Cannes, le festival, toute cette pression

Ou les tribulations d'un lutin d'1m80 au Festival International des Jeux de Cannes !

Vendredi, 14h: départ en train de Grenoble, j'abandonne femme, associé, café-jeux... direction la croisette !

Cannes, 1er jour...

DefaultAprès avoir déposé mes affaires à l'hôtel, dans une chambre d'un magnifique rose avec grand miroir et lit à barreaux... mais là je m'égare... je longe la croisette direction le palais des festivals !
Il est déjà tard, la nuit tombe et le festival ferme ses portes, mais le Off va bientôt ouvrir :)
Je croise Xavier Lardy, qui a longtemps fait tourner ses protos au K fée des jeux et qui est maintenant membre de la CAL (Compagnie des z'Auteurs Lyonnais).
Je lui donne rendez-vous à l'intérieur et je vais grignoter un bout en attendant l'ouverture des portes.

En revenant, Bruno Cathala se retrouve dans la queue à mon niveau, j'en profite pour le féliciter pour le prix de Five Tribes et on discute un peu: des café-jeux, du festival Place aux jeux qui a lieu dans moins d'un mois à Grenoble, du FIJ et du Off.

DefaultDefault


Un contrôle par les vigiles et me voici dans le Off, il y'a déjà plein de monde et peu de places libres.
Les auteurs de la CAL sont déjà en train de faire tester leurs protos.
Juste à côté, je retrouve les auteurs grenoblois qui participent aux ProtoLabos (Alain, Christian, Thomas, Julien, Virgile et Camille). Je trouve une place libre et j'en profite pour faire une petite partie d'Alchivie, le coopératif familial illustré par Camille. On décide d'utiliser la variante adulte avec le sorcier noir, mauvaise décision, première défaite du festival.

Default

Xavier de l'Heure du jeu, avec qui j'avais beaucoup échangé pour la création de son café-jeux à Rennes, arrive de la cérémonie des Cocktails d'or. Il vient de recevoir un prix, une première pour un café-jeux à ma connaissance et à travers lui c'est une belle reconnaissance du travail de l'ensemble des différents café-jeux.
Après l'avoir félicité, j'en profite pour lui donner un petit cadeau, les nouveaux sous-bocks du K fée des jeux.

J'aide Ludovic Maublanc à retrouver son compère Bruno et je lui glisse deux mots sur le projet de Rampage géant que je prépare pour Place aux jeux, ça a l'air de l'amuser et j'espère qu'il sera là pour se faire déguiser en dinosaure géant ;)
En parcourant les allées, derrière un sombrero, je peux apercevoir le proto de 7 Wonders duel. La mécanique est différente, mais l'esprit est bien là et ça donne envie.
Je tombe aussi sur le proto du jeu Ornithorynque de Jub et Martin Vidberg.
Default
Stupeur, monsieur Vidberg ne ressemble absolument pas à sa photo de profil...
en vrai il est plus grand et a beaucoup plus de poils ! mais tout de même moins que monsieur Phal !

Je retrouve Garf (président du CJSD) et Malik avec leurs tee-shirts d'animateurs Asmodee, assortis à ma chambre d'hôtel ;) on discute avec Guillain le papa de la splendide version 3D de Seasons.

Il commence à se faire tard... ou tôt, c'est une question de point de vue... j'abandonne le Off et je rentre me coucher en traversant la croisette déserte.

Cannes, 2ème jour...

Un petit déj avec beaucoup de café et direction le palais des festivals !
Je dois rejoindre Dom et Guy des Contrées du jeu car Mathias nous attend sur le stand de Matagot pour nous faire tester Barony.
Je ne suis pas en avance, pas le temps d'aller chercher mon pass, Dom m'en file un et me voici transformé en doublure d'Antoine Bauza, mais ça ne fonctionne que dans le noir et de dos.

DefaultDefault
photos: Dom - Les Contrées du Jeu


DefaultNous y sommes, on se lance dans Barony et le début de partie est un peu lent. Le café n'a pas encore du faire son effet car on est tous passé à côté d'un point de règle important. Une fois corrigé, merci Mathias, la partie est tout de suite plus fluide. Deuxième défaite du festival mais j'ai beaucoup aimé ce jeu, simple mais pas simpliste, 1 action parmi 6 différentes et des choix cornéliens, vivement son arrivée en boutique.
Je profite du calme relatif sur le stand pour me présenter auprès d'Hicham et le remercier de l'implication de Matagot auprès des café-jeux, avec les évènements Dice Town, Shadow Hunter, Desperados of Dice Town.
Sur le stand d'Origames, je retrouve Roméo et Clément qui enchaînent les démos de Sabordage avec les boîtes de pré-production, je repasserai plus tard pour discuter plus longuement avec eux.
Au détour des stands, je tombe sur Matthieu et Ben de JES (Jeux en Société) et j'en profite pour tester avec eux Cacao et Les Poilus, le dernier jeu illustré par Tignous. Et c'est la première victoire, nous ressortons tous vivants des tranchées et sans trop de traumatismes.
Jenny de la Maison des Jeux de Grenoble nous rejoint et on enchaîne avec une partie de Piratoons, ils poursuivent avec Celestia, la réédition de Cloud 9 à venir chez Blam.
Je les abandonne à leurs îles célestes, il est bientôt 18h et j'ai réservé une place sur le vol Miami Cuba à bord de la compagnie Asmodee :)
Nous sommes une dizaine à attendre, un gentleman en costume blanc nous coiffe de panama blanc. Philippe des Pallières lance le départ et on nous entraîne dans les coulisses du palais des festivals, direction la jungle cubaine.
Nous testons un proto de Loïc Lamy, nous jouons des membres de la mafia cubaine, Tom Vuarchex est le parrain et il va essayer de trouver les brebis galeuses parmi nous. J'ai beaucoup aimé l'ambiance de cette partie, un jeu à rôle secret où chacun choisit son rôle en cours de partie :)

