcément mieux avant de quand vous étiez quadragénaire et ancien haltérophiliste sous Giscard.

Je ne peux qu'abonder dans votre sens vu que je n'étais pas quadragénaire à cette époque bénie justement, ou les vieux ronchons de Tric Trac trouvaient que c'était mieux avant.

Bref, petite nouveauté qui nous change d'avant (ou pas), 'Bro va continuer à faire de jeux qui ne seront (peut-être) pas mieux qu'avant mais (peut-être) fabriqué comme avant mais par par les mêmes propriétaires:D

Maruk
Maruk

Moi aussi j'adore lire ces articles sur l'économie ludique...

Grâce à eux, et contrairement à d'habitude dans les soirées classiques, je brille d'une intelligence ludique infiniment supérieure dans les soirées entre geeks :p Et ça, c'est la classe ultime, monsieur !

Trève de conneries, merci, et vivement le prochain post !

Kerquist
Kerquist

Merci M. Phal pour ces articles d'information sur l'économie du secteur ludique.

On tombe des nues en apprenant qu'Hasbro possédait ses propres usines de fabrication, selon une logique d'intégration verticale à l'opposé du modèle actuel d'Asmodée.

Si le belge Cartamundi aspire à devenir n°1 mondial, est-ce à dire que le n°1 reste à ce jour l'allemand Ludofact ? A croire que Ludofact fait travailler des centaines de chinois dans ses usines pourtant situées en Allemagne.

Belle leçon pour les français qui ne disposent sur leur sol d'aucun fabricant majeur jusqu'à présent (France Cartes étant spécialisé dans les cartes).

A quand des infos sur la part de marché d'Hasbro (et sur sa variation) en France et dans le monde ?