arthelius

Critique de Gold and Boom

Critique de Gold and Boom


Or et prospecteurs ont souvent fait bon ménage, surtout dans les jeux de société. On ne compte plus les jeux utilisant ce thème. Mais depuis quelques années les jeux ont également intégré la profondeur, enfonçant la prospection dans le sol. Et ce n’est pas Gold and Boom, un jeu où l’on creuse des mines à la recherche d’or qui me dira le contraire.


Et mon cœur fait boom


Le jeu propose plusieurs modes de jeu où la difficulté est graduelle, du fait du nombre croissant de cartes dans chaque pile. En début de partie, vous allez étaler les cartes d’une seule couleur, puis ajouter les autres au fur et à mesure par-dessus les premières cartes pour former ainsi 16 piles de 4 à 6 cartes selon la difficulté choisie. En mode Étendu, ce seront 24 piles qui seront formées avec 4 cartes dans chacune. Bien sûr à chaque dépôt de carte, les joueurs devront se souvenir où celles-ci se trouvent. A son tour le joueur choisit une mine Ouverte et prend une par une les cartes qui constituent cette pile, en ayant le choix d’arrêter à tout moment de prendre des cartes volontairement, les cartes gagnées rejoignant sa réserve. Si le joueur tombe sur une carte marquée d’un Boom, son tour prend fin et il perd le pécule amassé dans cette mine. Puis c’est au tour du joueur à sa gauche. La partie prend fin lorsque toutes les mines sont explosées (impossible de creuser plus bas même s’il reste des cartes), ou épuisées. Tous les joueurs comptent alors leurs pépites, le joueur en ayant le plus remporte la partie. 

 

Tric Trac


Une boite en or


Si je vous dis Pink Monkey Games, vous me dites ? Jeu de cartes dans une boite carré au design vectoriel. Et vous avez raison. Du coup pourquoi vous en dire plus ? C’est coloré, c’est lisible, hyper classique, mais clairement ça ne gêne aucunement le jeu. Une édition qui ne prend pas de risque et qui cible le grand public, mais qui fonctionne sans mal.

 

Tric Trac


Toujours plus profond et plus avide


De la mémoire, voilà tout simplement ce qu’il vous faudra pour jouer à Gold and Boom, rien de plus ! On fouille, on tente sa chance et on met à l’épreuve sa mémoire dans un stop ou encore hyper contrôlé ou le hasard n’a pas sa place, si ce n’est dans le placement des cartes au départ. Et à 6, cela aura effectivement une incidence, car les premiers joueurs à la mémoire encore fraiches, auront peu de mal à retrouver les tas les plus intéressants tandis que les suivants seront moins chanceux. Même si le mode étendu permet de contrecarrer un peu ce souci. Mais là encore tout est question de mémoire, car les couches se mettent successivement. Accessible sans souci à partir de 6 ans, vous pourrez vous y adonner en famille de 2 à 6 joueurs, la configuration à 4 étant à mes yeux la plus intéressante. Enfin, une partie n’excède pas les 10 minutes. Le jeu est un peu trop simple pour attirer les adultes seuls, par contre avec des enfants ça marche très bien. Et il est vrai qu’un mode un peu plus complexe aurait pu être un plus sympa. Le thème quant à lui est assez bien intégré, pas de souci sur ce point.

 

Tric Trac


Ce jeu, a-t-il fait faire boom à mon cœur ?


Oui, car il est immersif et surtout très simple, vraiment. Gold and Boom est un pur party game au thème bien intégré. Un jeu destiné avant tout aux enfants, aux plus jeunes, mais qui divertit sans mal même les adultes pour une partie n’excédant pas les 10 minutes. Pas une révolution, mais un petit titre sympa tout de même.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default