DefaultDefault
photos: Dom - Les Contrées du Jeu

DefaultOn quitte Cuba, retour au festival et au passage Cyril Demaegd en profite pour présenter aux boutiques Timeline Chronicles (la version plateau de Timeline).
Reixou est en pleine partie avec sa famille et Cyril prend la partie comme exemple pour nous expliquer les différents minis jeux. Les gros plus de cette version est la possibilité de jouer en famille et de pouvoir réutiliser les Timeline déjà sortis comme des extensions.

La journée touche à sa fin et le festival va fermer ses portes, direction l'apéro organisé par Iello.
Cette soirée me permet de discuter avec des boutiques de jeux, des joueurs qui ont gagné le concours facebook, de refaire la partie de Mafia Cubaine avec Tom, de faire un coucou à monsieur Guillaume, de rencontrer pour la première fois Nicolas de la Muse Café à Bordeaux, et surtout de dire tout le bien que je pense à Matthieu et Théo du programme VIP et du soutien de Iello aux café-jeux !
Il est encore tôt, mais j'ai le dos en compote, pas de Off pour moi ce soir, retour à la chambre rose.

Cannes, 3ème jour...

Réveil, café en intraveineuse, j'ai rendez-vous sur le stand Libellud avant l'ouverture du festival pour essayer Mysterium qui ne désemplissait pas la veille. Zut alors, d'autres ont eu la même idée, mais sont arrivés avant. Tant pis, j'attendrai qu'il sorte en boutique, comme pour Sapiens dont le stand était lui aussi toujours plein.
Un petit tour chez Superlude pour tester Kenjin puis j'enchaîne avec Pingo Pingo, la réédition de Sqaud Seven, de Roberto Fraga chez Iello. On reprend la spirale des défaites, faut pas déconner.
Je passe ensuite devant la superbe édition de Mare Nostrum dont le Kickstarter va bientôt débuter chez Asyncron.
Je retourne chez Origames, il y'a un peu moins de monde alors j'en profite pour faire une partie de Sabordage dont la forme a bien changée depuis les soirées ProtoLabos et je me prends une rouste par Roméo.

DefaultDefault


Sur le stand Asmodee, je fais une petite partie de Flick'm Up, un jeu de pichenette ambiance Western avec un matériel superbe et immersif à souhait.
Un petit tour du côté des jeux de rôle pour faire un dernier coucou à Mayhar, sur le stand Sans détour, une bise à Gawain sur le stand Esteren et il est déjà temps de rentrer.

Default

Et voilà, Cannes c'est fini...

Une belle première pour moi, pas assez de temps pour tout voir et tout tester, mais je ferai mieux l'année prochaine !
J'aurais notamment aimé repasser au stand de l'Oya à un moment plus calme pour revoir Patrick et le remercier de nouveau pour le temps qu'il nous a consacré pour nous aider lors de la création du K fée des jeux. Temps que nous prenons régulièrement à notre tour aujourd'hui pour aider des porteurs de projets de toute la France.

C'était une bonne expérience de sortir du travail quotidien que réclame notre café-jeux grenoblois et de rencontrer et échanger en live avec tout ce petit monde du jeu. Un grand merci à ceux qui organisent et animent ce festival !

Et un merci spécial aux associations grenobloises CJSD et Jeux et Vous, qui sont venues à la rescousse pour me remplacer au K fée des jeux afin que le café-jeux continue sa mission: mettre le jeu à la portée des gens et en faciliter l'accès grâce au conseil personnalisé et à l'explication des règles et qu'ainsi chaque jeu trouve son public ;)

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Philippe,
envoyé spécial à Cannes pour K fée des jeux, Grenoble



Commentaires (2)

  • Bel article compte-rendu! merci du temps passé à la rédaction...
    Pour moi, cela relate bien la vision différente et la présence de plus en plus d'acteurs d'un autre monde ludique, celui qui fait jouer les gens tout au long de l'année comme les cafés-jeux, ou l'Auberge des Voyajoueurs présent aussi pour la première fois cette année.

    A l'année prochaine ?!

  • PhilippeKFDJ

    Merci :)
    Pour l'année prochaine, je vais essayer en tout cas.

Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default