arthelius

Critique de Dragon Castle

Critique de Dragon Castle


Il était passé entre les mailles de mon filet ludique, il n’est donc plus vraiment d’actualité, mais l’ayant découvert il y a peu, j’avais vraiment envie de partager avec vous ce petit coup de cœur. Dragon Castle s’inspire très largement du célèbre Mah-Jong, avec un matériel très proche, mais des règles qui le distinguent tout de même. Un jeu que j’ai plaisir à vous présenter aujourd’hui.


Le château du dragon


Chaque joueur va s’emparer d’un plateau personnel et d’un sanctuaire, puis au centre, on va disposer un plateau différent selon le nombre de joueurs, afin d’y construire le fameux Dragon Castle à l’aide de toutes les tuiles en plastique présentes dans la boite, posées face visible. À votre tour de jeu vous aurez le choix entre : prendre 2 tuiles totalement identiques (même couleur, même symbole), prendre 1 tuile et 1 sanctuaire ou alors défausser une tuile pour gagner un point, une action supplémentaire sera possible avec les règles avancées. Une fois, cela fait vous devrez poser ces tuiles sur votre plateau. En sachant que si vous en accolez 4 de même couleur (pas forcément le même symbole) orthogonalement, elles seront retournés afin de consolider le château, et vous poserez dessus 1 ou 2 sanctuaires, en fonction de la couleur de vos tuiles. En retournant des dragons vous gagnerez même 1 point bonus. Vous gagnerez aussi des points exponentiels en retournant ces tuiles, plus vous en retournez en une seul fois, plus vous gagnez de points, 2 points si vous retournez 4 tuiles, mais 8 points si vous en retournez 8, par exemple. De même pour les sanctuaires plus vous les posez haut et plus ils rapportent de points, jusqu’à 3 points. Vous pourrez bien entendu poser des tuiles sur d’autres, mais seulement si ces dernières sont retournées face vierge. La partie se poursuivant ainsi au gré de la structure centrale qui s’égraine. Dès qu’il ne reste plus que des tuiles sur le premier étage, les joueurs sont autorisés à prendre les jetons qui rapportent 2 points et qui une fois parvenus au bon symbole, ils mettront fin à la partie. Chacun compte ses points, celui en possède le plus remporte la victoire.
Deux variantes existent, une avec les dragons qui apporteront leurs aides via des cartes à pouvoirs à jouer à votre tour de jeu, et une autre qui introduit des cartes objectifs.

 

Tric Trac


Sucres ou tuiles ?


Ah le matériel, parlons-en du matériel ! Il est tout bonnement superbe ! Ces larges tuiles sont vraiment hyper plaisantes à manipuler et à regarder, même si cela prend du temps de les disposer, cela fait partie du plaisir de jeu. Et graphiquement le jeu s’en sort super bien avec des cartes vraiment jolies, avec un style qui mélange estampe et modernité, une vraie réussite visuelle. Le tout tenant dans un thermoformage pertinent, tuiles, jetons et cartes ne volant pas partout. La règle est aussi très bien rédigée et remplie d’exemples. Une très belle édition ! 

 

Tric Trac


Déconstruire pour reconstruire


Voir s’étaler ainsi les tuiles et les voir s’empiler au centre donne vraiment envie de jouer à Dragon Castle. Ce très beau matériel est une vraie invitation. De plus, les règles sont vraiment simples, ce qui accentue le plaisir de jeu. On prend un vrai plaisir à découvrir les symboles en dessous, à construire son château et à mener son petit bonhomme de chemin au gré de ses décisions et de ses choix. C’est fin, c’est tendu et surtout, c’est vraiment agréable comme jeu, on est tout de suite pris dedans. Les tours s’enchaînent très vite, il y a de la tension et les scores sont souvent serrés. On fait attention à ne pas trop avantager les autres, tout en se dégageant tout de même les bonnes tuiles. Une fois fait, on essaie de se placer au mieux pour s’ouvrir de nouvelles voies sans se bloquer. Non vraiment, il y a de quoi faire. Le jeu est accessible à un très large public, qu’il soit familial, au sens large aussi bien les enfants que les parents, qu’entre amis, Dragon Castle est assez simple d’accès pour se mettre à la portée de tous, tout en offrant assez de subtilité. Vous pourrez y jouer de 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans, mais prenez garde, car selon la configuration, le jeu sera totalement différent ! À 2 vous aurez beaucoup de choix sur le plateau central, mais construire votre château sera plus complexe car vous aurez beaucoup de pièces. À 4 les tuiles partent hyper vite et vous devrez très vite choisir les couleurs que vous voulez jouer, en étant très attentif aux tuiles au centre. Vous l’aurez compris la configuration à 3 offre donc le meilleur équilibre. 

 

Tric Trac


En ce qui concerne la durée de vie, j’ai oublié de vous parler d’un point dans les règles. Dans celles-ci, vous trouverez différents schémas de pose de départ, recommandées selon le nombre de joueurs, qui renouvelleront vraiment très bien le jeu, surtout qu’il est possible de créer aussi les vôtres. Cela change pas mal les parties et la manière de jouer. Mais ce n’est pas tout car les dragons viendront ajouter de la longueur, de même pour les objectifs qui rendront le jeu encore plus tactique et fin, un vrai régal ! Un véritable boost pour la durée de vie qui est ici énorme. Et que dire du thème si ce n’est que celui-ci accompagne très bien le jeu, même s’il n’est pas prédominant. Malheureusement, je ne pourrais pas vous faire une vraie comparaison avec le Mah-Jong que je connais assez mal, même si Dragon Castle s’en inspire beaucoup, à mes yeux, il apporte tout de même un gros lot de nouveautés qui approfondissent le jeu et surtout lui apporte des éléments de jeux de société moderne qui le rendent plus attrayant. Une sorte de fusion entre le classicisme et la modernité. 

 

Tric Trac


La demeure des dragons


Dragon Castle est peut-être bien mon jeu préféré de l’année, tout simplement, en tout cas, il est entré sans aucun mal dans mon top des jeux que je ressortirais régulièrement. Il est fin, prenant, beau et surtout très plaisant à jouer. Une vraie réussite et un gros coup de cœur ! Un jeu à offrir ou à s’offrir les yeux fermés tant celui-ci ravira les joueurs à n’en point douter.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

À suivre chez les blogueurs...

Commentaires

Default