arthelius

Critique Lost Cities – Les rivaux

Critique Lost Cities – Les rivaux


On ne va pas se mentir, Lost Cities est un jeu à 2 vraiment connu, d’ailleurs il est ressorti il y a peu chez Iello, servant alors de rappel avant de lancer de nouveaux titres estampillés Lost Cities, dont le jeu qui nous intéresse fait partie. Si vous avez aimé jouer à 2, vous devriez être ravi d’entendre que vous allez désormais pouvoir y jouer à 4, juste en ajoutant un peu d’enchère. Mais je vous en dis plus dans les lignes qui suivent.


On repart en expédition


On commence par mélanger les 10 cartes Pari Initial, puis chacun en reçoit 2 face visible de couleurs différentes. Puis on mélange les cartes Pari avec les cartes Expédition, face cachée, que l’on sépare en 4 paquets, dont l’une deviendra la pioche de départ, et on termine en répartissant équitablement les 36 pièces d’or. À son tour le joueur a le choix entre 2 actions : Découvrir, où on révèle la première carte de la pioche que l’on place à droite, et Enchérir, le premier joueur fait une offre d’au moins une pièce et les autres joueurs, dans le sens du tour, suivent ou passent. Le joueur ayant remporté l’enchère pose ses pièces au centre de la table, puis il a le choix entre prendre autant de cartes qu’il veut dans la rivière ou bien défausser une carte de la rivière dans la boite. Il finit son tour en piochant une nouvelle carte qu’il ajoute à la rivière. Puis c’est au tour du joueur à la gauche de celui qui a remporté l’enchère, ce qui peut modifier le tour. Dès que la pioche est vide, la partie est interrompue et la réserve d’or est partagée entre tous les joueurs, on se saisit alors d’un autre paquet de cartes. Avec les cartes récoltées, les joueurs débutent des expéditions, les cartes Pari doivent être mises en premier, les suivants étant posées les unes après les autres, leurs valeurs devant être exponentielles. La partie prend fin lorsque la dernière carte de la dernière pile est jouée (on ne partage pas la réserve). On passe aux décomptes. Les cartes Pari font doubler la valeur de l’expédition, et chaque pas dessiné rapporte 1 point de victoire, et si l’expédition possède 4 cartes chiffrées ou plus, 8 points bonus sont attribués (non multiplié par la carte Pari), enfin chaque pièce rapporte 1 point. Le joueur avec le plus de points l’emporte. 

 

Tric Trac


Petite et simple


Le titre évoque la boite dans laquelle se rangent les cartes et les pièces. Graphiquement, on reste dans la lignée des autres jeux de la gamme, c’est simple mais efficace. Par contre comme pour la version 2 joueurs, on déplorera l’absence de carnet pour noter le score, même si celui-ci est un peu plus simple à calculer. Une édition classique, mais qui n’abuse pas sur la taille de la boite et qui reste de bonne qualité. 

 

Tric Trac


Est-ce mieux à 4 ?


Lost Cities le duel, donc le jeu à 2 est un classique, c’est indéniable. Mais voilà on ne peut y jouer qu’à 2, cette version apporte donc cette possibilité d’y jouer jusqu’à 4, en apportant avec elle cette mécanique d’enchère. Un système simple et dynamique qui permet de s’y adonner à plusieurs, mais aussi de jouer avec la chance et de faire des choix. D’ailleurs à ce petit jeu-là, le fait que ce soit le joueur de gauche qui reprenne le tour peut perturber et pas mal chambouler les plans de chacun, ajoutant du coup une part de hasard malgré tout. Cependant, le jeu reste hyper accessible pour des parties de 40 minutes environ, un peu trop longues pour en faire un jeu d’apéro, et à partir de 10 ans, donc parfait pour en faire un jeu familial. Il y a des choix, du hasard et de la prise de risque, mais surtout l’esprit de base du jeu reste conservé et c’est sûrement le plus important. Dommage que le thème ne ressort quasiment pas, par contre la durée de vie ne sera pas mauvaise, cependant oublier la présence d’une quelconque courbe d’apprentissage. 

 

Tric Trac


Pareil mais différent


Même si cette version, Les rivaux, respecte le principe de base, l’ajout des enchères avec la possibilité d’obtenir plusieurs cartes en même temps chamboule pas mal de choses en remplaçant la récupération classique et unique. Un jeu qui plaira aux fans de la première heure qui pourront du coup y jouer jusqu’à 4, mais aussi à ceux qui seraient passés à côté.
 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Lost Cities
Lost Cities
Par Reiner Knizia
Illustré par Vincent Dutrait
2 10+ 30´

Commentaires

Default