Monsieur Guillaume

Dark Tales : Blanche et Rouge sont sur un bateau !

Dark Tales : Blanche et Rouge sont sur un bateau !

Alors que Mister Jamie nous avait raconté les histoires de base que permet Dark Tales, voici que les premières extensions sont à nos portes. Vous allez donc vous retrouver confronter à de nouvelles histoires... avec enfin un petit rattachement aux histoires dont sont issues ces nouvelles cartes. Blanche-Neige à gauche et Le Petit Chaperon Rouge à droite, toujours aussi affriolantes (si on ne parle pas de la vision limite "sexiste" dans les illustrations de Dany Orizio ), nous accompagnent dans ce nouveau chapitre. 

7060a22d0eb2f5d5dd2f6f2b0974743b372b.png

É qué s'appellerio Blanche-Neige

Cette première extension contient des points de victoire supplémentaires, preuve s'il en est, que nous allons marquer encore plus de PV qu'avant, 2 Pièces d'Or supplémentaires, 6 Objets (Corsets, Peigne, Pomme, Chaussures chauffées au rouge... visiblement, on va bien rigoler) et 24 nouvelles cartes.

Une des deux cartes Contexte de type B (donc de fin de partie) remplacera L'armée de Fer de la boite de base avec un effet mis à jour. L'autre est une carte de type A (règle de score pendant la partie) propre au jeu avec Blanche-Neige. Cependant, elle ne remplacera pas mais s'ajoutera à celle que vous avez choisi pour un set constitué de deux cartes Contexte A et une de Contexte B (si vous avez relu l'article précédent, vous avez tout compris). 

35df2c72260acb5bf5e66b184c4e4f338b9f.png

Cette carte Contexte permet de revivre les péripéties de la jeune et naïve oie blanche comme la neige tiré du conte originel : le corset qui l'étouffe, le peigne et la pomme empoisonnée sans compter les chaussures qui font passer la méchante reine de "pas drôle" à "pas drôle qui danse et c'est finalement drôle, méchante, va !"

Les cartes, bien sûr, introduisent les héros du conte :

Blanche-Neige la généreuse qui nous donne 1 PV par tour et 1 de plus si son beau Prince est pas loin, suivi des Nains (7 comme il se doit) qui marquent des PV si les autres Nains sont là (à jouer donc par paquet) et leur maison qui bonifie encore tout ça ; son Prince, riche, prêt à récupérer les chaussures pour faire danser la vieille jalouse ; Cette dernière permet d'aller récupérer les objets pour en faire voir à Blanche-Neige. Bien sûr, le miroir magique est là et a le même effet que l'Alliée Secrète du jeu de base (regarder 2 cartes de la pioche pour en garder et en jouer une de plus à son tour). Le cercueil de cristal permettra, lui, de récupérer une Blanche-Neige passée de vie à trépas.

ad7d438cfe4c00549925f3b4d7a0a5e84ce6.png

Qu'y a-t-il dans ton gros panier ?

2 nouvelles cartes Contexte de type B (donc de nouvelles conditions de fin de partie) sont accompagnés de 24 nouvelles cartes, comme dans la première extension, en fait ! Complétés par quelques points de victoire supplémentaires (il faut dire que nous en gagnons à chaque pose de carte), les 10 nouveaux marqueurs "Panier" rejoindront les épées et autres baguettes du jeu de base.

Lorsque vous souhaiterez jouer le conte du Petit Chaperon Rouge, vous piocherez, comme d'habitude, une carte Contexte A (pendant la partie) et B (fin de partie) auquel vous ajouterez une des deux cartes B de l'extension. Vous jouerez donc avec trois cartes et commencerez la partie avec 4 cartes au lieu de 3.

14db5c147e86d2bfb21f8728a6522519dcd8.pngEt en avant pour la ronde des personnages : La maman donne des paniers, la mère-grand score pour chaque joueur qui a des paniers, la forêt pour récupérer des paniers et cueillir des fleurs, les fleurs permettant elles-même de récupérer le Chaperon Rouge, carte unique... Et bien sûr, le chasseur pour tuer le Grand Méchant Loup, qui lui-même dévore des personnages féminins, et plus particulièrement des Mères-Grands avant de se déguiser en un autre type de carte. 

