TricTrac

Sur les étals
Jeu
Libertalia, il est temps de ressortir la jambe de bois
A propos du rédacteur
Docteur Mops
Docteur Mops est enregistré depuis 2 juin 2000 à 00:00
-publicité-
Actus similaires
44niouzes

Libertalia, il est temps de ressortir la jambe de bois

Par Docteur Mops , 17 sept. 2012 à 00:00

Le partage des richesses façon Marabunta

-publicité-

Marabunta un goût de jambe de bois...

Marabunta c'est le labo pour joueurs d'Asmodee, enfin c'est un peu plus compliqué que ça mais c'est leur manière à eux d'éditer des jeux qu'ils aiment. Encore que dit comme ça, ce n'est pas sympa pour leurs autres jeux. Bon alors... Ce serait le studio des chouchous qui sont éditorialement éloignés de "Pokemon" ou "Toutou cherche sont nonos". Encore que je ne sois pas bien certain pour ce dernier titre mais l'idée est là.


Et puis si vous vous posez des questions, je vous invite à vous reporter à notre précédent article qui explique tout ou presque : ▶ Cliquez donc ici.

Voici donc "Libertalia" la première création maison des fourmis qui ont de l'appétit. Ce n'est pas un jeu pour les coriaces de la figurine ou du Kubenbois mais du familial-plus. Une catégorie pas pratique pour ranger les jeux dans les rayons mais qui donne assez bien le niveau d'exigence requis.

Dans "Libertalia" vous allez incarner des pirates. Toutes sortes de pirates classés par ordre d'importance piratoïde sur l'échelle de Tortuga qui, comme chacun le sait va de 1 à 30. 1 c'est le perroquet, 30 c'est le gouverneur espagnol qui ressemble à Dustin Hoffman dans "Hook".

Comme vous pouvez déjà télécharger la règle du jeu depuis un certain temps (voire les liens sur la fiche du jeu) et que monsieur Croc nous a rendu visite dans notre repaire pour nous dévoiler les plans du Sea Lion sur la Tric Trac TV, je vais faire concis. (non pas de jeu mot, c'est lundi)


Vous avez des personnages dans votre main.
Ces personnages ont une hiérarchie indiquée par un chiffre de 1 à 30. En cas d'égalité une seconde valeur départagera les persos identiques.

Mais ces filous ont aussi des capacités spéciales. Celles-ci se joueront dans la journée, au crépuscule; la nuit ou en fin de campagne.
Ces moments de la journée sont en fait autant de phases que vous aurez à jouer dans votre tour.

Au début de ce tour, on pioche des éléments du trésor à partager ce tour ci.

Chaque joueur va ensuite choisir ses personnages pour aller les négocier, les voler, ou les pirater suivant son rang et sa spécialité.

Chacun disposant des même persos en début de partie voici que le double-guessing s'invite au partage : Si je joue ce perso mais que lui joue celui-là alors je vais mettre plutôt celui-ci à moins qu'il ne pense que je vais le faire alors je vais plutôt faire autre chose à moins que...


Bon au final, il en restera un mélange bien dosé de bluff, de stratégie et de chance.
Le côté pirate sera bien rendu par les différentes vacheries qui peuvent se combiner pour des effets boomerangs assez marrants.

Un des autres intérêts de ce jeu abordable et retors c'est la qualité du matériel, les graphismes du studio Asmodee et les illustrations sublimes de Benjamin Carré
Stéphane Gantiez. Chapeau à plume bas messieurs.

Et puis au cas où tout cela ne suffirait pas, vous pourrez trouver dans les boutiques une bourse de vrais faux doublons en métal pour les faire cliqueliglindigner entre vos doigts avides.

Nous en parlions déjà ici : clic.

L'explication du jeu sur Tric Trac TV : ▶ cliquez ici
&
La partie en vrai sur la même R-Tric Trac TV : ▶ cliquez donc ici

Un jeu de Paolo Mori
Illustré par Benjamin Carré & Stéphane Gantiez
Publié chez Marabunta
pour 2 à 6 pirates à partir de 14 ans
Public familial plus
Durée moyenne de partie : 45 min
Disponible depuis ce week-end dans les 40€


Le sac de doublons pour "Libertalia" aussi dans les 5€

Par Docteur Mops , lundi 17 septembre 2012 à 00:00
Réactions à la niouze 
1commentaire
Thorel
24 sept. 2012 à 00:00

Super jeu