arthelius

Critique de Miyabi

Critique de Miyabi


Miyabi c’est le nom d’un couteau de découpe, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici, car ils ‘agit avant tout d’un jeu mettant en avant les jardins, la nature, donc rien à voir. Ce qui ne va pas m’empêcher de vous en dire plus sur ce jeu dans les lignes qui suivent.


Les jardins pas toujours japonais


On va poser au centre de la table le plateau de score, avec à côté les cubes de couleurs des joueurs participants. Chacun prend devant lui un plateau léger et toutes les lanternes d’une même couleur, qu’il place au-dessus. Puis selon le nombre de joueurs, on sort de la boite des tuiles de différentes tailles. Fort heureusement une tuile de rappel est présente dans la boite pour savoir lesquelles prendre. La partie peut débuter. Le 1er joueur choisit alors une tuile avec l’un des 6 symboles, qu’il pose sur son plateau, le symbole devant alors figurer dans la ligne correspondante. La lanterne est ensuite posée sur la case qui correspond à la colonne où le symbole figure. Puis selon le niveau en hauteur (ce n’est pas spécialement précisé dans les règles) on marque autant de points qu’il y a de symboles multiplié par la hauteur, par exemple 3 fleurs au niveau 3 rapportent 9 points. Et l’on procède de la sorte jusqu’à épuisement des tuiles et les places disponibles pour nos lanternes. Il sera par contre interdit de dépasser de la zone ou de mettre le mauvais symbole, par contre il sera bien entendu possible de monter en hauteur et de recouvrir d’autres symboles, si la tuile du dessus ne porte pas dans le vide, ou de passer son tour. Si l’on parvient à poser une tuile au 5e niveau on gagne alors des points bonus, et cela est possible pour chaque objet où leurs valeurs sont décroissantes. Une fois les tuiles mises à disposition épuisées, on avance le pion compte-tour d’un cran et on ressort autant de tuiles qu’au début. La partie se déroulant ainsi sur un nombre variable de tours selon le nombre de joueurs. A la fin de la partie chacun compte le nombre de symboles qu’il possède par ligne, et les deux qui en possèdent le plus remportent les points figurant sur le plateau. Le jeu avec le plus de points l’emporte.


Le jeu est proposé avec 5 variantes, chacune apportant quelques règles supplémentaires. Décompte des points différents avec ajout des cases adjacentes pour les objets ou les cases vides, points bonus, ajout de tuiles monocases, ou grenouille généreuse en points. En sachant qu’il est possible de les combiner.

 

Tric Trac


C’est la tuile


Miyabi est généreux avec ses tuiles en quantité, ses pions en bois de très belles couleurs, ses plateaux et ses jetons, j’espère que vous aimez trier, fort heureusement il y a des sachets pour tout ranger ! Graphiquement, c’est coloré, frais et ça colle plutôt bien au thème du jeu. Bref c’est une jolie édition qui fait plaisir à voir.

 

Tric Trac


Qu'est-ce qui poussent sur les plate-bandes ?


Un jeu simple et accessible possédant malgré tout une belle partie de tactique, voilà qui donne envie n’est-ce pas ? Et c’est justement ce que nous propose Miyabi. Les règles sont apprises en quelques minutes, même si leur lecture n’est pas toujours limpide (je pense au niveau), et les parties sont également très rapides, les 45 minutes indiquées sur la boite étant surtout valable pour les parties à 4 joueurs, à 2, on est plus proche des 20 minutes. Le placement n’étant pas laborieux, il sera donc aisé de la sortir. Surtout que pour ma part, j’ai une légère préférence pour la configuration à 2, laissant alors plus de place à la tactique, qu’au chaos, avec un choix de tuiles qui change moins d’un tour à l’autre, et surtout plus de manches, donc plus de temps pour voir venir. Le jeu étant proposé à partir de 8 ans, ce que je trouve juste, il sera possible d’y jouer en famille et donc d’apprendre les notions de programmation et d’optimisation. Par contre j’aurais un reproche à faire, une fois qu’un joueur est parvenu à faire un bon coup par exemple en posant une tuile avec 3 symboles au 5e niveau, il devient difficile de la battre. Vous me direz que c’est par ce que je ne sais pas jouer, et je vous répondrai peut être, mais ce cas de figure est arrivé plusieurs fois, la faute à un hasard parfois handicapant. Par contre cela n’est vraiment valable qu’avec le jeu de base sans les extensions, car avec la répartition des points est moins « stricte ». Mais ce n’est vraiment qu’une brindille, car le jeu tourne très bien et le hasard est certes présent, mais il reste raisonnable, car on peut voir toutes les tuiles du tour. La durée de vie n’en sera d’ailleurs qu’augmenté avec ces extensions qui renouvellent bien le jeu, un ajout appréciable qui vous fera ressortir Miyabi à maintes reprises. Enfin un dernier mot sur le thème qui ici est plutôt bien rendu graphiquement, même si l’ensemble reste tout de même très abstrait dans ses mécaniques.

 

Tric Trac

Tric Trac


Maitre jardinier


Miyabi est un jeu fort sympathique, un jeu familial simple et accessible, aux parties rapides. Il est n’est pas dénué de tactique et le hasard n’est pas prépondérant. Bref nous sommes face à un jeu à tester pour se faire un avis, mais à acheter aussi si vous recherchez un jeu familial à offrir ou à vous offrir pour les fêtes tant il conviendra à un large public et propose une expérience intéressante. 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires

Default