Enfin, le Petit (?) Chaperon Rouge se promène en bas et chaussure à talon dans la forêt. L'avoir à ses côté est très rémunérateur car elle vous octroie des points pour chaque carte posée. Autant dire que le Loup n'en fera qu'une bouchée si des fleurs ne peuvent être jouées pour piquer cette carte à son adversaire.

Les Paniers seront l'autre cible de choix puisqu'en fin de partie, en fonction de la carte Contexte B jouée, il vous permettront de scorer directement ou de récupérer les autres objets qui vous manquent pour maximiser vos points. 

cd4561c76c072b70f1bcca4f157e3377bbcb.png

Les Musiciens de Brême version sexy, ça va être... quelque chose !

Le jeu de Pierlucca Zizzi renoue avec son thème, après une boite de base où les contes n'étaient qu'un prétexte aux illustrations destinées à un public majoritairement "testostéroné". Le jeu se joue toujours en tentant de construire les combos les plus juteuses, en jouant les cartes les plus rémunératrices aux bons moments, en suivant les indications des cartes Contexte pendant et en fin de partie... pas de façon trop automatique car il y a des choix à faire, mais une comptabilité un peu "lourde" pointe parfois le bout de son nez : "si je joue cette carte, il y a combien de personnage masculin ?... et celle-là, elle me donne quoi si je la joue maintenant ?... 

Avec les extensions, le thème s'invite enfin à table (un peu, hein, point trop n'en faut)... entre les pérégrinations forestières du Chaperon Rouge et ses beaux paniers garnis, pourchassée par les Grands Méchants Loups autour de la table aux funestes destinées de Blanche-Neige qui tombe sous les coups des Méchantes Reines pour quelques PV de plus, les histoires qui inspirent ces extensions semblent davantage "s'incarner" autour du jeu, sans en rallonger trop la durée de partie. 

Le plus étonnant reste peut-être que ce jeu un peu "soupe à points de victoire" (dés que vous posez une carte, elle vous rapporte des points) reste plaisant à pratiquer pour une ou deux parties, de temps-en-temps, ne serait-ce que pour voir comment vous allez composer avec votre main de cartes, le jeu des adversaires en fonction des cartes Contexte. Finalement, le ratio entre plaisir ludique et investissement n'est pas si mal... un jeu "sympa" qui gagne quelques points avec les extensions. Sait-on jamais... en attendant la Belle et la Bête ou la Belle au bois dormant !

 

Retrouvez ici la critique et l'avis d'Arthelius ici

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
Gilou317
Gilou317
Ah mais je proteste. Les Musiciens de Brême version sexy, ok ça serait bizarre, mais le jeu s'appelle "Dark" Tales, pas "Sexy" Tales. Version Dark, on aurait les quatre animaux, leurs maîtres, les brigands, et l'abominable créature mimée par les musiciens. Ça changerait des filles rebondies en corset !
Au passage, l'auteur annonce également une extension "Cendrillon".
LudiKev
LudiKev
Non, c'est soit l'une, soit l'autre sinon cela rajoute trop de cartes au jeu de base et cela devient très confus avec les cartes scores. A moins que quelqu'un ai trouvé une solution?
LudiKev
LudiKev
Alors je vais être un peu sévère avec Blanche vu que j'ai aussi l'extension Chaperon Rouge et clairement les 2 ne sont pas du même niveau.

Pas en ce qui concerne les illustrations, l'immersion, la facilité du jeu car de ce côté-là Blanche Neige est très très bon, dans la continuité du jeu de base mais c'est aussi là que le bas blesse car très très peu de nouveautés dans cette extension. On rajoute des cartes, très jolies certes mais pas beaucoup de combo en plus.

Attention cela reste très agréable à jouer, et on découvre avec plaisir de nouvelles cartes mais si vous devez choisir entre les 2 et que vous voulez de plus de nouveautés, de combos, de casse de combos et surtout plus d'intéractions : prenez plutôt Chaperon rouge, vous ne serez pas déçus.

Voilà, nous, nous avons les 2 (trop fan), nous aimons bien les 2 (quand même) mais pour + de nouveautés prenez Rouge et si vous êtes fan du jeu de base, de l'univers etc....prenez les 2 ;-)
Daedsidog
Daedsidog
Salut,

Et il est possible d'utiliser les 2 extensions en même temps?