Critique d’Aquatika

Critique d’Aquatika
arthelius

Qui du requin ou de la pieuvre est le plus fort ? Et qui de la pieuvre et du poisson volant est le plus agile ? Et si je vous dis que ces trois animaux se valent, vous n’en croiriez pas vos oreilles et pourtant c’est parfaitement vrai. Enfin, c’est le cas dans Aquatika, un jeu aquatique pour 2 joueurs, que je m’en vais vous présenter.

 

Les gris contre les jaunes

 

Dans Aquatika vous allez devoir atteindre la zone à votre couleur qui se trouve de l’autre côté du plateau, derrière les lignes adverses. Soit une belle bataille en perspective. Pour ce faire, vous allez avoir à disposition trois types d’animaux : les poissons volants, qui peuvent sauter par-dessus une ou plusieurs pièces si celles-ci sont espacées d’une case, les requins qui peuvent manger toutes les autres pièces, même celles de son camp, et enfin les pieuvres qui peuvent recouvrir toutes les autres pièces sauf les autres pieuvres. À votre tour de jeu, vous pourrez bouger d’une case une pièce sur les côtés, en avant ou en diagonale, mais jamais en arrière. Votre but étant de faire votre possible pour atteindre la case de votre couleur sur le camp adverse afin de remporter la victoire.

 

1b8e6b5e06eecbdbabba06c214add68c435d.jpe

 

Rétro

 

Vous vous demandez surement pourquoi j’ai choisi ce terme pour titrer ce paragraphe, et bien tout simplement par ce que c’est le sentiment que j’ai ressenti en ouvrant pour la première fois la boite. Mais dans ma bouche ce n’est jamais une mauvaise chose, car qui dit rétro dit souvent nostalgie. Le design avant tout, l’illustration crayonnée de la boite de par son style et ses couleurs possède un charme rétro fort sympathique et une patte unique. Vient ensuite l’utilisation du bois pour un jeu à 2 joueurs, comme à la bonne époque des jeux de réflexion à 2 chez Gigamic, qui provoque chez moi une belle vague de nostalgie. Car je crois que tout créateur de jeu a commencé, ou presque, par créer des jeux de réflexion pour 2 joueurs. Le style qu’il soit graphique ou mécanique, ainsi que le matériel font donc monter en moi la fièvre du rétro, mais ce n’est clairement pas un mal.

Tant que je suis à vous parler du matériel, un petit mot sur le plateau qui est pour moi le point faible du jeu, car celui-ci n’a de cesse de rester à moitié relevé à cause des pliures. C’est le souci avec les plateaux pliés, et ce n’est pas le fait d’enchainer les parties qui rend le plateau plus docile. Pour le reste rien à redire, la boite est un peu grande, mais celle est justifier par la grandeur du plateau (que je pensais plus petit en voyant les photos), quant aux pions ils sont joliment gravés et facilement manipulables, c’est très agréable. Une édition de qualité au style unique.

 

65c1d9aef8558683d4fe9a6b806e44c0c2f6.jpe

 

L’attaque du poulpe furieux en mer profonde

 

Les règles s’expliquent en quelques secondes, elles sont extrêmement simples, ce qui rend le jeu accessible aux plus grands nombres, et que les 8 ans indiqués peuvent même être réduit. Une fois les pions placés sur le plateau le jeu peut commencer. Il est alors amusant de voir les techniques de chacun, et qu’avec seulement 3 personnages aux pouvoirs uniques, chacun dispose de tactiques différentes. On avance à tâtons, on teste la réaction de l’autre en gardant à l’esprit qu’une fois avancé il sera impossible de faire marche arrière, un point de règle qui change entièrement la donne et créé certaines réserves chez les joueurs.

Puis les premières attaques ont lieu, le plateau se dépeuple. Les temps de réflexion deviennent alors plus longs, les sourcils se froncent tandis que les pions sont avancés avec plus de prudence. Des occasions commencent à se créer tandis que l’on scrute la zone de jeu à la recherche d’une faille adverse, et que l’on tente de percer à jour sa stratégie. Il faut être sur tous les fronts, car une erreur ne pardonne pas. Et c’est d’ailleurs après un déplacement un peu trop hâtif, que le poisson volant saute par-dessus 3 pions offrant une jolie victoire au joueur jaune. Une victoire après une partie pleine de réflexion qui appelle déjà à une revanche.

 

0042b07620879f7a33c260b5666f057ddb4c.jpe

 

Un jeu aquatique

 

Aquatika est un jeu de réflexion fin et très bien équilibré, chaque animal possède un pouvoir unique qui offre énormément de possibilités. Chacun aura sa manière d’interagir avec et aucun ne surpasse un autre. Les parties ne font pas toujours en 15 minutes et pour cause, certain coup demanderont réflexion, car une fois avancée il est inutile de penser faire marche arrière, ce qui créé de nombreuses tensions et modifications de tactiques. Pour autant il sera très aisé d’enchainer les parties et de ne pas se lasser grâce à un placement très libre. D’ailleurs pour plus les tatillons et tacticiens des joueurs n’hésitez pas à mettre la boite entre vous pour le placement afin de ne pas vous influencer. Parfaitement accessible, il ne faudra pas hésiter à lui donner sa chance, et se laisser tenter par une partie découverte.

Agréablement rétro, mais tout aussi bon que les autres jeux de réflexion à 2 joueurs, Aquatika est une très bonne surprise et une jolie bouffée d’air frais dans un océan de nouveautés ludiques.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires

Default