Docteur Mops

Artificium, Celerius quam asparagi cocuntur

Artificium, Celerius quam asparagi cocuntur

Default

Non ! Contrairement à Hanabi, Artificium ne nous propose pas de participer à l’illumination des cieux avec des fusées. Artificium c’est, en latin, l’art dans le sens de métier. Et c’est bien de boulot qu’il est question ici. Ludiquement mais du boulot quand même et pour s’en convaincre il suffit de noter ce délicieux brun qui est la couleur générale de cette boîte de jeu et les mots artisans et ressources qui parsèment la description du dos de boîte.

Mais Artificium, si c’est bien un jeu de gestion, est un jeu de gestion à la dynamique et l’ambiance particulière et c’est cela que nous allons vous présenter.

Default

Première distinction notable, le jeu est un jeu rapide. Il se joue en 4 manches pour une durée annoncée de 20 à 50 minutes, le nombre de joueurs faisant considérablement varier ce paramètre.

L’autre distinction concerne l’interaction. C’est un point important qui nous éloigne du traditionnel jeu à l’allemande qui prend souvent l’aspect d’une course au gain chacun dans son coin. Ici les actions sont ouvertement agressives. Si le jeu est très facilement abordable par sa relative simplicité, mieux vaut que les gestionnaires pointus sachent que les coups bas peuvent pleuvoir.

Cette dernière spécificité rend le jeu agréable aux amateurs d’opportunités et fera ronchonner les planificateurs à long terme d’autant que les joueurs seront également un peu soumis à l’aléa même si le jeu propose de multiples manières de s’en accommoder. Souplesse et réactivité seront donc vos alliés.

Chacun des participants sera un seigneur d’un moyen-âge (fantastique) dont l’objectif est la prospérité. On veut du gras !

Nous avons déjà vu que tout allait se dérouler en 4 tours. Chacun d’entre eux se divise en 4 parties. Un monde simple qui explique les quatre petites pages de règles pas du tout effrayantes.

Default

Début de tour

Tout commence par une phase de pioche. Il nous faut 5 cartes en main. Ces cartes représentent à la fois les actions que nous pouvons effectuer (la plupart du temps pour embêter les adversaires) et des bâtiments qui rapporteront les bons points de victoire et des ressources. Ces bâtiments ne resteront que le temps d’un tour.

Default

De le marché

Six cartes piochées aléatoirement vont être exposées, faces visibles à toutes et tous. Les joueurs vont avoir alors l’occasion de maîtriser un peu plus la situation.

Nous pourrons, en effet, échanger une à une les cartes que nous avons en main contre celles du marché. Le but étant de se construire une main de cartes qui vont ensuite bien se goupiller pour y puiser le plus de points de victoire.

Les joueurs vont donc faire ceci pendant plusieurs tours de table. Mais attention, si le premier échange est gratuit, les autres couteront des sous.

Un joueur peut très bien ne pas faire d’échange soit parce qu’il est satisfait de sa main, soit qu’il est pauvre. Dans tous les cas, passer met fin au marché pour ce joueur.

Quand tout le monde a passé, il est temps de passer à la suite.

Default

De les bâtisseurs dans ta face

Il est donc temps de jouer ses belles cartes. Les joueurs chercheront à les combiner au mieux pour en tirer le maximum de bénéfice.

Chacun choisit secrètement une de ses cartes. Tout le monde les révèle en même temps.

Ce sont les actions qui seront résolues en premier sous les protestations des joueurs qui se font piquer des cartes par les petits camarades. À moins qu’on ne pique des ressources. Les autres actions sont plus pacifiques : reprendre une carte en main, recevoir des sous de la banque.

Passons ensuite à la résolution des bâtiments. Un bâtiment nécessite qu’on dépense les ressources indiquées sur la carte. Il rapportera de nouvelles ressources ET des points de victoire.

Default

De les ressources multifonctions

Dans Artificium, les ressources et les sous sont figurées par des gemmes jaunes. C’est l’endroit où nous les plaçons qui définira leur nature véritable. Nous avons pour cela un plateau individuel et une gemme placée dans la case blé sera donc… du blé ! Bravo !

On pourra ainsi négocier du blé et du bois avec lesquels nous pourrons avoir de la bière, de la nourriture et du charbon. Ce qui nous permettra d’avoir ensuite du cristal et du métal ce qui nous permettra d’accéder au nirvana des produits transformés : potions magiques et épées.

Sur ce même plateau individuel, il est indiqué le prix de d’achat et de vente des différentes ressources. Il est en effet possible de vendre et d’acheter à certain moments du jeu afin d’avoir plus de souplesse. Toutes les transactions se font avec la banque. Nous ne sommes pas dans un jeu de commerce au sens propre puisque les prix n’évoluent pas.

Default

De le this is the end my friend

La phase finale est juste une remise à niveau pour préparer le prochain tour. Il y est possible de défausser des cartes encombrantes et de vendre des ressources car, vous l’aurez compris, mieux vaut avoir un peu de sous qui serviront à la prochaine phase de marché.

Default

Des magiciens et chevaliers

Si la sortie de Artificium en France fut assez discrète, raison de plus pour remettre en avant ce petit/gros jeu qui nous vient de Russie. Timofey Shargorodskiy signe ici un jeu d’opportunisme de gestion. De facture assez classique, il devrait satisfaire les joueurs aimant les milieux de gamme : ni trop simple, ni trop exigent. Le matériel est agréable.

Vous savez tout ou presque.

Default


Artificium
Un jeu de Timofey Shargorodskiy
Illustré par Timofey Shargorodskiy
Publié par Lifestyle Boardgames Ltd
2 à 6 joueurs
A partir de 8 ans
Langue des règles: Française, Anglaise, Allemande, Russe
Durée: 45 minutes
Prix: 23,00 €


La citation latine du titre est empruntée à Auguste et signifie, plus vite que la préparation des asperges. C'est assez classe mais parfaitement trompeur puisque les asperges cuisent en moins de 10 minutes. Bien sûr si l'on tient compte de l'épluchage, on peut gratter un peu mais mieux vaut considérer tout cela comme une métaphore de la rapidité des choses bien que celles et ceux qui ne digèrent pas les asperges puisse associer l'image au dégout, ce qui serait vraiment moche. En attendant je vous trouve bien gentil de lire des trucs si petits.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
Sambaiao
Sambaiao

Il y a du Terry Pratchett dans vos petits caractères M. Mops !

Lonni
Lonni

Le jeu est attirant et joli, le système de transformation de ressource est très plaisant et malin, de plus que l'on peux acheter et vendre des ressources comme bon nous semble (à condition de pouvoir payer)

Le seul "hic" pour moi, ce sont ces cartes qu'un adversaire peut jouer et vous handicaper à un tel point que tout votre tour de jeu est anéantit. Ne serais-ce qu'en piochant une de vos cartes en main..

Sinon c'est un petit jeu sympa :)