Vincent Dutrait

Beijing Dice Con 2019, impressions

Beijing Dice Con 2019, impressions

Du 22 au 26 août, j’ai été invité au salon du jeu Dice Con à Pékin.
Succédant à Reiner Knizia en 2018 (excusez du peu^^),
j’y ai passé des journées fort sympathiques et instructives sur le marché chinois.
J’ai aussi tenu une conférence sur mon parcours, l’illustration,
dédicacé de nombreux jeux et rencontré beaucoup de monde.
Petit compte-rendu au feeling.

 

Tout d’abord pour la petite histoire, j’ai des liens particuliers avec la Chine et j’y suis déjà allé à quelques reprises avec de conséquents intervalles, pour des séjours approfondis de plusieurs semaines. Au début des années 80 et à nouveau à la fin des années 90 (à Taïwan aussi entre temps). Soit des sauts dans le temps de dizaines d’années où à chaque fois j’ai eu le sentiment de re-découvrir un pays en pleine mutation et en évolution constante.

Ce qui n’a pas loupé et me suis encore retrouvé dans un autre monde !
Mon père est sinologue, a été professeur de chinois et avec ma mère, journaliste et correctrice, ils ont traduit ensemble en français de nombreuses œuvres littéraires dont des romans et essais de prestigieux auteurs - et Prix Nobel de Littérature - comme Gao Xingjian et Mo Yan. Ceci expliquant chez moi un certain penchant pour l’Asie, sa culture et son histoire, baignant intensément dans la marmite depuis tout petit.
Et de fil en aiguille, me voilà résident de Goyang, une ville voisine de Séoul en Corée du Sud. Ce voyage en Chine, en plus du pan ludique, avait donc un goût particulier, sentimental ? :)

Beijing Dice Con 2019, impressionsMonastère bouddhiste suspendu Xuan Kong, construit en 491, là quelque part aux début des années 80,
à une époque où il était encore assez inédit de croiser des occidentaux, loin des grandes villes...

Dice Con est organisé par Vincent Zhao avec une équipe d’une dizaine de membres et l’aide de nombreux volontaires. C’est la cinquième année consécutive, d’où le slogan “Give Me 5”. J’ai été accueilli comme un prince et accompagné quotidiennement par Anita et Chen, deux jeunes chinois dynamiques d’une vingtaine d’années, amateurs de jeux entre amis pendant les vacances et de peinture de figurines, qui m’ont ouvert leurs univers.

Tric Trac

Ici on ne mégote pas sur la taille des figurines ni sur la qualité du matériau !

Le salon s’est déroulé au National Agricultural Exhibition Center. Un espace et des lieux aux dimensions et surfaces pharaoniques - la déco aussi ! - bâti à la fin des années 60.
Un immense parc avec une dizaine de halls et plusieurs expos et conventions en même temps (au passage, j’ai d’ailleurs appris beaucoup sur la Sériculture, une chouette découverte).

Tric Trac

Mine de rien, ça en fait des éditeurs, sponsors, associations, fabricants & co...

Deux halls étaient occupés par Dice Con :
Le premier en forme de vaste boucle rectangulaire accueillait, disons, les éditeurs et distributeurs déjà dans la place et établis, Asmodee, Surfin Meeple, Broadway Toys Limited, Swan Panasia, VFI Asia,...et bien d’autres, à la louche une vingtaine. Avec aussi des fabricants chinois, présentant leurs techniques et technologies, une zone de destockage aux prix imbattables, du Magic forcément, un curieux stand M&M’S déserté et un espace pour les petits écoliers génies jouant à des jeux et casse-têtes plus traditionnels et ludo-éducatifs.

Tric Trac

Pour info sur la taille et une échelle de grandeur, dans le hall à gauche,
l'espace en 3x5 dans le coin inférieur gauche, c'est le stand Asmodee avec, je pense, une douzaine de tables.
A droîte, un stand accolé à un mur, case de 1x1, pouvait accueillir 3-4 personnes.

Une initiative d’Asmodee : des cartons opaques, à trois tarifs différents en fonction de leur taille (7€, 13€ et 65€) avec...du contenu aléatoire ! Les joueurs faisaient la queue, achetaient un carton au hasard de la taille désirée puis y découvraient plusieurs jeux de toutes tailles qui étaient, de ce que j’ai vu en passant, du tout bon ! Original et amusant.

Tric Trac

Les habituels photos de stands qui standent et joueurs qui jouent.

Le second hall, une longue allée, était lui plutôt réservé aux “petits et moyens” éditeurs, au jeu de rôle et surtout aux auteurs indépendants qui pouvaient y présenter leurs jeux et prototypes (peut-être 70 noms et enseignes dans le dépliant du salon ?!).
Petite remarque, ces auteurs se qualifient d’indépendants dans le sens où ils s’auto-éditent et/ou ne sont pas “affiliés” à des maisons d’édition (il n’y a là aucun sens politique). Cet évènement leur permettant de se réunir, se retrouver et discuter. Et le salon accueillait du monde venant de Chine dite continentale, de Taïwan et de Hong-Kong.

