Donburiko, une belle bande de glands

Donburiko, une belle bande de glands
Docteur Mops

Donguri Korokoro est une comptine japonaise qui parle de glands qui roulent.

La mission qui nous est donc assignée est de rapporter les glands qui ont roulé de la montagne. Oui je sais. Cela peut paraître curieux mais vous allez tout de suite mieux comprendre si vous connaissez la comptine.

En japonais ça donne ceci :

どんぐりころころ ドンブリコ
お池にはまって さあ大変
どじょうが出て来て 今日は
坊ちゃん一緒に 遊びましょう

どんぐりころころ よろこんで
しばらく一緒に 遊んだが
やっぱりお山が 恋しいと
泣いてはどじょうを 困らせた


Donguri korokoro donburiko
Oike ni hamatte saa taihen
Dojou ga detekite konnichiwa
Bocchan isshoni asobimashou

Donguri korokoro yorokonde
Shibaraku isshoni asonda ga
Yappari oyama ga koishii to
Naitewa dojou o komaraseta

Et avec le son on obtient cela :

En français cela donne à peu près ceci :

Un gland roule roule
Oh flute ! Il tombe dans l’étang
Arrive la loche qui le salue

Hé ! Mon garçon ! Jouons ensemble !
Petit gland rouleur est content
Il joue un bon moment
Mais bientôt sa montagne lui manque
Il pleure et la loche est bien embêtée

Nous avons donc des cartes Gland, des cartes Loche et des cartes Étang . Voyons voir ce que monsieur Masanofu nous a concocté avec ceci.

Default

Des glands plein les mains

Le but du jeu après plusieurs manches est d’être le joueur qui possède le plus de points. Ces points sont symbolisés par des petites pièces en forme de fleur (1 point) et des gemmes (5 points).

La partie prend fin soit quand un joueur atteint ou dépasse 20 points soit quand la réserve de points est vide.

On prend les 16 cartes du jeu et on en expose 3 ou 4 au milieu de la table en fonction du nombre de participants. Les cartes restantes sont distribuées équitablement aux joueurs qui les gardent secrètement en main. Chaque joueur reçoit aussi quelques jetons Points.

Ces cartes représentent soit des Glands qui valent de 1 à 5 points. Il existe également deux cartes Gland qui valent 1 et 5. C’est le joueur qui la ramassera qui choisira s’il préfère qu’elle vaille 1 ou 5.

Il y a également 4 cartes Étangs qui valent -1 à -2 points et enfin 2 Loches qui valent 0.

Le tour d’un joueur est simple. Soit il pose une carte soit il ramasse une rangée de cartes.

Default

Poser une carte.

Un joueur choisit une de ses cartes et peut la poser près d’une carte ou une rangée de cartes déjà posées. Une rangée de carte ne pas compter plus de 6 cartes.

On peut poser sa carte face visible auquel cas on touche 1 point de la banque. On peut aussi choisir de la poser face cachée mais cela coûte 1 point que l’on placera sur la carte.

Default

Ramasser

Quand on estime qu’une rangée de cartes est bonne on peut la ramasser. On ne peut recueillir qu’une seule rangée par manche de jeu. Une fois qu’on a ramassée une rangée on ne joue plus pour le reste de la manche.

Une rangée c’est au minimum 2 cartes.

On commence déjà par ramasser tous les points posés sur les cartes de la rangée qui sont faces cachées. Ça c’est gagné.

Ensuite on révèle au besoin toutes les cartes de la rangée qui étaient cachées. Et puis on compte. Les glands valent la valeur indiquée (on choisit si le 1/5 vaut 1 ou 5 à ce moment). Les Étangs sont des points négatifs sauf si une loche est présente dans la rangée ce qui les rend alors positifs.

DefaultDefaultDefault

C’est là qu’il se passe des choses intéressantes.

  • Si la rangée de cartes vaut de 1 à 5, le joueur reçoit le montant en points de victoire
  • Si la rangée vaut exactement 6, le joueur doit crier Donburiko ! Il marque 6 points et la manche se termine immédiatement même si d’autres joueurs n’ont pas encore ramassé.
  • Si la rangée vaut 7 ou plus, le joueur doit payer à la banque le montant de la rangée -6. Ainsi si un joueur ramasse une rangée de 8, il doit payer 8-6=2 points à la banque. Le joueur ne paye que ce qu’il peut s’il n’est pas assez riche.
  • Si la rangée vaut moins de 0, le joueur doit payer ce montant à la banque.

Vous noterez la filiation évidente avec « 6 qui prend » tout en remarquant que « Donburiko » propose un amusant principe de bluff et de prise de risque.

Default

On peut se préparer une jolie rangée en payant pour jouer des cartes faces cachées ou au contraire le faire croire en espérant qu’un crédule vienne la prendre.

Le jeu est très rapide et avec ses 16 cartes entre dans l’école prisée des nos amis japonais dans l’école du minimalism game design.

Le jeu sera proposé à Essen 2013 et si celui-ci est entièrement en japonais, vous pourrez trouver sur place ou en téléchargement ici la version française des règles proposées par maître Sathimon and Co.

Il se peut que vous pensiez qu’on essaye de vous vendre un prototype mais non. Les illustrations sont de la main de l’auteur qui a donc décidé soit d’assumer son côté underground soit souffre d’une petite surestimation de ses talents graphiques. Oui ça pique un peu les yeux mais c’est aussi plein de charme et le plaisir des parties vient très vite dissiper tout cela.

Mais pour le coup… une petite version française ? Mmmm ?

Default


« Donburiko »
Un jeu de Masanofu
Illustré par Masanofu
Publié chez BoardgameCircle
Distribution Japon Brand
Pour 2 à 4 joueurs dès 7 ans
Public : Tout pour la mécanique mais punks pour le reste
Durée : 15 min environ
Prix : Environ 10€
Disponible : Essen 2013 puis quelques boutiques d’imports.


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Donburiko
Donburiko
Par Masanofu
Illustré par Masanofu
2-4 7+ 15´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
6 qui prend !
6 qui prend !
Par Wolfgang Kramer
Illustré par Franz Vohwinkel
2-10 10+ 30´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires (3)

Default
manouch
manouch

J'y ai joué, c'est simple et agréable a jouer

evavy
evavy

C'est donc un jeu à réserver au glands galçons

François Décamp
François Décamp

Je note qu'il y a deux loches dans le jeu. Avec de la chance lors de la distribution, on peut donc se retrouver avec une paire de loches dans les mains.