Corto Maltese, le jeu

Une petite graine dont on ne sait pas encore grand chose mais dont les auteurs et l'éditeur on déjà bien envie de parler...

Il faut dire qu'à ma connaissance, le projet est inédit. Peut-être certains archivistes de nos lecteurs me contrediront (you're welcome) mais je crois qu'à ce jour il n'existe aucun jeu sur Corto Maltese.

Default

Oui vous avez bien lu. Le marin sans bateau, arpenteur de son siècle, anarchiste et amoureux déçu qui vit de l'air du temps, de rêveries et de cigarettes va faire l'objet d'un jeu.

L'éditeur c'est Ludocom ("Columba", "Arriala", "Baby Boom" et le "Roi du bio". Les auteurs puisque c'est un duo qui s'y colle : rien d'autres que messieurs Laurent Escoffier et Sébastien Pauchon.

Autant vous dire qu'ils vont avoir la pression.

Du jeu, on ne sait pas encore grand chose. L'éditeur dévoilera les éléments au fur et à mesure de l'avancée des travaux. Nous serons là pour vous en informer. Comptez sur nous.

En attendant, pourquoi ne pas relire un des albums de ce bougon de rital au talent si fulgurant que se soit dans la narration que dans ce monde magique de formes et de lignes. En voilà un qui a su s'affranchir de la ligne claire sans tomber dans l'outrance un peu forcé de certains comics à l'américaine.

Tu nous manques l'ami.

Pour un peu de nostalgie, voici un extrait de la fabuleuse émission Tac au Tac avec d'autres qui nous manquent tout autant. Regardez c'est magique.

La niouze chez Ludocom : cliquez ici



Commentaires (24)

  • naok

    Pffiuuuu!!

  • Eyridïl

    Étant fan de cette œuvre magnifique, amoureux de ce trait et de cet univers si particulier; je ne peux que me réjouir d'une telle nouvelle...et pourtant j'éprouve une certaine crainte de voir mes espérances désappointées...Bonne chance à eux, bonne initiative, mais attention vous vous attaquez à un monument !

  • pierolalune

    Vieux vieux fan de Corto, j'attends avec impatience de tester ça... Pour le coup, à ceux qui aiment, je conseille la lecture du livre "le désir d'être inutile".. Un livre d'entretien avec Hugo Pratt, passionnant...

  • naok

    :) Chtiiing!!

  • Le Korrigan

    Grand amateur de Corto, j'avoue que la news m'a au départ plus qu'inquiété... quel sort réserverait on à ce marin romantique? gas... l'angoisse... et puis j'ai vu le nom des auteurs qui se sont penchés sur le ujet, et me voilà rassuré, mieux, extrêmement enthousiaste!

    En voila une nouvelle qu'elle est bonne...

  • FallenLeaf

    Bonne chance aux auteurs en tout cas ; drôle de gageure, mais sans doute ô combien exaltante. J'suis tout impatient tiens.

  • swat

    Bon, la nouvelle fait plaisir mais attendons de voir le résultat parce que les oeuvres "de commande", c'est souvent calamiteux, pas toujours mais souvent....

  • Pour avoir joué au proto, je suis très enthousiaste. Je connaissais la BD de réputation et voyais à quoi ressemblait Corto, mais sans jamais avoir ouvert un album et ça m'a donné envie de combler cette lacune. Le jeu est fluide et beau. Donc je ne bouderai certainement pas une prochaine partie. :) Après, je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une commande, si ça peut en rassurer quelques-uns...

  • Docteur Mops

    Non en effet ce n'est pas véritablement une commande mais une réunion très mal famée d'admirateurs de l’œuvre de Hugo Pratt qui donnent habituellement dans le milieu ludique. Du coup, ce qui devait arriver arriva.

  • naok

    *hips*

  • NeoFitz

    C'est le genre d'adaptation qui semble bien casse-gueule a priori...

    A ceux qui ont vu le proto : quel genre de jeu est-ce ?

  • Jones

    Hors-jeu : j'envie le gars qui a récupéré le "tac au tac" des deux auteurs, un truc qui irait bien dans mon salon... :)

  • Markid

    Merci Bon Docteur, de m'avoir fait découvrir Tac-au-Tac : j'en ai enfilé quelques-uns avec le fiston, et nous y reviendrons... Magique !

  • Kerquist

    Une oeuvre de commande peut être réussie : n'est-ce pas le cas du Petit Prince de MM. Bauza et Cathala ?

  • wompat

    Merci pour le partage de la vidéo !

  • Pour la pression, je confirme, mais comme dit Raspoutine "Ce qui compte… C'est le symbole, le jeu, l'aventure…"

    J'en profite pour convier à venir y jouer (prototype en phase de maturation) les 6 et 7 avril au Musée de la Carte à jouer, dans le cadre du festival d'Issy-les-Moulineaux.

  • J'ai eu la chance de jouer au jeu sur Corto Maltese sur le salon de St Herblain (tout en allaitant!) et ... je ne donnerais pas le fonctionnement du jeu par respect des auteurs mais le jeu est super fluide, intéractif et déjà super beau au niveau du prototype où tous les personnages sont vraiments mis en valeur. Je vais guetter sa sortie en 2013.

    HS :
    J'ai rencontré ainsi Laurent Escoffier et son Columba (qui s'est vu attitré du prix spécial du jury!) que je vous conseille, il m'était passé à côté malgré la TT TV. Habitués plutôt au gros jeu de gestion (de M . Phal / Phallique?) qui tache (et rares sont les jeux plus "tactiques" qui nous accrochent), nous sommes devenu adepte de ce dernier, qui a toujours le droit à son match aller et retour (addictif et très très malin!... et bien plus facile à caser, avec les enfants, on a pas toujours le temps d'un Agricola...)
    On y joue toujours à 2, mais à 4, il se joue par équipe, il faudra qu'on essaie, cela doit être interessant.

    Merci pour votre partage sur le salon et pour les bôôô tampons faucon/pigeons!
    J'espère que vous reviendrez l'année prochaine à St Herblain avec des bô tampons pour Corto...

  • dee2

    J'ai pu y jouer a Cannes et je confirme que c'est très prometteur et avec une volonté de s'attacher aux différentes aventures de Corto Maltese, il sera aussi présenté au festival Alchimie du jeu de Toulouse les 3,4,5 mai prochain

  • NeoFitz

    Chouette ! Une raison de plus pour aller au festival alchimie !

  • Stornhill

    Ma curiosité est titillée. A la fois, l'univers du début XXème siècle propre à Corto Maltese peut faire un cadre de jeu génial (entre les trains russes, la piraterie dans les Caraibes, les aventures africaines...Etc, il y a de quoi faire). Mais d'un autre coté, le propre d'un jeu est de poursuivre un but (acquérir de la richesse, de la gloire...etc), alors que Corto Maltese est par définition est un homme sans but défini. Comment réussir à faire un jeu à partir de ca?... Pas gagné. Mais je suivrai. Ca m'intrigue.

Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default