arthelius

Critique de Splatto !

Critique de Splatto !

 

C’est amusant avec les jeux c’est un peu comme avec les livres. Certains ne vous inspirent pas confiance, rien qu’avec leur couverture ou boite. La faute souvent à une illustration lambda voir parfois carrément moche. Puis vous retournez l’objet dans votre main, vous lisez l’arrière, et là dans votre esprit germe une petite étincelle, celle de la curiosité. Car au fond ce n’est peut-être pas aussi mauvais. Qui sait. Et après une partie vous vous rendez compte que vous aviez tort de vous fier à vos préjugés. J’ai eu tort aussi. Je vais maintenant vous raconter tout cela.

 

Et là ça fait splash !

 

Vous l’aurez compris en lisant l’introduction, Splatto ! ne m’inspirait pas confiance de prime abord. Puis j’ai appris à le connaitre. Le but du jeu est simple, il faut parvenir à amener 2 de ses pions, modelés à la main, jusqu’à sa case d’arrivée. Pour cela à votre tour vous allez retourner la première carte de la pile, et avancer l’un de vos pions en conséquence. Sur ces cartes vous pourrez retrouver un chiffre et une couleur, ou des couleurs seules. A vous alors d’avancer l’un de vos pions jusqu’à la prochaine couleur ou chiffre désigné. Mais parfois vous pourrez aussi tomber sur des cartes arborant un « Splatto ! », vous aurez alors l’opportunité d’écraser littéralement, le plus bruyamment et méchamment possible, le prochain pion adverse présent en partant de votre case de départ. L’humain est un être méchant et ce n’est pas Splatto qui va l’arranger !

 

f5fa584db66dfc899a58f961f4845b07c836.jpe

 

Du plaisir à écraser les autres

 

Oui en jouant à Splatto ! vous allez prendre du plaisir à écraser les autres, surtout lorsqu’ils seront tout proche de l’arrivée. C’est moche, c’est vil mais c’est jouissif. Et du plus petit au plus âgé, tous prendront un malin plaisir à écraser du plat de la main la pauvre forme biscornue. Mauvais joueur passez votre chemin ce jeu n’est pas pour vous. Ami de la vengeance, je pense que vous aurez de quoi faire par contre.

En voyant le plateau, on pourrait craindre que le jeu soit assez long. Si les premiers tours le sont un peu, le tout s’accélère grandement vers la fin, car chaque pion écrasé le reste et barre ainsi la case sur laquelle il se trouve. Donc très vite le plateau perdra de ses cases. Un certain air de Cartagena plane donc sur le jeu. Certes ce n’est pas très cérébral, mais le jeu possède malgré tout un fond intéressant, et faire les bons choix pourra être salutaire.

 

0ac31b2cce1aa4c0465208fe528ec8f50a27.jpe

 

Du jaune et du rouge sur du bleu

 

Non je ne vous ai pas énuméré les couleurs des pions écrasés sur le plateau, mais celles présentes sur la boite. Je préfère le dire d’emblée la boite ne m’inspirait pas confiance avec son design venu tout droit des années 90, et j’avais tort. En ouvrant la boite, le plateau des plus basiques ne me rassurait guère, de même pour les cartes. Mais il avait au moins le mérite d’être imposant de par sa taille. La pâte à modeler, avec laquelle vous allez faire des pions est de bonne qualité par contre. Bref, vous l’aurez compris vous n’achèterez pas le jeu pour ses graphismes, mais plus pour le plaisir de jeu qu’il procure, qui très vite devient plus présent que la forme.

 

7797caaab80fe6f105abd0b3a74195f77079.jpe

 

La rubrique des pions écrasés

 

Splatto ! peut se jouer à partir de 6 ans selon la boite, ce qui est parfaitement vrai. Si celui-ci peut se jouer à partir de 2 joueurs, il sera bien plus amusant d‘y jouer à 4 joueurs, l’ambiance y sera bien meilleure. Les enfants seront toujours aussi excités à l’idée de jouer avec de la pâte à modeler, tandis que les adultes inventeront des formes étranges pour leurs pions. Les parties ne s’éternisent pas, et la fin se précipite véritablement après quelques tours. Le vice dont feront preuves les joueurs ne faisant qu’obstruer de plus en plus de cases. Accessibles aux plus jeunes qui se feront un malin plaisir de vous écraser. Splatto ! conviendra aussi à des adultes qui cherchent à se chercher des poux entre amis, tout ceci au premier degré. Un bon moyen de régler ses comptes ludiquement.

 

bbf8db4a52758dc3b4a50547507149a98b4c.jpe

 

Et paf !

 

Splatto ! fut véritablement une surprise. Il ne payait pas de mine avec ce pauvre garçon en façade à qui on avait coupé le bas du corps. Et pourtant après quelques tours de jeu, la sauce prend, pour peu que vous ne cherchiez pas à vous prendre au sérieux. C’est vil et méchant, mais qu’importe puisque c’est pour jouer et que le tout est réglementé. Splatto ! n’est donc clairement pas un jeu sérieux, et c’est tant mieux. Passez outre son aspect esthétique et laissez-vous tenter par le massacre intempestif de vos adversaires.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (5)

Default
jdlr
jdlr
Le retour de Scrabouille (MB 1990) ! Chouette
Shoum
Shoum
Merci pour cette critique car c'est vrai que la boîte (et le plateau) ne donne vraiment pas envie. J'aimerais bien l'essayer à l'occasion.
arthelius
arthelius
Il ne faut pas se limiter à ça car le jeu est sympa.
Shoum
Shoum
C'est bizarre que l'éditeur (Piatnik, qui est autrichien il me semble) soit capable de sortir des boîtes de jeu au graphisme à peu près moderne, tel Golden Horn, et se rende coupable de tels attentats esthétiques comme ce Splatto !
arthelius
arthelius
C'est à mes yeux le gros souci de Piatnik à l'heure actuelle : la qualité de leurs illustrations. J'ai en réserve Wiener Walzer qui est également un poids lourd dans cette catégorie, et que je vais chroniquer prochainement.
C'est dommage car leurs jeux sont sympa en plus.