TricTrac

Sur les étals
Amateur
Eurogames
Gentlemen Cambrioleurs sur les étals
A propos du rédacteur
Monsieur Phal
Monsieur Phal est enregistré depuis 1 juin 2000 à 00:00
-publicité-
Actus similaires
46niouzes

Gentlemen Cambrioleurs sur les étals

Par Monsieur Phal , 17 déc. 2012 à 00:00
-publicité-

Bombyx inaugure un nouveau format. La boîte carrée de taille moyenne qui s’ouvre comme un livre et qui tient fermée grâce à un aimant. Mieux, le rabat sert dans le jeu puisqu’ils ont imprimé le « plateau » dessus. Oui. Dingue.

Le premier jeu exploitant tout cela est "Gentlemen Cambrioleurs". Un jeu de Catherine Dumas, Charles Chevallier et Pascal Pelemans. Oui, c’est le trio qui nous avait proposé "Intrigo" sorti chez Hazgaard avant qu’ils ne deviennent Bombyx.

Alors, qu’est ce que donc que ce "Gentlemen Cambrioleurs".

Il s’agit d’un jeu de majorité avec du placement et de la fourberie dedans puisque vous ne saurez pas qui est qui jusqu’à la fin. Vous voilà donc cambrioleur à la belle époque. Vous organisez des casses dans des villas luxueuses, mais vous n’êtes pas seul. Alors, il va falloir vous allier, et pas toujours avec les mêmes, forcément, pour avoir de belles parts de butin. L’astuce, c’est qu’autour de la table, personne ne sait qui est qui. Ben oui, à la belle époque, les cambrioleurs classes portaient de petits masques noirs, des loups. Difficile de savoir qui est qui, du coup.

Mécaniquement, c’est facile. En début de partie, chaque joueur va recevoir un personnage qu’il gardera secret jusqu’à la fin. On place ensuite, au centre de la table, les 5 lieux des cambriolages que l’on agrémente de 2 pions équipement tiré au hasard, de quelques butins, et de pions spéciaux comme un tunnel, un cadenas, etc. Le reste des 65 pions « équipement » sont placés en pile avec le pion « Brigadier » placé au hasard dans les 6 derniers, histoire que l’on soit surpris par la police à la fin. On retourne ensuite 3 pions équipements afin qu’ils soient visibles de tous, et chaque joueur reçoit des pions « Coup de pouce ». La partie peut commencer.


Qu’est ce que je fais durant mon tour de jeu ?
Vous allez voir, c’est enfantin. D’abord, le joueur actif va choisir les alliances. Comment ? Sur une des zones du plateau, enfin du rabat de la boîte, il y a de quoi poser des pions aux couleurs des cambrioleurs. Il va y avoir 2 équipes, une de deux cambrioleurs, et une de trois. L’astuce, c’est que vous savez qui vous êtes, mais vous ne savez pas qui sont les autres. Mieux, il y a, si vous jouez à moins de 5, des cambrioleurs qui ne sont pas des joueurs puisque tous les personnages n’ont pas été distribués. Ha ha…

Ensuite, vous avez le choix entre 3 possibilités. Rien de plus. Rien de moins.

1/ vous pouvez choisir l’un des équipements retournés sur le plateau et le placer sur un des 5 lieux.

2/ vous pouvez choisir de prendre un équipement dans la pile face cachée, parce que ce qui est proposé face visible ne vous convient pas.

3/ vous pouvez dépenser des pions « Coup de Pouce » pour déplacer un pion spécial.

Et voilà. Tout tient là. Simple non ?

Oui, mais comment qu’est-ce qui motive mes choix de pions ?
Lorsqu’un lieu possède les 5 types de pions équipements, peut importe leur couleur, le tour prend fin parce que la casse a eu lieu. Ces pions équipements sont « les gants », « le grappin », « la lampe », « le masque » et, pour ouvrir les coffres, « le stéthoscope ». Là, vous commencez à comprendre pourquoi vous allez choisir tel ou tel pion… Donc, quand les 5 équipements pour assurer un bon casse sont là, on passe au partage du butin.

On détermine d’abord quelle alliance a le plus de pions équipement à sa couleur. Les pions « équipement » ont des couleurs correspondantes aux personnages. Celle qui est majoritaire va se répartir équitablement le butin (en fait, les pions « équipement » se retournent et deviennent des butins.). Ces pions sont mis sur la zone correspondant aux personnages sur le rabat. Et là, on ne sait pas qui est qui, à par soi. Évidemment.

Oui, mais comment je gagne ?
Je vous épargne les détails, comme les pions spéciaux qui font faire des choses spéciales, les détails de la variante qui complique un peu tout ça, pour vous dire, qu’en gros, on va répéter les tours, donc vous allez choisir de poser des pions sur les lieux… Jusqu’à ce que le « Brigadier » ramène sa fraise. Là, la partie prends fin, on révèle qui ont est et on regarde combien de parts de butins ont a sur son emplacement du rabat. Le joueur qui en a le plus est déclaré « Grand Vainqueur ».

Voilà. Vous avez sans doute capté la subtilité, car sous des apparences simplistes, il y a de la subtilité, surtout si on joue à 3 ou 4…

"Gentlemen Cambrioleurs" vient tout juste d’arriver sur les étals des boutiques. Il vous en coutera moins de 25€.

"Gentlemen Cambrioleurs"
un jeu de Catherine Dumas, Charles Chevallier et Pascal Pelemans
Pour 2 à 5 joueurs
à partir de 10 ans
pour des partie de 45 minutes
édité par Bombyx
Sortie : là de maintenant
Prix : moins de 25€

Par Monsieur Phal , lundi 17 décembre 2012 à 00:00
Réactions à la niouze 
6commentaires
ijonesjeux
17 déc. 2012 à 14:19

La bonne surprise de cette fin d'année. Les mechanismes sont etonnant et le jeu tourne vraiment bien. Il faut etre un sacret filou pour ne pas se laisser demasquer et finir riche.

J'ADORE !!!!

LordSavoy
17 déc. 2012 à 14:24

trop chouette, j'achète!

brokoli
17 déc. 2012 à 15:34

J'adore le thème ! Une tititivi de prévue ?

AntoineG
17 déc. 2012 à 20:52

Vu le jeu aujourd'hui, matos réussi, ça donne vraiment envie

Giludo
17 déc. 2012 à 21:21

Une TTtv était prévue mais ce n'est plus possible : le jeu a été volé...o:)

Acétylène
17 déc. 2012 à 21:53

Cool .... :s le jeu victime de son succès. Bon, il ne reste plus qu'à venir vous voir, avec une boite neuve :D