arthelius

Critique de Pikoko

Critique de Pikoko


Pikoko mélange habilement la Belote, Hanabi et un système de paris sur les autres. Oui, il fait ça et le plus naturellement du monde. Le tout sous couvert d’un habillage animalier des plus intriguant. Si comme moi, vous avez craqué pour le principe ou son matériel, je vous invite vivement à lire la suite ça devrait vous plaire !


Plumes à gogo


Chaque joueur reçoit en début de partie, des jetons, un paon et des cartes d’une couleur. Ensuite, on distribue à chacun 8 cartes Plume face cachées, celles-ci devant être enfichées dans le présentoir paon face visible du côté des autres joueurs. On ne voit pas son propre jeu. On scrute toutes les cartes des autres paons, puis l’on enchérit avec ses jetons sur les potentiels Plis que vont faire les autres joueurs. De même que l’on pose devant soi la carte de la couleur du joueur sur lequel on pense avoir misé juste. Il y a 8 tours de jeu par manche et 9 jetons par joueur. À la fin de la manche tomber pile juste sur un pari rapporte 3 points, et tomber à 1 d’écart rapporte 1 point, pour le reste c’est zéro. 


S’ensuit la seconde phase durant laquelle on va tenter de faire des plis. Le premier joueur prend alors une carte dans le paon du joueur à sa gauche et la pose face visible sur la table, indiquant ainsi la couleur du tour. Les autres joueurs font de même avec leurs voisins, en tentant de suivre la couleur indiquée, si ce n’est pas possible n’importe quelle carte peut être jouée. Un atout étant tiré en début de tour. Une fois que tout le monde a joué, on procède ainsi afin de savoir à qui va le pli : si une carte Atout a été jouée, c’est la plus haute valeur qui l’emporte, sinon si aucun Atout a été joué, c’est la carte de la couleur demandée, la plus haute qui gagne. Et l’on procède ainsi sur encore 7 tours avant de procéder aux vérifications des paris et de marquer des points. Puis l’on recommence encore 2 manches pour désigner un vainqueur.

 

Tric Trac


La roue du paon


Le matériel est un gros plus pour le jeu, tant celui-ci est réussi. Si graphiquement les cartes Plume sont très simplistes (presque moches), les paons en plastiques, et non en carton sont vraiment superbes ! Le seul hic, c’est qu’il faille les démonter pour les faire entrer dans la boite, et à quelques millimètres près ça passait. Franchement, le matériel est un joli coup de cœur pour ma part, et ces paons m’ont vraiment attirés au premier coup d’œil, tout en étant bien pratique une fois qu’on a pris le coup de main. Une chouette édition ! 

 

Tric Trac


On mélange et on secoue


Autant vous dire qu’expliquer le jeu à des personnes qui n’avaient jamais joué à la Belote fut assez compliqué ! Entre les paris avec les jetons, ceux avec les cartes, plus le principe de base avec la couleur cible et le fait qu’on l’on joue les cartes de son voisin, il y a pas mal d’écueils pour se faire comprendre. Il faudra donc un tour à vide pour bien tout saisir, ou alors avoir une expérience dans la belote pour tout capter du premier coup. Passez cela, Pikoko joue pas mal sur le guessing, beaucoup plus que l’on pourrait penser. Il faudra voir quoi jouer pour arriver à son pari mais aussi prévoir le coup des autres pour gérer leur jeu, notamment celui des joueurs sur lesquels on n’a aucune incidence. C’est très malin, assez tordu, mais vraiment intéressant ! Le coup des cartes de sa main que l’on ne voit pas est également une bonne idée, ça ajoute de la tension mais le jeu ne tourne clairement pas qu’autour de cela. Il faut dire que se voir imposer un atout en début de manche, et non pouvoir choisir si l’on prend ou pas, à de quoi déstabiliser. Mais cela est compréhensible lorsqu’on sait que notre propre jeu n’est pas visible. Le système de comptage quant à lui n’est pas si compliqué à prendre en main, surtout qu’une partie dure 3 manches seulement.

 

Tric Trac


La boite indique à partir de 10 ans, ce que je trouve parfaitement juste, avant le système de paris et de guessing seront trop compliqués à gérer de façon optimale. Pour 3 à 5 joueurs selon la boite, en sachant qu’à 5, s'est plus compliqué de lire le jeu, donc pour les premières parties privilégiés une configuration à 3 ou 4 joueurs. Pour un public vraiment large, car tout le monde devrait y trouver son compte sauf les enfants et les novices, le jeu étant assez abstrait et son thème bien exploité dans le matériel ne ressort pas vraiment dans les mécaniques. Enfin, la durée de vie sera aussi bonne que sur un jeu de cartes classiques à tirages aléatoires pour peu que l’on accroche au jeu. 

 

Tric Trac


Est-ce une belote plus ?


Je vais répondre immédiatement à cette question : non. Même si on garde la notion de pli et « d’atout », le jeu est bien simplifié sur ce point. Pas d’équipe, c’est chacun pour soi, pas de systèmes de comptages étranges, ou de tours à rallonge, les points étant simples à compter. Pour autant, le jeu ne s’adresse pas à tous car il faudra le maîtriser avec ses paris et sa mécanique, mais une fois cela fait, si vous avez adhéré aux mécaniques ça sera du tout bon ! Un jeu qui est amené à devenir une petite référence, je pense, dans sa catégorie.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default