Tric Trac

Le hall "indé", JdR, proto et auto-édition...

La journée du vendredi était consacrée aux VIP, reviewers, pros, geeks & co, avec seulement 500 entrées disponibles (autour de 50€ pour la journée). C’était donc plutôt calme dans les allées, ça discute, échange, partage. Bonne ambiance découverte.
Les samedi et dimanche, ouverture au public (10€ la journée) et sur le weekend, ce sont pas loin de 22 000 visiteurs qui ont parcouru le salon (l’équivalent de Paris est Ludique ?).
On n’est certes pas encore sur des chiffres comme sur les salons européens et US emblématiques mais ça grimpe en flèche. Toujours plus de monde, plus de participation et sollicitations, des stands qui s’agrandissent à vue d’œil, un public de plus en plus informé et en demande. J’ai trouvé l’ensemble très pro, carré et bien ficelé.

Le vendredi, pendant la journée spéciale, dans l’entrée du salon, une estrade avec écran géant et en flot continu, des conférences, des présentations, rencontres, 20-30 minutes maximum. Que ce soit un éditeur annonçant ses nouveautés, un auteur digresser sur la narration dans les jeux, les jeux comme outils pédagogiques, une table ronde sur la production ou moi-même pour une Masterclass light (traduite en simultané par Zongxiu Yao de Surfin Meeple).
Il y avait là un aspect informel bien cool, car “dans le passage”, sans protocole trop contraignant ou ambiance guindée. Ça m’a bien plu car n’importe qui pouvant assister et regarder, écouter. Le planning était affiché en grand à côté de cet espace. Je trouverais vraiment sympa d’avoir ce genre d’opportunités à Essen ou Cannes avec des discussions et speechs “ouverts”, ça donne une jolie visibilité et rapproche, c’est accessible.

Tric Trac

Le nez dans le fond des boîtes et les sandales sur scène...

Les séances de dédicaces étaient sympas et très animées, Île au Trésor, Solenia, Yellow & Yangtze, etc. Une organisation impeccable et des séances chronométrées de stands en stands avec annonces bien préparées et petites pauses pour boire un coup et prendre l’air.
Je ne m’attendais pas à rencontrer autant de fans chinois, certains venant de très loin avec dans les bagages quantité de couvercles de boîtes à me faire dédicacer. C’était touchant.

J’étais très content que l’équipe Dice Con profite à fond de ma venue en organisant aussi des interviews avec des médias locaux et blogueurs. Et un entretien plus dense et pointu avec une représentante de la communauté artistique online ZCOOL et de ses 900 000 membres inscrits (!), illustrateurs, graphistes, dessinateurs, designers... : https://www.zcool.com.cn/

Tric Trac

Fondée en 2006, Zcool c'est LA plateforme chinoise des créatifs.

J’ai pas mal questionné à gauche à droite pour avoir des infos :
Par exemple, au sujet du prix des jeux en Chine. Pour faire simple, les jeux ne sont plus vus comme du carton et du papier dans une boîte, ce n’est plus du luxe mais ce n’est pas forcément donné non plus. Les “classes moyennes” s’y intéressent de plus en plus et ce sont surtout les “classes moyennes +” qui achètent. Car dans un budget chinois famille, éducation et loisir, les jeux ne coûtent pas chers si on les compare à un cours de maths ou à un institut d’anglais pour les jeunes. C’est abordable et ça se démocratise comme on dit ;)

A propos des jeux sur place, les joueurs jouaient sensiblement aux mêmes jeux qu’aux US ou en Europe, souvent les mêmes titres-phares localisés, tendances et attentes.
Et, plus étonnant, plusieurs jeux - qui cartonnent à ce qu’on m’a dit - sur le tri sélectif !
Pour sensibiliser les plus jeunes et apprendre à ne pas se louper. Environnement et futur propre au programme, une réalité qui prend forme. Je dois dire que même avec mon entraînement coréen intensif de tri à tout va, j’ai fait des erreurs, c’était vachement précis ^^

Tric Trac

Petit bémol et pas des moindres, même si on pouvait globalement communiquer en anglais,
les jeux "locaux" sont quasiment tous...en chinois.
Ce qui va de soi, mais qui, à mes yeux, montre une ouverture encore timide vers "l'extérieur"...

Du côté des “indés”, j’ai joué à quelques protos et jeux en cours plutôt cools. On y voit de tout, du jeu abstrait, pour enfants, du deckbuilding, du contrôle de zones, des empilements, du jeu à rôles cachés... Il y a clairement là un vivier et du bouillonnement.

De plus, en partie lors d’un repas organisé le vendredi soir en plus petit comité, j’ai pu discuter avec des éditeurs et groupes d’auteurs locaux qui n’hésitent plus à travailler par exemple de gros jeux à l’allemande (comme le “JingYanSi Boardgame Design Studio”), genre 60-90 min la partie, placement d’ouvriers et gestion de ressources au programme. Avec thèmes et ergonomies musclées, bien chiadés (ici la gestion financière d’une cité à l’époque des Ming ou la mise en place de canaux fluviaux pour le commerce...). Ils pensent à du financement Kickstarter, projettent des stands à Essen. Je ne serai pas surpris de quelques buzz bien mérités - et non éphémères ! - dans les temps à venir.
Je suis d’ailleurs surpris que des prospecteurs européens et US n’aient pas - encore ? - fait le voyage (comme on a pu le voir par le passé au Japon ou en Corée). Je me questionne, peut-être est-ce encore un peu tôt, barrière de la langue ou éloignement, manque d’infos...
Il y a aussi le fameux “Great Firewall of China” qui limite grandement la communication et l’information vers l’extérieur, voire dans les deux sens (j’en ai d’ailleurs amèrement fait les frais, je n’y avais pas du tout pensé avant de partir et me suis retrouvé complètement sevré d’internet pendant 4-5 jours, mayday mayday). Bien entendu, ça se contourne mais les bâtons dans les roues ça aide rarement à avancer sereinement...

Tric Trac

Dans l'entrée du second hall, il y avait des parties de Hearthstone sur écran géant,
avec commentaires surexcités en direct et lancés de goodies dans le public...


Pour anticiper quelques questions à venir ;)

A propos de la fameuse “copie chinoise”, sur le salon, on n’en parle pas ou presque.
Non pas par tabou ni gêne mais ça m’a semblé être un autre monde...
A noter que Broadway Toys Limited lançait en grande pompe la carte Chine pour Catane, incluse directement dans la boîte de base (avec un packaging différent et conséquent, figurines de temples et architectures, etc). Une autre approche pour couper court à la copie, en achetant en même temps la carte Chine et ses éléments de jeu avec le jeu de base (50€) :
https://www.boardgamegeek.com/boardgame/284815/catan-core-china-map

Tric Trac

Sold-out à la fin de la première journée de salon ^^

J’ai été impressionné par l’efficacité des services de sécurité et surtout, leur nombre. Je n’ai pas pu m’empêcher de repenser aux discussions inquiètes en pleine période de terreur en Europe il y a quelques temps, sur la sécurité à Cannes et Essen, où, dans un sens comme dans l’autre, ce n’était pas forcément à la hauteur... On sait qu’en ce moment, il y a des tensions internes en Chine et Pékin fait office de vitrine, d’où une sécurité renforcée et omniprésente.
Ce qui se concrétise par des gardes dans les allées, d’autres sillonnant le salon, des portiques avec scans aux entrées et détecteurs de métaux comme dans les aéroports. Sans stress ni pression, et sans trop impacter le flot des visiteurs apparemment.

J’oublie certainement des choses, quelques approximations possibles et j’ai certainement oublié du monde mais voilà mon aperçu. En vidéo, j’ai trouvé la balade d’un blogueur chinois, ça donne une idée des lieux et de l’ambiance (et j’espère qu’il ne dit pas de bêtises dans ses commentaires !) : https://www.bilibili.com/video/av65234043?from=search&seid=13091514376230693553

Tric Trac

T-shirt collector dédicacé pour Vincent Zhao, l'organisateur de Dice Con ;)

J’aimerais lire des retours de joueurs et pros post-évènement mais ce n’est pas évident, tout est en chinois sur les réseaux sociaux et moteurs de recherche... L’équipe Dice Con me fera parvenir des éléments que je partagerai ici en commentaire.
Visiter un salon dans ces conditions, c’est top, royal. D’autant plus que l’équipe Dice Con m’avait aussi aménagé du temps dans tout ceci pour moi tout seul, que ce soit sur le salon en vadrouille ou pour me balader dans Pékin, ce dont j’ai profité avec plaisir.
Alors que je ne connaissais personne ou presque, j’ai retrouvé sur place la même atmosphère décontractée et collégiale qu’à Cannes ou Essen. Le jeu de société, décidément, assemble et rassemble, où qu’on soit !

Tric Trac

L'éventail Decrypto, goodies ultime et pratique qui ne m'a pas quitté une minute.
Un peu de fraîcheur québecoise pour lutter contre la chaleur de fin d'été ;)

 

Et quelques liens en vrac pour plus d’images et éventuellement d’infos (pages en chinois), édition 2019 ou précédente :
https://wemp.app/posts/cb130a7c-bf08-4b9b-bb72-4089bd596cc4?utm_source=bottom-latest-posts
http://kuaibao.qq.com/s/20190822A0JXWS00?refer=spider
https://www.facebook.com/profile.php?id=100008752965538
https://www.facebook.com/Dice-Hobby-735429243219182/
https://www.facebook.com/events/1286806321486866/
https://search.bilibili.com/all?keyword=dice%20con%202019

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
barbi
barbi
Génial, merci !
Kane
Kane
Bel article !
virdela
virdela
Merci pour cet article très intéressant.
Badid
Badid
Excellent article, merci de nous avoir partagé cette expérience!
ça donne clairement envie d'y aller.

Je pense néanmoins que, comme tout le reste, la Chine arrivera bientôt sur le marché, d'une manière ou d'une autre, via les fans de J2S!